Ceresayaria

[Rumeurs] Ville de Calphéon

312 messages dans ce sujet

Depuis quelques jours, une rumeur circule sur la présence de deux étrangers à Calphéon. Une petite blonde assez menue, vêtue d'une armure, serait arrivée avec un grand blond vénitien, armé. Les deux étrangers seraient installés dans une auberge bon marché du coté du quartier des marchands. Ils écument la ville depuis qu'ils sont arrivés et d'après les ragots, ils rechercheraient du travail...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

7ème jour du bateau, an 285.

La valkyrie Oryanha Kendry a été aperçu gravissant les marches du Parlement dans la matinée. Elle a discuté avec un garde en poste. Ce garde est rentré dans le Parlement et en est ressorti quelques minutes plus tard. La valkyrie aurait patienté près d'une demi heure, avant que le sire Valks ne vienne la voir. Après un salut martial et respectueux, la valkyrie lui aurait, semble-t-il, remis quelque chose. Il a ensuite tourné les talons, sans plus de cérémonie, rentrant dans le Parlement, et la valkyrie se dirigea vers la cathédrale. Elle y resta une bonne heure.

Toute personne y entrant aurait pu la voir prier durant cette heure, à genoux, silencieusement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est un ballet incessant d'ouvriers qui anime depuis le matin le quartier des nobles, non loin de la cathédrale. L'autorisation obtenue leur laisse le libre accès au quartier pour entreprendre des travaux de réfections importants sur un logement. Cela devrait incommoder les habitants proches durant plusieurs jours selon les dires du responsables des travaux. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hier dans la nuit, on aura vu devant la demeure des Di Castelli un "groupe armé se réunir, torches à la main et juchés sur des chevaux dont les sabots portaient l'écho de leur martèlement dans tous le quartier." D'après un témoin qui passait par là, il y avait des "Di Castelli, du moins le chevalier et la valkyrie, la sorcière de Tarif que l'on voit parfois roder chez eux, les Greywolf frère et soeur, une elfe qui brillait comme la lune, une jeune valencienne, un chevalier de Delphe, sans doute monsieur Duval, Fabrizzio di castelli -- bien que tout le monde le croyait mort -- Delphad castillon et le grand Encariota, a moins que ce ne soit sa fille..." et selon les versions, une dizaine de gens en plus.

Ce qui semble certain c'est que le groupe à chevauché vers ce qui semblerait être une expédition punitive, ces sortes de vendettas où tout se règle, à lames tirés, dans le sang des vielles injures. 

Etrangement, ce soir même, Justino, cordonnier de son état et son épouse aurait été retrouvé assassiné dans leur sommeil en plein quartier des ateliers, et leur coffre dévalisé... "Alors, simple coïncidence ?" Aura questionné Rezo, un maraîcher près de la poterne ouest.

Modifié par Dulcia

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un cheval se serait échappé du Haras des Trois Grâces...à robe pie marron et blanc. On ignore s'il s'agit d'un voleur mais comme le Domaine Gabino reste toujours en état d'alerte au niveau de la garde, cette possibilité est faible. Peut-être le cheval a t'il réussi à sauter la barrière ou bien un palefrenier a mal fermé le loquet de celle-ci.. Dans tous les cas, une récompense serait certainement décernée à celui ou à celle qui rapporterait l'étalon nommé "Ulysse" à leurs propriétaires.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Des passants auraient vu de nombreux chariots comportant énormément de produits de luxes Valenciens s'arrêter non loin d'un batîment pour décharger le tout dedans.

De ce batîment peuvent s'entendre de nombreux bruits , des marteaux des scies pour la plupart, quoi qu'il en soit quelque chose se fabrique au croisement du quartier des ateliers, du quartier des marchands et du quartier de la chapelle.

Modifié par Himilcar

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Aujourd'hui, à la porte Est, a été aperçu un vieil homme sur un âne marron. Vêtu de façon fort miteuse, avec une robe et divers ustensiles étranges à sa ceinture, il tenait un bâton dans sa main. Saluant les gardes, il parti en direction d'Heidel, en Serendia.

Modifié par Kadhel

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La vigilance des Gardes de Trina autour du Domaine Gabino s'est relâchée. Très certainement lassés de poursuivre une personne qui n'existe probablement pas ? En tous les cas, les gardes habituels en faction au domaine...ne chercheront plus à bloquer les allées et venues.

Cependant, les hommes vêtus d'armure en noir et rouge, portant une armoirie représentant un serpent enroulé autour d'une épée, arpenteront le domaine, surveillant les allés et venus des étrangers, s'habituant aux riverains et personnalités de passage habituels.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La valkyrie Oryanha Kendry a été vu sortant du bureau d'un juge, Lucien Thelonis, en début de soirée, dans le quartier de la Chapelle. Elle est restée quelques minutes sur place, songeuse, regardant une lettre qu'elle tenait en main. Puis, la neige tombant à nouveau, elle a quitté le quartier d'un pas rapide.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans le parc du Quartier Noble, un bonhomme de neige aux allures curieuses aura pris forme dans la soirée. Avec une traditionnelle carotte en lieu et place du nez, mais rien de moins que deux clous de maréchaux-ferrants à la place des yeux, visiblement, l'auteur de l’œuvre éphémère doit coutoyer des chevaux.

Modifié par Minho

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

*On aurait vu un homme vêtu de noir et doté d'un cache oeil, pester et réduire le pauvre bonhomme de neige en charpie. Il se dit même qu'il l'insultait tout en le piétinant*

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il va sans dire qu'en voyant son œuvre réduite ainsi sous la botte du noble, son créateur aura prié pour que l'un des clous de ferrage qui lui servaient naguère d’œil aient finis enfoncés dans le pied du mécréant piétineur.

Et comme si l'artiste l'eut pris comme une provocation personnelle, quelques heures plus tard, un nouveau bonhomme de neige réapparu au même endroit, avec cette fois un joli bras d'honneur tout fait de branches.

Modifié par Minho

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Depuis quelques jours,  les passants dans le quartier marchand  entendent parler d’une prochaine ouverture de galerie de peinture.  

Galerie  qui exposera non seulement divers objets d’arts comme des tableaux, des croquis, mais également  des fresques  héraldiques,  qu’il sera possible de commander.   Des portraits pourront également être réalisés  sur commande.

Le local tenu par Demoiselle Shae,  Dame de confiance de la Maison GreyWolf   devrait être acheté dans le courant de la semaine.


Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Point de retour du cheval Ulysse...étalon perdu du Haras des Trois Grâces... à croire que le cheval se soit volatilisé dans la nature... ou tout simplement croqué par la faune locale ?

Mort ou non...peut-être le verra-t-on à l'orée d'un sous-bois...ou aux abords d'une rivière....avec un peu de chance.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il semblerait qu'un commerçant de Calpheon recherche activement des dessinateurs compétents capables de créer des patrons sur une demande précise qui viendrait de la noblesse. Le travail doit être exécuté sous les plus brefs délais selon les dires du commerçant, avec une paye en conséquence.

 

(Voilà voilà, si vous avez des artistes, dessinateurs, voire ingénieur pour faire des patrons, n'hésitez pas à me /w en jeu "Harval" ou sur le forum)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Shaddam Corrino, le benjamin de la fratrie de la Famille Noble Corrino, aurait été vu à Calpheon en compagnie de membres de la famille Escorta. Ces derniers se seraient également rendu au sein de l'établissement du Lion d'Or. C'est la première apparition en public du jeune Corrino depuis son départ de la capitale il y a de cela de longs mois.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

<Bon sang et par les poches du grand Pan! cette ville est immen... Hé! Mais faites attention où vous foutez vos pieds eh ballot!>
<Punaise. Je sens que je la déteste déjà *soupir*>

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'information selon laquelle le commerce des Chariots d'ébène cherche à trouver des acheteurs pour les marchandises, prend de l'ampleur depuis quelques jours. Il s'agirait là de soie filée valencienne ainsi qu'une substance psychotrope développée à l'Est qui auraient des propriétés anesthésiante. Le commerçant, au crâne rasé et non moins bourru, Max semble s'activer pour mettre la main sur de potentiels intéressés dans les différents commerces et autres particuliers, d'Epheria à Keplan, en passant par Calpheon. Prétextant qu'il ne veut pas s'attirer les foudres d'autres guildes commerciales plus importante que le projet dans lequel il trempe, il préfère visiblement s'en tenir au bouche-à-oreille plutôt que de rendre la vente "publique" en disposant des affiches ici et là. Il serait aisé de le retrouver s'il y a une volonté d'achat.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On raconte qu'un prêtre chevalier serait de retour sur Calphéon après une longue et mystérieuse absence de plusieurs décénies. 

Il se dit qu'il serait :

- Corrompu et avide de pouvoir.

- Le plus juste et le plus vertueux.

- Que des Cultistes auraient fait des expériences sur lui.

- Noble et riche, ou qu'il aurait pioché dans les richesses de l'église et qu'il aurait même une épée en or.

- Surveillé par une Valkyrie.

- Qu'il était autrefois haut gradé à Delphe mais déchu pour des raisons politiques.

- Qu'il aime les enfants.

- Qu'il aurait fait de la prison.

- Que Delphe ou le Clergé en savent surement plus.

 

Modifié par Lhyon d'Arakyr

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

D'après de récentes missives à Gabino, le Triskel est sur le retour. Les membres de cette organisation et ainsi que les propriétaires du Haras ne devraient plus tarder à rentrer enfin de leur périple tout à l'Est.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'ont parle beaucoup dernièrement d'une affaire qui fait hérisser les poils de l'Eglise ainsi que des croyants d'Elion les plus intégristes ou puristes avec les rites établis par l'Eglise à Calpheon.

Effectivement, il est connu depuis longtemps que dans le petit hameau de Varquino, près d'Epheria, il existe une vieille tradition mêlant paganisme à Elionisme, où l'on fait se promener en cortège et en procesión une figure de dévotion qui n'a jamais été approuvée par l'Eglise d'Elion, et qui suscite la polémique parmi les fidèles.

Sainte Billoncella est son nom, et la légende veut qu'elle eut porté sur ses épaules le poids de la souffrance jusqu'à devenir libre après une vie de misère, faisant d'elle d'une Martyre, que l'Eglise centrale ne veut pas. Après maintes années sans que Sainte Billoncella ait parcouru les petites rues boueuses de Varquino, les fidèles illettrés du hameau levant les bras et pleurant milles larmes à son passage, il semblerait qu'elle soit de nouveau sur son piédestal, aux épaules des paysans, se montrant à toute la populace de l'endroit. Quelle insolence.

Court le bruit que l'Eglise aurait mandaté l'Inquisiteur Telemnar dans la région pour punir cette insulte ainsi qu'arrêter les hérétiques responsables de cette procession. 

beyonce_virgen_4_6uNh5Rn.jpg  

Modifié par Valderion

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce Samedi soir, sur le parvis de l’église, on vit quelques rares fidèles venir discuter avec le nouveau prêtre. Peu se confessèrent.

On vit cependant, en fin de soirée, l'immense silhouette du prêtre Telmnar, se tenir à coté du petit et jeune noble, le prêtre Marco di Contareno, tenant conciliabule.

Nul ne sait ce qu'il fut dit, mais il n'en reste pas moins que le nouvel ecclésiastique repartit, l’œil vif et fiévreux, auréolé de l'assurance de ceux qui sont investit d'une mission divine...

Il se dit depuis qu'on aurait bientôt de nouveau la messe, et que certains allaient recevoir la visite du petit prêtre...

 

Modifié par Noreen

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Douleurs, plaintes, gémissements, haussement de voix, ...ruades, cabrades tonitruantes, rixes... Gabino aurait été le théâtre d'une ardente séance de domptage d'un équidé revêche et endiablé, faisant voler par-dessus une rambarde un dresseur. Sous les yeux spectateurs du voisinage et des employés, c'est le nouvel associé du Haras qui risqua de se rompre les os en montant par deux fois l'étalon habité par le diable en personne... Les entêtements réciproques du cheval et de l'humain finirent mal, se vautrant lamentablement au sol après une interminable séance de rodéo sous les jurons de la palefrenière en chef et la patronne. Par chance, les deux semblent n'avoir aucune blessure grave bien que l'associé ait été sévèrement amoché...on ne sait si les blessures du bipède sont celles faites par le cheval ou par un employé ou bien par la patronne...ou bien serait-ce les deux qui lui auraient passés un savon ?

L'étalon Karma du Haras des Trois Grâces gagne en notoriété...malsaine...

En effet, les rumeurs circulent et ne feront rien pour arranger la tranquillité du cheval car les plus tempétueux et téméraires des cavaliers viennent au Haras pour tenter le défi de dompter ce fier canasson. Enfin... qui dit souvent défis... dit parieurs...

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un travail de tisserande

Au Nord de Calpheon, dans les forêts de bouleaux, les animaux au sein des arbres sont calmes. Le bois est plus sûr, certes, mais les voyageurs, chercheurs et habitants sont perplexes, pourquoi ?

Les araignées des ruines, pourtant si pénibles et furtives, furent retrouvées, le flanc au sol. Comme les pierres qu'elles transportaient, elles ne bougeront plus. Déshydratées et les pattes cendreuses, leurs carcasses s'effritent désormais au milieu d'une végétation scarifiée. Tout autour de ces araignées qui sont mortes sous leurs propres pierres tombales, on pouvait voir des troncs amincis, manquant de sève, ou des feuilles fragiles qui chutaient au sol. Et cette herbe plus grise qu'une carrière.

 

La zone touchée n'est pas bien grande, mais les créatures avoisinantes se montrent bien timides depuis quelques jours.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant