Lisael

Le Théâtre des Ombres du Relais.

4 messages dans ce sujet

" Cette semaine, un crieur bien connu du Relais Voyageurs s'obstine à enchanté les rues adjacente du lieu populaire.

Annonçant clairement une nouvelle soirée ce Samedi 18 Mai. "

Crieur chimère.png

 

unknown.png

Modifié par Lisael

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Jean-Pierre-Lescot-2162---Copie.png

 

La rumeur dit que ce serait La réputée et grande artiste dite la Rose Valencienne,

qui ouvrirait la soirée en participant à ce fameux théâtre des ombres.


Demain soir, une soirée originale, entre musiques et danses enivrantes d'ombres se produira au relais des voyageurs,

animés par plusieurs artistes qui ne vous laisseront pas indifférents.


Un événement encore jamais vu qui attirera surement les amoureux de l'Art et des Contes.

Modifié par Lisael

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Spectacle n°2 : Raisza Dhel : 

 

UNE ALLIANCE IMPROBABLE

 

 

-- Les rideaux s'ouvrent lentement --

 

 

 

 

< Sur scène, se distingue deux silhouettes de loups lovés l'un contre l'autre. Une plus forte et bien plus grande, l'autre plus élancé et efféminé. C'est un couple de loups vivant ensemble, dans ce qui ressemble être - grâce au décor mise en place - un tanière >

< Alors que tout se passe au mieux pour le meilleur des mondes, voilà qu'un autre loup entre en scène précipitamment, interrompant ce moment de bonheur. il s'incline devant son roi et sa louve, puis semble apporter une terrible nouvelle. Il se range ensuite à leur côté. >

< Au même moment, à l'extrémité de la scène, apparaît l'ombre de ce qui ressemble être un énorme lézard d'aspect menaçant. Il vient perturber la tranquillité des lieux. Ni une, ni deux, le Roi-Loup et son ami, se précipitent ensemble vers la créature afin de la chasser de leur territoire. >

< Tandis que la femelle reste à l'arrière, le combat s'engage entre les droits combattants. La lutte est acharnée, mais le terrible monstre est bien trop puissant pour être vaincu aussi facilement. Des tâches d'éclaboussures qui représentent le sang volent en éclats, et rapidement, on aperçoit l'ami du Roi-Loup se faire déchiqueter. >

< Le Roi-Loup est seul désormais. Dans un ultime effort, il charge son adversaire, qui d'un coup de patte, le propulse contre l'extrémité de la tanière, où il retombe au côté de sa louve. Voyant cette rivalité inégale, la louve vient défendre son amour se positionnant entre lui et le monstre. L'énorme lézard lève alors sa patte, prêt à frapper. >

 

 

-- Les rideaux se ferment alors --

 

-- Les rideaux se rouvrent --

 

 

 

 

 

< Le Roi-Loup reprend ses esprits. Il est désormais seul dans la grotte. Sa louve a disparu, et seul gît le corps de son défunt ami qui a tenté de le protéger. Se relevant dans un ultime effort, on voit que celui-ci est grièvement blessé de son dernier combat. Boitant, il rejoint alors la sortie de sa tanière >

< Le décor change rapidement, laissant place à plusieurs ombres d'arbres, ce qui laisse présager que nous sommes désormais dans une forêt. Le Roi-Loup avance seul. il semble chercher quelque chose désespérément. Sa louve bien-aimée sans aucun doute. Se mettant à hurler, voilà qu'apparaît sur une branche un oiseau. >

< C'est un grand oiseau, de larges ailes, un bec pointu et des griffes acérés. Un faucon certainement. Le loup se relève et hérisse ses poils ainsi que sa queue. Toutefois l'oiseau remarque bien ses blessures et sa faiblesse, et commence à lui adresser la parole. >

< Rapidement les deux finissent par s'entendre. Le loup repose sa croupe sur le sol, et se met alors à expliquer ce qui lui semble être son histoire. L'oiseau qui acquiesce du bec, finit par déployer une de ses ailes et indique une direction au loup. Ensemble, il repartent plus loin dans les profondeurs de la forêt. >

 

 

 

 

 

< De là, ils rejoignent une nouvelle grotte. Celle-ci est bien plus grosse que celle de la tanière du loup. L'oiseau l'invite à y entrer. Hésitant dans un premier temps, le Roi-Loup se décide de suivre les conseils de son nouvel ami. Il entre alors dans un nouveau décor. >

< Suivit de l'oiseau, alors qu'ils arpentent le long tunnel, ils finissent par trouver ensemble la silhouette de ce qui semble être un ours. Celui-ci-ci est encore plus grand et impressionnant que le Roi-Loup, boitant encore. Bien que d'aspect intimidant, l'ursidé se relève, reconnaissant l'oiseau, et observe le loup qui se présente à lui. >

< Une nouvelle conversation débute entre eux. Chacun des trois individus partagent leur point de vue. Au bout d'un moment, l'ours se redresse et acquiesce vers le loup, tendant une patte amicale vers ce dernier. Le Roi-Loup vient lui serrer la patte en retour, et ainsi se crée une nouvelle amitié. >

 

 

-- Les rideaux se ferment --

 

-- Les rideaux se rouvrent un instant plus tard --

 

 

 

 

 

< Les trois animaux sont ensemble désormais. Ils ont quitté la forêt et se dirigent vers ce qui semble être une énorme colline totalement déboisé où rodent des ombres de rapaces. Celles-ci perçoivent nos héros et tentent de s'approcher dangereusement d'eux. Le groupe se défend alors contre ces petits mais nombreux vautours. >

< Au cours de l'affrontement est blessé l'ami aigle. Mais sans faille dans leur détermination, comme le Roi-Loup encore un peu boitant, ils continuent à avancer plus loin encore dans ce qui ressemble fortement a être le repère de l'énorme lézard. >

< En effet, quelques instants après, on voit à nouveau la silhouette du monstre apparaître. Il monte la garde de son nid et veille également sur deux silhouettes, dont une bien connu du public. Il s'agit de la louve du Roi-Loup, et à ses côtés se trouve un tout petit louveteau avec des geste encore malhabiles. Son fils. >

 

 

 

 

 

< Le roi-Loup, l'ours et l'oiseau se mettent en position d'attaque, tandis que l'énorme lézard se retourne face à ses nouveaux opposants. Le combat ne va pas tarder à débuter. >

< Dans un élan simultané, les quatre combattants viennent se rencontrer dans un affrontement brutal au corps à corps. L'ours parvient à supporter la charge massive du lézard, alors que le loup  est de nouveau propulser vers l'arrière. On voit cependant, que ne l'ours ne pourra pas supporter quelques seconde de plus les assauts répétés de son adversaire. >

< L'oiseau profite alors de ce moment-là pour attaquer la tête de l'énorme lézard. Ses griffes sorties, il vient lui crever un oeil afin de le priver d'un atout important. Toutefois, dans un retournement vif, et le faucon déjà blessé, il ne parvient pas à éviter les crocs du monstre qui transperce le corps de la volatile. >

< Le combat semble très mal tourné. L'ours se prend coup sur coup des immenses pattes du lézard, ne tardant pas bientôt à lâcher prise. La louve jusqu'alors en retrait pour protéger son petit, vient secourir l'ursidés en attaquant par l'arrière la queue du lézard. >

< C'est à ce moment-là, alors que le Roi-Loup reprend ses esprits, qu'il profite de cet instant de diversion pour bondir frontalement sur le gosier du monstre. Infirme d'un oeil, le lézard ne voit pas l'assaut du loup sur son gosier qu'il saisit fermement. L'ours retrouve sa vigueur et repousse de ses dernières force la créature. >

< Le monstre lézard tombe alors à la renverse. La gueule du Roi-Loup toujours agripper à son cou. Peu à peu, la bête s'éteint puisse cesse de remuer. Enfin le groupe des amis "les animaux" peuvent enfin souffler et s'arrêter. Les voilà victorieux ! >

< Le Roi-Loup retrouve sa louve et son louveteau. Un moment de bonheur bien court, car voilà l'ours qui revient avec le corps de l'oiseau inanimé. La famille des canidés devint alors silencieuse et baisse la tête en hommage au héros du jour, qui leur ont permis de se retrouver tous ensemble. >

 

 

-- Les rideaux se referment --

 

-- Les rideaux se rouvrent --

 

 

 

 

 

< Nous sommes de retour en forêt, le Roi-Loup et sa famille encore en compagnie de l'ours. Bien que celui-ci semble également blessé, il reste néanmoins solide et droit auprès de ses amis. Ils arrivent proche d'une nouvelle tanière, où le louveteau se précipite dans celui-ci suivi de sa mère. L'ours quant à lui s'arrête net. >

< C'est l'heure de la séparation. L'ours a accompli son devoir comme son ami l'oiseau. Le Roi-Loup s'arrête au côté de celui-ci, et doucement vient lui tendre la patte comme auparavant l'ursidés l'a fait. C'est dans ce dernier moment d'amitié, que la route de ces deux animaux se séparent. L'ours reprend alors son chemin. >

< Observant son ami repartir, Le Roi-Loup tourne la tête vers l'entrée de l'antre. Son nouveau foyer, où l'attend une vie bien paisible auprès de sa louve bien-aimée, ainsi que de son fils où il resteront cette fois bien à l'abris. Le loup avance alors vers la tanière afin d'y disparaître pour de bon. >

 

 

-- Les rideaux se ferment définitivement, retour des lumières normales dans la salle --

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant