Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'Echidna'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Général
    • Règlements & informations importantes
    • Actualités de Désert Noir
    • Actualités du jeu
  • L'Encyclopédie
    • L'Univers
    • Civilisations et société
  • Section roleplay
    • Récits de vie
    • Evénements
    • Territoire de Balenos
    • Territoire de Calpheon
    • Territoire de Kamasylve
    • Territoire de Mediah
    • Territoire de Serendia
    • Territoire de Valencia
    • Territoire de Dreighan
  • Section hors-roleplay
    • Présentations
    • Discussions
    • Guides
    • Questions et boîtes à idées
    • Le coin des artistes
  • Les Archives
    • Archives RP&HRP

Blogs

  • La Rôdeuse Noire - Fanfic Roleplay
  • LyriaBlog
  • Neya Holni
  • L'étourneau - Transport, livraison, écrivain public
  • Chroniques de Givre
  • Souffrances et perditions
  • L'édito de Colbert
  • Mémoires Vivantes
  • Oeil d'ocre
  • blogs_blog_7
  • Iseult Vethian
  • Registre des hautes lignées du Grand Royaume de Calpheon
  • Une ombre sur le monde - RP passés
  • Sorcière Valencienne - Chroniques et mythes.
  • Rêveries, histoires et réflexions.
  • Journal
  • Lliane
  • Errances d'un soldat désabusé
  • Contes et Mystères
  • Vaughan-eries et Caracole
  • Les Plumes d'anges
  • Le Corniaud - Scènes de vie
  • Journal intime de Myaka
  • Une ombre sur le monde - Histoire passée
  • Memorium I
  • Histoire d'un Soir...
  • Chevauchées Fantasques ~ Haine d'une Valencienne.
  • Les rêves du vent d'hier.
  • En quête de l'absolu
  • Rien ne se perd...
  • Contes et légendes d'ici et d'ailleurs. [RP]
  • Odomar
  • Le Mat.
  • Souvenirs d'un mercenaire
  • Mes Divagations
  • Par le pouvoir d'Elion, pour Calpheon, au nom des Van Areis.
  • Une vie, un lieu, une histoire
  • Journal de Mepheryne Malkèbre
  • Etude sur les mystérieuses créatures sauvages venues de l'Est
  • Troupeau de Mihrsahr
  • blogs_blog_53
  • Mémoires d'un Homme
  • à effacer
  • Grimoires de l'Eglise
  • Le Journal de Falka.
  • Journal d'Erland Vargen
  • In nome di Polipo ...
  • Le Journal de Betsy Keldrahir.
  • blogs_blog_74
  • A supprimer.
  • La Danse des Hommes Libres
  • [La Minette Curieuse]
  • Extraits des carnets de Ragasac.
  • Chroniques d'une folie de sang et d'ombres
  • Le salon de Soma.
  • Les Whitmore
  • Banque privée Greywolf
  • Les Fuyu (Fuyunohitobito : Les gens d'hiver)
  • Les Vivaces
  • Précieuse pierre des sables
  • Fhalaine
  • La Route, glorieuses et passables aventures d'un Alvaro.
  • Devoirs et Honneur, Raison et Sentiments, la Voie du Guerrier.
  • Pierre qui roule n'amasse pas Mouss
  • Écume de lune et attrape-rêves
  • [HRP HUMOUR] Galancia
  • Chronique d'une adolescence gachée
  • Un tandem en terre inconnue
  • L'Ombre en Chacun de Nous
  • Tribulations
  • Chroniques désespérées
  • Digressions métaphoriques et autres aléas
  • La Famille d'Arkier Del Penne
  • Le Mal et le Bien se complètent
  • Entre Calme et Chaos
  • Le château sans nom
  • Héritage
  • [Annelsy] L'histoire d'un Lys
  • Journal d'aventure de Bondoulfe de Keplan, Héros choisi d'Elion.
  • Les divagations d'Adelais Dextrad, aussi nommé Althius
  • T'sisra, entre sorcellerie et vagabondage.
  • Le Culte d'Hadum
  • Calyos Calypsoy
  • Barbara & Joanna Maseccini
  • Réflexions et songes d'un fou
  • A SUPPRIMER
  • Carnet de Thykiliarae
  • Les Carnets d'Elena
  • Épitaphe pour un profane.
  • Les Passions Étranglées
  • Itinéraire d'un enfant de putain..
  • Dérives en pleine mer
  • Le Carnet de Meryl Thel'vas.
  • Chroniques Caméléoniennes.
  • Un rhum, deux rhum, trois rhum, ...
  • Le P'tit Chenapaon - Memory moments
  • En proie aux démons
  • Les Lames éclairées par la Lune.
  • A travers ses yeux.
  • Journal Intime d'Elena [RP]
  • Aunrae : " Histoires et Carnets "
  • Carnet d'aventure
  • Le Lapidaire
  • Page blanche
  • In Folio
  • Essai
  • Aquilon et Candidum
  • Magie, Colocation et petites emmerdes..
  • The Heidel Post

Calendriers

  • Calendrier Roleplay

Catégories

  • Les Royaumes
  • L'univers de Black Desert
  • Le Roleplay
  • Trucs et astuces

Catégories

  • Les lieux
    • Capitales, villes et villages
    • Lieux notables
  • Les habitants
    • Classes
    • Personnages importants
    • Peuplades
  • Politique et religion
    • Factions
    • Religions et divinités
  • Divers et vie quotidienne

Catégories

  • Guildes de Calpheon
  • Guildes de Balenos
  • Guildes de Mediah
  • Guildes de Serendia
  • Guildes de Valencia
  • Guildes d'Haso
  • Guildes sans domiciliation
  • Communautés sauf guildes
  • Archives

Catégories

  • Quiz Roleplay
  • Quiz Hors Roleplay

1 résultat trouvé

  1. La poussière s’élève mollement à chacun de ses pas et vient s’accrocher en une couche fine sur le bas de sa robe. Sa silhouette est frêle et légère, sans doute ne pèse-t-elle pas plus lourd qu’une feuille dans le vent tandis que, comme lui, elle semble avancer inexorablement. Sa démarche est lente, c’est le pas de ceux qui ont entamé une longue route et dont la destination est inéluctable. Ses yeux sont clos depuis le début de son chemin, elle n’a vécu le passage de l’humidité de Serendia à la sécheresse de Mediah que par la caresse du vent sur son visage, l’odeur ambiante dans ses narines, le goût de l’air sur sa langue et le bruit du monde autour d’elle. Un pied devant l’autre, elle n’a craint ni les Hommes ni les bêtes qui se sont dressés sur son chemin, laissant à la magie le loisir de s’exprimer sans même avoir eu besoin de ciller. Elle avance sur ce chemin car elle sait que c’est là, quelque part entre cette heure et sa dernière heure, que se dessinera enfin cette ombre déformée, cette relique d’un passé que rien n’aurait dû faire ressurgir. Elle avance car elle l’attend, car rien ne pourrait empêcher cette rencontre : la voix d’outre-monde le lui a susurré dans ses derniers songes. Un grondement propagé par le sol la fait légèrement frémir, la terre sourd à plusieurs dizaines de mètres devant elle tandis qu’elle est martelée par les sabots des chevaux. Elle n’ouvre toujours pas les yeux, elle n’a pas besoin, et lorsque finalement le convoi se présente devant elle elle n’a qu’à laisser la magie opérer. Son corps se contracte, se dilate, elle pourrait presque sentir toutes les particules de son être se fondre dans le monde pour être éjectées plusieurs mètres en avant et, enfin, réassemblées. Un cheval hennit derrière elle, un homme jure. Elle poursuit sa route. Rien ne semble pouvoir la sortir de cette torpeur en mouvement, elle a une mission à mener et pour cela son esprit doit explorer toutes les possibilités, toutes les réponses, tous les moyens : car aucun échec n’est acceptable. Tous les obstacles seront surmontés, contournés ou détruits. La serpentaire, à l’existence solitaire et silencieuse, ne saurait elle-même se soustraire à cette règle. Etrange destinée que celle-ci. Ses pensées louvoient et se dispersent, sa démarche se fait chaloupée, son seul corps est désormais aux commandes : elle avance. Tant de temps dans le noir et le silence. Non. Plus que le silence, l’absence totale de vie. Plus de temps ni d’espace, plus de chaleur ni de froidure, plus de douleur ni d’apaisement. Les Hommes ont cette remarquable capacité à détruire la vie de leurs semblables qu’elle s’en trouve fascinée. Mais la Serpentaire n’est plus humaine, elle l’a vue dans ses rêves, alors elle avance pour la rencontrer. Peut-être aura-t-elle des choses à dire ? Il y a longtemps qu’elle n’a pu discuter. Serendia n’est pas propice aux réjouissances de l’esprit et du parler, leurs pensées sont si fades et médiocres que souvent elle les imagine en train de se fondre aux murs de leur sanctuaire ; Dans son esprit ils deviennent des pierres, aussi ternes et gris que de la cendre, sans saveur et sans odeur. Ils ne sont que des ombres gesticulantes autour d’elle, grouillants et incohérents, elle voudrait ne pas avoir besoin d’eux mais elle sait que c’est impossible : cette victoire, Sa victoire, ne se fera que sur chemin pavé de sacrifices et ils en seront les pierres. Elle perçoit le fourmillement dans ses sinus, il fait froid, la nuit s’est installée mais son pas ne faiblit pas : l’heure approche, le jour est proche. Sous ses paupières fermées elle peut presque voir la longue queue de serpent onduler sur le sable du désert, le reptile apporte les Ténèbres avec lui mais elle n’en a cure car elle ne redoute que les desseins de son Maître : le reste n’est qu’une fable pour les simples et les esseulés.