Valderion

[Rumeurs] Ville d'Heidel

292 messages dans ce sujet

Quelques ragots circulent sur la grande place, il y aurait eu du vacarme cette nuit à l' entrepôt de la D.T.C.

On aurait vu un groupe de gardes y pénétrer mais jamais en ressortir, jusqu'à ce que ce matin un autre contingent n'y pénètre et y trouve une scène de guerre à l'intérieur.

Étrangement, la veille, on avait aperçu le patron de la Compagnie de Transport rentrer à son entrepôt une rousse ligotée sur l'épaule qui hurlait à l'enlèvement... Rouquine qui serait disparue..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans l'apres midi, la garde serait venue au siège de la D.T.C. munie de civières. Quatre corps ont été extraits des lieux pourtant personne n'a été arrêté. Il se murmure que la gérante a tenu a payer les futurs funérailles de trois des corps.

Que se passe t il donc derrières les murs....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si l'on raconte qu'on a pu voir des employés de la D.T.C. se montrer très protecteur avec la tenancière de l'Antre des Fées, il semblerait qu'à leur entrepôt il y ait aussi de l'agitation. En effet les différentes entrées du bâtiment se sont vues "décorées" de glyphes et d'amulettes aux vertus pas si anodines que ça pour les initiés..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le 2 du mois du Dragon noir,

Il se dit en ville que l'imprévisible et déluré Nalazarh Sourion serait allé en grandes pompes à l'Arche dans la journée. L'Arche étant le refuge implanté depuis un certain temps qui reçoit et nourrit les nécessiteux. Il aurait consommé une soupe qu'il aurait payé à l'aide du chariot avec lequel il serait venu dans l'endroit. Mais, fait plus fou encore, le dit chariot était empli de pièces d'or, d'argent et de bronze. Selon les badauds se trouvant sur place, ils auraient dit qu'une estimation du coût du repas aurait été calculée, cela représentant la coquette somme de 800 000 pièces. Simple coup de publicité ? Ou cela cache autre chose ?

 

Selon une rumeur étrange, au même moment que l'attention de tout le monde était attirée sur le dit chariot en don à l'arche, par l'arrière du bâtiment, trois caisses auraient été introduites dans l'arche. Les rumeurs vont bon train sur ce que pourraient contenir les dites caisses. Les ragots feraient état d'un nom qui échappa à une personne. Les "Moqueurs".

 

Une dame, la femme d'un forgeron, aurait dit que le dénommé Nalazarh aurait été voir sa maîtresse, mais cela est sans doute de la simple jalousie mal placée.

Modifié par Nalazarh Sourion

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les gardes d'Heidel sont venus dans la soirée à l'Entrepôt de la D.T.C. et sont repartis avec un corps inerte, non sans avoir posé moults questions à ce sujet à ses habitants.

La directrice de l'entrepôt serait absente quand à elle.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans les endroits les plus mal fréquentés, les coupe-gorges et les QG malfamés, se faufile de bouche-à-oreille le bruit qu'une petite fortune serait offertE à celui qui sans état d'âme ni état de conscience exercerait ses compétences au profit d'un groupe anonyme, pour un voyage à durée indéterminée. 
Il s'agirait de trouver une personne dénommée "Constance". 

Révélation

 

Bonjour à tous, 

Cette rumeur invite les intéressés à se présenter pour un "entretien de recrutement" IRP si l'envie est présente de participer à un événement (voir une petite campagne qui se déroulera sur plusieurs soir -pas d'affilés-) probablement et terriblement hors-lore. Il n'y aura pas que du hors-lore, si ça peut vous rassurer. Mais l'accent n'est pas mit sur ce point, ni sur l'histoire du jeu. Découvrir vos perso' et partager en s'amusant est le plus important. :)

Ne vous engagez que si :
- Vous êtes certains de pouvoir participer jusqu'au bout (il y a des exceptions évidemment, ça tient du bon sens.)
- Vous n'avez peur ni de la mort ni de la torture (j'exagère pour vous préparer au pire :P.)
- Votre seuil de tolérance pour le DarkorLeSombre est élevé.
- Vous avez conscience que vous allez devoir supporter que votre personnage traverse des périodes plus ou moins longues mais éprouvantes (pas uniquement, bien entendu, mais c'est très important de ne pas prendre ce point à la légère si vous avez peur du changement pour votre perso adoré.)
- Vous avez conscience que vous vous embarquez dans un event crée par mes soins, c'est un risque à prendre. Je suis novice as fuck. 

Dis comme ça, ça donne plutôt l'impression que vous allez voir votre personnage mourir dans d'atroces souffrances. Ce n'est pas le cas, aucun PJ ne mourra dans cet event -à moins de l'exprimer explicitement, ce sera votre choix.
Aussi, l'on peut ranger cet event dans la catégorie "Trame personnelle de mon personnage", et pourtant il ne tournera pas autour de mon perso'. Vous êtes les acteurs principaux. 
Enfin, sachez que n'importe qui est potentiellement un compagnon de route. Que vous soyez débutant en RP, vétéran - que vous jouiez un perso tout doux mielleux, tout vilain darkor - et/ou qu'il ait 10 piges comme 60 balais, ça n'a pas d'importance, tous ce jouera à l'entretien en somme. La variété et différence de nos perso' créera de très chouettes situations, je n'en doute pas. Mais gardez en tête que la rumeur court dans des endroits louches, elle n'est pas à la porté de tous et ne s'adresse pas à des enfants de cœur. Voilà !

Me MP pour plus d'info', et pour ce RP entretien. :) Au plaisir !

 

 

Modifié par Kamikaz

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On raconte que dans la nuit dernière fut assez agitée en ville. Des habitants auraient entendu une étrangère hurler dans la rue pour du Cuir... ou était-ce Fuir... ou peut-être Muir... 

Les gardes auraient reçu plusieurs plaintes de ce tapage nocturne qui dura une vingtaine de minutes au moins selon certains. 

Mais ce matin Huguette discutait avec Maurice le boulanger, qui râlaient qu'il était à deux doigts de faire comme le boucher et sortir son fusil pour abattre ces oisillons nocturnes, le pauvre vous comprenez il se lève aux aurores. Elle lui expliqua en achetant son pain, que c'est encore quelqu'un qui ne sait pas se renseigner chez Ernest mais bon c'était à cause d'une voyante et d'une malédiction, d'un gamin qui aurait trop mangé chez le traiteur du coin. 

Les rumeurs courent et circulent, elles restent assez vagues, ceux qui n'apprécie pas la mini-rousse, répéteront qu'elle aurait maudit un pauvre gamin qui a trop couru sur son toit. Ceux qui ont l'habitude de la côtoyer diront qu'elle apprendra peut-être un jour et qu'elle arrêtera de recueillir tous les orphelins de la cité. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Depuis ce matin la ville observe un curieux ballet. La Rose flanquée de deux gaillards baraqués se promène avec des parchemins en mains, semblant donner des indications et des lieux. Au fur et à mesure de la matinée on verra se monter des estrades de bois dans divers quartiers de la cité et de ses alentours. La place des héros, les jardins, la rue des marchands, la caserne, la ferme Costa...

En début d'après-midi, ce sont toute une cohorte de musiciens, de troubadours, d'artistes de rue, et de danseurs  qui débarquent dans la cité, instruments à la main et pour la plupart vêtus d'habits hauts en couleurs venant prendre leurs consignes auprès de la Danseuse Valencienne qui semble prendre très au sérieux son activité du moment.

Pour l'heure pas un son ne retentira si ce n'est pour les accorder.

Si certains doutaient encore que la Foire allait bientôt commencer, ce doute-là n'est plus permis !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pendant que certains dorment encore, d'autres ont repris leurs activités, balayant les fleurs, retirant les affiches, le calme semble revenir doucement sur la cité. 

Les commerçants ont retrouvé un sourire avec cette saison estivale qui s'annonce florissante. 

Pendant que les gens se reposaient encore de leur festivité, on vit le couple roux s'agiter dans la cité, des paniers de fleurs, des missives, quand on les interroge sur leur prochain projet, on les entend à l'unisson "Les Vacances!" . 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

HEIDEL - RUE COMMERÇANTE

 

L'emblème qui aura pu être aperçut pendant un temps n'était en fait qu'une mauvaise publicité, un canular de mauvais goût.

 

Puisque le dit blason a fait son apparition à Calpheon cette semaine. On peut encore croire qu'il s'agit d'une prise de contrôle de la Grande République de Calpheon, en implantant un commerce sous couverture d'ambitions politiques et commerciales.

"Que les Calpheoniens restent chez eux !" lancera un mendiant de cinquante ans, ancien combattant et victime de guerre.

 

 

Modifié par Comédie

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce matin, dans Heidel.

« Vous avez-vu le remue ménage de ce matin ?
–  Non, je dormais, je ne me lève pas aux aurores. Mais j'ai entendu la nouvelle. Un jeune homme au dispensaire dans un état critique ?
– Il parait qu'il y avait du sang PAR-TOUT.
– Un accident de chasse ?
–  Aucune idée. »

« Il paraitrait qu'une elfe rousse a tiré une flèche dans la gorge du fils ainé de la famille Rondalle.
– Mais non, c'est elle qui l'a amené aux dispensaires.
– Ah bon ? Je sais pas moi...
– Et ben quand on sait pas, on parle pas !
– Peut-être qu'elle lui a tiré dans la gorge et qu'elle l'a amené au dispensaire, non ?
– Vous devriez manger plus de poisson madame. »

« Encore un mort ?
– Non, enfin, aucune idée mais quand on l'a amené il était encore en vie il parait.
– Mais quand est-ce que ça va s'arrêter ?
– Je prie tous les soirs pour que ça cesse. »

« La bridée au chapeau ? Hein ?
– Oui.... Enfin, la femme en bleu.
– Quewah ?
– L'HASOITE !
– Quelle hasoïte, y en a tout un tas de passage à Heidel ?
– Bah, celle au chapeau, en bleu, ridée !
– C'est le chapeau qui est ridé ?
– MERDE ! »

Les circonstances sont floues cela s'est passé très tôt le matin, aux premiers rayons de soleil à une heure où quelques ivrognes insomniaques titubent hors des tavernes pour croiser les plus courageux et modestes qui vont gagner leur beurre.
Dans les différents échanges et rumeurs certains faits sont récurrents et reviennent donnant une idée vague de ce qu'il s'est passé, une elfe rousse qui habite dans Heidel et une hasoïte avec un chapeau auraient amener le premier né des Rondalle au dispensaire dans un état des plus inquiétants.

Modifié par Yrilda

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La rumeur court que Calphéon aurait demandé auprès des autorités de Heidel, et en vertu de l'autorité de la République sur toutes les affaires commerciales serendiennes, concédé lors des accords de reddition de Domongard, le transfert du prisonnier Charles Keziah vers Calphéon, pour des questions de règlement de dettes à l'égard de la République. Pour l'heure, il se dit que les autorités serendiennes feraient trainer la demande provoquant une fois de plus la colère de Calphéon contre les activités opaques de son chambellan.

Certains murmurent même que la République, à bout de patience, serait sur le point de modifier les lois commerciales sérendiennes pour couper tous les approvisionnements en biens de la capitale et provoquer la faillite des commerces de Heidel afin de les racheter à bas prix pour le compte de la ligue et punir ainsi la cité de ses liens troubles avec les cercles nationalistes et revanchard. D'autre vont jusqu'à mettre en garde contre la possibilité que Calphéon envahisse le territoire de Heidel avec ses troupes, l'armée serendienne ayant été démantelée, pour déposséder Jordin et placer la cité sous tutelle militaire de la République.

Ces on-dit ne restent bien sûr que des rumeurs et jusqu'à présent, la République semble plutôt s'être montré assez patiente envers les plans de Jordin et des quelques nationalistes qui œuvrent dans l'intérêt du chambellan, pour ne pas en arriver à de telles extrémités. La plus part des gens sensés considèrent donc qu'il y ait peu de chance que Calphéon se laisse aller à de telles rétorsions à l'égard des provocations toujours plus nombreuses de son voisin revanchard et considèrent ces rumeurs comme peu probables. Mais certains à l'instar de Cliff, héro de la guerre contre Calphéon, appellent à ne pas trop pousser la chance.

Quoi qu'il en soit, ces murmures traduisent au tout du moins un nouvel épisode d'agacement de certains milieux au sein de la République contre le nationaliste Charles Keziah et ses provocations incessantes et il se pourrait bien que la République ait cette fois l'intention de détruire une bonne fois pour toute cet agitateur et abatte prochainement sur le boucher la manifestation de sa colère.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

De nombreux explosions se seraient faites entendre dans la journée du 21, les garnisons de Heidel semblent s'agiter et se renforcer. Après l'agitation dans les différentes auberges et le Relais des voyageurs, voilà maintenant que des ponts se font sauter forçant les voyageurs à emprunter des routes spécifiques. Les gardes auraient été renforcés sur ces routes afin d'éviter les attaques de bandits. Un nom se murmure sur les lèvres le Boucher... non lui serait l'auteur des agressions en ville, on parle d'un Grunmar... géant de son état avec des cornes certains diraient, une ceinture explosive... et une haleine à réveiller les morts. On commence même à menacer les enfants. 

- Si tu ne fais pas ta soupe! Grunmar viendra te faire sauter ton jouet favori! 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La fête de la bière semble avoir attiré des voyageurs de tout Serendia, alors qu'on peut apercevoir de nombreuses roulottes installées à la sortie de la ville, en un camp provisoire. Certains parlent de voleurs de poules, de braillards, de bandits. On aurait vu de nombreux hommes du camp venir à l'abattoir Keziah. Certains disent que les voyageurs seraient même de la famille du Boucher.

Une réunion qui inquiète certains commerces, qui voient désormais des gamins venir rôder dans leurs échoppes, les mains sales, pendant que certaines femmes proposent de lire l'avenir dans les lignes de la main contre quelques pièces. Toujours est-il qu'au camp, si on a assez d'argent, on pourrait acheter et vendre certaines babioles à des prix plus intéressants que sur le marché.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un tisserand et un charpentier discutent sur une terrasse à Heidel durant la pause déjeuner du 28 septembre 287.

- "Alors t'as entendu la rumeur ?"

- "De quoi parles-tu ? Y en a tellement en ce moment..."

- "Bah la petite délégation là qui s'est tenue au Relais."

- "Ah ouais, j'ai vaguement eu des nouvelles là-dessus. Mais je travaillais comme beaucoup d'autres mondes dans cette ville. Enfin.. que s'est-il dit ?"

- "Bah les gens qui se sont réunis disent que les fauteurs de troubles viennent de Médiah et qu'on risque rien si une guerre venait à éclater entre Calphéon et eux, car on a déjà trop souffert."

Le charpentier rit grassement.

- "Oh putain. Y a une belle notion de politique et de géographie. C'est sûr que Calphéon va nous foutre la paix comme il le montre depuis dix années avec nous si une guerre éclate. C'est bien de rêver. Il paraît que l'espoir fait vivre."

- "Bah pourquoi pas ?" demande gêné son ami le tisserand, qui retire son couvre-chef pour se gratter le crâne avec nonchalance.

- "On est leur vassaux, que crois-tu couillon ? Que Calphéon vont nous rendre notre indépendance sans broncher et que la République ne va pas employer de toute son autorité pour forcer notre chambellan à refuser le droit de passage aux Médiens ? Et puis même, si ils peuvent nous rétorquer tout notre pognon avant de se lancer dans leur guerre, crois-moi qu'ils le feront. Ils s'en battent royalement les castagnettes avec leurs "sandalium"."

- "Ouais peut-être, mais si Médiah vient ici pour nous libérer.. On s'en sortira peut-être ?"

Le charpentier qui avalait son sandwich au jambon-beurre, se nettoie les babines et se penche en avant vers son ami le tisserand pour lui susurrer ces quelques mots.

- "Si Médiah compte faire la guerre et qu'on a la certitude que ce soit vraiment eux qui emploient déjà les bombes, terroristes ou voleurs d'enfants.. Je peux te promettre qu'on a pas fini d'en chier."

Pris de stupeur, le tisserand remet son chapeau et poursuit son repas sans rajouter d'autres mots.

- Voici un avis de plus dans la capitale Sérendienne, qui traverse en ce moment des épreuves difficiles et subissent de toutes parts à cause des journaux, rumeurs, affiches.. une série d'informations interminables à ne plus savoir où se donner de la tête -

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 *En attendant, il semblerais que quelques jeune enfants de la ville soit rentrée d'un voyage "Éducatif", loin, bien loin de la politique, des histoires de guerres, de religions, d’enlèvements, d’empoisonnements, de bombe et on en passe... C'est simplement la joie de vivre de quelques jeune enfants de plus dans la cités qui refait surface, certains disent même que les farces recommence, certaine grand mère se serrais vue voler leur plus confortables culottes.... "Faite des gosses qu'ils disaient"... Bref, en tout cas pour le moment, pour certain, tout semble aller au mieux a Heidel, même si les grands mères cherchent encore leur culottes....*

Modifié par Tantan
(J'ai oublier la couleur !)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Au vu du nombre d'enfants disparaissant et/ou étant Kidnappée, Marcelo, l'un des coiffeurs de la belle cité de Heidel proposerai une coloration " Rose ".

" - Et bien, les cheveux Roses ça mobilise plus de monde ! Aura répondu le vieil homme "

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant