AnnelsySerosa

[Barbie] Barbara Striva

11 messages dans ce sujet

2017-01-29_1623343206.JPG

Identité:

  • Nom : Striva
  • Prénom : Barbara
  • Surnom : Barbie, Baba
  • Sexe : Femme
  • Âge : +/- 25 ans en apparence
  • Lieu de naissance : Calphéon
  • Profession : Floue, mercenaire / agent secret
  • Guilde : Aucune
  • Allégeance : Floue

Présentation physique :

Révélation

Yeux bleus, cheveux bruns, grain de beauté sous l'oreille gauche, blanche de peau, petite, élancée, musculeuse, impassible.

Histoire de votre personnage :

Pour les Serendiens casaniers

Révélation

Discrète, inconnue, elle est arrivée depuis le début de l'année 287 à Heidel. Pas de chambre d'auberge ni d'adresse fixe.

Pour les Serendiens(et autres) voyageurs

Révélation

Il aura été possible de la croiser un peu partout sur le continent depuis l'année 285. Montée sur sa jument noire, quelques affaires avec elle et offrant ses services en tant que mercenaire ou homme à tout faire.

Pour les Serendiens(et autres) et Calphéoniens civils

Révélation

Il aura été possible de la croiser à Calphéon, du côté sud de la rivière.

Pour les différents corps armés de Calphéon

Révélation

Inscrite dans le registre de la Sainte Faculté. Gradée Valkyrie en l'an 274. Elle a participé à plusieurs batailles et missions données par le Clergé. Blessée en 285 elle perd une partie de sa mobilité, la rééducation et les soins l'ont remise sur pied. Désormais éloignée des champs de bataille, elle n'est pas pour autant rayée des registres militaires de Calphéon pour une possible utilité en cas de besoin.

 

Barbara en musique :

Révélation

 

 

Modifié par AnnelsySerosa

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les liens familiaux

Barbara savourait son verre de vieux rhum dans le grand salon, quand une voix qu'elle connait bien brisa ce merveilleux moment de tête à tête. La voix était cristalline, on pourrait la qualifier de langoureuse mais quelque peu acerbe. La voix avançait son corps jusqu'à la jeune femme dérangée durant sa méditation.

 

" Que fais-tu encore là, tu ne devais pas repartir ?

- Pas tout de suite, j'ai encore une ou deux choses à faire en ville.

- Heidel est une ville repoussante, tu devrais rester ici et t'occuper du Domaine. Au lieu de perdre ton temps avec ce sauvage.

- Ce sauvage ?

- Moi aussi je suis allée à Heidel. Et je vous ai vus. C'est mignon... j'hésite encore à rire ou pleurer. "

 

Barbara ne répondit rien à cette provocation, certainement habituée et peu encline à répondre à des joutes verbales qui n'ont pas lieu d'être. La plus âgée des deux pose son verre de rhum sur la tablette à sa droite et se leva pour faire face à la grande rouquine aux yeux bleus qui la fixait avec son air suffisant et vicieux. Barbie reprit donc la conversation.

 

" Que veux tu ? Épargnes toi les mots doux et viens en au fait.

- Si tu avais appris la même chose que moi, tu ne discuterais plus avec ce "jeune" homme. Il parait que c'est un truand doublé d'un voleur et d'un menteur. Tu sais, le genre d'homme bien répendu à Heidel. Mais bon, je ne vais rien t'apprendre.

- Je connais déjà quelques détails à son sujet et crois moi, il n'est pas tout ce que tu racontes là. Tes manœuvres pour me faire revenir ici échouent, encore et encore.

- J'oubliais que tu étais la plus réfléchie de nous deux. Mais admets le, je suis beaucoup plus vicieuse et manipulatrice que toi. "

 

Elle se contenta encore une fois de laisser parler son interlocutrice, hochant simplement la tête. Elle ne voulait pas lui ressembler, jamais. D'un mouvement las elle invita son demi-sang à continuer. Elle n'était pas dupe, quand celle là débarquait toujours sans prévenir et avec cet air suffisant, c'est parce qu'elle avait une idée en tête. Elle écouta donc la vipère parler.

 

" Les prochaines courses auront lieu le 25 de ce mois. Vu que tu as toujours Supra, vas donc la faire courir. Cela nous rapportera peut-être un peu de cachet. Il faut que les affaires reprennent et tu as la seule jument capable de courir avec d'autres chevaux sans devenir cinglée.

- C'est nouveau ça, et peu original comme activité. Mais trouves toi un autre dindon. Vas courir, toi !

- Tu me prêterai ta jument ?

- Jamais de la vie. "

 

La question était culottée. Barbara regarda celle qui l'ennuyait en fronçant les sourcils, cette dernière affichait toujours cet air impérieux et confiant. Elle allait encore obtenir ce qu'elle voulait et ce sans lever le petit doigt. Mais la rouquine ne gagnera pas si facilement, elle allait lui donner du fil à retordre. En attendant il faudra finir ce verre de rhum et... tenter de contrôler ces vieilles manies de vouloir tout savoir sur tout et tout le monde.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

2017-02-27_285109239.JPG

Je souris, je ris. Je ne reste plus impassible devant ces événements de la vie qui un jour s'appelleront "Souvenirs". Tu restes là, près de moi. Sans me juger ni même me faire remarquer mon allure ridicule de joyeuse débutante. Un jour je sortirai ma lame et ce sera pour toi que je trancherai l'ennemi qui s'interposera entre nous. De mon regard je te vois comme un mirage, lorsque je prononce ton nom mes lèvres frémissent et je ressens comme un pincement au coeur. Que seule ta présence pourra apaiser.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Barbara lune.jpg

J'entends le roulis las de l'eau pure contre le sable, mon regard va et viens sur chaque tremblement de cette dernière. Je ne sais plus où donner de la tête alors que l'objet de ma folie s'est une fois de plus manifesté. Je n'entends rien, je ne vois rien. Hormis cette eau dans la nuit noire éclairée par la lune. Lorsque je me retourne, prenant conscience de mon existence, je la vois qui porte sur moi un énième jugement. Je ferme les yeux et je sombre lentement dans ce doux cauchemar ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La nuit du 19 chameau 286, drôle de nuit.

On aurait pu apercevoir la jeune femme en venir à l'aide à Nalazarh, puis se faire mettre au pas par Vittorio Cortesi, puis aider à nouveau Nalazarh. Puis rechercher partout en ville son ennemi numéro 1 sous la garde perplexe qui n'avait d'autres choix que de fermer les yeux alors qu'un Noble de Calpheon connu et reconnu en était à l'origine.

Elle sera rentrée tard au relais pour boire un verre. Tentant de communiquer avec une jeune femme, la muette, puis finalement abandonnant avec l'ardoise dont se servait cette dernière pour aller l'éclater sans aucune forme de procès contre le mur. Puis une Barbara effondrée au sol, du sang gisant sur les morceaux d'ardoise mélangés aux bouts de verre de la bouteille qui venait de s'abattre sur l'arrière de son crâne.

Quand on l'emmena au dispensaire, elle ne bougeait plus. La rumeur circule que la jeune muette aurait assassiner la brunette aux yeux bleus sous quelques regards perplexes et choqués.

Barbara Striva serait morte.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est pour de bon d'entre les morts que serait revenue la brune aux yeux bleus.

Du convoi qu'elle aurait suivi quelques jours plus tôt, elle serait rentrée hier dans le cosmos. Les yeux légèrement rouges et les paupières lourdes. Pour ceux l'ayant croisée, on aurait pu croire à une revenante.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dorgol_parle.png

Ce que Dorgol peut dire au sujet de Barbara :

"Atta-chiante, c'est le mot. Quand elle se bat pas, elle me casse les pieds. M'enfin, plus le temps passe, plus elle prend... de la bouteille. Hé hé."

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

" Vous venez me voir car vous vous êtes noyer dans l'immensité bleu des ses yeux, et que vous chercher un moyen de la courtiser? Désolé de vous décevoir, mais je crois que les poèmes et autres trucs du genre vont pas tellement lui faire d'effet. Elle est du genre impassible, elle ne laisse absolument rien paraître et ce doit probablement être le genre de demoiselle ou il faut être direct et pas tourner autour du pot. Et quand bien même, peut être qu'elle est déjà prise. Ou alors peut être qu'elle intrigue tout simplement et que vous cherchez à en savoir plus sur elle, quel qu'en soit la raison. Mais dans ce cas la, laissez moi vous dire une chose. Les questions dans le coin, c'est elle qui les pose, pas vous. " - Sevrus, aux types un peu trop curieux de la taverne sud d'Heidel

Modifié par Zokroz

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

2017-04-24_675607281.JPG

Barbara Striva Maseccini,

"Ne laisses pas tes sentiments t'aveugler, Laure, Je reviendrais lorsque je serais prête à être une femme responsable, calme. Apprécies de ne pas m'entendre hurler après les oiseaux, je serais vite près de toi. Prends ça plutôt comme un départ en voyage, et non pas comme un adieu."

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

2017-11-04_780242043.JPG

Revenue à la civilisation,

Se posant toujours et encore la même question.

" Où mes pas me mèneront-ils ? "

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant