Ceresayaria

[Heidel] Faits avérés

97 messages dans ce sujet

" Cette étrange mal qui, quelques jours plus tôt, coutait la vie à Flavio Lucchesi, semble faire une nouvelle victime. Ainsi, en fin de matinée, c'est le fils aîné de Flavio, âgé de quinze ans, qui fut transporté par les gens de maison jusqu'au dispensaire. Dame greta, de garde ce jour là, aura pris en charge l'enfant. Constat sera fait par cette derniere' d'une coloration anormale de la peau par plaque et de marbrures plus sombre. L'enfant est inconscient et dame Greta reconnait être dépassé par le mal qui le touche.La mère de l'enfant, déjà endeuillé par la disposition de son époux, reste au chevet de son fils et prie elion pour que quelqu'un sauve son unique fils. "

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une fin d'après-midi farfelue sur la place d'Heidel, un homme débraillé avec un entonnoir sur la tête répondant au nom de "Spaggethi Di Barilla Galbani in Panzani"  hurlait à qui voulait l'entendre que les cors de guerre étaient sur le point de sonner à nouveau.
Le Calphéonien dément ne cessait de rapporter des faits gravissimes qui auraient provoquer la toute puissante cité de Calphéon. Les quelques badauds curieux qui auraient prêté une oreille attentive et moqueuse à l'homme surexcité auront pu avoir quelques bribes de cet apocalypse imminente.


« Un homme de Calphéon a été blessé à la tête ! Et même qu'il saignait ! OUTRAGE ! AFFRONT ! SERENDIA VA LE PAYER ! La colère de Di Bardi secouera les défiants ! Vermines ! ORDURES ! Entendez les paroles des Empereurs-Dieux de ce monde, ceux qui régissent les lois de ces mondes et au delà ! ILS VOUS CHÂTIERONT ! Mais avant, sanctions économiques ! »

Heidel amusée, Heidel pas inquiétée. Les autorités locales bienveillantes laisseront le pauvre bougre continuer son numéro, lui laissant une chance de voir que ses craintes et ses accusations ne sont que le fruit de son imagination.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

" Dans la matinée. Le glas de l’église de Heidel aura résonné. En effet, le corps sans vie du jeune Alphonse Lucchesi, âgé de Quinze ans viens de rendre sa jeune âme a dieu. La mère, ravagé par le chagrin, crie son désarroi a la face du monde. Maudissant Elion pour la peine qu'il lui inflige. Accusant les uns et les autres d'avoir laissé mourir son enfant. "

- Maudit soit Elion le cruel ! Maudit soit Heidel et ses habitants ! Puissiez-vous voir vos enfants mourir d'un poison sans que quiconque ne vous vienne en aide ! QUE LA PESTE VOUS EMPORTE !! 

" La pauvre femme, aura été rapidement ramené chez elle après la cérémonie. Toutefois, ses prédictions pourraient bien commencer a se matérialiser. Deux autres personnes. Des marchants de la Ligue Xian, seraient a leurs tours tombé dans ce coma étrange. Les deux malheureux auront été transporté au dispensaire de Heidel. Mais présentant les même symptômes que les  Lucchesi . On ne leur donne plus que quelques jours avant de suivre le même destin. "

" Perquisition aura été faite chez les deux hommes par la garde de Heidel, sous l’œil attentif du Sergent Venastra. Une fois de plus, les différente boites de Tabac et cigares auront été saisi et mise sous scellé.

Tout cela aura encore de quoi alimenter les rumeurs, a n'en pas douter. sinon pourquoi Un Sergent des Chevaliers de Delphes travaillerait sur cette affaire " 

Modifié par Aunrae

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

LES TROIS CADAVRES

Des suites de l'affaire de la destruction du pont ayant pris place le Vendredi 21 Septembre 287, alors que des forces sont mobilisées pour reconstruire l'édifice, une autre mesure plus ancienne vient enfin de se terminer. C’est en cette dernière soirée de Septembre et après de fastidieuses recherches que trois corps ont été retrouvés dans les eaux du fleuve Demi. Le premier corps trouvé, un géant en armure complète de Serendia, avait la tête complètement détruite et éclatée. Son corps était rongé et bien décomposé. Impossible à identifier par son faciès, la plaque dans son armure permit tout de même de reconnaître le cadavre comme étant Roderic Flegme.

Le deuxième corps était aussi celui d’un géant, portant la même armure que le géant criminel interpellé et ayant pris la fuite. Après examen de l’armure et du corps, les blessures correspondent à celles qui furent décrites dans l’incident du carrosse et du pont vis-à-vis du criminel. Son corps n’était pas rongé par les vers, mais ses poumons rongés par un empoisonnement. Il fut retrouvé dans une terre argileuse, ce qui visiblement le préserva légèrement mieux de la décomposition.

Enfin le troisième, en assez mauvais état, portait une armure légère de soldat Serendien et avait la jambe gauche en charpie. Il fut formellement identifié comme étant le soldat Delvard Figgel. Les corps furent trouvés successivement sur deux jours alors que les recherches descendaient le cours du fleuve. La garde ne comprend guère la situation et cherche à élucider le mystère. Pourquoi le corps du criminel, empoisonné, gisait lui aussi au fond du fleuve ? Pourquoi le corps de Roderic Flegme a été retrouvé avec la tête effectivement éclatée, alors qu'aucun signe n'en était présent sur le pont ?

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Depuis ce matin, des chariots furent garés devant Quatre Entrepôts dans la cité ainsi que devant le Traiteur de La Ferme à l'Assiette. 

Tous ont été vidés et mis en vente. 

L'Arche fut quant à lui offert à la Sainte Eglise de Heidel afin de pouvoir perdurer l'institution et continuer l'aide qu'elle apporte aux nécessiteux. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En cette soirée du 2 Octobre 287, certains citadins ont pu entendre un cri en provenance du bureau occupé par Lisyel Indyaz, la tenancière bien connue du relais des chimères.

Il fut noté que ses proches et voisins ont rapidement rejoint son domicile, plusieurs gens de passage cherchant aussi à connaître la situation.

Entrèrent au sein du domicile Tezca Nerwende Rosendilme, Uther Ezeil, Leksa Bellone ainsi que Tristan Greywolf. Tristan ressorti rapidement, les badauds constatant un air grave sur son visage.

La garde ne tarda pas à intervenir, un géant en armure complète se trouvant plus haut dans la rue et en cours de patrouille fonçant pour enquêter sur la situation.

Le géant ressorti plus tard avec une caisse sous le bras, peu après Leksa Bellone. Aux badauds curieux, il ne donna que du "Rien à voir. Circulez citoyens. Ce n'est pas un cirque ou une foire."

Modifié par Kadhel

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

[Le 2 Octobre 287] Ce soir, une famille Sérendienne est en deuil. C'est aux alentours des 21h00 que la famille Burali, apprit de la bouche de la garde que leur jeune fils de vingt-trois ans , Marc, Coursier chimères depuis une année avait trouver la mort sur les routes. Inutile de dire que de la détresse et des cris de peine auront fait écho dans cette petite maison discrète du cœur d' Heidel. 

 

Les coursiers chimères porteront un foulard noir ces prochains jours, portant le deuil de leur collègue et arborant pour la plus part des mines tristes et inquisitrices. Leurs inquiétudes lors de leurs courses journalière semblent s’accroitre suite à cette macabre nouvelle.

Modifié par Lisael

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

[Le 6 Octobre 287] Ce midi, un cortège arborant les couleurs des dites Chimères rentrera dans la cité d'Heidel.

bougie10.jpg

 

Un cortège aux allures lugubres, trainant la peine et le silence  sous ses roues de chariot blindé. Et lorsqu'il s'arrêta devant le poste de garde, le silence plana. Un lourd silence pesant sur les alentours. Une ronde de coursiers avec une rose blanche dans la main accompagnant le deuil d'une famille mais aussi la responsable de ces derniers portant ce jour, des responsabilités lourde envers la famille.

En effet, on saura rapidement qu' il s'agit bien du corps de Marc Burali, décédé trois jours plus tôt sur les routes pendant son travail, qui aurait été retrouvé et ramené depuis Médiah. L'enterrement aura lieu dans le week-end dans la plus grande des discrétions, à la demande de ses parents.

Modifié par Lisael

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En cette nuit, dans la demeure Delonyr, proche du relais des chimères, des cris et des explosions auront retenti. La garde arrivant sur place trouvera la maison en feu. Les gardes et plusieurs gens du coin iront éteindre tant bien que mal l'incendie. Dans la maison dorénavant insalubre et délabrée, aux poutres noircies et aux fenêtres explosées, la garde trouvera quatre cadavre noircis.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est au cours de cette même nuit, alors que logeaient Safia et Inysia à l'auberge du Relais, que les deux consoeurs seront réveillés par une forte secousse au son répercutant.

La demi-elfe qui aura le mieux réussi à résister à ce choc, aidera sa collègue à sortir du bâtiment, une couverture par-dessus ses épaules. C'est avec un grand effarement, qu'elles apercevront la demeure Delonyr gravement endommagée et en flamme.

Des tas de gens sortiront sur la rue pour vérifier de leurs yeux les faits face à eux, tandis que la garde se précipite sur les lieux en nombre afin d'évacuer ce monde. De ce fait, ils protégeront les citoyens inconscients d'approcher d'un site aussi dangereux, tout en assurant l'aide des bénévoles qui tenteront de stopper l'incendie.

Laissant sa collègue au soin de l'infirmerie juste en face, Inysia viendra aidait ce petit monde qui tenteront désespérément d'arrêter le feu avant qu'il ne se propage plus ailleurs. C'est plus tard dans la nuit, qu'ils mettront un terme à cet événement lourd en dégât matériel. Mais ce ne fut pas la seule et mauvaise surprise à découvrir ce soir-là...

Modifié par Faerwen

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

- Nuit du 9 au 10 Octobre 287 - Suite à l'explosion, Ernest sera sorti en trombe ramenant à l' intérieur du relais les personnes nocturnes et qui seront sous le choc de cet évènement, leur offrant une boisson chaude ou un remontant Sérendien. Nettoyant les débris de sa fenêtre brisée ainsi que quelques objets qui seront tombés.

 

- 10 Octobre 287 - Un Artisan se sera présenté au relais des voyageurs ainsi qu'au bureau chimères du 6.3. Il aura réparé les fenêtres brisées dans la matinée. On aura aussi vu les deux mercenaires embauchés récemment par la Tenancière surveillant ces deux institutions tour à tour. La responsable Indyaz semblant quand à elle absente d' Heidel pour le moment. On dit que suite au drame de la semaine dernière sur un de ses coursiers, elle serait partie pour rassurer ses employés.

 

Modifié par Lisael

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Réveillée par le vacarme, Le sergent Venastra sera venu voir de quoi il retournait. Elle aurait donné un coup de main pour aider a éteindre les flammes et empêcher que l’incendie ne se propage aux habitations voisines. On l'aurait vu ensuite se rendre dans les locaux de la garde de Heidel.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 Alors que des jours sombres s'écoulaient et que nombres de hauts dignitaires proche du pouvoir étaient pris en charge par un peloton de Delphe suite aux maux qui semblait toucher la haut société. Ces derniers ont fini par rentrer chez eux. Au grand soulagement des familles. Ainsi, nombres de maisons semblent avoir fêté cela.

Dans le Froid matinal qui enveloppe maintenant la ville. On a vu le Sergent Venastra venir déposer des fleurs sur les tombes des Victimes. Elle se sera recueillit de longues minutes sur la tombe de l'enfant Lucchesi. On l'aura entendu murmurer une prière a Elion avant de repartir avec les premiers rayons de soleil vers Calphéon.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En la soirée du 22 Octobre, une petite maison aurait explosée dans un quartier peu aisé d'Heidel. La détonation projeta des débris alentours, mais seuls des dégâts matériels sont à déplorer.

Une foule de passants, avertis à l'avance par un individu encore non identifié de la présence potentielle de poseurs de bombes vers la maison, se sera saisie de deux personnes sur places trouvées à rôder peu avant l'explosion sur les lieux des faits, une femme rousse et un homme en armure qui aurait assommé l'un des citoyens qui surveillait de loin en arrivant derrière lui, sans sommation.

Les rumeurs courent qu'il s'agirait de Uther Ezeil, le forgeron d'Heidel, et sa femme, Lisyel Indyaz. Ils furent encerclé et retenus par la foule jusqu'à ce que la garde arrive sur les lieux et récupère l'affaire. Un certain lieutenant Luvis se serait chargé de la suite des opérations, dispersant la foule, ramassant les débris et récoltant les témoignages.

Le lendemain, un communiqué officiel de la garde sera affiché, expliquant que la demeure était celle du garde Gontrand Volarr, probablement tué dans un attentat par des hommes du Boucher ou par le géant Grunmar, étant donné qu'il travaillait sur des enquêtes suspectées d'être liées à ces individus. Son Capitaine, Julius Rival, aura déploré la perte d'un géant faisant preuve d'une telle ferveur au travail. Gontrand prenait un repos bien mérité depuis plusieurs jours après être tombé malade. Triste affaire que tout cela. Le communiqué de la garde mentionnera que Mme Indyaz et M Ezeil sont jugés innocents, ainsi que le troisième individu que certains témoins auraient aperçus en leur compagnie, un marchand venant de Mediah.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le lendemain durant la matinée, plusieurs clients se seront pressés à la Forge Ezeil, venant prendre des nouvelles de l'état de santé, ou aller à la pêche aux potins.

Le forgeron ne sera pas rentré dans les détails mais aura précisé que Lisyel et lui n'avaient pas été blessés dans cettte explosion, et qu'ils devaient laisser la garde faire son travail. Les enjoignant à ne pas céder à une forme de panique, de coopérer avec les autorités et d'agir en bons citoyens en ne suspectant pas n'importe qui en précisant que Serendia avait subit bien des épreuves mais elle est toujours debout. Et qu'elle le sera encore après ce géant et ces acolytes sans aucuns doutes possibles.

Il les encouragera a transmettre toutes les informations qu'ils pourraient avoir ou découvrir aux capitaines Khran et Rival afin de les aider dans leurs fonctions.

Modifié par Uther

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

* Aujourd'hui dans la rue, comme ils en ont parfois l'habitude, des gamins de rue chantonneront ensemble ces quelques couplets : *

 

"Petit chaton qui fait ronron
Vois-tu sur son arbre le Héron ?
Toi qui fais si bien le dos rond
Entends-tu sa douce chanson ?

Le prédateur n'est pas ami
Avec sa proie qui le défi
Mais t'en fais pas n'en fait pas fi
Car tout cela est presque fini

A la baie de Balenos, ils se précipiteront
Tandis que l'Ombre et l'Diable, trinqueront

Là où tout à commencé et s'est terminé
Au frais d'une bouteille à prix cassé."

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cela deviens de p l us en plus visible, une ancienne bâtisse, que tous considéraient comme abandonné depuis des années reprends vie. Des ouvriers de divers corps de métiers en on refait l'intérieur. Les murs semblent avoir pris un peu d'épaisseur et surtout un coup de frais. Le sol aurait ete refait dans son intégralité et certaines pieces réaménagées. 

Les travaux ayant pris du retard a cause de certaines choses ayant nécessité des changement plus important que prevu. Comme cette poutre rongé par un nid de fourmis qu'il fallut remplacer ou renforcer. 

Toujours est-il que maintenant, les grands travaux sont fini et que l'ameublement est livré... des Lits ; des tables; des banc; des chaise et armoires. 

Quand les curieux interroge les personnes travaillant à l'aménagement on leur répondra

- heullaa ! C'est un Orphelinat. L'nom ? Bah j'sais pas encore. J'crois qu'ça a pas encore été décidé, mais ils vont être bien logé les p'tits là d'dans.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

[*]

 

Un important chargement de matériaux a été livré à la forge d'Uther dans la semaine, réceptionné par son apprenti Viktor. Apparemment une autre livraison est à prévoir mais les fournisseurs commenceraient à tirer la langue pour parvenir à fournir les quantités demandées. Et d'ailleurs qu'est-ce qu 'il mijote ce vieux Sérendien bourru dans sa forge..?

En tout cas personne n'a eu le loisir de le lui demander, et encore moins à son livreur qui sent le rhum et le cigare...

 

Révélation

Les rumeurs, ou faits marqués d'un [*] sont reliés à une trame géopolitique en cours.

 

Modifié par Drelnas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une rumeur se fait et se défait... 

Après des mois d'absence, de disputes entre associés, voilà que La Delonyr et La Indyaz se retrouvent à nouveau. 

La Mini-Rousse aurait repris ses habitudes tous les matins, après l'entrainement, elle passerait la matinée au bureau à rattraper la paperasserie en retard... ou la faire en avance. 

Yeux de Serpent maintenant disparu, la vie reprend doucement pour la famille Delonyr à Heidel ou ailleurs. 

Les coursiers en sont certains, toute cette dispute n'était qu'un leurre. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

[*]

 

 

Une nouvelle cargaison de ressources fut livrée ces jours ci à la forge d'Uther. Cette dernière semble tourner à plein régime et travailler sur un gros projet maintenant que les composants ont été livrés. Mais à quel but ? Et à quel destination..?

Le livreur quand à lui se sera contenté d'un "j'suis à sec niveau trésorerie" et aura indiqué tenter de se refaire une santé financière dans le négoce de soieries et d'épices en provenance de Valencia...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

[*]

Une fois encore on aura vu le fidèle assistant du forgeron Serendien, Viktor, accepter la livraison après contrôle, toujours très rigoureux sur la qualité des livraisons. Toutes les caisses auront été emmenées à l'intérieur et marquées, les hauts fourneaux de l'atelier ne s'éteignant presque jamais ces deux dernières semaines.

De temps à autres on pouvait apercevoir le forgeron se rendre à sa forge très tot le matin et en repartir parfois à des heures avancées dans la nuit, parfois même on ne le voyait pas du tout. Toujours est-il que les clients réguliers de la boutique ne voyaient que Viktor ces derniers jours, Uther ne recevant que pour les commandes spéciales sur mesure.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant