Plumargent

[Rumeurs] Ville d'Altinova

29 messages dans ce sujet

Dans le bazar d'Altinova les rumeurs vont bon train et font mention d'un homme à l'hygiène douteuse qui, accompagné d'un chien tout aussi sale que lui, serait venu dérober au boulanger du coin tous les pains qu'il avait confectionné.

D'autres, avancent que le malandrin ne serait pas venu pour le boulanger mais plutôt pour dénicher de beaux tapis, lesquels seraient magiques à en écouter les dires de certains vendeurs.

Enfin, les rumeurs s'accordent à dire que le maraudeur et son chien auraient disparus dans la nuit, en tapis volant selon certains, grâce à une lampe aux propriétés magiques selon d'autres.

Modifié par Moxley

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un bateau de l'ouest se serait bloqué dans les haut fonds au passage d'un pont alors qu'il tentait de rejoindre le port de la ville au matin du neuf, attirant autour de lui les moqueries des pêcheurs qui, dès l'aube, arpentent, pieds nus, les bandes rocheuses pour satisfaire à leur pitance de la journée. Kalük, qui tous les matins va décrocher quelques coquillages des rochers glissants pour nourrir sa famille dit lui même, dans cet accent Altinovien qui pourrait presque faire passer ses propos pour une langue différente dans une oreille non avertie :

" Yzon dü vülohâr pâh ssë parh lehê O'faün Alaisth. Meh okün Alt'Novëh n'pâh ssë parh lahâ. Jhe rhâma ssë dehê Kökiya'J kähn jehê N'tân dü ünh Buruïh. Ehê lebât'ö aitêh lahâ koïnh ssë. Dehê solhdâ sohônari vë ehê on'deböl okë lebât'ö. Toülha deshar jë sürh lehê rôsh elehê Kalfeöneh önh dü rakë bokü dôhr pür ramäh në lebât'ö o'pauhr."

Le bateau à été débloqué avec l'aide des autorités et se trouve désormais dans le port, les étrangers ayant été conduit dans la ville par des soldats.

Modifié par Dulcia

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Diverses rumeurs circulent parmi les rues d'Altinova concernant l'expédition de l'Encyclopédie, ayant fait escale dans la ville.

 

  • La poétesse Dolçë Dhamumtï, que d'aucun nomme La Körtezhan, aurait contracté des fièvres à son arrivée à Altinova, sans doute à cause de la rudesse du climat, moins doux que celui de l'Ouest. Certains situent sa mort dans la soirée de jeudi. Azhar, un habitant de la cité, affirme que la poétesse est bien morte des fièvres à Altinova et propose de faire visiter le mausolée dans lequel elle a été enterrée, à l'extérieur de la ville, aux quelques Calphéens de passage dans la cité.

 

  • Un dénommé Vëtörk Ortezhï, parmi le groupe de calphéens, aurait déjà fait parler de lui précédemment, dans des affaires de drogue, au sein d'Altinova ce qui aurait entraîné des tensions entre le groupe de l'expédition et des cartels criminels. Bien que la présence d'Ortezhï ne soit pas confirmée, l'un de ces cartels en aurait été suffisamment convaincu pour traquer les calphéens dans la ville, les obligeant à fuir Altinova dans la nuit, avec l'aide d'une valencienne que certains désignent ici sous le nom de Rügzhelahn.

 

  • Pashar, un pêcheur nocturne, affirme avoir vu une créature, mi femme mi poisson, traverser les eaux froides du port à la nage, pour rejoindre la Virevoltante, navire de l'expédition. La garde identifie cette créature comme étant une dénommée Nerëzh, bien que personne ne s'explique le fait qu'elle soit à moitié poisson.

 

  • L'expédition serait protégée par un géant, que d'aucun décrivent comme valencien et répondant au nom de Khah Arghataï. Particularité singulière, Khah Arghataï serait beau, même pour un géant et certains décrivent chez lui des yeux très clairs. Arghataï est devenu chez certaines filles de la ville, un sujet de fantasmes, si tenté que l'on puisse fantasmer sur les géans.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En cette fin de soirée, une Sorcière, reconnaissable sous le nom de Mhaynn et trônant sur son cheval marqué d'une large tâche noire et diforme, aurait fait son apparition à l'entrée de Altinova. Après quelques minutes, on aurait pu l'apercevoir avec quelques personnes entrain de discuter bassement pendant un moment, leur transmettant au bout du compte un petit paquet qui semblait être un tas de papiers. Elle serait ensuite partie dans les rues, abandonnant son cheval au palefrenier, et n'aurait pas quitté les lieux du reste de la nuit.

Modifié par Lyazia

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant