Vitto

[Rumeurs] Ville d'Olvia

15 messages dans ce sujet

C'est un réveil macabre qui se fait à Olvia. En effet, le corps de la fermière Anna est retrouvée sur le seuil de sa porte, la gorge tranchée. La lame fut retrouvée dans la main de son époux,  endormit dans la boue et empestant l'alcool. Tous sont choqués et envisagent les pires théories possibles. Toutefois, certains disent avoir vu trois cavaliers se diriger vers la ferme de la vieille femme, la nuit précédente.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Certains habitants d'Olvia sont perplexes.

Une femme, venue de Calpheon selon ses propres dires, poserait tout un tas de question sur la mort de la fermière Anna survenue il y a quelques temps de cela. Elle chercherait également des informations sur un groupe de personnes passés dans la ville au même moment. Elle dit ne pas les chercher, juste chercher la vérité sur les malheureux événements survenus. Elle a discuté activement avec plusieurs personnes.

Des marchands et des voyageurs disent l'avoir aperçue à Florin également avant ça.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le Monstre.

 

C'est dans la nuit du 21, qu'un honnête ouvrier de la ferme Costa aurait découvert sur le bord de la route, et à moitié mort, une créature d'une laideur repoussante. L'ouvrier, d'abord terrifié par l'apparence et les grognements de souffrance du monstre aurait d'abord prit la fuite, avant de quêter l'assistance de quelques habitants d'Olvia. Transporté avec difficulté jusqu'au logis d'une guérisseuse, que les habitants du petit village surnomment avec méfiances « La Cavaletti », la bête aurait finalement retrouvé quelques forces grâce aux bons soins de la vieille femme.

On s'interroge sur les origines de cette créature inconnue, sur les raisons de sa présence dans la région ainsi que sur les causes de ses terribles blessures. Mais terrassé par la fièvre, le pauvre diable ne cesse de répéter les paroles d'une vieille comptine enfantine.

Citation

 

Tip tap dans la forêt...

Tip tap nous irons...

Tip tap quand sonnera...

Tip tap la cloche...topi tapo la cloche de la sorcière.

Tip tap nous aurons...

Tip tap un sombre nid...

Tip tap tout à côté...

Tip tap de celui...tapi topo de celui de not' mère.

 

Déjà, les curieux se pressent au chevet du pauvre diable en espérant pouvoir apercevoir, examiner ou questionner cet étrange malade qui ne ressemble à aucun autre, dont on ignore le nom et dont il est difficile de précisément définir l'ethnie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Révélation

Pour ceux qui souhaiteraient rencontrer ou interroger la créature, c'est possible directement en jeu, il suffit de me prévenir et de convenir d'une date. Un petit machin sans prétention qui vise à introduire la seconde partie de l'event du Cocon. Les médecins, scientifiques ou simples curieux sont cordialement invités à participer !

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il n'est de secret pour personne à Olvia que vit depuis quelques années un homme que tout le monde évite, celui qu'on nomme le cureteur ou l'avorteur. Discret et secret, les habitants du village racontent beaucoup de choses le concernant mais peu ont véritablement eu la [mal]chance de le croiser. On dit qu'il serait ni homme ni elfe, qu'il ne sortirait qu'à la nuit tombée, qu'il honorerait des esprits paiens, certaines mauvaises langues narrent même qu'il ne serait qu'un démon que le Maitre du village aurait depuis trop longtemps accepté.

Quoiqu'il en soit sa présence bien que dérangeante eut tôt fait de servir, sauvegardant l'honneur de certaines dames qui ne passent qu'en ombres éphémères. Mais la grogne au village croit lentement contre le cureteur...Car les nombreuses vignes de la ferme Casta sont atteint d'un mal qu'on nomme le mildiou, et certains y voient les conséquences des pratiques blasphématoires de l'ermite. De plus dans la nuit, dans leurs modestes masures, les habitants d'Olvia ont pu entendre de terribles plaintes venant des bois de la colline. Nul n'osa sortir de chez soi, tant les cris baignèrent d'effroi le village somnolant. Et les quelques enfants curieux qui osèrent jeter un oeil par la fenêtre retournèrent très vite dans leur lit se réfugier sous leurs draps. Qui sait si le croquemitaine ne passait guère par là en ce sombre crépuscule.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pas de repos pour la valkyrie Beatrice Orsini qui dès son retour en Calphéon après la recherche commune pour retrouver l'une de ses soeurs d'épée s'est trouvée affectée en mission à Olvia afin d'enquêter sur les troubles et la supposée relation entre avorteur et mildiou. On sait combien le clergé d'Elion est titilleux sur les affaires d'hérésie et enclin à en trouver de nouvelles pour maintenir sa mainmise sur une population effrayée.

Dormez, braves gens. Les Valkyries veillent.

Modifié par Olympe

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

De temps en temps on peut entendre quelques Shaïs se donner à cœur joie dans une nouvelle petite chansonnette, chantant à tue-tête tout en travaillant. Il paraitrait qu'une étrangère leur aurait apprit ce "chant pittoresque" un matin alors qu'elle se promenait prétextant un petit échange culturel.

Révélation
Je cogne à la porte, mais on m'laisse pas rentrer ,
Parce qu'y sont malade et fatigués de moi parc'que j'pue le gin.
Verrouillées toutes les portes de l'avant vers l'arrière,
Et m'a laissé une note m'disant que j'devrais remballer.
 
J'marche dans la taverne et les gars renversent toutes les chaises
Ils me commandent un whisky et d'la bière.
Vous m'demandez pourquoi j'vous récite c'te poème,
Certains appellent ça une taverne, moi j'l'appelle la maison.
 
Va t'faire foutre, j'suis ivre
Va t'faire foutre, j'suis ivre
Verser ma bière dans l'évier, j'ai plus d'place dans l'coffre.
 
Va t'faire foutre, j'suis ivre
Va t'faire foutre, j'suis ivre
Et j'vais être ivre jusqu'à la prochaine fois que je suis ivre!

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rapport du 13 Gobelin transmis à la Sainte Faculté

Le mildiou a touché l'ensemble des vignes de la ferme Casta d'Olvia et s'est selon toutes probabilité étendu aux champs environnants. Mes sorts de purification semblent avoir mis fin au mal dans les vignes mais il est possible que la terre reste contaminée dans les champs alentours.

Fermier Casta appréhendé : Selon toutes probabilités, il contaminait ses propres champs et rendait malades les habitants et les bêtes dans le but d'accuser le "cureteur" de sorcellerie suite à la mort de sa fille que l'apothicaire Abhel n'a pas pu empêcher (tuberculose). La vindicte populaire lui permettait également de se débarrasser du père Giacomino, maître d'école du village dont il convoitait le statut et qu'il pouvait accuser d'avoir fait venir le sorcier dans le village (le père Giacomino avait proposé Abhel dans le rôle de médecin du village suite à la disparition de l'ancien apothicaire.) Sur son ordre, l'un de ses employés (Constantin) a abreuvé nos chevaux avec de l'eau additionnée de soufre. Les bêtes sont à présent dans un état stable grâce à l'intervention du sieur Abhel.

Le maire Bartali a été appelé à se pencher sur le cas afin de rendre justice dans son propre village.

Les cris de bête entendus par les villageois sont ceux d'un ours blessé et laissé pour mort dans les bois non loin que le sieur Abhel a soigné.

L'explosion dans les environs de Velia est le résultat d'un glyphe de message laissé par le sieur Abhel et qui a été surchargé par son destinataire au lieu d'être annulé.

Le capitaine Velethuil confirme que le sieur Abhel ne pratique pas l'avortement et que le surnom lui a été donné suite à des accouchements qui se sont mal déroulés.

Le sieur Abhel quittera le village d'Olvia afin de ne pas encourir la vindicte paysanne des gens qui l'estiment tout de même coupable de quelque chose.

 

 

Insupportables pécores.

 

Beatrice Orsini - Valkyrie

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Depuis quelques jours, une elfe traine dans le village d'Olvia agrémentant ses promenades de chants et parfois de quelques pas de danse. On raconte qu'elle serait également masseuse et qu'elle se serait entretenue longuement avec Igor Bartali. Que pourrait bien faire une grande perche elfique dans ce calme village ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On aurait vu un loup géant à proximité de la colline au loup dans la nuit du 7 au 8 Dragon noir

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On raconte que depuis les Printanières ou du moins quelques jours après la fin, Chiara Coop, la palefrenière d'Olvia, chercherait un de ses ânes. Trapu et la robe sombre, ce dernier aurait disparu des pâturages en pleine nuit et serait introuvable depuis.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La grande blonde semble s'être installée au 6-2 du village, dans une bâtisse jusqu'alors inoccupée. On raconte que les curieux sont les bienvenus pour un massage, une chanson ou une danse lorsque l'elfe est présente en vile.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A Olvia aurai ouvert une petite imprimerie, étrange quand on sait que la région vie surtout d'agriculture et que ces habitants sont des paysans rustauds et rustiques. Encore une histoire de poivrots avinés et de marins en train de tanguer amarré au comptoir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Soirée danse et musique dans l'auberge d'Olvia. Rien n'était prévu à l'avance mais la présence d'un barde itinérant a égayé la nuit de plusieurs habitants.

Nonobstant plusieurs orages, c'est de tout autour du centre de la petite cité qu'on s'est déplacé pour écouter le barde et danser. Au matin, c'est avec un sourire que Nadia, la tenancière, recomptait les pièces d'argent que la vente de rhum, bière et autres boissons avait engendré. Elle déchantera un peu plus tard, constatant qu'un des lits des chambres de l'étage avait été brisé par quelques amants trop passionnés.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

[Faits avérés]

Non loin d'Olvia, du côté de la route Est menant vers Vélia, se trouve une des nombreuses exploitations dont celles des Paelloti. Désormais de retour chez elle et après un au'revoir particulièrement éprouvant pour cette dernière à son frère, Aliënor se retrouve seule responsable à devoir gérer l'ancien domaine Aldieso-Paelloti, devenu simplement : "Les Propriétés Paelloti".

Le regain d'activité fait foule chez eux. Une quinzaine de fermiers s'acharnent nuit et jour à refaire fonctionner comme antan, la glorieuse exploitation telle qu'elle était à son âge d'or. Mais cela promet d'être une tâche ardue et à la fois très ambitieuse.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant