17 messages dans ce sujet

Des affiches fleurissent dans Heidel et au travers de tous les Relais coursiers des Chimères.

 

border-20clip-20art-thorn-border-clipart.jpg

 

Révélation

- Dimanche 26 Novembre à partir de 21h - Le Relais fête la Vie et la Mort - Soirée masquée - Thème Vestimentaire en Noir et/ou Blanc.-

 

Modifié par Lisael

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Des parchemins tapissent le panneau d'affichage du Relais des Voyageurs,

des précisions sur la soirée viendraient petit à petit,

Alors qu'un Crieur commence à faire le tour d' Heidel chaque fin de journée.

 

Modifié par Lisael

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Révélation

 

HRP : Il est possible en y réfléchissant vu le nombre de participants en coulisse déjà, qu'un peloton ne soit pas possible ce soir afin de mieux diviser l'animation et le "brouhaha". De ce fait je vous invites (et le rappellerait en bonne chieuse) a utiliser le mode groupe ou pm si vous bavardez dans un coin ou les pm.

N'oubliez pas non plus l'astuce du PRENOM en majuscule.

En ce qui concerne le spectacle, celui ci étant une première et ma LisyLubie ayant demander quelque chose d'assez imposant à nos artistes, il va vous être demander de ne pas "flood" le général durant les représentations, cette dernière demandant une immersion particulière et un travail conséquent en amont pour mes ti artistes . Je comptes sur vous pour transmettre un peu ces conseils hrp à vos compagnons de soirée.

Un discord du relais des voyageurs existe afin de réaliser une expérience en communication sur les musiques ou autres et vous offrir un accès plus rapide à la carte et ses événements. Ma boite à pm forum ou ig est ouverte pour le partage du lien.

Bonne Dimanche ;)

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce soir, pour accueillir lors de la soirée, Ernest et Jasrah sont à leur poste habituel. 

serveurs.jpg

Modifié par Muirguen

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Evie, au luth, s'occupera de la musique d'ambiance tout au long de la soirée entre les différentes parties du spectacle. ♪

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Début de la soirée à 21h, le temps que les invités s'installent, et le spectacle pourra ainsi débuter. La vie et la mort ce soir, seront fêter dignement au relais des voyageurs, tous et toutes êtes conviés. Demoiselle Evi débutera cette soirée avec son Luth puis viendra le discours de la Tenancière :

2017-11-26_886982976.JPG

Révélation

Mesdames, Messieurs, bienvenue au Relais des Voyageurs et merci à tous d'être parmi nous. Je me présente même si la plus part d'entre vous me connaissent surement. Il parait que je ne passe pas très inaperçue, en tout cas mes ouvriers l'exclament.On ne se refait pas que voulez vous. Je suis Lisyel Indyaz, la tenancière de ce lieu en partenariat avec les Chimères dont je suis la représentante. Ce soir, nous sommes  heureux de vous accueillir pour partager avec vous cette grande première qui célèbre la vie et la mort.


Thème particulier certains diront mais, chaque année, chaque mois et même chaque jour nous sommes tous confrontés à des peines comme à des joies, à la Vie comme à la mort et ce soir j'aimerai que l'on rende un hommage à tous ceux que nous avons connu, et qui ont marqué notre vie. Non pas pour les pleurer mais pour fêter la vie, car malgré tout,


La Mort est l'ombre de la Vie tout comme la Mort vaut mieux qu'une Vie amère. Je vous laisse donc avec mon blabla qui n'en finit plus... A vrai dire je déteste cela et vous invite à mettre en Lumière nos Artistes qui, feront au mieux pour éveiller vos sens tout au long de cette soirée.
Pour ouvrir cette soirée particulière, je vous demande d'applaudir le Maitre Héron et la Délicieuse Rose Valencienne dans un conte musical unique,

 

 

 

 

Modifié par Lisael

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Partie deux : Ombre et Lumiere

 

 

Vie:

Il fût autrefois dans une sylve verdoyante, où se dresser fièrement les arbres forts de la lisière,

Une jeune fille au nom oublié, pleine de vie et d'énergie, affichant un sourire d'ange éternel

Qui vivait au cœur des bois, en compagnie de ses parents et de ses amis les bêtes fraternelles

Observant chaque jour inlassablement, la flore merveilleuse que lui offrait cette nature forestière.

 

Mort:

Le bonheur ne semble pourtant pas fait pour durer, un voile funeste se profilant alors,

La nature pouvant être si belle et si cruelle, elle fauche la vie sans demander un accord,

La maladie si grave, qu'elle terrasse le mendiant comme le seigneur, emporte ses parents,

La laissant seule, elle refuse la vie d'autres et s'enfuit dans sa forêt et du monde,disparaissant.

 

Vie:

La jeune fille qui s'enfonçait imprudemment dans de nouvelles terres vers des bois inconnus,

Ne s'attendait pas à ce que le destin lui prépare surprise lors d'une rencontre inattendue.

Elle croisa une jeune louve qui, comme elle, affectueuse et aimante, devinrent bonnes amies.

C'est ensemble qu'elles reprirent chemin, pour découvrir ce nouveau monde semblant infini.

 

Mort:

Une vie de sauvageonne dont la quiétude vient être troublée par des cris et des bruits,

Intriguée elle cherche l'origine, se demandant ce qui vient perturber son harmonie,

L'homme est un destructeur, la forêt rétrécie, les arbres arrachés brisent son lieu de vie,

Encore une fois, les larmes dévalant ses joues la meurtrissent, et avec la louve, elles s'enfuient.

 

Vie:

Elle décida alors de quitter cette forêt devenue un lieu hostile et méconnaissable

Pour s'orienter vers de nouveaux horizons, et retrouver un havre de paix et de rêves

Dans les montagnes et dans un village, où coule cascade et vivent des gens affables

Où enfin, elle et sa louve, purent reprendre leur souffle et s'accorder une pause brève.

 

Mort:

Elle s'interroge alors sur la nature de l'homme, pourquoi un tel acharnement?

Vivre en paix n'est pas un dû, et la vie apporte son lot de maux lancinants,

Le destin peut se montrer cruel souvent, la faucheuse parachevant son art,

Elle emporte les vivants dans un autre monde, dans un rêve si obscur, si noir.

 

 

Vie: La vie peut être belle, nous devons garder l'espoir d'une quête de la joie,

Mort: La mort est séduisante, on ne sent plus la douleur, plus personne n'y fait sa loi,

Vie: Le bonheur peut-il se trouve quelque part entre ces deux mondes ?

Mort: Le malheur s'abattra sur chacun de ceux refusant d'entrer dans la ronde,

Vie: Mais quelle ronde ? La mort ne peut exister sans la vie, c'est ainsi !

Mort: Et la vie se termine inéluctablement par la mort, tout est écrit,

Vie: Alors la vie n'est pas blanche et claire, la mort n'est pas si sombre et noire,

Mort: Nous sommes un cycle, nous sommes unis, le faire comprendre est notre espoir.

 

Modifié par Uther

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Partie 3 - le Conte de Monsieur Raie

L'histoire d'un marin, l'histoire d'un poisson. L'histoire de de vies si liées qu'on ne peut considérer l'une sans l'autre. L'histoire d'un respect, accordé trop tard. Une histoire humaine, tout simplement, mais pas que...

Révélation

Il y a quelques temps de cela, sur l’île d’Ilya, on pouvait apercevoir un vieil homme à la peau tannée de sel et de soleil. D’où il était venu, personne n’en savait rien. Il avait toujours été là, de mémoire d’homme, pas toujours vieux mais toujours les pieds dans l’eau.

 Cet homme avait d’étranges façons. Il grognait après la charité des gens, et échangeait des leçons de pêche ou de vie aux enfants contre des bonbons ou des caramels mous. “Rien qu’du mou, les mômes ! J’ai plus assez d’chicots pour en perdre !” 

On aimait l’écouter parler pourtant, le vieux. Il racontait les fonds marins comme pas deux. A croire qu’il y vivait… ou avait le regard d’un poisson. Ç’avait peut-être un rapport avec cette fable qu’il narrait à qui voulait l’entendre:

 

“J’peux pas quitter la rive, les gars, j’ai la marée dans l’cœur. Mon âme est dans l’eau, ça m’fait mal quand j’m’éloigne, alors j’m’éloigne pas. R’gardez-la, qui brille sur l’sable, en bas ! C’la plus blanche des raies, et la plus belle, ma foi ! Vous la voyez ?” De ce conte lui était venu le fier patronyme de Monsieur Raie.

Monsieur Raie parlait sans cesse de grottes sous-marines envahies de coraux. Des danses nuptiales secrètes des chiens de mer. D’épaves éventrées charriant des sardines argentées. De trésors engloutis se couvrant de mousse vert-de-gris. De nombreux pêcheurs vinrent lui demander l’emplacement des meilleurs courants à crevettes, les terrains de chasse des roussettes et les rochers à huîtres ou à éponges les plus habités. Les chasseurs de trésors, quant à eux, le questionnèrent sur les coordonnées des épaves les plus riches. Il les accompagnait sur leur navire, il donnait quelques indications, et finissait par pointer l’eau d’un doigt calleux : “C’là et pas ailleurs. A tant d’fond et sous tel courant.” Et toujours, chasseurs et pêcheurs y trouvaient ce qu’ils avaient demandé au vieux. Toujours ! De nombreux plongeurs revenus de ces expéditions les bras chargés de richesses ont raconté que, tout du long de leur descente, une grande raie blanche volait autour d’eux, escortant leurs recherches. Et de là-haut, le vieux jurait les voir.

Il se trouva un jour un riche capitaine qui, désireux de s’enrichir plus encore, demanda au vieux de l’accompagner sous d’autres latitudes. Le vieux refusa. “Y a pas moyen, dit-il, ma raie aime ces eaux-là !” Le capitaine passa aux menaces ; leur dispute fit tant de bruit qu’elle éclipsa toutes les rumeurs du port. Le vieux chassa tous ceux qui vinrent lui demander de l’aide après cela. “Dégagez d’mes eaux, charognards ! Ca a plus d’lait et d’vin que d’sel dans l’sang et ça s’prétend marin ! Allez pêcher plus loin, gardez l’cap en surface, et laissez mon âme en paix au fond d’l’eau !” 

Le temps passant, on l’oublia presque. Jusqu’à ce que, une nuit, à l’heure où rentrent les pêcheurs, des cris déchirant ne retentissent sur la berge...

Plus au large, sur le plus décati des navires, une immense raie blanche battait des ailes, suffocant sur le pont. Deux ou trois marins d’autres ponts leurs crièrent : “Hey, c’la raie de Monsieur Raie ! L’est pas normal, l’animal. Relâchez-le donc !” Mais personne n’y cru vraiment, pas même les crieurs en vérité. Trop heureux, les marins dépecèrent la raie vivante. Un bout de sa peau blanche atterrit dans la gueule du chien du capitaine, et le mousse se fit des ailes lugubres de ses cartilages, tandis que les filets de chair pâle s’empilaient sur les palettes. Pendant tout le temps que dura le massacre, des plaintes terribles secouèrent le cœur de tous les îliens à terre, sans parvenir aux oreilles des pêcheurs à l’ouvrage.

Puis les pleurs se turent, aussi brusquement qu’ils avaient commencé.

La chair nacrée de la raie fit sensation au marché, et l’on se battit presque pour en avoir un filet, les prix montant au fil de l’écoulage. Un bon tiers de l’île se nourrit d’un bout de la bête ce soir-là. Mais oh, comme ils eurent honte au matin de l’avoir dévorée… Lorsque les enfants, au sortir de l’école, coururent trouver Papy, les poches pleines de caramels, ils ne le trouvèrent pas. On le chercha partout, même en mer, mais le vieux avait disparu, tout simplement. Les regrets étreignirent les îliens : ils auraient dû croire aux récits de l’ancien. Ils auraient dû mieux prendre soin de leur Papy…

Peu de temps après, on aperçut au large d’Ilya le plus grand banc de raies qui ait jamais nagé dans ces eaux-là. Au même moment, quelque part sur la berge, un marmot tout sourire couru à l’eau et battit des bras : “Maman ! Regarde comme j’ai de belles ailes blanches ! Tu ne les vois donc pas ? Je suis une raie, Maman, je suis une raie !”

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Révélation

 

Une grand merci à tous d'avoir à la fois jouer le jeu sur les couleurs/masques et respecter le général lors de l'animation. Merci merci aux artistes rôlistes pour leurs implication en amont pour accomplir cette nouvelle lubie de Lisy, et à tous ceux ayant participer de prêt ou de loin à son organisation.

 

2017-11-26_891400422.JPG

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Révélation

Grand Merci à tous les artistes, les participants, les voyageurs, et surtout à l'organisatrice et merci d'avoir joué le jeu des parties/pelotons! ♥

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Révélation

Hello à tous,

Merci a toi Lisy pour m'avoir permise de participer en partenaire car du coups ca a été un petit défis pour moi : Trouver les gâteaux en images imaginer les recettes et surtout faire gaffes à la quantité. Un évent qui permet d'avoir un développement des projets et concepts de plusieurs perso comme les artistes et artisans.

Un event plaisant qui ramène du calme et de la convivialité.

Merci à vous et au plaisir pour un prochain

 

Modifié par Kaewyn La Renarde

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Révélation

Merci pour l'événement, une autre façon de rendre hommage à la vie et à la mort. :) Et félicitations pour l'organisation derrière.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites