Plumargent

[Rumeurs] Ville d'Altinova

34 messages dans ce sujet

Au détour d'une conversation entre un migrant et un homme armé, vraisemblablement en train de menacer ce dernier, vous auriez pu entendre ceci :

- J- J- Je ne sais rien. El- El- Elle n'était p- p- pas avec nous. On n'a v- vu que des t- t- tas de cendre sur le ch- chemin... Pi- Pitié.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quelques voyageurs aux montures de qualité chuchotent dans les auberges et les étables que les écuries Araya seraient en négociation pour ouvrir une succursale au ranch de la Queue-de-Pierre en collaboration avec les éleveurs déjà présents là bas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une série d'enlèvement touchant hommes et femmes, humains comme non-humains, est recensée au abord de l'Ancienne Fonderie de Mediah. Les contrats pour retrouver les disparus commencent à émerger aux quatre coins d'Altinova. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le cadavre de ce qui semblait être un marchand ambulant a été retrouvé sur la route nord menant à Altinova. Difficile de déterminé l'origine de sa mort; les charognards s'en sont donné à cœur joie. La route nord, par delà les enlèvements récents, a toujours été tranquille et n'est peuplée que de tatous d'ordinaires inoffensifs. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sur la route du Ranch Queue-de-Pierre, des traces de brûlure décrivant chacun un cercle parfait d'un diamètre de moins d'un mètre sont visibles. L'un des trois anneaux noirs enferme une quantité moyenne de cendre en son sein. Vous supposez que les deux autres, non loin du premier, étaient identiques avant que le vent ne les balaient. 

 

Révélation

808301Sanstitre3.png

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Des marchands assez mal en point, blessés et exténués, rapportent à qui veut l'entendre qu'un groupe de voyage composé d'une demi-douzaine d'individu a été aperçu vers l'avant-poste à quelques kilomètres du villages "Des Tisseuses". L'information aurait pu sembler banale et vide de sens si les descriptions étrangement précises des parleurs ne correspondaient pas aux signalements des personnes disparues ses dernières semaines. Il offre volontiers leur aide pour les retrouver, une fois de nouveau sur pied. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"Dans les environs d'Altinova, un brave paysan désespère. L'un de ses plus beaux chevaux s'est échappé de son enclos. Il s'agit d'un magnifique étalon à la robe immaculée et à la crinière sauvage, qui faisait sa fierté. L'animal ou son cadavre n'ont pas encore été retrouvé à ce jour, mais avec les bêtes qui rôdent, plus le temps passe plus l'espoir de revoir la monture saine et sauve s'amenuise. Il semblerait que la dernière personne à s'être occupé de l'animal ait mal refermé la porte de l'enclos. Il n'y a en effet aucune trace de violence ou d'effraction."

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"Petit miracle ou vaste blague, le cheval disparu a retrouvé ses pénates. En effet, hier matin, le brave paysan désespéré a eu la merveilleuse surprise de retrouver son étalon en train de brouter tranquillement devant sa porte. L'animal semble en pleine forme, calme et sans la moindre blessure apparente. Les seules choses un peu étranges sont les grosses auréoles brunâtres sur sa robe. Il faudra plusieurs bains pour en venir à bout, mais le guérisseur local a assuré qu'il n'y avait aucun danger pour la santé de la bête. Tout est bien qui finit bien, il semblerait."

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

 

Dans la nuit, une jeune femme rousse aura été tirée d'une maison, l'air hagard et perdu, par un géant à la peau sombre et une femme [Les témoins n'ont pu définir dans le noir si elle était humaine ou elfe]  à l'attitude sévère, vêtue d'un habit de camouflage. La "captive", avait été emmené quelque heures auparavant dans la demeure avant avant d'en être subitement extraite. Quelques témoins affirment qu'elle n'avait pas l'air ravie, traînant le pas autant que possible, quoi que semblant suivre avec une réticence résignée.

Le trafic de jeunes femmes semble être courant dans la cité d'Altinova et les locaux ne se posent plus de questions quand à ces filles, souvent venues d'ailleurs, que l'on fait transiter par la cité afin d'effacer leurs traces pour les revendre ensuite. Une jeune femme de plus ou de moins... quelle importance de toute façon ?

 

 

Modifié par Dulcia

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Au soir du 4ème jour de la Clé, une altercation a eu lieu au cœur même d'Altinova non loin des marchés , un Chevalier du Voile y aurai perdu la vie.

D'après les témoignages l'un des deux agresseurs semblait du coin, à n'en pas douter, il aurai périt durant l'affront, mais il était accompagné d'une jeune fille aux cheveux teint rose bleuté qui aurai disparu par le biais de magie, ainsi que le cadavre de son comparse.

Cela semble monnaie courante à Altinova, mais les commerçants et marchands du coin n'hésitent pas à en parler entre eux et aux touristes naïfs. Ils ont tendance à prévenir avec franchise la dangerosité du coin.

Prenez garde ! Le banditisme est légion à Altinova, qu'il en soit le vol d'une simple bourse à celle d'un meurtre commis au coin d'une ruelle des plus louche.

 

Révélation

L'event a été pnjisé et le fruit des actions lancé aux dés.

 

Modifié par Axolotl

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Dans les rues crasseuses d'Altinova, quelques mendiants édentés raconteraient qu'une femme au chapeau guérirait tous les maux et qu'elle serait sans doute une envoyée d'Aal ayant confié une mission à ce bon vieux Kurd, le plus édenté de tous les édentés. Ils concluent généralement leur diatribe par un pet sonore et un rire gras, signe que, de toute évidence, ça ne tourne pas bien rond là-haut, mais semblent pourtant y croire dur comme fer. Si on les interroge un peu plus, ils sortiront un sachet d'herbes tout écrasé qui aura l'air d'avoir beaucoup plus vécu qu'il ne le devrait.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans les rues d'Altinova, près du marché, on aurait vu une grande femme tatouée à la peau sombre courir dans la rue, portant dans ses bras un viel homme rabougris et rachitique tout habillé de noir.

Sans doute le pauvre vieux s'est fait écrasé, ou se serait évanoui et une bonne âme l'aurait conduit chez un soigneur.

Quoi qu'il en soit, la femme de taille imposante courrait vite, comme si sa propre vie semblait être en jeu.

Modifié par Ihria

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Il y aurait dans la cité d'Altinova, des transactions entre des membres de cartels criminels de la ville et des groupes d'étrangers venu de l'ouest. Selon Konx'Olash, un homme passant le plus clair de son temps à parier à l'ombre des arènes, activité qui sous le bruit des combats permettrait selon lui de couvrir les paroles des diverses transactions commerciales qui s'y déroulent, voici ce qu'il en est :

"Plusieurs groupes de l'ouest sont arrivés à la recherche de quelque chose ou de quelqu'un. Et tu sais quoi ?... Ces gens de l'ouest se font la guerre entre eux dans nos rues. Il y a quelques jours, une Valkyrie à été attaquée dans les ruelles. Un autre groupe à du se défendre plus loin. Même cet enfoiré de Lashamm tire a présent partie de la situation. Lui et ses hommes de mains... On l'a vu hier sortir de son trou, entouré de ses gars. Charognards ! Et voilà qu'il y a eu des mouvements d'argent du coté des comptoirs Cortesi !

La vérité est que ces Calphéens sont des enfants de putains qui ont toujours été obsédés par leur propre pouvoir. Partout où ils passent, ils n'ont de cesse que de penser que l'endroit leur appartient. Mais ici, c'est Altinova... ce qui est à toi un jour est à moi demain...Tu comprends ? Si ce qu'ils cherchent à de la valeur, ils doivent apprendre que les medhiens sont meilleurs marchands que eux. Quelle que soit la puissance qu'ils déploient à obtenir ce qu'ils cherchent, nous autres medhiens mettrons toujours deux fois le prix pour l'obtenir.

Va trouver Bronco gamin. Il a hébergé certains des Calphéens. Tire lui les vers du nez et voit ce que ces conards de l'ouest bouffeurs de pâtes cherchent. Je te paierai l'information, va !"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Altinova, au crépuscule.

La cité poussiéreuse était vêtu de nuit sous un astre voilé d'une brume opaque. Plus encore que sous un zénith brulant, la nuit offrait des allures de mystères nuancée de lucioles disparates. Les fenêtres, simples trous dans le torchis des Kazbah, scintillaient en chaude lueurs vacillantes depuis leurs chandelles tel des génies d'ombres immatériels et vaporeux, mystiques créatures nocturnes. Quelques voix résonnaient, une mère qui invective son fils, et les pleurs du gamin, des portes qui claquent, des Youyous joyeux que la nuit finit par dévorer...Et dans le quartier est, les figures imposantes des barbares.

-Que veut cet étranger? <Vocifère un barbare du clan des Sezecs.>

-Négocier...Il dit avoir des informations sur une organisation qui traiterait avec les syndicats marchands. <Répond un mercenaire dont la puissante stature apparut soudainement sous le couvert d'un porche fait de planches déglinguées> Si le Syndicat pense pouvoir nous doubler...L'étranger dit que la marque vient d'eux.

-C'est une insulte! Il faut réagir.

-Pour l'instant non...Attendons de voir ce que l'on peut apprendre sur eux et ce lien avec le syndicat de Shen.

-Et alors, qu'est ce qu'on fait de lui?

-Et alors, rien, tu veilles sur lui pour l'instant et nous verrons demain ce qu'il a à nous révéler.

Grommelant, le barbare se laissa alors choir au sol devant la maison et souffla...La nuit serait longue.

Non loin de là, l'emprunte d'une marque sombre était peinte sur la porte d'une vieille bâtisse, insidieuse provocation, témoignage de l'obscure augure qui rappelait la constante instabilité politique de la cité, où chaque sourire cachait le poison d'une morsure, où chaque porte et chaque voile, masquaient la constante quête d'un pouvoir morcelé, et les terribles complots qui s'y tramaient.

 

Révélation

^BF7323DF678BFA70218AEFE92706E9DE136268C129632B8A48^pimgpsh_mobile_save_distr.jpg

 

Dans le quartier sud, une silhouette masculine sur le toit d'un gourbi attendait et guettait immobile parmi l'obscurité...

-Faites vite, le temps nous est compté. <Murmura t'il tel un secret au vent, espérant que ces mots soient portés avec hâte à travers le désert de l'est.>

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et comme si le désert, dans un souffle brulant, lui avait répondu...

" Mon frère, je te retrouve enfin, in Shaa Aal."

Les deux silhouettes homologues se tenaient accoudées à une vieille rambarde usée, les yeux rivés vers l'arène dont les clameurs et les éclats s'échappaient dans la pénombre du crépuscule. La ville ne semblait jamais dormir, au plus fort de la nuit, on entendait toujours le tintement distinct des pièces, et les tambours de quelques tribaux festoyant.

Mais derrière ce voile engourdi et enivrant, par delà les effluves iodées et les parfums de milles épices, sous cet épais nuage de poussière rouge et de fumée opiacée, les tensions étaient plus fortes que jamais, la marée de Barbare menaçait de frapper les côtes de plein fouet et les dunes de sable millénaires semblaient s'égrainer peu à peu.

"Al Nabi nous rejoindra plus tard, Shaqiq, en attendant, je vais t'aider à remettre de l'ordre dans tes affaires."

Sofian posa une main sur l'épaule de son frère, et la pressa dans un silence entendu, alors que ses yeux marrons se promenaient déjà, depuis leur nid haut perché, sur les toits des Kasbah et les façades ocres de la cité.

 . . . . . . . .

 

Dans la nuit du 03 Chameau 286 au Quartier Barbare...

Deux ombres fugaces se faufilaient le long des remparts, en chats de gouttière, le bruit sourd d'un coup asséné, un corps dont la chute amortie ne résonne qu'en froissements de tissus, et quelques minutes plus tard, c'était le branle-bas de combat.

Les cornes retentissaient, et les guerriers caparaçonnés de noir, pourvus de torches, commencèrent peu à peu à envahir les ruelles comme une fourmilière que l'on aurait dérangée.

" Retrouvez-les ! Ils ont emporté l’Étranger ! " invectiva d'une voix grondante comme le tonnerre, un colosse aux allures de Scarabé, alors qu'il frappait sa hallebarde de rage contre un pot en terre cuite.

Mais déjà les deux silhouettes s'étaient évanouies ...

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Non loin du laboratoire de Marni, à mi chemin avant la pointe du ricochet, quelques voyageurs auront pu constater un effroyable spectacle. Un groupe de 5 personnes, visiblement des locaux, constitué d'un jeune couple d'adultes, de deux enfants et d'un vieil homme auraient été massacrés. Les enfants auraient prit chacun une balle de mousquet, l'un dans la tête, l'autre dans le dos alors qu'il tentait de fuir. Les deux adultes eux, bien qu'ayant aussi prit une balle de mousquet seraient mort à cause d'une charette qui les aurait piétinés à plusieurs reprises si on en juge les traces. Le vieil, lui... Aurait eu le même sort mais ses yeux auraient visiblement été creuvés et sa tête éclatée sur un cailloux avant d'être littéralement coupé en deux par une roue. Deux kilomètres plus loin, c'est un homme adulte et obèse qui aurait prit une balle en pleine tête. S'il y avait des témoins, il semblerait que ce sordide spectacle les dissuade de toute narration et c'est le coeur lourd que le petit village côtier enterrera ce petit monde qui ne méritait pas tant de haine.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans la nuit du 11 Dragon noir 286

Quels curieux auraient pu distinguer la Zaeim Satys Nenitef entrer ce soir là chez les jumeaux...

On dit qu'elle en est ressortie soulagée de tous ces maux . Cette dernière n'a pas repris la route pour le Bazar aussitôt, restant assise de longues heures sur le port d'Altinova, à écrire plusieurs pages d'un vieux carnet.

Une feuille s'est envolé dans l'eau mais personne ne su la rattraper à temps pour en lire son mystérieux contenu...

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans le sang et la boue des arènes d'Altinova, une grande ombre méconnaissable sous son casque rouillé et ensablé commence à émerger parmi les autres. Pour la plupart à cause d'une dette, d'un crime ou plus simplement, à la recherche de gloire, elles combattent avec fureur dans le cercle sanglant, au centre de la capitale Médhienne. Quant à notre grande ombre, sans aller jusqu'à égaler la taille d'un géant, quoique peut-être un petit penché, elle fait parler d'elle depuis quelques semaines, enchaînant les victoires à grand peine, dans ce qui semble être une lutte inexpugnable pour rester en vie. Il répondrait au doux surnom de "Vif-Ours" et dans les gradins, on chuchote qu'il est d'origine calphéonienne, qu'il serait là à cause d'une beuverie qui aurait mal tourné, l'on parle de meurtre accidentel ce qui lui valu d'être jeté dans la fosse. 

Modifié par Yash'

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans les hautes sphères d'Altinova tant que dans les ruelles les plus sombres,  nombre se demandaient depuis quand les lois valenciennes s'appliquaient en Mediah, suite à l'incident du port et l'incendie.

Les résidents, humains comme barbares, eurent quelque chose de plus à colporter dans leurs ragots, car c'est au petit matin qu'une femme rousse fût escorté jusqu'au sommet de la cité. Cheffe de mercenaires, qui assuraient la défense des terres occidentales de Mediah, et noble valencienne de surcroît, la rumeur veut qu'elle serait arrivée dans la nuit, en débarquant d'un navire provenant d'Epheria.

Quant aux teneurs des discussions avec les dirigeants du Syndicat, qui dura jusqu'en début d'après-midi, nul n'en connaissait la teneur... même si quelques voix se demandaient comment avait-elle pu anticipé le fait divers, ou si elle était revenue pour autre chose...

Modifié par Falkynn

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Certains auraient aperçu un individu passablement éméché, oscillant entre les passants et semblant fouiner non loin des regroupement d'hommes armés. Quelques témoins jurent même avoir vu cet homme ivre se faire rembarrer par ces mêmes gens armés, qui semblaient peu content de l'avoir croisé.

"Ils ont faillit lui r'faire le portrait !"

Personne ne sait réellement ce que cet homme semble chercher, cependant au vue des individus qu'il accoste et des endroits qu'il fréquente, cela ne fleure pas la bonne affaire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans les grouillantes rues d'Altinova les voyageurs vont et viennent sans cesse, à n'importe quelle heure du jour et de la nuit. Parmi tous ces voyageurs, ces marchands, de meuble ou d'esclave, bien que la différence fût mince... Un petit groupe d'hommes vêtus à la manière des pèlerins valenciens arpentaient le marché en quête d'information.

Ils chercheraient des connaissances à eux, un groupe hétéroclite: humains d'Haso, de Valencia, elfe, demi elfe...

Étrange de voir trois hommes ayant traversé le désert chercher une si drôle de compagnie, deux presque aussi large que grand et un autre, tout voûté sur lui-même on l'aurait dit maladif avec ses bras en permanences dissimulés dans ses manches et la tête couverte d'une ample et souple capuche de lin brun.

...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 03/07/2017 à 20:42, Yash' a dit :

Dans le sang et la boue des arènes d'Altinova, une grande ombre méconnaissable sous son casque rouillé et ensablé commence à émerger parmi les autres. Pour la plupart à cause d'une dette, d'un crime ou plus simplement, à la recherche de gloire, elles combattent avec fureur dans le cercle sanglant, au centre de la capitale Médhienne. Quant à notre grande ombre, sans aller jusqu'à égaler la taille d'un géant, quoique peut-être un petit penché, elle fait parler d'elle depuis quelques semaines, enchaînant les victoires à grand peine, dans ce qui semble être une lutte inexpugnable pour rester en vie. Il répondrait au doux surnom de "Vif-Ours" et dans les gradins, on chuchote qu'il est d'origine calphéonienne, qu'il serait là à cause d'une beuverie qui aurait mal tourné, l'on parle de meurtre accidentel ce qui lui valu d'être jeté dans la fosse. 

Après plusieurs mois de présence, ou oserait t-on penser, de survie dans l’arène, le dernier combat du "Vif-Ours" s'est déroulé, il y a quelques jours. Les lubies d'un probable marchand fortuné d'Altinova auront produit un combat pour le moins grotesque, où se sont affrontés un Orc vert, le "Vif-Ours" et... véritable ours.
Le premier cadavre a arrosé le sable fut celui de l'orc, bêtement ouvert en deux par l'espadon du Vif-ours, préalablement planté à travers le flanc de l'ours, puis l'ours lui-même. Victorieux, il semble néanmoins que le Calphéonien n'était peut-être pas sensé espérer cette fin, puisqu'il a disparu de l’arène. Le contre-maître disposant de son acte de propriété aura simplement expliqué qu'un riche donateur aura exigé qu'il soit envoyé dans les mines de Médiah, et vu la popularité des "envahisseurs de l'ouest" dans la région, ça n'a pas paru si surprenant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans les arènes la fièvre monte, elle enfle et gonfle à mesure que des combattants venus de tout Mediah et au-delà se pressent et se massent pour s'élancer dans le cirque de sable. On hue, on rit, on frappe mais surtout on pari. La Clé touche à sa fin et le Marteau viendra bientôt frapper aux portes de chacun, amenant avec lui le Temps Noir et des festivités brutales... Mais attendues.

Jamais officiellement annoncées, souvent relayées, le mot se fait pour annoncer que ces heures sombres arrivent enfin : celles où les coups portés n'ont aucune autre ambition que la paix du monde et le calme de l'hiver. Un peu de superstition saupoudrée de violence ça n'a jamais tué personne, non ?

 

Modifié par Nôd

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a de cela quelques jours, on aurait vu divers chariot chargé de produits de la région quitter la ville d'Altinova. Des fruits et autre légumes. Quelques couvertures et autres vêtements de confection classique. De meubles et autre. Rien qui n'ai réellement une grande Valeur. Le convoi serait partie vers Serendia, probablement Heidel.

2017-11-10_166576468.JPG          2017-11-10_165757549.JPG

Modifié par Elena

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant