Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'Chèvre noire'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Général
    • Règlements & informations importantes
    • Actualités de Désert Noir
    • Actualités du jeu
  • L'Encyclopédie
    • L'Univers
    • Civilisations et société
  • Section roleplay
    • Récits de vie
    • Evénements
    • Territoire de Balenos
    • Territoire de Calpheon
    • Territoire de Kamasylve
    • Territoire de Mediah
    • Territoire de Serendia
    • Territoire de Valencia
    • Territoire de Dreighan
  • Section hors-roleplay
    • Présentations
    • Discussions
    • Guides
    • Questions et boîtes à idées
    • Le coin des artistes
  • Les Archives
    • Archives RP&HRP

Blogs

  • La Rôdeuse Noire - Fanfic Roleplay
  • LyriaBlog
  • Neya Holni
  • L'étourneau - Transport, livraison, écrivain public
  • Chroniques de Givre
  • Souffrances et perditions
  • L'édito de Colbert
  • Mémoires Vivantes
  • Oeil d'ocre
  • blogs_blog_7
  • Iseult Vethian
  • Registre des hautes lignées du Grand Royaume de Calpheon
  • Une ombre sur le monde - RP passés
  • Sorcière Valencienne - Chroniques et mythes.
  • Rêveries, histoires et réflexions.
  • Journal
  • Lliane
  • Errances d'un soldat désabusé
  • Contes et Mystères
  • Vaughan-eries et Caracole
  • Les Plumes d'anges
  • Le Corniaud - Scènes de vie
  • Journal intime de Myaka
  • Une ombre sur le monde - Histoire passée
  • Memorium I
  • Histoire d'un Soir...
  • Chevauchées Fantasques ~ Haine d'une Valencienne.
  • Les rêves du vent d'hier.
  • En quête de l'absolu
  • Rien ne se perd...
  • Contes et légendes d'ici et d'ailleurs. [RP]
  • Odomar
  • Le Mat.
  • Souvenirs d'un mercenaire
  • Mes Divagations
  • Par le pouvoir d'Elion, pour Calpheon, au nom des Van Areis.
  • Une vie, un lieu, une histoire
  • Journal de Mepheryne Malkèbre
  • Etude sur les mystérieuses créatures sauvages venues de l'Est
  • Troupeau de Mihrsahr
  • blogs_blog_53
  • Mémoires d'un Homme
  • à effacer
  • Grimoires de l'Eglise
  • Le Journal de Falka.
  • Journal d'Erland Vargen
  • In nome di Polipo ...
  • Le Journal de Betsy Keldrahir.
  • blogs_blog_74
  • A supprimer.
  • La Danse des Hommes Libres
  • [La Minette Curieuse]
  • Extraits des carnets de Ragasac.
  • Chroniques d'une folie de sang et d'ombres
  • Le salon de Soma.
  • Les Whitmore
  • Banque privée Greywolf
  • Les Fuyu (Fuyunohitobito : Les gens d'hiver)
  • Les Vivaces
  • Précieuse pierre des sables
  • Fhalaine
  • La Route, glorieuses et passables aventures d'un Alvaro.
  • Devoirs et Honneur, Raison et Sentiments, la Voie du Guerrier.
  • Pierre qui roule n'amasse pas Mouss
  • Écume de lune et attrape-rêves
  • [HRP HUMOUR] Galancia
  • Chronique d'une adolescence gachée
  • Un tandem en terre inconnue
  • L'Ombre en Chacun de Nous
  • Tribulations
  • Chroniques désespérées
  • Digressions métaphoriques et autres aléas
  • La Famille d'Arkier Del Penne
  • Le Mal et le Bien se complètent
  • Entre Calme et Chaos
  • Le château sans nom
  • Héritage
  • [Annelsy] L'histoire d'un Lys
  • Journal d'aventure de Bondoulfe de Keplan, Héros choisi d'Elion.
  • Les divagations d'Adelais Dextrad, aussi nommé Althius
  • T'sisra, entre sorcellerie et vagabondage.
  • Le Culte d'Hadum
  • Calyos Calypsoy
  • Barbara & Joanna Maseccini
  • Réflexions et songes d'un fou
  • A SUPPRIMER
  • Carnet de Thykiliarae
  • Les Carnets d'Elena
  • Épitaphe pour un profane.
  • Les Passions Étranglées
  • Itinéraire d'un enfant de putain..
  • Dérives en pleine mer
  • Le Carnet de Meryl Thel'vas.
  • Chroniques Caméléoniennes.
  • Un rhum, deux rhum, trois rhum, ...
  • Le P'tit Chenapaon - Memory moments
  • En proie aux démons
  • Les Lames éclairées par la Lune.
  • A travers ses yeux.
  • Journal Intime d'Elena [RP]
  • Aunrae : " Histoires et Carnets "
  • Carnet d'aventure
  • Le Lapidaire
  • Page blanche
  • In Folio
  • Essai
  • Aquilon et Candidum
  • Magie, Colocation et petites emmerdes..
  • The Heidel Post

Calendriers

  • Calendrier Roleplay

Catégories

  • Les Royaumes
  • L'univers de Black Desert
  • Le Roleplay
  • Trucs et astuces

Catégories

  • Les lieux
    • Capitales, villes et villages
    • Lieux notables
  • Les habitants
    • Classes
    • Personnages importants
    • Peuplades
  • Politique et religion
    • Factions
    • Religions et divinités
  • Divers et vie quotidienne

Catégories

  • Guildes de Calpheon
  • Guildes de Balenos
  • Guildes de Mediah
  • Guildes de Serendia
  • Guildes de Valencia
  • Guildes d'Haso
  • Guildes sans domiciliation
  • Communautés sauf guildes
  • Archives

Catégories

  • Quiz Roleplay
  • Quiz Hors Roleplay

4 résultats trouvés

  1. Anna Wu Quingchù D'Argente Il n'est pas rare que les êtres les plus puissants de notre monde jouassent plus qu'il n'est de mesure avec la réalité. C'est ce qu'il se passa. Quand ceux-ci associent leur trop grande force à la lumière, l'ombre qui en résulte est tout aussi puissante. L'équilibre, n'est parfois rompu que pour un temps très court. Mais ce laps de temps octroie aux ténèbres l'occasion de faire souffrir l'âme, la chair et l'esprit. La chair était un bébé, réceptacle de l'erreur que fit son père en pensant contrôler les ténèbres. L'âme, celle d'un être qui fut aussi magnifique que l'astre nouveau, pure et claire, scintillant des éclats divins. Enfin, l'esprit était celui d'un démon si avide de pouvoir, que sa gourmandise ne trouvait d'alter ego que dans le vide chaotique. Ils furent le résultat d'un mélange aussi étrange que hasardeux, car jamais trois êtres ne partagèrent leurs âmes aussi solidement que le firent ces trois là. L'Echo des puissants Acte I, Scène 1 L'Enfant, La Vierge, La Sorcière. ( La scène prend place autour d'une fontaine. ) L'Enfant : Ce pamphlet n'est que les prémices de mon exploration ; Je goûte à une liberté nouvelle, toute ces places qui s'érigent devant moi, font vibrer en mon cœur des désirs inconnus. Venez à moi vous tous, et que de votre expérience j'en tire l'apprentissage, que vos aventures deviennent miennes, que les scribes, les bardes m'apprennent l'étrange et le surnaturel, que les voyageurs par leur poésie venue d'ailleurs m'enchantent d'aurores boréales. Car je veux tout connaitre du monde qui est le mien, comme la fleur éclot au petit matin. Ainsi soit-il. La Vierge : Cette tirade sera mon absolution ; Je serais la chasseresse de tes peines, le bouclier de tes malheurs, petite être sans défense, contre le mal je serais ton arc, et mon âme tes flèches ; Diane, couveuse et pouponnière, Séléné, la nuit, l'astre d'argent qui veillera sur tes rêves, Hécate parfois, au détour d'un chemin, vindicte guide je te montrerai la voie. Va, frêle créature, et ne crains pas le malin, car le Lune veille sur toi. Ainsi soit-il. La Sorcière : Ce factum sera mon curriculum ; Je le jette à la face du monde comme une insulte, moi, que l'indicible gourmandise a choisis pour émissaire, je le clame ; Vous êtes perdus, fous, qui osez vous mettre en travers de mon chemin, car je n'aurais de cesse d'exercer sur vous les pires malédictions, vos enfants rachitiques, vos récoltes faméliques, je serais le tabou de vos conversations les plus intimes. Je suis le vice, la lame qui pénètre la chair du frère aimé, de la femme jalousée ; je suis la discorde, l'opprobre de vos curés, la corruption de vos chefs, le cauchemar de vos nuits ; et vos peines ne cesseront que lorsque ce vaste monde rougira des brandons de haine que j'aurais allumé pour le réduire en cendre. Ainsi soit-il. L'Enfant, La Vierge, La Sorcière (ensemble) : Ainsi soit-il.
  2. Messe en l'honneur des Homme de Dieu victimes des hérétiques de la Chèvre Noire le Jeudi 21 du mois de l'Aurige Lieu: Cathédrale de Calpheon Date: Jeudi 21 Juillet, aux alentours de 21h Officie: Prêtre Gwareth Telemnar Type: Messe en mémoire des tués par les hérétiques de la Chèvre Noire Comportera: -Prière d'ouverture, en l'honneur des âmes des morts. -Liturgie de la Parole - Bénédictions et Absolution de péché véniels - Rites de conclusion
  3. ALIQUIS NON DEBET ESSE JUDEX IN PROPRIA CAUSSA Oh, c'est une boite finement ouvragée qui attendra, au grès des premiers lueurs de l'aurore, capitaines, lieutenants & hommes de rang de Serendia. Étrange boite, étrange satire, de son bois d'ébène qui nargue & chavire devant l'heureux élu. A son bureau, à son poste, à l'office, au banc de son habitude, si tenté qu'il en ait, la providence ne saurait guider pareils message à ses cotés, & qui sait, à sa surprise ? Réalisée & taillée d'un bloc concis, où seules veinures officient comme tâches au mat silencieux, la boite est là, trônant froidement dans sa robe noire. Scellée d'un loquet, aussi modeste soit-il, nul mal ne serait être offert à qui se risquerait la curiosité juvénile d'ouvrir pandore. Et c'est au grincement muet, de ses gonds huilés avec attention, d'un concert cliquetant d'une sombre mélodie, que l'oeuvre se dévoilera dans toute son intimité la plus pure, la plus obscure. Oniriques arabesques dantesques taillées avec finesse dans l'âtre pécheresse, c'est l'art effroyable qui s'invite en son cœur. Minutieusement alignés dans leur case, globes aux cataractes vitreuses s'affairent à regarder son nouveau spectateur, lorgnant sans jugement aucun ce dernier, à l’exception d'un. Marginal & centré, convoitant l'intérieur du couvercle, intimant dans l'horreur de l'iris meurtrie la calligraphie appliquée. Celle osant la lettre, le mots, le message, la confession, la parole : l'immoral Évangile. Les yeux de l'éternel sont en tout lieu, observant le mauvais comme le bon. Ainsi vont & viennent des cieux, les sempiternel siècles & jugements abscons, Homme de foi, as-tu dans ta miséricorde, la noblesse de séparer vrai & faux. Mots & maux, péchés, & droitures, en sauras-tu dans ta clairvoyance dérobée, Dénouer ce qui doit l'être sans heurter le saint, l'unique à louer & honorer, L'homme innocenté, immaculé, bénit, & si même de ton culte, étranger ? De ta lumière, divine de ses tristes origines, sauras-tu trouver le malin en chacun, Qu'il se tapisse en mes sabots ou en tes mains ? Saura-tu, jusqu'à la toute fin, Toi, l'Homme de foi, fervent justicier, me retrouver & m'expier de chacun ?