Asphee

Une école à Heidel ? [A VOS AVIS]

34 messages dans ce sujet

Ce projet est très sympa dans l'opportunité RP qu'il peut offrir d'apporter quelque chose de nouveau et une approche plus intellectuelle du rapport entre les personnages et peut poser la question de la place de l'enfant au milieu de nos personnages.

Cependant, je pose ma problématique car j'ai cette habitude de toujours replacer une action, un comportement ou un projet dans la cohérence sociale, culturelle politique ou économique d'un lieu. Ne t'embête surtout pas à te tracasser sur ce que je vais dire, fais ton truc et fonce ! Ça t'appartient, c'est ton RP, ton jeu et si cela te permet à toi et à d'autres de vous amuser autour de cette question, c'est ce qui compte. Lis donc mon propos avec distance, plus comme une analyse de la problématique de l’enseignement dans un univers comme celui de BDO qu'une analyse de ton projet a proprement parler. :$

 

Nous autre rôlistes, parce que d'aucun nous disent : « Merde à la cohérence de la réalité. On est dans un univers qui n'est pas la réalité, fais ce que tu veux tant que tu respecte le Lore! », nous essayons d'occulter ou de glisser sous un coin de tapis les expériences passées de notre propre histoire, de peur qu'elles ne nous piègent dans une copie qui du moyen âge, qui de la renaissance, qui de l'antiquité, qui de la protohistoire, etc.…

Mais comme nous baignons dans une influence IRL, refusant d'analyser les choses sous le spectre du passé, nous ramenons avec nous les réflexes de la seule époque restante et à laquelle nous ne pouvons échapper, à savoir l'époque contemporaine. Et dans l'époque contemporaine, il semble en effet logique et facile de créer une école. Il faut payer un professeur, avoir un endroit ou accueillir des enfants et roulez, jeunesse !

La vérité est que ce modèle là est un modèle contemporain et que, outre qu'il coûte en vérité extrêmement plus cher qu'on ne le pense, il ne fonctionne que dans certaines conditions économiques qui comprennent, la capacité d'une production de masse et une politique égalitariste permettant des débouchés de cheminements sociaux divers. Ça paraît chiant dit comme ça, mais je vais prendre l'exemple de BDO pour expliquer.

 

Pourquoi, n'a-t-on jamais offert un service d'école gratuite (exception faite d'une parenthèse romaine) avant notre période contemporaine ? Ce n'est pas que les gens sont plus bête ou qu'il n'y avaient pas pensé. C'est que la gratuité de l'école n'existe pas. En vérité, elle coûte extrêmement cher aux gens qui y mettent leur enfant et ce même si ils ne paient rien en frais direct. L'économie est une chose plus complexe que de savoir combien de pièces d'argent ils vont payer, ou pas, pour les services d'un professeur. Il existe par lien de cause à effet tout un engrenage indirect qui devient de fait une dépense par manque à gagner.

Hors dans une économie principalement agricole comme celle de serendia (ça marche aussi pour Calphéon et Balenos), si je suis un paysan ou un artisan de Heidel et des environs, envoyer un enfant à l'école me coûte indirectement très cher car ce que j'enlève de ma main d’œuvre, je dois le payer avec un ouvrier en plus ou accepter de baisser mon rendement. Hors, nous ne sommes pas dans une production de masse. L’État ne peut donc ni s'assurer d'une rendement global assez grand pour pour me prémunir de la famine, ni d'une production assez soutenue pour maintenir des prix bas pour les marchandises que je consomme. Ma survie et celle de toute ma famille dépend donc de mon propre rendement.

 

Si j'ai une femme, ma mère à la maison et cinq enfants dont deux en bas âge.

  • La grand-mère ne fait rien sinon des petites choses et elle est une charge. Mais elle m'a élevé et c'est un peu sa retraite...elle aide à la maison et me conseille tout en filant de la laine, ça peut servir.

  • Mes deux enfants en bas âge sont trop petits. Il me faut quelqu'un pour les garder. Soit l'un de mes cinq enfant, soit ma femme. Pour l'exemple Je mets ma femme puisque accessoirement elle peut en profiter pour aller acheter des biens au marché, puiser de l'eau, faire a manger, s'occuper de l'entretient quotidien de la maison en plus de gérer les deux enfants avec l'aide de la grand-mère qui file.

  • Il me reste moi et trois enfants. Chaque enfant me coûte l'argent que je paye pour les nourrir et les habiller comme tous les gens de la maison. Mais ils sont une bonne affaire parce qu’ils me fournissent une main d’œuvre pour m'aider dans mes affaires (qui sont aussi les leurs) que se soit aux champs, à la boutique ou n'importe où et maintenir un rendement suffisent pour amortir la prochaine inflation, la prochaine famine ou le fait que tôt ou tard, l'un de nous se cassera la jambe. Un enfant c'est un quart de cet effectif de travail. Je ne peux pas m'en débarrasser pour l'envoyer à l'école.

 

Admettons maintenant que par chance, je fasse un métier ou seulement trois personnes soient suffisante pour maintenir un taux de rendement suffisant pour assurer la sécurité de ma famille. Cela veut dire que j'ai un enfant (au hasard ma fille aînée Églantine de 16 ans) qui se trouve libre.

Je peux :

  • Soit envoyer Églantine à l'école et en ce cas il faut que l’État me promette qu'une fois sachant lire, elle pourra obtenir un poste de magistrate ou quelconque fonction étatique qui permette à des gens de condition sociales basse de parvenir à de hautes fonctions ce qui n'est pas gagné encore à Serendia. (C'est principalement l'un des axes de fonctionnement des société humanistes qui vont suivre et que nous appelons les Républiques.)

  • Soit envoyer Églantine aider sa mère, qui se tue déjà à la tâche à la maison et réduire la charge de travail de ma femme, que j'aime, par deux pour lui permettre de vivre mieux, plus longtemps, moins malade et en meilleure santé. Sachant qu'a cela s'ajoute le fait que si moi ou un autre de mes enfants tombons malade, Églantine devra prendre le relais à ferme. Si je dois aller au marché à Glish, Églantine devra prendre le relais. Si un orage arrache des tuiles du toit et que je dois le réparer, Églantine devra prendre encore le relais. Et je ne parle même pas du fait qu'Eglantine a seize ans, qu'elle commence à râler sur le fait qu'elle n'a pas assez de temps à passer avec Gaêtan, le fils du meunier, à qui je devrais payer une fichue dot quand ils se marieront pour qu'elle aille au final travailler dans son atelier et plus à ma ferme.

 

Si nous ajoutons a cela Jordine qui nous assaille avec ses impôts de plus en plus grands, les Calphéens qui envahissent notre marché, il faut alors comprendre qu'envoyer un enfant à l'école, même gratuite, est une affaire hautement plus délicate qu'il n'y parait. La seule façon d'y parvenir est a mon sens de trouver un système compensatoire qui puisse couvrir la perte qu'impute de se séparer d'un enfant durant la journée pour des familles pauvres et là, on rentre dans une réflexion inintéressante en terme de RP sur la réalité d'un système éducatif propre à Serendia, même privé. ^_^

 

Modifié par Dulcia

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour ça que DTC propose du boulot même aux gamins, rien ne vaut l'école de la vie :D

Sinon pour le financement, c'est pas les gens qui chient des lingots d'or qui manquent, sois malin Beren et t'auras du marbre sur tes murs de salle de classe si tu la joues fine ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le rayon de soleil réactionnaire et realiste de @Amellia et @Dulcia<3

Et si vous voulez qu'on vous intruise, allez à la messe.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'amène mon marbre à l'édifice si je puis dire.

J'ai lu assez rapidement les débats qui parlent de finances, de logique temporelle de l'enseignements pour les classes sociales et bien sur le rejet encore fort subtile des périodes historiques de référence. Je m'étonne d’ailleurs qu'on arrive aussi bien à enfoncer la période qu'on veut dans le fondement du Lore sans même le faire tousser... mais bref, autre débat. Comme précisé plus haut, oui la noblesse possède l'argent (plutôt la forme de bourgeoisie en place que la noblesse bien décadente en rentière, mais si on veut être cohérent, faudrait déjà arrêter de jouer les poules aux œufs d'or), mais la seule que je vois d’intéressant à ce que la noblesse puisse apporter, c'est la culture.
L'éducation peut être religieuse, les prêtres ont une éducation orientée, les Valkyries également d’ailleurs, elle peut être totalement profane et ne pas nécessité de lieu en dur pour ça. Dans le cas où en effet, il faille un endroit, ça se trouve facilement vu le nombre de mécènes qu'il y a à Heidel, l’intérêt politique pour une cité qui tiendrait à sa liberté vis à vis de son suzerain est manifeste et pour une fois les Heidelois de souche auraient l'occasion d'aider leur ville pour le "long terme" sans avoir besoin de chercher à sodomiser son prochain avec du sable de rivière.

Ceci dit, on peut également envisager une forme plus "naturelle" d'éducation par l'exemple concret et surtout l'application concrète de ce qui est appris. Je veux dire, mêler science et religion par une éducation sur le terrain (la belle image du professeur sous son arbre) dans la contemplation et l'exemple de la création? Pourquoi pas prendre ça à l'antiquité ou plus récemment au model éducatif qui a court dans les tribus amérindiennes protégées de Guyane (pour y avoir grandi un temps c'est formidable).

Une éducation qui soit à la fois culturelle et pratique va nécessité une grande maîtrise du lore et adapter les sciences naturelles au concept mais ça me semble une idée géniale pour apprendre en rp les bases mêmes du Lore que tout le monde brandit comme une certaine personne au Parlement... Et c'est certes tourné vers les joueurs enfants, mais ca peut largement intéresser les joueurs qui ont un personnages illettré, étranger, elfique isolé etc...

Le tout Beren, c'est qu'il te faudra du savoir à dispenser pour qu'il y ait un intérêt durable à te suivre, et un sacré talent d'orateur, mais sur ce projet là... fonce! On en sait jamais assez.

 

ps pour valderion: aller la messe ouais, quand les prêtres ne chercheront plus le moindre prétexte pour se faire téter le jonc et joueront vraiment leur religion, on verra. Pour l'heure c'est pas franchement le cas, peut être faudra t il envisager une tournée pontificale en province ^^?

 

hannnn PS2: ya le modéle "petite maison dans la prairie aussi". L'église pourrait prêter son local pour faire un espace en dure avec une classe multi niveau! Tu pourras même faire sonner la cloche!

Modifié par Narasen

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci à tous pour vos réponses... Le sujet m'intéresse beaucoup (d'où le sujet)... Mais là vous commencez légèrement à me faire peur XDD

Moi je veux juste ouvrir une petite école, rien de bien pédant ni quoique ce soit. C'est pas LA GRANDE UNIVERSITE DU COIN. Après si ça devient trop complexe à vos yeux (ou aux miens d'ailleurs vu tout ce qui se dit) ou je sais pas quoi, baaah... Je n'ai pas envie de me mettre la pression non plus pour correspondre à des critères strictes et précis. Je suis avant tout là pour m'amuser et profiter du jeu (avec de la cohérence bien sûr ! mais bon x) ).

 

Je vais y réfléchir... <fuit>

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Allons, il ne faut pas fuir ! l'idée est bonne et jusqu'à présent pas encore aboutie. Tu es bien entouré, tout se passera bien. :) 

Les avis sont différents, c'est normal, mais je ne pense pas que cela soit malveillant, au contraire. Ton poste a suscité de l'intérêt c'est cela qu'il faut voir, néanmoins il ne faut pas oublier que s'amuser tout en restant cohérent peut être très important pour certains joueurs. La cohérence peut aussi être poussée à l'extrême et ce n'est pas les pratiques courantes, surtout à Heidel. Les pratiques considérées comme "légères" -et ce n'est pas péjoratif hein- sont surtout très abordables et c'est louables pour intégrer quelques joueurs qui débutent. Car oui, on a tous débuté un jour... Nous n'avons pas tous les mêmes attentes du RP, ainsi, certains projets regroupent diverses personnes qui regardent tous dans la même direction. On ne peut pas regrouper tout le monde sous un seul giron. Si tu estimes que ton projet est le reflet de ce qui te plait et ce qui pourrait enrober la catégorie de joueurs que tu vises, fonce !

Quoiqu'il en soit, un projet est quelque chose en "devenir" et est en perpétuelle évolution. Ainsi, tu devrais te lancer, faire ce qui te plaît et avec l'évolution du RP tu trouveras ton chemin. N'abandonne pas. 

Modifié par Amellia

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci @Amellia, c'est gentil, grâce à des amis et à votre soutiens, je porterais le projet? Mais ne vous attendez pas à un truc de malade non plus xDµ
Je commencerais petit, comme toujours. : )

Et surtout, oui, sur quelque chose qui me plait... \o/

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vous êtes partis loin, et vous avez encore comparé à l'IRL x) Quant aux périodes de références... alors déjà, ce n'est pas "référence" qu'il faudrait employer comme terme mais "inspiration" (oui, les deux termes ne veulent pas du tout dire la même chose), et ensuite elles ne sont pas identiques selon les territoires, déjà, et on est déjà pas d'accord sur celle de l'Ouest (Renaissance 15ème siècle pour certains, fin 13ème / tout début du 14ème pour d'autres).

Dans BDO, l'éducation est chère. C'est factuel et dans le lore.

Maintenant, la vraie question est: Qu'est-ce que cela recoupe, ton projet? Lire, écrire et compter, de manière sommaire, semble à la portée de tous (puisque tous le monde semble pouvoir lire les avis de recherches, marchander, etc.). Mais ce qui n'est pas précisé, c'est comment les gens apprennent à lire/écrire/compter (est-ce autodidacte ou enseigner par les proches ou le curé du coin?). Puis vient le reste après (histoire, géographie, religion, etc.). Bref, là dessus, tu peux creuser je pense, sur l'enseignement des bases.

Qui plus est, cela semble être plus une pratique de l'Ouest que de l'Est, de limiter l'accès. Et bien que les alchimistes soient mal vus, une partie de l'alchimie est pratiquée et les alchimistes sont même admis à l'académie des valkyries. Les bibliothèques and co sont accessibles en Valencia, et les scientifiques répandus. En Mediah, difficile de dire pour Altinova, mais ce n'est clairement pas porté par la religion déjà. Et pour Tarif, les sorcières prodiguent déjà des enseignements.

 

Bref, essaie de déterminer plus ou moins le programme qui sera dispensé aux enfants :)

Modifié par Falkynn

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant