Plumargent

[Rumeurs] Ville d'Altinova

41 messages dans ce sujet

Dans le bazar d'Altinova les rumeurs vont bon train et font mention d'un homme à l'hygiène douteuse qui, accompagné d'un chien tout aussi sale que lui, serait venu dérober au boulanger du coin tous les pains qu'il avait confectionné.

D'autres, avancent que le malandrin ne serait pas venu pour le boulanger mais plutôt pour dénicher de beaux tapis, lesquels seraient magiques à en écouter les dires de certains vendeurs.

Enfin, les rumeurs s'accordent à dire que le maraudeur et son chien auraient disparus dans la nuit, en tapis volant selon certains, grâce à une lampe aux propriétés magiques selon d'autres.

Modifié par Moxley

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un bateau de l'ouest se serait bloqué dans les haut fonds au passage d'un pont alors qu'il tentait de rejoindre le port de la ville au matin du neuf, attirant autour de lui les moqueries des pêcheurs qui, dès l'aube, arpentent, pieds nus, les bandes rocheuses pour satisfaire à leur pitance de la journée. Kalük, qui tous les matins va décrocher quelques coquillages des rochers glissants pour nourrir sa famille dit lui même, dans cet accent Altinovien qui pourrait presque faire passer ses propos pour une langue différente dans une oreille non avertie :

" Yzon dü vülohâr pâh ssë parh lehê O'faün Alaisth. Meh okün Alt'Novëh n'pâh ssë parh lahâ. Jhe rhâma ssë dehê Kökiya'J kähn jehê N'tân dü ünh Buruïh. Ehê lebât'ö aitêh lahâ koïnh ssë. Dehê solhdâ sohônari vë ehê on'deböl okë lebât'ö. Toülha deshar jë sürh lehê rôsh elehê Kalfeöneh önh dü rakë bokü dôhr pür ramäh në lebât'ö o'pauhr."

Le bateau à été débloqué avec l'aide des autorités et se trouve désormais dans le port, les étrangers ayant été conduit dans la ville par des soldats.

Modifié par Dulcia

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Diverses rumeurs circulent parmi les rues d'Altinova concernant l'expédition de l'Encyclopédie, ayant fait escale dans la ville.

 

  • La poétesse Dolçë Dhamumtï, que d'aucun nomme La Körtezhan, aurait contracté des fièvres à son arrivée à Altinova, sans doute à cause de la rudesse du climat, moins doux que celui de l'Ouest. Certains situent sa mort dans la soirée de jeudi. Azhar, un habitant de la cité, affirme que la poétesse est bien morte des fièvres à Altinova et propose de faire visiter le mausolée dans lequel elle a été enterrée, à l'extérieur de la ville, aux quelques Calphéens de passage dans la cité.

 

  • Un dénommé Vëtörk Ortezhï, parmi le groupe de calphéens, aurait déjà fait parler de lui précédemment, dans des affaires de drogue, au sein d'Altinova ce qui aurait entraîné des tensions entre le groupe de l'expédition et des cartels criminels. Bien que la présence d'Ortezhï ne soit pas confirmée, l'un de ces cartels en aurait été suffisamment convaincu pour traquer les calphéens dans la ville, les obligeant à fuir Altinova dans la nuit, avec l'aide d'une valencienne que certains désignent ici sous le nom de Rügzhelahn.

 

  • Pashar, un pêcheur nocturne, affirme avoir vu une créature, mi femme mi poisson, traverser les eaux froides du port à la nage, pour rejoindre la Virevoltante, navire de l'expédition. La garde identifie cette créature comme étant une dénommée Nerëzh, bien que personne ne s'explique le fait qu'elle soit à moitié poisson.

 

  • L'expédition serait protégée par un géant, que d'aucun décrivent comme valencien et répondant au nom de Khah Arghataï. Particularité singulière, Khah Arghataï serait beau, même pour un géant et certains décrivent chez lui des yeux très clairs. Arghataï est devenu chez certaines filles de la ville, un sujet de fantasmes, si tenté que l'on puisse fantasmer sur les géans.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tapu est furieux. Son wagon est brisé, alors il est coincé ici à Altinova. Et en attendant sa réparation, sa fille s'est retrouvée courtisée, ou plutôt khurutisée - puisqu'il s'agit de khurutos dont nous parlons - par un riche négociant « medhien », même si beaucoup de gens doutent sur ses origines. La pauvrette serait sortie de chez cet énergumène en criant, ronflant, grognant et reniflant à quel point il lui avait vendu du rêve. Eh, on n'est pas négociant si l'on n'a pas quelques talents.

Lorsque le père furieux vint à la rencontre de la belle-gueule pour lui refaire l’arcade sourcilière, ce dernier avait déjà préparé ses sacs de voyages. Et il peut remercier l'intervention de la garde qui passait par là, à qui il a demandé son aide. « M'enfin, j'ai pourtant un très bon ami forgeron qui courtise une elfe. » Clama-t'il à la garde en fervent défenseur de l'amour inter-espèces.

Ce à quoi l'ont répondit :  « Oui monsieur mais ce n'est pas pareil. »

« C'est pas très Aalien tout ça dites-donc. » se serait indigné l'orfèvre.

Décidément tout le même cherchait ce négociant « Kashir » aujourd'hui, même ce petit groupe de voyageurs qui a filé vers l'Est après l'avoir rencontré.

Modifié par Gloubi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans un vieux tripot des quartiers les plus sombres d'Altinova, la débauche est au rendez-vous, comme chaque jour.

Certains viennent pour la drogue, d'autres pour les plaisirs de la chair, d'autres encore pour parler 'affaires'.

Le lieu est bruyant. De cris, de rires, d'injures, de gémissements. Il sent un panel d'odeurs lourd et insoutenable, allant de la bougie parfumée bas de gamme jusqu'à la senteur de la bile, en passant par la sueur rance.

Mais c'est une conversation à une table qui retiendra peut être les attentions. Elle se propage parmi d'autres rumeurs, véridique ou non.

 

"Vous avez vu les gars ? Aux dernières nouvelles ça s'agite du côté de Serendia. Y'a peut-être du blé à se faire en passant la frontière pour profiter du bordel ?"

Un khuruto répond:

"Bah bah, ronk, ça peut potentiellement le faire. C'est quoi qui s'passe ? C'est danger de franchir frontière non ?"

L'homme aux dents cassées et à l'haleine puante reprend:

"Paraîtrait que des nationalistes foutent le bordel. Avec Calphéon tout ça et..."

Un rire tonitruant retenti et l'homme et le khuruto se tournent vers le rire, qui provient d'un géant basané. "ça te fait rire toi ?"

Le géant boit une choppe, assis comme un prince sur un siège, une fille sur un genoux.

"Ouais, carrément ça me fait rire ouais."

Le khuruto questionne alors d'un air sceptique et un peu effrayé face au géant

"Ah bon ? Pourquoi que ça te fait rire ronk ?"

Le géant sourit en regardant son interlocuteur de ses deux yeux verts.

"Parce que j'adore me rappeler que les occidentaux sont bels et biens de sales crétins, mon gars. Et j'ai toute les raisons d'en rire. Ouais, toutes les raisons. Connards de Serendiens"

Le géant sort alors des pièces de sa besace et les lancer au tenancier.

"Une bière pour ces deux abrutis. Ils m'ont fait rire. Je tue ceux qui m'énervent, je paie un coup à ceux qui m'amusent, comme on dit."

Le géant rira alors de nouveau après quelques propos racistes sur les gens de l'Ouest, ces sales peaux pâles. Il touchera les bandages qu'il a aux bras en grognant puis reprendra sa débauche bien méritée. Certains connaissent son nom. Cela vaut-il le coup de se renseigner sur tout cela ? Peut être, peut être pas.

 

Modifié par Kadhel

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En début de soirée du 9, une explosion s'est faite entendre à l'entrée ouest de la Ville. Entre les cris affolés des passants, certains auraient vu deux corps tomber par la fenêtre de l'auberge qui prenait feu. Dans l'agitation, les gardes se sont rués à l'étage pour trouver trois cadavres de mercenaires, ce qu'on peut qualifier des Panthères noires ainsi que le corps du pauvre malheureux aubergiste sauvagement assassiné. 

Nul ne sait de quelle dispute il s'agirait, mais un nom revient sur les lèvres craintifs des commerçants "Grunmar, Yeux de Serpent." 

Interrogés, les gardes ne pourraient pas confirmer l'état des deux étrangers tombés par la fenêtre, ils auraient été vus embarquer dans un chariot vers une destination inconnue. Certains diraient la morgue... 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

2018-10-12_132347786.JPG

 

 On raconte qu'un navire porteur d'un fanion au couleur de Calpheon se serait arrêté dans le port. Quelques minutes plus tard on aurait aperçue deux personnes sortir de cette même corvette, accompagnées de leur montures.

On décrit une femme au cheveux noir, cicatrice sur les lèvres et en armure sombre, au yeux presque aussi blanc que la neige. Et un homme au cheveux blond, à l'armure élégante portant du bleu sur lequel est cousu au fil d'or de magnifiques symboles. Leur arrivée, peu discrète, fait parler. 

Mais on dit qu'ils sont présent pour une à deux journée dans la ville d'Altinova, et qu'ils cherchent à offrir leur aide, ou à faire des rencontres.

Mais combien de temps vont-ils rester à Altinova ? ils envisagent apparemment de partir dans plusieurs villes, faire des rencontres.. 

( Mp si vous voulez croiser les perso !)

 

Modifié par Khaya

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les dernières rumeurs à leur sujet...

2018-10-14_357035606.JPG

Dernièrement, pour les plus attentif, il était question d'une histoire de disparition d'enfant dans la grande ville d'Altinova. Trop occupé à faire face aux différentes menace de la cité, personne ne s'était penché d'avantage sur la question. Mais depuis les deux derniers jours, on aurait réussit à découvrir le fin mot de cette lugubre affaire.

C'est l'apparition d'un certain blond à l'armure et d'une femme au cheveux noir, qui semble avoir changé la donne. On parle d'une intervention musclé mené par le blond. Qui lui, semble répondre au nom de Elzéar de Barral. Il était accompagné d'une Valkyrie au cheveux noir et aux yeux de glace ayant apporté soutien à l'intervention. Les enfants sauvés ne cesse de clamer la gloire des deux aventuriers, rendant parfois perplexe les parents, surement incrédule. Deux prisonniers auraient été ramené auprès des autorités de la ville. Et selon certain, leur témoignages ont confirmé les Evénements. Étrange, en contre partie, la Valkyrie et le chevalier n'ont strictement rien demandé. 

En ce qui concerne cette rumeur d'explosion  dans une auberge et du groupuscule de panthère noir. Elzéar se serait renseigné lui même à ce sujet, mais sans piste avérée à suivre, les deux aventuriers ne se seraient pas plus attardé sur la question. Restant néanmoins intrigués de cette rumeur. 

dqefg.png

Du coté de certain marchands plutôt en vu dans la cité, on parle d'un accord signé avec un propriétaire de mine, Ivar Tehame, qui aurait accepté de collaborer avec la maison de Barral pour fournir leur forge en minerai précieux. On prétend que l'homme de Calpheon aurait été assez courtisé par certain marchand, surement pressé d'essayer de lui prendre son or contre leur matière première. 

On dit que le duo souhaite rejoindre Tarif maintenant...!

Modifié par Khaya

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Depuis quelques jours, les petits garnements de la ville occupent les quais et l'entrée de la ville. Si leur présence est pour ainsi dire négligeable pour les locaux, ils n'en restent pas moins gênants pour les voyageurs de passage, leur promettant de mauvais sorts s'ils ne s'acquittaient pas d'une "taxe" en sucreries ou en "histoires qui font peur". Les petits semblent très intéressés par l'origine de leurs victimes, n'hésitant pas à leur poser toutes les questions indiscrètes qui leur passent par la tête, ils sont très friands en ce qui concerne les voyageurs venant de Sérendia et plus particulièrement Heidel. L'argent reste bien entendu un bon moyen de se débarrasser de ces petites crapules, du moins momentanément...

La garde n'a pas de temps à accorder à ce phénomène et les victimes sont totalement livrées à elles mêmes.

Le syndicat marchand et ses gardes se moquent complétement du phénomène, tout comme les restes des chevaliers du voile. Quant aux barbares... sérieusement, vous avez vraiment demandé ?

Modifié par Vicci

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Aussi subitement qu'ils avaient migré, probablement pour la fête des morts, les enfants sont retournés pour sévir dans les places et ruelles qu'ils fréquentaient habituellement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En cette journée du 07 Novembre, il sera dit que le Serpent est de retour en ville.

Oui, Grunmar Yeux de Serpents a retrouvé les quartiers barbares. Une fois de plus, personne ne sait comment il est rentré en ville.

Dans son établissement favori, la Rose des Sables Rouges, le géant dira à qui a le courage d'aller l'écouter: 

"OUAIS cela fait un bail que je n'étais pas revenu. Mais j'ai l'impression d'enfin respirer une odeur autre que la merde, depuis que je suis revenu de Serendia."

"Ce que je foutais dans ce tas de fumier occidental ? Je cherchais un type pour me venger. Mais il se terre comme un rat. Ils savent ce que c'est d'être un rat en occident, à courber l'échine et se cacher. Pas comme les gars de chez nous. Et j'en ai marre de tout faire péter pour le débusquer."

"Et bien, toute personne qui m'apportera des informations sur DAHERON DELONYR pourra éventuellement obtenir un service ou une récompense de ma part. Pas mal non ? Mais si TU cherche à chier dans mes bottes ou m'entourlouper... hé hé. LA DERNIÈRE CHOSE QUE TU VERRAS SERA LA POINTE DE TES BOTTES QUAND J'AURAI APLATI TA GUEULE. Bon deal, hein ? Maintenant, je suis pas dans un bon état d'esprit, donc casses-toi si t'as rien de plus à me dire, je bois et j'aime pas salir ici."

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Trois hommes seraient à la recherche d'un certain "perroquet". Ils seraient envoyé par le "chacal" un concurrent de celui qu'on nomme "le rat". Derrière ces noms d'animaux, aussi exotique les uns que les autres, se cacheraient selon les habitants, des vendeurs de drogue et autres joyeuseries propre à l'évasion, quoique personne ne puisse encore expliquer l'amour inconditionnels des criminels pour la zoologie.

L'homme recherché est décrit comme étant un homme de l'Ouest se faisant passer pour un valencien, vêtu de haillons et portant une barbe sale. Il est soupçonné d'avoir vendu de la drogue dans quelques établissements, dont l'un se trouvant sur le territoire de vente du "chacal" et de sa bande. "Non d'un chien*", les hommes du "chacal" l'assurent, ils veulent avoir une bonne discussion avec lui et leur chef promet de se montrer généreux envers tout individu qui leur donnerait des informations utiles sur ce "perroquet".

 

* "Chien" n'est pas ici le nom d'un énième chef de cartel mais simplement une expression fortuite.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hier, un homme aurait traversé les rues en hurlant pour se présenter devant un casernement de soldats, en pleine ville d'Altinova, le cuir chevelu ouvert et dans un état déplorable. Et ses cris porcins, presque déchirants et à fendre le cœur, auraient alerté le voisinage, attirant les uns et les autres à la contemplation de la scène, qui depuis les venelles étroites, qui depuis les toits plats des maisons, pour observer l'homme, braillant à genoux devant les portes closes du cantonnement, sous le regard des soldats retranchés.

"Ils ont pris ma femme !!" S'arrachait-il d'une voix brisée, en pleurant et en griffant le sol, tandis que le sang de son visage se mêlait à la boue de la venelles en terre battue. "Ils m'ont enlevé ma femme et mon fils !"

Ce à quoi un soldat aurait répondu : "Tu n'as qu'a t'en acheter d'autres", provoquant l'hilarité générale de ses condisciples. Tous auront rit devant le malheur de ce pauvre homme, sans se soucier plus de ces choses, dans une ville où somme toute, la violence frappait si aveuglément qu'on s'en trouvait heureux qu'elle ait toqué à la porte d'un autre.

La vielle Najett le dit souvent de sa voix chevrotante, assise sur un vieux banc de bois qui borde sa maison, témoin immobile du monde qui passe : "Altinova est devenu un grand marché ou tout s'achète et tout se vend. Même le malheur...... même le bonheur."

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La vigilance des habitants et de la garde d'Altinova à permit de déjouer une conspiration dont les sombres toiles se tissaient dans les rues d'Altinova. La cité a réussit a mettre en fuite un groupe d'étranger qui semblait planifier une attaque contre un dénommé Madüküt et sa femme. Les scélérats ont été dénichés et mis en échec avant de pouvoir passer à l'acte. Des heurts durant leur fuite ont causé la mort d'un garde et un autre reste grièvement blessé après une nuit d'altercation dans les rues de la ville. Il semble pour l'heure impossible de savoir si les criminels se trouvent ou non encore dans la ville mais la garde d'Altinova a accentué ses patrouilles dans le but de les dénicher.

La fouille de leur cache a permit de découvrir une importante quantité de drogue et une femme, qui avait été enlevée en même temps que son fils par ces malfrats de la pire espèce, à pu être récupérée en vie. Au vue de son état, elle aurait été violentée plusieurs jours durant par le groupe. Elle a été rendue à son époux reconnaissant envers la garde, mais leur fils reste toujours porté disparu, probablement entre les mains des criminels.

L'enquête n'a pas encore réussit à établir de liens entre Madüküt et l’enlèvement d'honnêtes habitants de la ville mais certains déjà, à Altinova, soupçonnent la "main de Calphéon"  d'être derrière cette sinistre affaire. Alfonso Cavallieri, l'un des diplomates calphéens en poste à Altinova, à assuré que la République n'avait planifié aucune attaque contre Madüküt ni donné aucun ordre dans ce sens. Calphéon continue de réclamer que Madüküt lui soit livré par la justice d'Altinova mais affirme respecter la juridiction du territoire Medien. Selon Alfonso, la nature des multiples origines quant aux criminels impliqués, l'enlèvement de femme et la drogue retrouvée, laisserait plutôt présager d'un règlement de compte entre cartels criminels, voire d'une implication de Madüküt dans un trafic d'esclave ayant mal tourné.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En cette soirée, la rumeur se propage.

Daheron Delonyr, l'objet de la haine du Serpent, serait entré dans son antre, répondant à son invitation. Dans les quartiers barbares, un terrible combat s'est livré entre lui et l'un des plus crains parmi la pègre Altinovienne, le cruel et terrible géant ayant joué avec Heidel et Altinova, Grunmar Yeux de Serpent.

Après avoir amené les deux combattants aux portes de la mort sous une foule de barbares en liesse, le combat se termina finalement, le géant s'écroulant et laissant Daheron inerte. Il fut dit qu'aux portes de la mort, des soins d'urgences furent apportés au père de famille. Bien que sévèrement amoché psychiquement et physiquement, il a survécu et devrait retrouver le summum de sa forme d'ici quelques mois.

Le Serpent est mort. Grunmar le démon est retourné à la terre. Et un souffle de soulagement se répand déjà à cette nouvelle sur Altinova, auprès des marchands mais aussi de toutes ses victimes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant