Nôd

[Tarif] [Ouvert à tous] Faits quotidiens

24 messages dans ce sujet

Révélation

Comme on avait déjà un topic similaire dans les rumeurs, je me suis dis que ce serait pratique d'avoir un pendant dans les faits. Donnez-vous en à coeur joie

Hier dans la soirée une pauvre fenêtre qui n'avait rien demandé à personne a explosé sans autre forme de procès. Des passants ont crié de surprise, des gamins ont détalé à toutes jambes et une voix a vociféré quelque chose à propos de proches et de leur faire subir le même sort. Bref. Un petit incident comme il n'en arrive pas forcément souvent mais au moins on n'a compté aucun blessé.

Un peu plus tard... A peine quelques minutes, une chanson non identifiée, entonnée par une voix braillarde, sera montée de la dite maison amputée d'une fenêtre.

Puis la soirée aura continué.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Suite à l'explosion de la fenêtre, un jeune homme aura rebroussé chemin pour s'enfermer dans la chambre de l'auberge qu'il loue depuis deux jours. Apparemment le courage lui aura manqué pour revenir frapper à la porte de "La Croisée"......

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Nuit agitée à l'auberge : les clients et voisins ont pu entendre les cris d'un homme, puis de l'agitation. On apprendra sans peine par l'aubergiste Ekta, toujours ravie d'être l'objet d'un surplus d'attention, qu'il y a eu un début d'incendie en pleine nuit dans une des chambres, incendie très rapidement maîtrisé grâce à "l'exceptionnel dévouement du personnel, et surtout n'hésitez pas à entrer prendre un verre pour éteindre l'incendie de votre soif ! Et nous avons de délicieux biscuits à l'aloe aujourd'hui !".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Suite à l'incendie de la chambre de l'auberge, le client qui l'occupait depuis plusieurs jours se serait volatilisé dans la nature depuis cette date. Il aurait abandonné ses effets personnels et son cheval, toujours présent à l'écurie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un autre incendie aura été déclaré dans la ville d'Altinova. Une maison quasiment inhabitée par ses propriétaires depuis plus de deux années, où seul quelques passages rapides de l'un d'entre eux pour de l'entretien et éviter au voisinage de penser qu'elle ait été abandonnée, aura pris soudainement feu après la visite d'une dame blanche qui n'a plus été revu dans les environs depuis près de six mois. Visiblement très en colère, elle aurait tout brisé à l'intérieur dans un boucan extrêmement violent, des vases jusqu'aux meubles avant d'en ressortir.

Heureusement le feu qui est survenu juste après n'aura causé aucun autre incident aux demeures alentours, comme par miracle ou magie diront certains, malgré la furie de ce dernier. Aucune victime n'a était déploré.

A l'heure, la dame blanche n'a pas été retrouvé en ville, elle aurait disparu aussi vite qu'elle soit venue.

Modifié par Faerwen

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une bande hétéroclite hier soir semble avoir mis l'ambiance jusque tard dans la nuit en terrasse de la taverne locale, le volume sonore de leurs conversations augmentant avec la quantité d'alcool qu'ils ingurgitaient!

Ils ont bien sûr pris deux chambres à ladite auberge, histoire de faire tourner le commerce touristique local...

Mais ça...Tout le monde s'en fout...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans ce même groupe, il parait que le sombre mouss a fait un couscous avec sa sœur, régalant les convives. Eun Sun, une petite femme en forme de poire, aurait créer l'agitation a coup de petits cris enthousiastes en faisant de grands gestes qui auront déranger les quelques sorciers apprentis en cour de méditation. Foutue étrangère a faire de la suggestion oral! 

 

Pire en matinée, ou l'on surprend le groupe a s’entraîner au... Corps a corps! a coup de poing s et pieds, quel horreur! mais ou est la magie?! Faites quelque chose!

Modifié par Clairemarie

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L’aubergiste ne cesse de râler depuis la venue dans son auberge de deux jeunes femmes venues l’interroger sur la disparition d’un jeune homme. Il aurait séjourné quelques jours sur Tarif, il y a déjà plusieurs semaines. Et il dit à qui veut l’entendre : « Pas question que j’accepte de loger c'fou qui a foutu l'feu à la chambre si elles le retrouvent ! »

Et le voilà qu’il raconte la suite de l’entretien, à qui veut bien l’écouter…

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Régulièrement, alors que le crépuscule montre sa lueur ambrée sur les eaux de la rivière passant à Tarif, Un homme s'installe sur les quais du village. 

Les habitués pourront alors entendre des  mélodies jouées à la guitare, voir quelques vers chantés, L'homme semblant être en pleine création artistique et faisant partager ses progrès à ceux qui s’arrêtent pour l'écouter.

 

Modifié par Othard Cortovar

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Depuis un peu plus de 3 semaine, Eleydor Ferasken, de la famille Ferasken à Tarif, est partie du village et ne semble pas encore être revenue. C'est la première fois depuis très longtemps que la sorcière est absente si longtemps. Altinova n'aura pas vu non plus la sorcière, pourtant tenant un commerce plutôt bien implanté là-bas depuis des années.

Cealia Ferasken, la chef de famille, ignore volontairement les questions que l'on pourrait lui poser sur sa soeur cadette disparue. Elle continuera les affaires de sa famille, en estimant qu'elle ne doit quelconques rapports qu'à la cheffe de Tarif, si celle-ci prend cas d'une soit disant disparition de trois semaines d'une sorcière bien capable de se défendre seule, si l'on reprend ses mots.

Pourtant, ceux connaissant son neveu, Falathaar, pourront le voir relativement inquiet...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Après plusieurs jours d'allées et venues de clients mécontents ou inquiets, ce jour, la Croisée semble avoir fermé boutique, les volets sont clos et l'on n'y voit personne. Seul un feuillet, pour toute explication, a été accroché sur la porte du comptoir :

"Chère clientèle,
Pour raisons de santé, Sadie Kelevra n'est pas en mesure d'assurer ses commandes pour une durée indéterminée.
En cas d'urgence alchimique, nous vous invitons à prendre contact avec Yisar Pjetyo.
Nous vous présentons toutes nos excuses pour les désagréments occasionnés.
Galathéa Kelevra"

Les oreilles curieuses ou sensibles pourront cependant entendre pendant plusieurs jours d'étranges petits craquements venant de l'intérieur, comme si on y cassait des brindilles... ou de petits os ?

En parlant de Sadie Kelevra d'ailleurs, ça fait pas un sacré moment qu'elle est cloîtrée chez elle ? On n'a pas vu un seul volet s'ouvrir depuis presque dix jours. Y a pas longtemps y avait cette Elfe bizarre là, celle qui casse des fenêtres, qui la cherchait aussi. Où est donc passée la Sadvhi ?

Modifié par Nôd

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce jour, en fin d'après-midi, un cavalier solitaire arriva en grande hâte au village. A peine eut-il laissé sa monture aux soins de Muam, qu'il semblait connaître, il descendit la rue principale à grandes enjambées jusqu'à la place du village. On le vit discuter quelques secondes avec les gardes sur place, puis ceux-ci menèrent l'homme à la demeure d'Ahon. Il n'entra pas un seul instant dans la dite-demeure, mais s'entretient brièvement avec la sorcière et cheffe du village, avant de tourner les talons, remonter la rue, puis bifurquer dans un escalier, rejoignant une maison de guilde bien connue.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Après des semaines de fonctionnement ralenti, de commandes retardées ou annulées et de fermetures intempestives le comptoir semble avoir repris vie. Depuis quelques jours La Croisée est illuminée de jour comme de nuit, la porte toujours entrouverte et les effluves bien connues dues à l'alchimie et autres travaux associés s'en échappent puissamment.

Après une absence prolongée, dont seuls quelques uns semblent avoir eu l'explication ou la justification, les Sadvhis occupent de nouveau l'espace avec entrain et énergie... Même si la petite brune semble encore moins loquace qu'avant, enfin au moins comme ça y aura moins de remontrances

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dernièrement les problèmes concernant les manes et les bandits aux abords de Tariff ont l'air d'être réglés avec une rapidité déconcertante et une efficacité... brutale à en juger par les cadavres de fauves et les geôles de Tariff débordantes. D'ailleurs ont note un surplus de stock en sang et dents de mane ainsi qu'en obsidienne, les deux faits sont sûrement liés, mais bon du coup les prix baisseront sans doute un peu tant que ça durera.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a un peu d'agitation à la maison de la guilde Origine ce jour, après avoir reçu une missive de leur cheffe. Alors qu'elle est depuis plusieurs semaines à Heidel pour raisons personnelles, après avoir confié la direction administrative de la guilde de mercenaires qu'elle a fondé et dirige, Falkynn aurait appris des actes banditismes se déroulant en Mediah, sans savoir précisément où, et annoncerait son retour à Tarif.

Le bruit court qu'elle aurait expressément écrit "Si vous avez baillé aux corneilles pendant mon absence, et laissé à l'abandon la défense du territoire qui est à notre charge, y'a des bourses qui vont pendre aux arbres en offrande aux corbeaux. Mais si c'est hors de notre juridiction, alors chacun ses emmerdes".

Les mercenaires croisés dans le village ce jour semblaient plutôt pâles.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une caisse a été livrée à la Croisée ce matin de bonne heure avec dedans une vingtaine de vers alvéoroches dont la très grande partie est en bon état.

On aurait vu peu de temps après les livreurs partir chasser des lézards locaux pour leur plus grand (dé)plaisir..

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Aujourd'hui à la Croisée c'est une carriole pleine qui est venue livrer diverses marchandises : du sang de dragon guépards en quantité, des ossements couleur noirâtre ainsi qu'un coffret qui contiendrait trois noyaux d'énergie de golems. Le livreur aurait fait savoir que des pierres variées étaient à la vente pour la Lithomancienne et que de l'obsidienne avait été récupérée.. aux dépends de quelques brigands locaux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le petit rez-de-chaussée de la résidence de Menetios a pris une grande respiration aujourd'hui : grincements de volets grands ouverts, lourdes tentures sombres flottant au gré du vent de la rue principale de Tarif, la petite pièce qui avait dans le temps fait office d'entrée principale a toussé sa poussière dans les rais de lumière du village. Étrangement, le seul meuble installé a pris place dans la rue-même, calé dans le recoin entre une fenêtre et le grand escalier extérieur, juste en face de la Croisée : un établi de travail en bois, comme une sorte de... machine à coudre ? Ceux qui se seront approchés auront pu distinguer une roue abrasive horizontale reliée à un mécanisme actionné avec le pied, non loin d'une autre, plus petite et verticale, au grain plus fin. Les plus érudits auront reconnu là l'établi d'un lapidaire... 

En milieu de journée, on aura vu une sorcière aux cheveux argentés s'y installer, tester les mécanismes, partir chercher du matériel à la Croisée, et revenir munie d'une sorte de grossier bâton à l'extrémité duquel un cristal brut un peu rosé semble accroché par l'effet d'une cire sombre. Elle aura ensuite passé là plusieurs heures, penchée sur son ouvrage, à appuyer sur la pédale aidée par l'élan régulier des impulsions d'énergie sombre, et à faire tourner la roue abrasive. De loin en loin, un air sceptique aura ombré son visage : visiblement, le processus n'est pas, ou plus, maîtrisé...

Le jour déclinant, une pierre de quartz rose fissurée, au polissage partiel et totalement irrégulier aura été offerte au premier intéressé venu, tandis que ce premier essai expirait avec le rangement de l'établi dans le néant du rez-de-chaussé par un homme au visage tâché de sombre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Depuis un ou deux jours, une petite chaloupe de commerce heideloise et opinément nommée "La Serendia" est arrivé au port de Tarif, transportant dans son tonnage des sacs de blé et des citrouilles de la région voisine [Ces dernières étant relativement en mauvais état ayant voyagé trop longtemps]. Le petit groupe de marchands a déchargé sa cargaison sur le port aujourd'hui, quelques sacs de blé entassés rapidement, sans trop prendre le temps de jacter avec la population locale. Le marchand à leur tête, plus prolixe, un bon gaillard de presque une toise et parlant avec un fort accent serendien, s'entretient plus aisément avec les gens du coin, plaisantant d'une voix rauque et malgré la cicatrice qui court sur un coin de son œil gauche, il ne semble pas hostile à de bonnes discussions sur les nouvelles de la ville, s'intéressant dans un ton convivial à toutes les affaires possible, notamment l'achat d'un cheval. S'étant plusieurs fois renseigné sur les personnes à contacter aux écuries de la ville pour acheter une monture de Tarif qu'il aimerait ramener à sa fille il aura gratifié les quelques gens discutant avec lui d'une franche tape sur l'épaule, la main lourde, pour les remercier de prendre le temps de répondre, quoi qu'il ne se soit jamais vraiment prononcé sur la façon de faire rentrer un tel animal dans la chaloupe.

 

Modifié par Atanis
Déplacé dans le bon sujet, pas une rumeur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les adeptes de l'occulte du village auront pu sentir une manifestation brève et puissante émaner de chez Ihria (1-2), comme un battement de cil, pour ensuite se taire. La grande sorcière ira voir par après Serbin et Kirus, sans doute pour expliquer le phénomène. Tout semble sous contrôle visiblement...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un convois de la D.T.C. provenant d'Heidel est arrivé tard dans la soirée avec à son bord une jeune femme éprouvée et en état de choc. Celle-ci aurait été accompagnée à l'auberge où une chambre et un repas chaud l'attendaient.

Peu après le patron du convois se serait entretenu avec les autorités locales concernant une maléficienne..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Au petit matin, un voyageur aura pu remarquer une chose étrange sur la route menant à Altinova. Deux cadavres, baignant dans leur sang ont été découvert sur le bord de la route. Une fois que le voyageur c'est approcher des deux morts, il aura vu leur corps bouger. En arrivant sur Tarif il a expliqué ce qu'il a vu.

Il raconte partout que les deux personnes avaient la gorge tranchée et qu'ils ont quand même bouger. Les deux non vivant ont commencé à s'approcher de lui avant qu'il ne prenne ses jambes a son cou pour avertir Tarif.

Une fois les autorités de Tarif rendue sur les lieux, aucun corps était présent. Par contre ils ont bien remarqué les deux marre de sang à l'endroit indiqué.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Intrigué et piqué par la curiosité, il décida de se rendre sur place pour en apprendre plus sur cette mystérieuse histoire qui plane dans les alentours de Tarif.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

4 ème jour du Chariot, an 288 du calendrier Elionien:

C'est en début d'après-midi qu'arriva, accompagné du vieux Kasula, un voyageur à l'entrée de Tarif. Ce dernier, malgré la chaleur, était couvert des pieds à la tête, vêtu d'un large manteau. Son visage était masqué, capuche rabaissée sur sa tête, dont seuls les yeux apparaissaient. Ce regard, pourpre, a fait autant sensation auprès des gardes que la volonté du voyageur d'attendre à l'entrée du village. Il aura fallu que le vieux Kasula aille chercher Ahon Kirus, qui se sera déplacée en personne, pour que le voyageur pénètre l'enceinte et suive son hôtesse à travers les maisons. Il sera reparti quelques heures plus tard, sans un mot, prenant la route de l'est.

Interrogé à ce sujet par des curieux, le vieux Kasula n'aura eu pour seule réponse "Ne vous mêlez pas des affaires de Drieghan, car elles se rappelleront bien assez tôt à vous tous", ce qui laissera autant le doute que la circonspection dans le regard de ceux venus s'enquérir. Quant à Ahon Kirus, elle sera restée chez elle le reste de l'après-midi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant