Manarah

[ALCHIMIE RP] GUIDE & LORE : Ce qu'il faut savoir

6 messages dans ce sujet

 

Bonjour à tous,

Hum, je ne sais pas trop par où commencer et surtout je ne savais pas poster ce pâté de guide, vu que c’est mon premier message et que j’ai beaucoup de restrictions. Je tiens à m'excuser si c'est inadapté.

 

 

 

Je n’ai aucune présentation RP (j’en ferais peut-être une, c’est ainsi mon 1er post). Pour faire court, Je porte le doux nom de Manarah RP/IG, (enfin « doux » tout est relatif, Yoruh pour le nom de famille), me considérant novice RP. Aimerait m’y investir davantage mais compliqué au vu de mon domaine de prédilection.

BREF.

Mon domaine à moi justement c’est l’alchimie (et tout ce qui pourrait toucher à l’occulte). Je trouve le lore de cet enseignement passionnant pouvant tout à fait se complaire dans du RP politique / occulte / commerce avec une bonne souplesse dans la personnalité du personnage qui le joue. Le lore alchimique est plutôt complexe, et surtout je n’ai trouvé NULLE PART un document concis réunifiant le maximum de connaissances vis-à-vis de çà, ce qui peut être décourageant pour ceux voulant se lancer également dans cette voie.

Je tiens à préciser que je n’ai aucune prétention de détenir toutes les connaissances à ce sujet, j’ai énormément pioché à droite et à gauche + connaissances persos / jeu (tout en « m’amusant » à faire 10 fois le tour de la map en quête d’informations o/), afin de vous proposer ce « guide » ? qui, je l’espère, vous convaincra de cette spécialité professionnelle atypique englobant étroitement le lore de BDO et aura suffisamment de visibilité pour qu'à l'avenir si mon guide se veut complet, puisse aider des gens tout comme moi j'ai galéré.

N’hésitez surtout pas à faire vos retours, compléter, critiquer (Mais pas trop quand même c’est mon premier post :o), je suis ouvert à tous ! (Mais pas trop quand même²).

 

Vous pouvez également me mp via mon pseudo indiqué plus haut pour X ou Y et comme dit plus haut déplacer mon sujet dans une rubrique plus adapté si nécessaire (pour les modos).

 

C’est parti ! (C’est plutôt costaud côté volume, donc bon courage pour la lecture et merci d'avance, l'image du d'ssous c'mon labo o/).page principale.JPG

 

L’alchimie : Son concept.

 

 

Moment histoire (chiant pour certains / passions pour d’autres)

 

 

Le mot anglais " alchimie " est en réalité emprunté à l'arabe "al-kimia" (ou "art de la transformation"). L'alchimie ne cherche pas seulement à créer des substances aux « propriétés inhabituelles », mais aboutissait finalement à la quête de la sagesse ultime et de l'immortalité. Ce dernier point qu’est la vie éternelle a codifié ce que nous connaissons vaguement de l’alchimie en vrai, mais aussi sur BDO.

 

Les alchimistes étaient surtout connus pour trois objectifs principaux :

•    La transmutation des métaux communs en or. (Sur BDO cette possibilité est bel est bien présente bien que formellement proscrite).
•    La création d'une panacée, ou "élixir de vie", qui pourrait guérir toute maladie, y compris la vieillesse (conférant essentiellement l'immortalité physique, on y reviendra plusieurs fois, tout aussi proscrite)
•    Le "solvant universel" qui pourrait dissoudre tout autre matériau touché.

 

 

 

 

L'alchimie, permet de modeler la matière à sa guise, en respectant quelques règles bien sûr. Tout d'abord l'alchimie obéit aux lois de la physique et de la chimie telles que nous les connaissons, c'est à dire qu'on ne peut créer que des objets de masse équivalente à la matière de départ. En clair, il est impossible de créer de la matière nouvelle, tout comme il est impossible par exemple de transformer du plomb en or. (Seule la pierre philosophale, selon la légende le pouvait, on y reviendra).

C'est le principe fondamental d'échange équivalent. L'alchimie de transforme pas, il transmute. Une nuance importante avec les capacités d’un mage, par exemple.

 

 

 

 

 

« L'humanité ne peut rien obtenir sans donner quelque chose en retour. Pour chaque chose reçue, il faut en abandonner une autre de même valeur. En alchimie, c'est la loi fondamentale de l'échange équivalent. »  

– Full métal Alchimist, Moment Weeb (qui, mine de rien aborde extrêmement bien le sujet, tel qu’il était réellement).

 

Les lois fondamentales de l’alchimie & les méthodes associés dans BDO :

LES TROIS RÈGLES ALCHIMIQUES :

 

Compréhension : Comprendre la structure inhérente et les propriétés de la composition atomique ou moléculaire d'un matériau particulier à transmuter. (En gros appréhender le composant).

Déconstruction : L'énergie pour briser la structure physique de la matière identifiée dans un état plus malléable de manière à être facilement remanié dans une nouvelle forme. (La transformation)

Reconstruction : Maintenir les flux d'énergie, afin de réformer le matériau dans une nouvelle forme. (La finalisation)

 

MÉTHODOLOGIE ALCHIMIQUE : Les différentes manières de transformer et de créer

 

Fermention  : Réactif digéré par levure ou autre organisme pour créer un nouveau produit (typiquement les réactifs dans BDO).

Filtration :  Séparer un composant d'un mélange à travers un filtre qui attrape les plus grosses particules. Peut utiliser un solvant pour dissoudre un composant mais pas l'autre.

Terre : Ce processus implique de laisser un ou plusieurs réactifs mélanger avec de la terre fraîche pour absorber ses minéraux ou autres propriétés essentielles.

Distillation : Mélange placé dans un récipient et chauffé. Le composant avec le plus de volatilité se condense dans le col de récipient et laisse s'écouler vers le bas le 2ème voulu.

Digestion : Mélange placé dans un récipient et laisser au repos après chauffage, laissant les particules non voulues s'évaporer et laisser la compo pure.

Calcination : Processus d'extraction par le feu pour avoir les minéraux essentiels en incinérant les dépôts.

Cération : Processus nécessitant l'ajout d'un liquide (eau) sur un réactif dur pour le ramollir.

 

2016-03-13_26256001_0.jpg

 

DIFFÉRENCE ENTRE HERBORISTE ET ALCHIMISTE :

 

De même qu’un alchimiste n’a pas les connaissances et les capacités d’une sorcière ou d’un mage un herboriste n’a rien à voir avec un alchimiste, souvent un amalgame de fait de dire qu’un herboriste peut être alchimiste (Le contraire est possible néanmoins).

HERBORISTE

Il s'agit de la guérison par les plantes. Un herboriste est quelqu'un qui a appris à reconnaître les plantes à l'état sauvage ainsi qu'à connaître leurs propriétés. Il peut aussi savoir comment planter ces plantes, les cultiver, les tailler, les récolter, etc...

L'herboriste fera des cataplasmes, baumes, crèmes, infusions, thés ou autre fabrication qui nécessite une préparation très simple avec peu de matériel (marmite au feu de camp, cuisine normale, matériel de cuisine pour la préparation). Ces préparations sont peu coûteuses. Elles sont efficaces sur une plus longue période de temps mais ne créent pas de dépendance.

ALCHIMISTE

Il s'agit d'un scientifique qui a étudié les propriétés de plusieurs matières dont les plantes, les minerais, les essences de bois, etc..... Il ne sait pas comment les cultiver ni les récolter mais il sait les reconnaître. L'alchimiste a aussi étudié les méthodes et les approches pour savoir comment tirer l'ingrédient actif de ses préparations et les rendre le plus pur possible.

L'alchimiste fera des potions qui nécessitent une préparation très complexe avec beaucoup de matériel (laboratoire, chambre noire, installations particulières pour remiser son matériel).

Les préparations de l'alchimiste sont très efficaces, très pures mais dangereuses ainsi que très coûteuses. Elles sont efficaces rapidement mais peuvent créer des dépendances ou des effets secondaires néfastes et risqués.

 

 

 

Question qu’on pourrait se poser : Un Alchimiste est-il si différent d’une sorcière ?

« La plupart des alchimistes le nieront, mais la magie qu’ils utilisent est basée sur les incantations des anciens shamans. La moitié de ces techniques magiques étaient interdites, et d’autres encore furent simplement oubliés au fil du temps. En réalités, les alchimistes et les sorcières joue avec le feu, et courent le risque de redécouvrir des techniques destructrices qu’elles ne devraient être utilisées pour rien au monde » - Erudit, Alchimie II

 

RÉCIPIENTS ET OBJETS ALCHIMIQUES :

 

Creuset : Type de récipient qui peut être chauffé à l'extrême dans le but de créer des réactions alchimiques spécifiques. Source de chaleur requise. (D’où les cheminées en pierres dans les ustensiles d’alchimie sur le jeu).

Filtre : En papier spécialisé --> Permet de capturer différentes substances, en les isolant --> Papier à usage unique.

Cornue : Paire de flacons reliés l'un à l'autre par un connecteur. Lorsqu'un ballon est chauffé, du gaz se produit, et les substances traversent le connecteur et se condensent dans l'autre flacon.

Cercle de transmutation / Mandalas :  Comparable aux pentacles des sorcières, mais pourtant peu représenté dans le monde alchimique de BDO (on en trouve tout de même, le bonnet de la tenue alchimique porte à son sommet un mandala très représentatif et on peut apercevoir beaucoup de symboliques sur les tenues des PNJ alchimistes).

Soit tracé sur l'endroit où une transmutation est nécessaire (à la craie, crayon, encre, peinture, sang ou même tracé dans la poussière). Censé mettre l'objet à transmuter au centre.

pantacle.JPG

 

 

 

COMPOSANT DE BASE INDISPENSABLE POUR TOUTE TRANSMUTATION ALCHIMIQUE :

 

Les 4 éléments : LE FEU / LA TERRE / L'EAU / AIR (Certains diront en 5ème Esprit, mais c’est délicat, et rentre plus dans la tranche de l’alchimie occulte et très souvent proscrite).

 

Les quatre éléments se transforment en trois principes :

 

Le sel, Le soufre (propriété caustique) et le mercure qui organisent la matière. Rôle de catalyseur. Cette notion de matière première est très intéressante pour interagir avec des joueurs centrés sur le commerce, notamment.

 

 

 

La vie Éternelle / Pierre Philosophale : Fantasmes des plus fous et craintes des autres.

 

 

 

En alchimie depuis toujours, et notamment sur BDO, la pierre relève du fantasme le plus fou des alchimistes l'étant tout autant.

Elle permettrait en effet de fabriquer de l'or (et tous autres métaux précieux).

En plus de tout cela elle pourrait outrepasser le principe d'équivalence de l'alchimie (donner un bien de même valeur que l'objet convoité, chose évoqué plus haut). Elle peut servir notamment à obtenir la vie éternelle ou encore donner naissance à une armée d’immortels.

Sur BDO cela est catégorisé d’alchimie « ultime » (on y reviendra plusieurs fois au fil du sujet).

 

 

 

« Une école d’alchimie qui étudie le « premier élément » a vu le jour. Cet élément, est un matériau théoriquement parfait qui promet richesse et vie éternelle. Le premier élément n’a pas de caractéristique spécifique, ce qui le rends très polyvalent. (Il s’agit, pour simplifier d’un élément compatible pour n’importe quel type de transmutation). Selon les archives, les Sages auraient découvert un matériau très similaire qu’ils utilisaient comme source d’énergie et mélangeait à d’autres matériaux. » - Journal d’aventure de l’entrée de Valencia.

 

 

 

Importants :

Les alchimistes les plus raisonnés dans leurs talents éviteront tout de même tout ce qui relate de l’alchimie interdite.

 

A savoir :

-       La vie éternelle : Même en étant le rêve le plus insensé de ces chercheurs modernes (et d’hommes à la recherche de pouvoir), dans BDO il est formellement dit que tenter de l’atteindre est formellement punissable très sévèrement. (Dans la GROSSE majorité des zones, à Valencia, par exemple c’est moins contrôlé).

 

-      La transmutation sur du vivant : Suite aux expériences abominables de Marni (entres autres), Calphéon a déclaré punissable de mort tout acte similaire, il en restant pas moins logique pour les alchimistes, qu’entreprendre tels folies n’allaient leurs apporter que des problèmes physiques, et mentaux.

 

 

-        La transmutation de métaux : Pas moins que de la contrefaçon monétaire, effrayant les pouvoirs politique et religieux déjà installés. On peut supposer que Marni utilisait ce type de transmutation, et l’a notamment aidé à rester insaisissable à ce jour (L’achat d’une mine abandonnée pour son 2ème labo, a dû littéralement lui couter un bras).

 

I.  L’ALCHIMIE, SON LORE, UN DOMAINE PASSIONNANT ET MYSTÉRIEUX.

 

 

 

L’alchimie, serait de base originaire de Mediah. Elle faisait l’objet d’un lien tout à fait étroit les liens avec les sorcières de Tarif, qui tout deux maîtrisaient la puissance shamanique. C’était autrefois une science majeure (bien que çà l’ai toujours), mais ce n'est plus le cas depuis que l'église d'Élionisme l'a déclarée hérétique. De plus, Calpheon n'est pas un environnement propice à une bonne pratique de l'alchimie. Toutefois, plus on s’aventure vers « l’Orient de BDO », plus elle est tolérée.

C'est pourquoi Alustin a quitté Calpheon pour s'installer dans la petite ville de Velia (Bien qu’il y retourne de temps à autre) Gorgath, un autre maître en matière d'alchimie, préfère lui aussi rester en dehors de la cité Elionienne. (On reviendra plus précisément sur ces deux bonhommes).

 

Ses adorateurs sont des passionnés de littérature, principales ressources de savoir accessible relativement facilement et sont pour beaucoup d’entre eux autodidacte par nature, mais souvent par obligation. Les « sectes » ou groupuscules similaires aux sorcières à Tarif sont rares chez eux, mais cela arrive (c’est souvent le cas pour les Alchimistes reconnus / conventionnés par la zone où ils opèrent. Les liens de sang aident également : Alustin enseigne par exemple à ses filles). L’argent et un moyen, et non un but (Attention cela n’empêche pas bon nombre d’alchimistes de ne pas adhérer à cela, et profiter alégrement de leur profession contre échange pécunier (Exemple : typique des alchimistes de Keplan, on y reviendra). Le but néanmoins, c’est d’aller toujours plus loin dans son domaine de prédilection, à savoir, l’expérience.

Ils échouent très souvent et réussissent ce qu’ils entreprennent au compte-goutte. Ils se doivent d’être persévérant dans ce qu’ils font, et ce de manière souvent très risquée. Les territoires ou un alchimiste non reconnu peut mener ses défunts en toute quiétude sont définis par la marginalité et la souplesse des règles qui les régissent. Et pour les pires, tels que Calphéon la sentence peut être similaire à celle d’une sorcière… voir pire s’il s’adonne à des activités dites « suspectes ».

 

L’emblème symbolique de l’alchimie sur BDO est représenté par deux serpents, dont leurs queues entremêlées forme un «8 ».

 

« L’expérience est la seule chose pouvant être distribuée équitablement parmi les humains, mais elle ne nous vous rend pas pour autant infaillible. Il faut trouver seul la discipline et vouloir réfléchir et apprendre sur soi, alors vous rencontrerez votre « Moi » réel »- Aphras Kazobon, Connaissance Érudit.

 

Les alchimistes n’ont pas peur de l’échec, et le reconnaisse même comme une progression dans leurs recherches. C’est là un indice de la folie de l’alchimie :

Ils visent toujours beaucoup plus loin et se donnent beaucoup de mal pour y arriver, le tout sans se rendre compte que cet objectif ultime irait à l’encontre du but qui leur était si cher aujourd’hui.
La capacité de transmuter de vieux pots en or dévaloriserait le métal précieux en une inutilité absolue, une saleté brillante, pour ainsi dire. La ville éternelle serait un fléau, sans vraiment avoir besoin de préciser pourquoi. La mort elle-même deviendrait une cible très recherchée.

« Y a-t-il quelque chose que l'alchimie idéalisée de l'imagination ne pourrait pas faire ? »

- Manarah (Oui, je case de temps en temps des citations à moi, c’est mon guide j’fais ce que je veux !)

 

A noter d’ailleurs simple supposition de ma part, mais il serait très probable que Kamasylve soit hostile à leurs égards. Les alchimistes déforment au sens propre la nature, et pourraient avec la pierre philosophale ou un élixir concocté, perturber celui du temps. Les elfes, preuves vivantes de discernement et de sagesse (je ne m’avance pas trop) verraient probablement du mauvais œil l’accessibilité à une vie prolongée pour de simples mortels…

Les deux nouvelles régions ont, d’ailleurs peu de lore sur les alchimistes. (Bien que tout ce qui touche à l’esprit occulte / énergie noire est intrinsèquement lié à cette science).

 

 

 

 

 

« La différence entre un mage et un alchimiste, c’est que le mage, lui, réfléchit avec discernement et prise de conscience, ce n’est pas toujours notre cas »

- Manarah

 

 

 

 

Mais l’alchimiste n’est pas qu’un fou aux idées saugrenues. Il sait faire prendre de discernement, et peut aider son prochain, car il est très fier de voir ses œuvres mis aux services des autres. Il peut aisément se mettre au service d’un agglomérat qui saura lui donner la reconnaissance qui lui est dut.

 

 

 

Ainsi ont peut recourir à lui pour des cas de maladies inexpliquées, des faits mystérieux incompréhensibles, de « simples » courses diverses & variés (cela peut simplement être via fournitures en composants sang / végétaux / pierre, sous contrat et confiance absolue des dessins de l’acheteur).

 

Fait intéressant mais l’alchimiste, en fonction de ses penchants et de sa spécialisation, pourrait tout à fait être apte d’exécuter des gestes médicaux très poussés sur l’homme mais également sur la bête, allant jusqu’à l’opération des plus délicate, rivalisant totalement avec la médecine actuelle du lore.

 

A noter que l’alchimiste comme dit précédemment est une personne aguerrie dans le domaine de l’herboristerie. Il crée des solutions / Élixirs / Antidotes mais est également très habile avec le poison animal, ou végétal. (Un alchimiste maître dans l’assassinat, pour peu qu’il soit très rudement entraîné (pas forcément au combat) au préalable est donc tout à fait possible).

 

 

 

Les champignons sont une pierre angulaire de la création de poison de par leur toxicité naturelle. Certains sont hautement vénéneux et la plupart produisent des substances chimiques rares, ce qui les rend très utiles pour les alchimistes. (Amanite / Champignon Blanc / Pied-sombre vénéneux etc.)

 

 

 

 

Les plantes (sèves etc..) facilement obtenable légalement chez soi (jardin) permettent la concoction d’antidotes et de remèdes en tout genre. Les plus courantes, étant l’azalée argentée, l’herbe de l’aube, la crinière de soie. Ces plantes peuvent également être utilisées de substitut pour remplacer des herbes plus rare, modulant ainsi les effets bénéfiques. (D’où également les multiples échecs qu’un alchimiste se doit d’essuyer).

 

Sachant que pour catalyser tout cela, un réacteur est nécessaire (Liquide clair / pure) étant parmi les composants alchimiques de bases constitué de sédiment séché.

 

 

POTIONS.jpg

 

 

Calphéon, la Cité d’Elion, et son lore Alchimique : Entre chasse et « tolérance »

 

 

 

Calphéon est une cité dont les habitants sont les adeptes les plus passionnés de l’élionisme, religion prônant son authenticité absolue vis-à-vis de toute les autres, en reniant tout pratique occultes qui ne relèvent pas des valeurs propres à Elion, ou qui serait susceptible d’effriter les valeurs de celle-ci. Dirigé par le Haut clergé, c'est l'un des pilier régissant la cité avec le Parlement. (Qui jouent, à eux deux, un rôle fondamental dans le « bon » fonctionnement de la cité). Donc évidemment l’alchimie, çà leur ne plaît pas tellement.

 

 

 

"Au début, Elion créa les plaines, les arbres et les animaux avec la pierre noire. Enfin, il créa les être civilisés. Elion enseigna que les hérétiques devaient être avertis à trois reprises de leurs transgressions. S'ils ne parviennent pas à changer leurs habitudes, ils devront être laissés seuls (Exile notamment). L'hérétique va bientôt se rendre compte que la voie d'Elion est la vraie voie, et qu'Elion est le seul et unique sauveur. L'une des caractéristiques distinctives d'un hérétique est sa négation de l'infaillibilité de l'Écriture." -Écriture Sainte, Chapitre I

 

 

 

carpaeon.jpg.dd0de49ca2369e7d86cd4f3282a0e796.jpg

 

L’État force également toutes les personnes qui entrent sur le territoire à être purifiées par un prêtre élionien et à se soumettre à certaines procédures d’admission.

La raison de cette chasse à l'alchimie (la "non conventionnée" ou du moins qui ne profite pas à l’État, est notamment dut à cette religion sévère envers les « hérétiques ».

Il est inconcevable pour un état militaire mais surtout centralisés sur des concepts religieux que l'Alchimie non contrôlé puisse assouvir des besoins personnels, encore plus quand cela relève de la richesse monétaire (rappelons que parmi l'Alchimie interdite, il y la possibilité de transmuter des métaux précieux), pouvant permettre, maintes possibilités pour gravir les échelons sociaux ou même de financer une cause qui pourrait mettre en péril l’État lui-même.

Calphéon prônant sa puissance religieuse mais également militaire vis à vis de ces voisins ne peux se permettre de tels risques de rupture sociale causé par un Homme aux génies non contrôlés. (Marni en a fait les frais, car malgré sa folie sans précédent, il avait de base pour ambition de guérir les maux causés par la maladie pétrifiante qui fait fléau à Keplan, la ville minière, même si sa folie l’a emporté bien au-delà de ses résultats, on verra çà).

 

Les alchimistes directement sous mécénat par l’État ont le droit tel qu'Alustin, Freharau, de se rendre à la bibliothèque de la cité de la Sainte faculté afin de consulter des ouvrages inaccessibles pour d'autres.

Leurs recherches sont financées le plus souvent par Calphéon lui-même, et ce, cachés aux yeux de la plèbe, voir même de la haute Caste, selon les cas. La situation actuelle de Calphéon n’a clairement pas besoin que des orties viennent enchevêtrées des pieds déjà sanguinolents baignant dans une crise sociale.

Alustin et ses compères sont des outils formidables pour la puissance militaire de la cité. Ils éduquent les Valkyries, fières représentantes de cette puissance militaire, aux bases de l'alchimie, (relatant presque à de l'herboristerie avancé / Chimie (se contentant de se limiter à des potions "basique" se révélant toutefois diablement efficaces) mais cherche également des remèdes auquel ni la foi ni la médecine peuvent agir). Il est extrêmement important de préciser que les Valkyries représentent une vitrine pour une Eglise en perte drastique de popularité.

 

Les alchimistes ont également un rôle de canalisateur de haine, car quand le bas peuple n’a plus fois en son gouvernement, notamment pour la crise de la Peste noire, Le Parlement promet des miracles en se tournant vers Elion (Prenant en son sein, des alchimistes qualifiés pouvant exaucer cela, ou du moins essayer via leurs recherches etc..).

Ironie du sort. Le « miracle religieux » est confié à ceux qui le révulse le plus.

 

 

 

De plus, Le haut clergé est particulièrement intéressé par tout ce qui relate aux pierres noires, son texte sacré, la Haute écriture en faisant maintes fois référence. Et qui d’autre qu’Alustin ou d’autre grands noms dans l’alchimie peuvent le mieux interpréter cela. (Tout en prenant en considération la peste noire & la maladie de pétrification, liées aux pierres noires).

 

 

 

Être capable de « Tolérer » cette fine élite dans ce domaine qu’ils jugent occulte reste nécessaire. Même si le Parlement donne un coup de pouce pour l’intégration très délicate et surveillé de ces alchimistes, étant moins rigide que le Haut Clergé.

Les alchimistes qui ne font pas parties de l’élite, eux n’ont rien à faire dans la cité Elionienne.

 

La Peste noire

 

Capturedsdsdsd.JPG

 

Il s'agit d'une maladie infectieuse nommée qui fut propagée par des marchands faisant des allers-retours entre Valencia et le désert. Elle ôta la vie de la moitié des habitants du continent occidental avant de toucher la cité Elionienne, notamment. Elle est l’une des causes des conflits entre les deux grandes cités de Valencia et de Calphéon.

 

 

 

« Cette terrible maladie noircissait la chair de ses victimes sans aucune pitié ni exception, s'attaquant à la royauté, aux nobles et aux petites gens avec la même férocité ».

 

 

 

C'est l’une des raisons de la haine et la non tolérance des alchimistes dans la grande cité. (Bien que Marni avait déjà bien peint le tableau, on y reviendra). C'est le clergé qui a désigné Valencia et les alchimistes comme responsables de la peste qui a ravagé le monde et encouragé la dernière guerre, ayant poussé le roi à ponctionner si durement ses sujets.
 

D’où l'animosité réciproque entre ces trois parties : Les alchimistes détestent le clergé (ou du moins l’évite comme la peste, « lol »), qui lui-même méprise les alchimistes, le bas-peuple n’aimant ni l’un, faute de fausses rumeurs et d’une peur contrôlée par l’état, ni l’autre, faute de résultat.

 

 

Il est donc totalement ironique de voir des alchimistes tels Gorgath (bien qu’exilé de la cité) ou Alustin ainsi que des religieux comme Saint Pejon ou Saint Pjorn travailler sur le même terrain pour éradiquer la peste (l’un prêchant juste la bonne parole et calmant les tensions dans les fermes, l’autre cherchant réellement le problème).

 

« Regardez bien le visage de ce prêtre, fils. Il se fiche de nous. Tout ce qui lui importe, c’est de répandre ses prétendues connaissances » - Un père infecté à son fils désignant un prêtre Eolien.

 

Notons que pour les prêtres Elioniens, les contaminés qui ne montrent aucune foi sont des cas « désespérés ». D’ailleurs, pour eux, c’est la foi le médicament. Elion tout craché. (Non je ne suis irrité :o).

 

« Vous tous qui ne montrez aucune foi ! Elion ne vous accueillera pas en son royaume si vous ne lui prêtez pas allégeance » -Prêtre d’Elion dans la zone infectée

 

Les gens malades « lucides » face aux prêtres :

« Je ne comprends pas ! Pourquoi ces soldats nous barrent-ils le chemin ?! Quand comptent-t ’ils distribuer les médicaments ? » -Un contaminé barré par les soldats avec derrière les prêtes prêchant les vertus d’Elion.

« Maman, ne vois-tu pas ? Ça ne changera rien. »  - Enfant malade, face aux prêtres.

 

Les gens malades qui mourront (¬¬) :

« Elion ! Epargne-nous ! Accorde-nous ta grâce par le biais du prêtre Bipache » - Femme malade

 

Notons d’ailleurs que Gorgath est en « mission secrète » et on peut le trouver hors de la ville travaillant avec son ami Libero sur le terrain afin de tenter de résoudre l’énigme lié à la peste.
Libero est un scientifique médical, autrefois aisé. Il vit aujourd'hui humblement à la ferme contaminée avec Gorgath car son vieil ami a été banni de l'église d'Elion parce qu'il pratiquait l'alchimie. Libero pense qu'aider Gorgath est la bonne chose à faire objectivement, et en tant qu'ami. Une très belle amitié entre ces deux hommes permettant d’interpréter le point de vue des alchimistes, n’étant pas en concurrence avec cette caste de progressiste que sont les scientifiques, comme on pourrait le penser. (Notons qu’Alustin et Freharaut l’Alchimiste de Glish sont de « mèche » avec lui dans la résolution de l’affaire).

 

Il est probable que seul le Haut Parlement soit au courant que l’homme exilé continu son activité, le pouvoir religieux ayant tout mis en œuvre pour expulser l’alchimiste et ne souhaitant pas qu’il se mêle des histoires de la cité.

 

 

Révélation

fdffdffdfdf.JPG

 

 

La Maladie de pétrification

 

Capturesdsdsfffqffqf.JPG

 

Avant tout, Keplan la ville minière est un refuge pour les alchimistes. On en trouve beaucoup et même des laboratoires voient le jour. Les gardes sur place y font part plusieurs fois allusion. Ainsi d’une certaine manière la ville défie à moindre mesure l’autorité Calphéonienne les régissant.

(Petit point :  Précisons que Keplan dispose d'une organisation « anti-cristal noir » fondée sur la preuve que la peste pétrifiante est liée aux cristaux noirs. Elle gagne lentement en popularité. Ceci est intéressant car le cristal noir est au centre de la cupidité et de la théologie de Calpheon).

Prémices :


Vers l'an 235 du calendrier Elionien, la peste noire s'abattit sur Keplan se répandant également à Calphéon de manière significative. Peu de temps après, la ville avec Olvia et Heidel, ont formé une alliance militaire dirigée par Calpheon afin de faire la guerre à Valencia, le pays qui a été jugé responsable de la peste. (Calphéon faisait en parallèle la « guerre » aux alchimistes ou du moins prônait également leurs rôles dans la peste).
En 275, Keplan a commencé à commercer avec Valencia, qui convoitait les excellents minerais de Keplan.

 

Actuellement :

 

Keplan est en proie à une maladie mystérieuse très étrange qui rend fous ceux qui sont affligés et finissent par devenir des pierres solides. Les mineurs qui travaillent sur la colline sont les plus touchés. Le concept de pétrification des personnes est très nouveau à Calpheon. Bien que ce soit une menace réelle à Keplan il faut le voir pour le croire. La plupart des gens ne croient pas que les rumeurs sont vraies, même dans la ville minière. Seuls ceux qui ont enquêtés sur les mines ont vu les preuves de leurs propres yeux.

 

Les alchimistes ont encore une fois un rôle à joué en travaillant avec d’autres groupes écleptiques comme des guérisseurs (Phirea entre autres), afin de ralentir au mieux la maladie. Il s’agit néanmoins de personnes n’ayant pas tous pour ambition principale la guérison de la cité. Ces alchimistes ont tous des dessins très différents. Certains sont venus sous prétexte de recherche, d’autres pour fuir le joug de la cité Mère. D’autres encore ne recherchent que la notoriété et la richesse.

 

 

 

« La maladie pétrifiante est clairement une horrible épidémie, mais il faut avouer que notre laboratoire d’alchimie a gagné beaucoup d’argent grâce à elle... » - Alchimiste, Keplan

« Si je parviens à créer un réactif pouvant guérir la maladie pétrifiante, je deviendrai immensément riche » - Alchimiste, Keplan

« Je suis venu ici après avoir fui l’oppression élioniste de Calphéon. L’église élionienne considère l’alchimie comme une hérésie » - Alchimiste, Keplan

 

 

 

Capturealchiquipu.JPG

Point intéressant, certains alchimistes, se laisserai même tenter d’aller au laboratoire de Marni pour y trouver des indices (car c’était la mission initiale de ce génie fou). Ces alchimistes veulent t’ils réellement résoudre le mystère de la maladie là-bas, ou desceller les mystères qui régissent ce lieu lugubre pour des dessins personnels… ?

 

(Le fameux Trio Alustin / Freharau / Gorgath est présent et fait partit de la main quest sur place pour trouver la cause de la maladie pétrifiante, même ils n’ont pas d’autorité sur les alchimistes locaux).

On peut également trouver des scientifiques qui aggravent malheureusement les efforts des alchimistes et des guérisseurs en cherchant des manières toujours plus risquées d’extraire le cristal noir sous la juridiction et la pression de la cité Elionienne.

 

Eldas en est un bon exemple. (Étant le premier à avoir conçu et construit des installations nécessaires à l'extraction de pierres noires pures à partir de leur version brute).

Il a été contraint de remettre ses plans a Calphéon en échange de sa propre vie et gère maintenant l'installation d'extraction enchaîné par le joug de la cité Elionienne.

 

Côté traitement, rien de bien concret n’a été trouvé. Des baumes à bases d’écorces rouges doublés par l’azalées argentés semblent alléger la souffrance des malades, tout en empêchant la contamination à d’autre parties du corps.

 

 

 

« Pour le moment, rien ne semble pouvoir guérir complètement une pétrification. Nous ne pouvons que ralentir la progression. Les patients reçoivent une petite dose de médicament avant de retourner travailler dans les mines. Finalement, nous ne faisons que prolonger leur calvaire. »  - Quête de la zone.

 

 

Balenos et le château de Cron : L’alchimie occulte et sombre, désirée mais mortelle.

Cron_Castle.JPG.jpg

 

Actuellement dans le lore de bdo le château de Cron est occupé par une force rebelle qui a décidé, il y a quelques années, que ce monument en ruine sera leur demeure, malgré la mort de leur capitaine, les exilés Mediens continue à ainsi à monopoliser l’endroit.

La dégradation du château n’est pas faute du temps, ni même aux guerres. Si un chapitre est dédié à lui, comme vous le pensez, c’est qu’un alchimiste a joué un rôle majeur dans l’histoire du monument.

C’est le cas.

Les Anciens avaient, d’ailleurs prévu sa destruction causée par une tragédie sans précédent (sur les fresques de l’ancienne salle de pierre à Balenos notamment).

Le château de Cron a toujours été considéré comme un endroit mythique, rempli de légendes, de dieux anciens et de secrets. Son passé et les mythes qui tourne autour ont beaucoup joué.

 

Il y a environ 150 le château de Con était dirigé par Agris III. Il a posé les fondations de l’autorité royale en décimant tout ses adversaires, sa seule crainte était la mort. Jusqu’au jour de la venue d’un alchimiste. Et pas des moindre. L’alchimiste immortel. (Comme son appellation l’indique, il serait parvenu à desceller les mystères de la vie éternelle).

Au début celui-ci se montrait digne de confiance envers le régisseur des lieux, allant jusqu’à élaborer un Autel (très reconnaissable dans le jeu). Les habitants de Balenos s’adonnaient à des rituels sur celui-ci dans le but de calmer moults catastrophes météorologiques, les tempêtes en particulier faisant rage sur les rives nord du pays.

boule chateau de cron.JPG

 

L’alchimiste a très vite desceller la faiblesse du Roi, sa mortalité et la peur qu’elle amène. Il lui remit, très vite après sa venue, un parchemin contenant des informations sur un certain « Hadum, Dieu des ténèbres » en échange du mécénat du roi, auquel cas, si celui acceptait, l’alchimiste fera le serment qu’Agris détiendra la puissance du Dieu. (C’était bien entendu une erreur fatale pour le Roi, l’alchimiste aspirant à des projets plus importants, dont l’invocation du Dieu lui-même).

Hadum est par ailleurs un Dieu extrêmement ravageur directement lié aux pierres noires et l’esprit Occulte qui nous suit tout le long de l’aventure. L’invoquer ou souhaiter son pouvoir n’est que folie pure.

 

 

 

Un tel rituel était couteux : Pas moins de cent jeunes garçons et vierges pour l’accomplir. (On n’oublie pas le principe d’échange équivalent : Pour chaque chose reçue, il faut en abandonner une autre de même valeur).

La folie du roi en quête d’immortalité s’abattit ainsi sur tout Balenos, et la protestation du peuple enfla inexorablement. Mais il était trop tard. Et la catastrophe arriva.

 

 

 

Le rituel se fit de nuit, moment propice pour la venue de cette entité obscure. Celui-ci rata inexorablement provoquant une explosion qui souffla le château tout entier au moment même où l’immortalité allait être céder au roi. On ignore si la déflagration a été créé par Harum lui-même ou par l’énergie de rituel qui n’arrivait pas à se canaliser.

Cela consomma toute vie sur place : L’avidité d’Agris et tous ses vassaux. L’alchimiste immortel lui, au vu de « l’échec » de son expérience, aurait pillé la totalité des richesses du château. Aucune trace de lui à ce jour….

 

Hadum.jpg

Statut de l'alchimiste immortel, Caphras. On notera l’apparition de deux serpents, dont les queues s'entremêlent, symbole, je le rappelle de l'alchimie. (Symbole d'Hermès)

 

 

 

Malgré les recherches de Santo Inoza, historien et alchimiste d’Olvia, on a aucune trace de cet incident. Seul deux choses demeurent, et l’une d’elles n’est pas rassurante.

 

La première, le fameux autel. Il a parfaitement survécu à l’explosion et demeure aujourd’hui encore accessible. Or, nul n’ose le toucher, car on raconte que sa démolition attiserait le courroux des Dieux, dont un en particulier…

 

 

 

Pour la seconde c'est une stèle dans la l'Ancienne grotte de pierre faisant allusion à une prophétie qui ne s’est pas encore passé. Elle fait référence à la destruction totale de Velia ce qui effraient particulièrement les analystes de reliques et historien de Balenos.

 

La théorie que je pourrais émettre est plutôt simple : Hatum, ce n’est pas n’importe qui. Et il n’a pas tellement aimé qu’on l’invoque sans sa permission. Il pourrait tout à fait corrompre une âme pour permettre sa réinvocation, avec cette fois-ci pas de finesse : La destruction. L’alchimiste immortel si celui-ci respire toujours, pourrais tout à fait reparticiper à l’invocation de ce Dieu si tel était son dessin originel.

Il pourrait également s’agir d’une guerre menant la ville à feu et à sang.

 

 

 

 

« Château noir… Finissons-en, seuls… Anges noirs… Jetons toutes les épées et les boucliers dans les flammes, avant d’enfin couper nos chaînes. Hum. Le Château noir doit être le château de Cron. La ligne qui suit… doit faire référence au symbole de Velia. »

 

« Comme la p-prophétie de l’explosion du Château de Cron… Velia p-périra b-bientôt ! »  

 

fresque.JPGstele 2.JPG

 

Cristaux noirs / Energie noire, reliques convoitées des alchimistes.

112.jpg

 

On ne peut pas parler de l’alchimie sans évoquer les cristaux noirs. Ce sont en effet les ingrédients incontournables pour n’importe quelle transmutation. Plus le cristal est pur, plus sa résonance est forte et plus il est à même de produire des phénomènes inexplicables. C’est pourquoi les alchimistes étudient les cristaux noirs depuis les débuts de l’alchimie.

Il existe trois rangs de cristal noir : Plus ils sont gros, plus leur couleur est profonde, plus ils constituent une ressource de valeur et un ingrédient de qualité. De nombreux cristaux noirs renferment de l’énergie noire et les alchimistes les achètent à un prix d’or. (L’énergie noire étant directement liés à l’apparition des esprits occultes).

Cela en fait également un ingrédient extrêmement volatile et délicat à utiliser, amenant souvent les alchimistes à commettre l’irréparable dans une expérience raté. Ces hommes sont également les plus à même de résoudre tous les phénomènes liés à ces cristaux (nous ramenant directement dans le contexte de la Peste Noire et la maladie de pétrification ou ils sont, pour la plupart d’une grande aide).

La folle recherche de ces reliques a également un tout un objectif. Comme déjà dit, les alchimistes poursuivent une chimère : L’immortalité.

Des archives d’un ancien codex mentionnent en effet plusieurs anciens qui auraient vécu l’équivalent de deux vies grâce à un cristal noir. Il est donc dans l’intérêt des alchimistes de s’approprier les connaissances relatant des ces pierres, de proche comme de loin, afin d’espérer toucher du bout des doigts, la chimère dont il rêve tant.

 

   Les alchimistes célèbres.

 

MARNI :

Capturesdsdsdsdsdsdsdsdff.JPG

 

La version « Frankenstein » de l’alchimiste dans BDO, et pour moi une des raisons qui m’a fait me passionner dans ce domaine sur le jeu côté rp.

Il a également accompli beaucoup en tant qu'alchimiste et a eu un rôle extrêmement négatif sur l’acception de la profession dans la capitale de Calphéon notamment.

 

 

 

On sait très peu de chose sur lui en tant que tel. Marni aurait été (s’il est mort) un alchimiste au passé glorieux étant discrètement rattaché à la capitale Elionienne, qui pensait le génie de l’homme utile pour la cité. Il était vraisemblablement secrètement passionné par les expériences sur des sujets vivants, (Orcs, Saunils, Harpies toute la faune avoisinante y est passée, même la poule du fermier random), faits tabou même chez ses confrères.

 

Marni était un génie, ayant mis en œuvre l’intelligence artificielle, et de surcroît par implémentation directe sur du vivant. C’est également le plus grand fervent de l’alchimie interdite. Il maîtrisait parfaitement la méthodologie pour lier le vivant à l’homme en production quasi-industrielle, tant ses inventions sont nombreuses. (Une référence à FMA, qui elle-même tirée d’époque).

Il avait pour but principal de résoudre la maladie qui sévissait à Keplan, la pétrification. Ayant ainsi établi son laboratoire entre la cité l’employant, Calphéon et la cité problématique, Keplan, on suppose que les hauteurs choisis volontairement le protégeait géographiquement des hommes malades, mais surtout lui permettait de se libérer des chaînes de la capitale, ce qui vraisemblablement était son objectif premier.

A savoir que Keplan est un point stratégique majeur pour Calphéon, dépendant énormément de l’apport de métal en tous genre pour se fournir en matériels militaires, afin de s’opposer à son voisin, et Valencia en mauvais termes. L’enjeu était donc aussi politique. La production ne devait pas cesser à cause de cette maladie inconnue.

 

 

 

Marni peinard, a agi à sa guise pour ériger un labyrinthe impressionnant y entremêlant des pièges mortels, sa base se trouvant à sa sortie (On sait qu’il avait des assistants en nombre qu’ils jetaient quand bien lui semblait, toutefois l’homme fou avait son favori, un géant boursouflé et déformé par les expériences, qu’on affronte lors que de quête finale de la zone). Pour garder ce lieu tentaculaire, il y aurait mis tout son génie : Des créatures relevant d’une imagination et d’un talent tout simplement incroyable, mêlant la vie à l’artificiel et la mécanique, pour créer des monstres aussi grotesques que redoutables. Sans parler des canons et autres armes redoutables trouvées sur place.

 

 

 

Très vite les voyageurs en détresse et le manque de résultat de l’alchimiste pour sa mission première à fait écho dans la capitale, un fracas d’horreur, des récits exagérés, qui n’avaient pas besoin de l’être au vu de l’immondices des créations de l’homme. Le Haut clergé et les politiques s’en sont mêlé très rapidement, puis l’armée. Mais l’homme très rusé et ne voulant certainement pas se confronter aux forces de l’armée Calphéonienne a dut plier bagage avant pour une tout autre raison, son laboratoire ayant subis de lourds dégâts suite à une explosion d’ampleur causé par l’une de ses expériences.

Il a ainsi tout laissé derrière lui : La maladie à Keplan, ses inventions et son laboratoire en piteux états. Le labyrinthe se révélant être un véritable casse-tête pour les forces armées de la cité Elionnienne, celle-ci ont très vite abandonné n’étant plus informé des activités de Marni.

Cela n’est pas dit, mais il s’agit très certainement du seul alchimiste du Lore à être parvenu a échappé deux fois de suites aux forces qui voulaient sa mort, et ce, en laissant aucune trace de lui. Et on ne parle pas de forces mineures, des Etats, rien que çà.

 

 

 

La suite vous la connaissez, l’homme a acheté une mine abandonnée au Sud-Est de Mediah pour y réquisitionner toute la faune une fois de plus pour ses dessins.

 

 

 

Capturefdfdfdgt.JPG

 

« La première personne ayant vue cette créature a déclaré qu’elle pensait que celle-ci ferait un bon réchaud portatif et ne montrait aucun signe d’agressivité. La situation a vite dégénéré quand les flammes sur sa tête ont surgi. » -  Témoignage d’un trépassé après avoir croisé une créature Marniesque (On suppose qu’il n’est pas survécu le bougre)

 

 

 

Cette terre agricole ou avait élu domicile l’alchimiste était autrefois la plus vaste de Calphéon Sud. Avant la venue de l’alchimiste le lieu portait encore le nom de Haute-Terre.

A savoir qu'aujourd’hui le territoire de Marni sert de chemin commercial pour la Tour d’approvisionnement de Trina entre autres (demandant beaucoup d’efforts et de sueur aux nombreux travailleurs qui transportent les marchandises (ainsi que du courage)), la ferme Oberen étant autrefois la solution mais depuis la destruction du pont cela n’est plus possible.

Quant à l’homme en question, encore aujourd’hui il reste un mystère et semble s’être faufilé entre tous les pièges qu’ont lui a tendus. Personne ne sait s’il respire encore, une chose est sûre, les cœurs et les mœurs ne l’oublieront pas de sitôt.

 

 

 

« Et à par çà y’a un rapport avec ces fameuses pierres de Marni dans le jeu ? « - Petit curieux (sauf si tout le monde s'en fiche :()

 

Et bien oui ! Totalement. Et c’est même là, la plus grande invention de l’homme. Il a en effet réalisé qu’il lui fallait plus d’espace pour stocker la structure génétique des formes de vie qu’il désassemblait avant de les recombiner. L’homme malgré lui était conscient que son temps était compté. Il se concentra ainsi sur cette recherche s’interdisant tout divertissement futile.

Ainsi il chercha un moyen de conserver au mieux les âmes. Il jugeait que cela optimiserait grandement la préparation de ses expériences, en gagnant un temps précieux, chose qui lui manquait, il le savait. Calphéon n’allait pas laisser ses actes impunis. Après de nombreux échecs, il parvint à créer un petit espace de stockage pour conserver ses échantillons. Il nomma son invention « Pierre de Marni » (Originale)

La première pierre fonctionnait, mais était trop étroite, et conservait trop peu d’échantillons. Il créa ainsi des copies mais elles se révélaient être encore plus petite, ne pouvant pas conserver autant d 'échantillons que la première, bref, même lui a essuyer beaucoup d’échecs.

Allant toujours plus loin en quête de créer la pierre parfaite, il fut interrompu par son ambition, ambition qui, suite à l’une de ses expériences créa une grosse explosion, arrêtant ses travaux prématurément. (Et déplaçant ses travaux plus tard vers Mediah).

 

 

 

« Être l'objet d'un avis de recherche « Mort ou vif » produit une sombre alchimie dans le cerveau. L'homme qui en est l'objet appartient au monde des morts-vivants. Les plus talentueux de nos confrères n’ont pu déployer tous leurs génies qu’à ce moment. Marni en ai que le parfait exemple » - Manarah, avinée.

 

« On dit que ceux qui sortent des chemins tout tracés de l'alchimie sont des fous incohérents, s'opposant aux lois fondamentales de notre monde. Ils ont bien raisons, cependant à une chose prête :

La folie est la facette cachée du génie, et voyez-vous, "fondamentalement", elle est bien au-delà de votre compréhension » - Manarah, avinée² (faut bien que je remplisse il a jamais rien dit ce bougre de Marni)

 

(Au final au cours de ma rédaction, je me suis rendu compte que c’est l’alchimiste qu’on n’a jamais vu, qui a l’histoire la plus complète… quoi que jamais vu…. En être vous si sur ? 9_9)

 

LE VOILA !

MARNI.jpg

 

 

 

 

GORGATH :

p3DJDrY.jpg

 

Il n’y a plus beaucoup d’alchimistes à Calphéon depuis que l’Eglise l’a jugé hérétique, parmi eux, Gorgath. Généralement considéré comme le meilleur alchimiste, il pensait utiliser ses pouvoirs pour le bien du peuple. Il était très estimé à Calphéon mais les prêtes d’Elion n’acceptaient pas l’alchimie et ont tout fait pour expulser l’homme. Chose réussie.

Gorgath au lieu de se battre contre les prêtres, a abandonné Calphéon pour poursuivre ses études. On dit qu’il travaille principalement à la purification des sombres pouvoirs. Il est également connu pour ses recherches sur l’hypnose ainsi que pour ses méthodes de purification des montre, méthodes réputées, comme certifiées. Les personnes qu’il a sauvées lui écrivent souvent ou viennent le voir pour le remercier.

Encore aujourd’hui, il met tout en œuvre pour suivre ses principes, notamment en collaboration avec son ami Libero mais également Alustin et Frehaurau dont il garde un lien étroit. Il travaille ainsi dans le plus grand des secrets, à l’abri des regards.

 

 

 

« L’alchimie est une science sans fin, il est impossible d’en percer tous les secrets » - Gorgath – Alchimiste

 

 

 

ALUSTIN (et ses filles) :

Capturegfhhe.JPG

L’alchimiste qui parle le plus au néophyte concernant ce domaine. On le voit systématiquement lors de nos quêtes, le premier pilier de cette profession qu’on rencontre à Velia même.

Cette alchimiste a un parcours particulièrement atypique. En effet, il est né à Calphéon dans une famille noble. Il s’est essayé à l’alchimie très tard, juste après le décès de sa femme. Plus tard, il a quitté Calphéon pour Velia avec ses deux filles Eileen et Clorince, jumelle. Personne ne sait pourquoi un alchimiste de sa trempe s’est installé dans une ville tel que Velia. (Peut être pour assurer la sécurité de ses filles, c’est très probable).

Considérant le temps qu’il a passé à apprendre l’alchimie, les résultats qu’il a obtenus semblaient impossible. Il passe son temps à étudier les cristaux noirs. Il s’agit donc d’un allié de poids, notamment pour la maladie de pétrification et la Peste noire, ayant des connaissances très solides. Le haut Clergé tolère, bien que difficilement sa présence, notamment pour son savoir immense en ce qui concerne les pierres noires, de même que l’enseignement qu’il transmet aux Valkyries.

Beaucoup émettent des rumeurs que personne ne lui tiendrai tête en alchimie, particulièrement en ce qui concerne les produits de guérison ou l’exercice mental.

Ses filles ont suivi le chemin de leur père, et leurs résultats sont très attendus au vu du talent d’Alustin. Les deux femmes se contentent, chacune de leur côté de vendre des potions basiques dans la ville portuaire de Velia, qu’elles fabriquent elle-même. Clorince est considéré comme plus doué que sa sœur jumelle.

 

 

 

Alustin a également un « rival » : Karashu, qui ambitionne également de devenir le plus grand alchimiste de Valencia.

 

ic_00004.pngimages.jpg

 

 

 

FREHAURAU / DONATT :

 

Capturerfgdgdfg.JPG

Frehaurau est le chef de Glish. Alchimiste reconnu dans sa petite ville, mais également très respecté parmi les grand de sa profession, tels que Alustin ou encore Gorgath.

Il est natif du premier Glish, et les villageois lui font confiance.

Il était ami avec Donatt avant que le premier Glish soit détruit, mais des divergences d'opinion ont fini par les éloigner.

Donatt fut le premier chef de Glish, alchimiste également. Il était aussi bon artisan et il se servit de ce talent pour fonder les bases de l'artisanat qui devint la tradition de sa ville. Hélas, une brusque invasion des fogans causa la mort de près de la moitié des habitants, et le reste partit vers l'est et construisit la nouvelle ville de Glish.

Suite à cet incident, Donatt se plongea corps et âme dans l'alchimie et chercha l'alchimie immortel dans le but de reprendre son ancienne ville. Finalement, il quitta la cité, complètement fou. Certains pensent que c'est lui qui a causé l'explosion des ruines de l’ancien Glish et en déduisent que le boustre qu’il est devenu doit être la conséquence de sa malédiction. L’exemple de Donatt évoque parfaitement bien les risques de s’adonner corps et âme en quête de l’alchimie éternelle. La folie est souvent l’unique issu.

 

erertfdd.JPG

 

 

 

« La lumière se faisait consommer, ronger. Une fois la furie de Donatt sur nous, il était impossible, même pour moi, d’émettre une lumière quelquonque. Alors que le torrent furieux de l’esprit occulte balayait Donatt, notre chemin, jadis si lumineux, se couvrait désormais de ténèbres. » -  Frehaurau Journal d’aventure de Serendia V

 

 

LOMERUN :

Un alchimiste atypique qui déploie ses talents dans la grande cité qu’est Valencia, talents qui, lui coûterait une fin brève et douloureuse à Calphéon.

Né sur une petite île, il a beaucoup voyagé avant de s’installer à Valencia. On sait que Lomerun fait partie des meilleurs dans le domaine de l’alchimie mais, aussi dans l’artistique. Ses peintures ont suscité l'intérêt de nombreux rois et des aristocrates voulaient à tout prix leur portrait. Il est également connu pour être un très bon mathématicien.

Côté alchimie, un de ses accomplissements est le contrôle total de la technique de réanimation, bien que ce soit quelque chose qui aurait généralement été considéré comme contraire à la pratique alchimique. (Cela démontre la souplesse dans la politique Valencienne habituée à des avancées technologies très poussés, tels que les sciences stellaires). Sa plus grande force est sa persévérance.

Son objectif serait de trouver la synthèse parfaite entre l’alchimie, Dieu, et l’art. Cela reste très rare pour une personne pragmatique comme un alchimiste de lié deux domaines tel que Dieu et une science ensemble.

 

 

 

NERUDA SHEN :

 

Capturedsdqdsd.JPG

 

D'abord alchimiste, sa vie a pris un tournant lorsqu'il a commencé à diriger une guilde marchande. Il a alors recruté d'excellents forgerons avant de devenir un fin négociateur, convainquant aussi bien Calpheon que Valencia de se fournir en armes auprès de Mediah.

En l'an 235 du calendrier Elionien, la peste noire a frappé. Peu de temps après, la guerre entre l'alliance occidentale et Valencia a commencé. Alors que le roi de Mediah à l'époque, Bareeds II, était qualifié d’incompétent, il y avait une personne qui savait comment profiter de la situation. Neruda Shen, alors alchimiste, avait découvert la vraie valeur des Pierres noires.

Mediah, par l'intermédiaire de la guilde des marchands Shen, a conclu un accord avec Calpheon. Mediah fournirait à l'alliance des armes et des armures à prix réduit en échange de Black Stones, qui, selon Shen, était idéal pour la production.

Ce coup de maître lui a valu la pleine confiance de la famille royale de Mediah jusqu'à sa chute. Il a ensuite joué un rôle majeur dans l'avènement d'Altinova en attirant de nombreux investissements étrangers.

Cet alchimiste est probablement le meilleur dans son domaine, liant ses connaissances alchimiques, aux négociations politico-commercial d’un brio exemplaire. Cela démontre également l’influence qu’un alchimiste intelligent et ambitieux peux apporter autour de lui.

 

 

 

Petite mention spéciale : Florin

 

 

 

Concernant  Florin je vais faire bref : petit village au Nord de Calphéon ou réside les Shais. Elles sont bien entendus très qualifiés dans l'alchimie (potions de soins notamment), même si leur domaine de prédilection reste l'herboristerie (A très haut niveau cependant). Ce peuple est particulèrement sociale et accepte volontiers le partage de connaissances.

Il aurait même impressionné un Rutum au doux nom de Yis Pjey (ayant un profil baguarreur et brutal, comme tout les ruthums quoi), qui après un effarouché brutale, s'est fait sauvé inextremis par un alchimistes de Florin qui était de passage. Il devint l'ombre de son sauveur et appris l'alchimie (cas EXCEPTIONNEL pour un ruthum). Il devint même expert, et, à son tour, acceuille tout aventuriers en recherche de conseils, bonté que son maître lui a enseigné dès le premier jour ou il se sont rencontrés.

 

Les médicaments à base d'herbes locales et de recettes spéciales de shai sont exportés dans toutes les grandes villes, y compris Calpheon, ou elles les potions comme remèdes sont très prisées. (La ville élionienne à l'air d'ailleurs de bien "tolérer" ce petit village, les arrangeant, non seulement de sa proximité pour des échanges rapides et sécurisé mais également l'efficacité de leurs produits. La notion d'alchimistes florins à l'air volontairment d'être flou dans la cité, on évoque plus la qualification d'herboriste....

-----------------------------------------

 

Je pense que nous arrivons à la fin, j'ai probablement oublié pas mal de choses tant il y a dire, fait des fautes, je m'en excuse d'avance, mais j'espère que le contenu actuel suffira à mieux appréhender cette science et son lore si ce n'était pas le cas avant et pourra comme dit à mon introduction permette aux joueurs RP s'y intéressant, de se lancer plus facilement dedans. Je pourrais à l'avenir éditer le sujet (si on peut, et si on veut x)) si je trouve des anecdotes  /  trame de lore intéressante dans le domaine de l'alchimie qui m'aurait échappé.

 

Si par ailleurs il existe des guildes / joueurs RP qui s'adonnent dans ce genre de domaines plutôt spécifiques faites le savoir via une bonne visibilité. (et pas forcément l'alchimie j'ai eu pas mal d'échos, notamment Rp Sorcières qui "ramait" pas mal etc...)

 

Voilà Voilà. Bon jeu à tous et à la revoyure !

 

Manarah. (Je sais pas pourquoi je signe, habitude de wow, çà)

 

EDIT : Edit possible. Correction sur certains points réalisés

Projet futurs : Approfondir sur Caphras,l'alchimiste immortel + alchimie / Black Spirit. (STATUT : En cours de recherche)

 

Florin.JPG.jpg

Modifié par Manarah

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour !

Tout d'abord je me dois de tirer chapeau bas pour ce travail, qui a du te demander un grand investissement.

Je suis agréablement surpris de voir une telle enquête sur l"alchimie de BDO (j'ai pu lire certaines ref que je n'ai pas, et voir aussi qu'il manque des refs que je connais !)

Bien que l'article contienne parfois des choses non certifiées niveau lore, je trouve qu'il s'agit là d'un travail qui mérite félicitations.

Cela me motiverait presque à faire un article lore sur l'alchimie, sur marni et sur notre cher alchimiste immortel. A vrai dire, l'idée m'était venue il y a un bon moment (avec un article sur les magiciens), mais j'ai au final posé tout cela de côté. La lecture de cet article m'a donné envie de replonger là dedans dans le futur ! Mais pour le moment, je dois finir mes travaux actuels.

Merci pour ce travail !

 

PS: Et voici un petit cadeau que je tiens d'une de mes discussions passées avec Falkynn.

https://en.wikipedia.org/wiki/Hermes_Trismegistus

Et le symbole d'Hermes:

imgbin-staff-of-hermes-snake-medicine-sy

BDO a tendance a beaucoup s'inspirer de références réelles concernant pas mal de choses dans son lore :)

Modifié par Kadhel

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La statue du mec avec les 2 serpents représente Hadum ?

Il me semblait qu'elle représentait le fameux Alchimiste Immortel, Caphras.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour vos messages.

 

En effet pour le symbole d'Hermes j'ai tout de suite fait le lien dans ma tête, mais n'étant pas tout à faire sûr, je n'ai pas voulu le notifier. Merci de me confirmer cela. Pour les choses non certifiés sur le lore j'ai en effet fait certaines hypothèses, en essayant de l'indiquer à chaque fois. (Je suppose, Je pense, Ma théorie). Cela peut être sympa pour lancer des débats et divergences d'opinions.

 

Quand à la statue, en effet, il s'agit bien de Caphras, erreur de ma part. (je ne peux pas éditer, et sachant que j'ai fait ce post en mode hardcore nuit blanche (il m'a fallu plusieurs bonne heures pour le transférer proprement sur le forum), il y a probablement des incohérences par ci par là, notamment cette foutu image à la fin). Je prévisualiserai mieux sur prochain post il y a.

 

D'ailleurs comme Khadel l'a dit, et toi Drelnas le rappelle, L'alchimiste immortel c'est un gros gros morceau de l'alchimie dans le lore de BDO. Néanmoins je suis actuellement en train de me pencher sérieusement sur son cas demande beaucoup de recherches, en prenant le maximum d'informations du lore par ci par là. Comme je l'avais dit je pourrais repload des données pertinentes, et même vous, clairement. Ce sujet n'est pas un monopole et je suis très heureux de voir des gens m'enseignant des points que j'ignorais.

 

 :bye:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bienvenue dans le coin Manarah, et merci pour ce boulot ! Un bon tour d'horizon. Malgré le contexte occulte autour de mon personnage et de ses occupations, je ne savais que peu de choses sur l'alchimie, j'ai appris pas mal de trucs en parcourant ton guide. Chapeau ! :)

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant