Kadhel

Rapport du 11 Octobre : Tir en pleine rue

3 messages dans ce sujet

Rapport du 10 Octobre 287, rédigé par le garde Gontrand Volarr, en l'exercice de ses fonctions.

Lors de ma patrouille de fin de soirée, j'ai entendu dans un premier temps un cri venant d'une ruelle.

Me rendant sur place, j'observais une femme du nom de Merida visiblement très remontée envers un homme blond et assez malpropre.

Il s'avérait que l'homme faisant des avances à la dame de façon très outrageante et peu distinguée, en insistant de trop.

Alors que je prenais la déposition de la dame et faisait remontrance à l'homme, un coup de feu suivi d'un hurlement retentirent dans la petite ruelle adjacente.

Abandonnant  l'affaire en cours, je me suis rué dans la ruelle avec la jeune femme du nom de Merida, pour y découvrir une personne victime d'un coup de feu, gravement blessé.

La jeune femme, Mademoiselle Merida, entré juste avant moi dans la ruelle, a vu l'agresseur s'enfuir en sautant par dessus une margelle pour s'enfoncer dans les fourrés.

Je pris alors en charge sa poursuite, exhortant la demoiselle à faire venir les secours.

La piste me mena dans une rue donnant sur l'auberge du Muguet, mais toutes les personnes présentes me tinrent le même discours : pas de trace d'un éventuel assassin. Bredouille et après quelques recherches, je revins sur les lieux du crime, où une petite foule s'était réunie.

J'ai donc récolté les témoignages, la victime semblant s'appeler Keharqta, probablement non serendienne. Mademoiselle Merida me fit par du fait que l'homme qui la harcelait l'empêchait de venir dans cette ruelle, je joins donc sa description physique à mon rapport pour future recherche et interrogatoire:

[DESCRIPTION PHYSIQUE D'UNE PERSONNE RESSEMBLANT AU PERSONNAGE KZAGOR, DONC SOMME TOUTE ASSEZ COURANTE]

L'agresseur quant à lui fut signalé comme "Grand, Tout de noir vêtu, avec une peau de teinte sombre a première vue". Il a utilisé une arme à feu.

La victime pour sa part a été évacuée vers le dispensaire de dame Gretta, afin que les premiers soins lui soient conférés. Un interrogatoire de celle-ci devra être fait à son réveil.

 

Rédigé par Gontrand Volarrr, 

FIN DU RAPPORT

 

Note : Lors de cet événement, une femme du nom de Eornys s'est évanouie et a été emportée par un homme du nom de Saï. Leurs noms ont été consignés, au cas où.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Le 11 du mois de la Clé de l'an 287 :

 

Déposition du dénommé Keharqta Orobarian, victime de l'attaque, recueillie par un garde :


En récente visite à Heidel depuis la veille, le dénommé Keharqta était à même le Relais pour discuter avec des connaissances, dont Tristan Greywolf  et sa compagne  Shaelyn, une certaine Karynah ainsi qu'une dernière personne dont il ignore encore le nom mais qui se démarquait de par sa chevelure rougeoyante. Alors qu'il semblait pris de fatigue parmi toutes ces conversations, Keharqta sortit pour "prendre l'air" contre le mur de l'auberge.

Après quelques minutes, il sentit le canon d'une arme à feu contre sa tempe et la voix d'un homme lui intima de se taire avant de l'obliger à le suivre. Le guidant dans une ruelle, derrière quelques maisons, il fit en sorte de ne pas être vu avec ses comparses. Ne les ayant aperçu que brièvement, Keharqta ne put en détailler les aspects. L'homme qui se faisait chef de la bande l'emmena jusqu'au bout d'une arrière cour et braqua son arme contre ses côtes en le menaçant.

L'agresseur lui demanda tout d'abord s'il était bien "le basané de Dulcia". Une fois sa réponse obtenue, il fit alors part qu'il était le frère de James Delaney, cousin de Charles Keziah et lui confia ses revendications : libérer ses trois "compagnons" Serendiens — dont James Delaney — et "annuler la dette de Charles Keziah". Keharqta lui répondit qu'il ne pouvait rien faire, ce qui engendra des menaces supplémentaires à l'encontre de sa famille.

Durant ce temps, il lui sembla entendre derrière lui une jeune femme tenter de venir mais retenue par les sbires de son agresseur.

Ayant réagi par impulsion, le Medhien se retourna donc pour essayer de désarmer l'homme armé. Celui-ci portant une cagoule d'épouvantail sombre avec un chapeau, l'empêchant de voir son visage, il ne put s'apercevoir que de sa grande taille et de son gabarit plutôt massif avant de recevoir une balle à bout portant dans la cuisse gauche. Il s'écroula à terre sous la douleur tandis que les assaillants s'enfuyaient déjà, le laissant avec la jeune femme encore chamboulée qui ne tarda pas à faire venir de l'aide depuis le dispensaire.

La victime dit avoir été trop déconcentrée par la douleur durant ce temps, aussi Keharqta ne put donner de détails sur le reste des évènements jusqu'à ce qu'il fut soigné et alité.

Modifié par Shah

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le 17 Clef 287 :

 

A été entendu ce jour le suspect répondant au nom de Delmeth Nennius, ancien directeur de la compagnie de transport du même nom.

Suite à sa déposition puis après consultation de la partie plaignante au sujet de la disparition de l'alchimiste Brad Lauren, les charges et soupçons à son encontre sont à présent levés.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant