Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'Justice'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Général
    • Règlements & informations importantes
    • Actualités de Désert Noir
    • Actualités du jeu
  • L'Encyclopédie
    • L'Univers
    • Civilisations et société
  • Section roleplay
    • Récits de vie
    • Evénements
    • Territoire de Balenos
    • Territoire de Calpheon
    • Territoire de Kamasylve
    • Territoire de Mediah
    • Territoire de Serendia
    • Territoire de Valencia
    • Territoire de Dreighan
  • Section hors-roleplay
    • Présentations
    • Discussions
    • Guides
    • Questions et boîtes à idées
    • Le coin des artistes
  • Les Archives
    • Archives RP&HRP

Blogs

  • La Rôdeuse Noire - Fanfic Roleplay
  • LyriaBlog
  • Neya Holni
  • L'étourneau - Transport, livraison, écrivain public
  • Chroniques de Givre
  • Souffrances et perditions
  • L'édito de Colbert
  • Mémoires Vivantes
  • Oeil d'ocre
  • blogs_blog_7
  • Iseult Vethian
  • Registre des hautes lignées du Grand Royaume de Calpheon
  • Une ombre sur le monde - RP passés
  • Sorcière Valencienne - Chroniques et mythes.
  • Rêveries, histoires et réflexions.
  • Journal
  • Lliane
  • Errances d'un soldat désabusé
  • Contes et Mystères
  • Vaughan-eries et Caracole
  • Les Plumes d'anges
  • Le Corniaud - Scènes de vie
  • Journal intime de Myaka
  • Une ombre sur le monde - Histoire passée
  • Memorium I
  • Histoire d'un Soir...
  • Chevauchées Fantasques ~ Haine d'une Valencienne.
  • Les rêves du vent d'hier.
  • En quête de l'absolu
  • Rien ne se perd...
  • Contes et légendes d'ici et d'ailleurs. [RP]
  • Odomar
  • Le Mat.
  • Souvenirs d'un mercenaire
  • Mes Divagations
  • Par le pouvoir d'Elion, pour Calpheon, au nom des Van Areis.
  • Une vie, un lieu, une histoire
  • Journal de Mepheryne Malkèbre
  • Etude sur les mystérieuses créatures sauvages venues de l'Est
  • Troupeau de Mihrsahr
  • blogs_blog_53
  • Mémoires d'un Homme
  • à effacer
  • Grimoires de l'Eglise
  • Le Journal de Falka.
  • Journal d'Erland Vargen
  • In nome di Polipo ...
  • Le Journal de Betsy Keldrahir.
  • blogs_blog_74
  • A supprimer.
  • La Danse des Hommes Libres
  • [La Minette Curieuse]
  • Extraits des carnets de Ragasac.
  • Chroniques d'une folie de sang et d'ombres
  • Le salon de Soma.
  • Les Whitmore
  • Banque privée Greywolf
  • Les Fuyu (Fuyunohitobito : Les gens d'hiver)
  • Les Vivaces
  • Précieuse pierre des sables
  • Fhalaine
  • La Route, glorieuses et passables aventures d'un Alvaro.
  • Devoirs et Honneur, Raison et Sentiments, la Voie du Guerrier.
  • Pierre qui roule n'amasse pas Mouss
  • Écume de lune et attrape-rêves
  • [HRP HUMOUR] Galancia
  • Chronique d'une adolescence gachée
  • Un tandem en terre inconnue
  • L'Ombre en Chacun de Nous
  • Tribulations
  • Chroniques désespérées
  • Digressions métaphoriques et autres aléas
  • La Famille d'Arkier Del Penne
  • Le Mal et le Bien se complètent
  • Entre Calme et Chaos
  • Le château sans nom
  • Héritage
  • [Annelsy] L'histoire d'un Lys
  • Journal d'aventure de Bondoulfe de Keplan, Héros choisi d'Elion.
  • Les divagations d'Adelais Dextrad, aussi nommé Althius
  • T'sisra, entre sorcellerie et vagabondage.
  • Le Culte d'Hadum
  • Calyos Calypsoy
  • Barbara & Joanna Maseccini
  • Réflexions et songes d'un fou
  • A SUPPRIMER
  • Carnet de Thykiliarae
  • Les Carnets d'Elena
  • Épitaphe pour un profane.
  • Les Passions Étranglées
  • Itinéraire d'un enfant de putain..
  • Dérives en pleine mer
  • Le Carnet de Meryl Thel'vas.
  • Chroniques Caméléoniennes.
  • Un rhum, deux rhum, trois rhum, ...
  • Le P'tit Chenapaon - Memory moments
  • En proie aux démons
  • Les Lames éclairées par la Lune.
  • A travers ses yeux.
  • Aunrae : " Histoires et Carnets "
  • Carnet d'aventure
  • Le Lapidaire
  • Page blanche
  • In Folio
  • Essai
  • Aquilon et Candidum
  • Magie, Colocation et petites emmerdes..
  • The Heidel Post

Calendriers

  • Calendrier Roleplay

Catégories

  • Les Royaumes
  • L'univers de Black Desert
  • Le Roleplay
  • Trucs et astuces

Catégories

  • Les lieux
    • Capitales, villes et villages
    • Lieux notables
  • Les habitants
    • Classes
    • Personnages importants
    • Peuplades
  • Politique et religion
    • Factions
    • Religions et divinités
  • Divers et vie quotidienne

Catégories

  • Guildes de Calpheon
  • Guildes de Balenos
  • Guildes de Mediah
  • Guildes de Serendia
  • Guildes de Valencia
  • Guildes d'Haso
  • Guildes sans domiciliation
  • Communautés sauf guildes
  • Archives

Catégories

  • Quiz Roleplay
  • Quiz Hors Roleplay

5 résultats trouvés

  1. « Quand orgueil chevauche devant, honte et dommages suivent de près. » Peu importe la violence et l'importance d'un mensonge répété et martelé telle une vérité pour satisfaire les besoins égoïstes de son inventeur, il ne reste qu'un mensonge se brisant face à l’œil omniscient de la Justice. Les crieurs publics se relaient les informations des autorités de la Capitale. C'est trois jours après le procès en huis clos, demandé par la famille Di Castelli, que la sentence se voit proclamée face à la foule. Enfermée dans les geôles de Trina et placée sous la surveillance des hommes du Rempart de Kalis, la dénommée Midoa s'est vue attribuer un châtiment pour la mise en esclavage de deux jeunes filles. Qu'elles furent sous l'égide de la Monarchie des Seric ou de la République de Kalis, les terres de Calpheon ont combattu l'esclavage et se doivent de répondre avec force contre cet affront réalisé par une jeune insolente sans caste. Puisque la jeune Midoa apprécie abaisser la condition des enfants de la République en de vulgaires objets, elle se verra attachée à la taille un boulet de fer d'une vingtaine de kilos et forcée de gravir les marches menant de la Place des Sages au couvent sans souliers ni sabots. La marche sera encadrée par les femmes et hommes du Rempart de Kalis, supervisés par le Capitaine Denethar de Fierempart et la Valkyrie Aenor de Perce-Saule. Divers fruits avariés seront distribués aux spectateurs s'ils désirent témoigner leur haine pour la condamnée. Les Vêpres sonneront le lendemain pour entamer le début du jugement. Qu'Elion veille à jamais sur Ses filles et fils.
  2. << Si croire en Dieu peut comporter certaines obscurités, nier Dieu comporte une absurdité. >> C'est accompagné du martèlement d'acier des soldats que le zénith se présenta en ce deuxième jour du mois de l'Éléphant, en l'an de grâce 286. Tabards écarlates ou d'ivoire, les troupes avançaient comme un seul homme sous le rayonnement de l'astre solaire. Aigle royal ou épée divine, tous suivaient le même objectif. La protection de la foi et de la morale. D'abord surprise, la foule finit par acclamer l'arrivée providentielle de ces simples hommes, pourtant héros aux yeux du commun des mortels. Menés par le Capitaine de Fierempart, les soldats prirent la direction de l'office de la Ligue de Xian. C'est sans la moindre protestation que les marchands découvrirent la dernière proclamation, taxant d'hérésie le pamphlet "Humanista" de la poétesse Dulcia Da Monti. Ni indignés ni soulagés, seule la neutralité professionnelle transpira des commerçants qui indiquèrent les imprimeries aux protecteurs de la foi. La première équipe, commandée par le Lieutenant Caseilt Vreemde du Rempart de Kalis, s'occupa de l'imprimerie la plus proche. Fidèle à sa réputation et ses faits d'armes passés, c'est sans ménagement qu'il délogea les ouvrages imprimés et ceux encore dans les presses pour les amener dans les wagons de la Garnison de Saint-Uriel. C'est avec un point d'honneur non dissimulé qu'il fit placarder sur les portes de l'imprimerie la proclamation de l'Église, afin que tous se souviennent de ce qu'il advient des personnes jouant avec les biens hérétiques. Violence et menaces d'un côté, diplomatie scolaire de l'autre. Les troupes dirigées par la Valkyrie Aenor de Perce-Saule se dévoilèrent plus calmes et méthodiques, exécutant sèchement l'ordre donné. Obtenant une collaboration plus sereine de son côté, la guerrière Sainte ne manqua cependant pas, elle non plus, d'aller faire placarder le diktat de l'Église. Rapidement, imprimeries et librairies se virent dépossédées du livre tant controversé. Près de trois cents ouvrages furent ainsi récupérés, coupant court à la production de nouveaux exemplaires. Bien moins d'une centaine de manuscrits serait ainsi encore en circulation, la majorité étant déjà pourvue d'un propriétaire. Chargés à bord des convois préparés par le Château de Delphe, c'est sous les acclamations de la population s'étant risquée à approcher que les hommes prirent la direction de l'Est. La None sonna, alors que le soleil amorçait une calme descente de son zénith. La population retourna à sa tranquille existence, loin des pensées impies. La Lumière divine avait triomphé du juvénile progrès.
  3. "L'homme qui désire toujours mieux est un orgueilleux qui blasphème ou un ingrat qui souffre." La pluie fine couvre les pavés de la Cité d'une douce enveloppe humide, rafraîchissant les chaleurs printanières. Et celles d'une vie qui s'éteint. Les crieurs publics relaient les informations des autorités de la Capitale. Si certains se pensent inatteignables, perchés au sommet d'un trône bâti sur l'éclat d'une fortune ou la pureté d'un sang, d'autres réalisent souvent qu'il est un domaine où nulle naissance et fortune ne peuvent acheter la rédemption. Demetrio Giacomo Dei santi était de ceux-ci. Autrefois riche et respecté, admiré parmi les Nobles de ce monde, Demetrio n'offrit pas sa dernière danse sur le plancher d'un bal. Refusé lui fut le noble privilège de la décapitation, l'homme pend désormais au même rang que les criminels notoires. Accusé d'expériences impies sur les cadavres, dans le but avoué de réanimer des corps partis trop tôt, les autorités ont su l'empêcher de réaliser ses intentions néfastes. Déchu, rendu ignoble alors que ses biens furent répartis entre l'Église et le Parlement, le son de la nuque broyée par la corde sonne un horizon plus pur et clair pour les citoyens de la glorieuse Calpheon. Protégés de l'hérésie. Qu'Elion veille à jamais sur Son domaine.
  4. "La Justice vaut mieux que l'adoration." Quand certains courraient dans les rues, revêtus de masques pour fêter une nuit unique dans l'année, d'autres voyaient devant eux frémir les derniers instants d'une vie bien trop remplie de péchés. Les crieurs publics relaient l'information des autorités de la Capitale. Calpheon dormira tranquillement ce soir, alors qu'une pirate dansait au bout d'une corde. Vivre libre en pillant les honnêtes citoyens ne mérite rien d'autre que cette danse funèbre. Mais c'est également la joie qui chauffe le cœur des Calphéoniens, alors que l'annonce de l'exécution du Chevalier Noir retentit pleinement entre les murs de la Cité d'Elion, terrassé pendant l'exécution de sa compagne aux cheveux d'arc-en-ciel. Deux monstres criminels, qui malgré leurs crimes et leur connaissance des avis à leur encontre, avaient décidé de traîner un peu trop dans une Cité qui attendait la Justice pour ces âmes en peine. Calpheon respire ce soir de la mort d'individus aussi noirs que perdus. Qu'Elion continue de veiller sur sa Cité.
  5. Dans les ruelles reculées de Calpheon, un message est apparu sur la façade d'un bâtiment. Certains comprendront rapidement le message, d'autres non. Dans tous les cas, il semble assez clair que quelqu'un prépare un sale coup.