Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'Artefacts'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Général
    • Règlements & informations importantes
    • Actualités de Désert Noir
    • Actualités du jeu
  • L'Encyclopédie
    • L'Univers
    • Civilisations et société
  • Section roleplay
    • Récits de vie
    • Evénements
    • Territoire de Balenos
    • Territoire de Calpheon
    • Territoire de Kamasylve
    • Territoire de Mediah
    • Territoire de Serendia
    • Territoire de Valencia
    • Territoire de Dreighan
  • Section hors-roleplay
    • Présentations
    • Discussions
    • Guides
    • Questions et boîtes à idées
    • Le coin des artistes
  • Les Archives
    • Archives RP&HRP

Blogs

  • La Rôdeuse Noire - Fanfic Roleplay
  • LyriaBlog
  • Neya Holni
  • L'étourneau - Transport, livraison, écrivain public
  • Chroniques de Givre
  • Souffrances et perditions
  • L'édito de Colbert
  • Mémoires Vivantes
  • Oeil d'ocre
  • blogs_blog_7
  • Iseult Vethian
  • Registre des hautes lignées du Grand Royaume de Calpheon
  • Une ombre sur le monde - RP passés
  • Sorcière Valencienne - Chroniques et mythes.
  • Rêveries, histoires et réflexions.
  • Journal
  • Lliane
  • Errances d'un soldat désabusé
  • Contes et Mystères
  • Vaughan-eries et Caracole
  • Les Plumes d'anges
  • Le Corniaud - Scènes de vie
  • Journal intime de Myaka
  • Une ombre sur le monde - Histoire passée
  • Memorium I
  • Histoire d'un Soir...
  • Chevauchées Fantasques ~ Haine d'une Valencienne.
  • Les rêves du vent d'hier.
  • En quête de l'absolu
  • Rien ne se perd...
  • Contes et légendes d'ici et d'ailleurs. [RP]
  • Odomar
  • Le Mat.
  • Souvenirs d'un mercenaire
  • Mes Divagations
  • Par le pouvoir d'Elion, pour Calpheon, au nom des Van Areis.
  • Une vie, un lieu, une histoire
  • Journal de Mepheryne Malkèbre
  • Etude sur les mystérieuses créatures sauvages venues de l'Est
  • Troupeau de Mihrsahr
  • blogs_blog_53
  • Mémoires d'un Homme
  • à effacer
  • Grimoires de l'Eglise
  • Le Journal de Falka.
  • Journal d'Erland Vargen
  • In nome di Polipo ...
  • Le Journal de Betsy Keldrahir.
  • blogs_blog_74
  • A supprimer.
  • La Danse des Hommes Libres
  • [La Minette Curieuse]
  • Extraits des carnets de Ragasac.
  • Chroniques d'une folie de sang et d'ombres
  • Le salon de Soma.
  • Les Whitmore
  • Banque privée Greywolf
  • Les Fuyu (Fuyunohitobito : Les gens d'hiver)
  • Les Vivaces
  • Précieuse pierre des sables
  • Fhalaine
  • La Route, glorieuses et passables aventures d'un Alvaro.
  • Devoirs et Honneur, Raison et Sentiments, la Voie du Guerrier.
  • Pierre qui roule n'amasse pas Mouss
  • Écume de lune et attrape-rêves
  • [HRP HUMOUR] Galancia
  • Chronique d'une adolescence gachée
  • Un tandem en terre inconnue
  • L'Ombre en Chacun de Nous
  • Tribulations
  • Chroniques désespérées
  • Digressions métaphoriques et autres aléas
  • La Famille d'Arkier Del Penne
  • Le Mal et le Bien se complètent
  • Entre Calme et Chaos
  • Le château sans nom
  • Héritage
  • [Annelsy] L'histoire d'un Lys
  • Journal d'aventure de Bondoulfe de Keplan, Héros choisi d'Elion.
  • Les divagations d'Adelais Dextrad, aussi nommé Althius
  • T'sisra, entre sorcellerie et vagabondage.
  • Le Culte d'Hadum
  • Calyos Calypsoy
  • Barbara & Joanna Maseccini
  • Réflexions et songes d'un fou
  • A SUPPRIMER
  • Carnet de Thykiliarae
  • Les Carnets d'Elena
  • Épitaphe pour un profane.
  • Les Passions Étranglées
  • Itinéraire d'un enfant de putain..
  • Dérives en pleine mer
  • Le Carnet de Meryl Thel'vas.
  • Chroniques Caméléoniennes.
  • Un rhum, deux rhum, trois rhum, ...
  • Le P'tit Chenapaon - Memory moments
  • En proie aux démons
  • Les Lames éclairées par la Lune.
  • A travers ses yeux.
  • Journal Intime d'Elena [RP]
  • Aunrae : " Histoires et Carnets "
  • Carnet d'aventure
  • Le Lapidaire
  • Page blanche
  • In Folio
  • Essai
  • Aquilon et Candidum
  • Magie, Colocation et petites emmerdes..
  • The Heidel Post

Calendriers

  • Calendrier Roleplay

Catégories

  • Les Royaumes
  • L'univers de Black Desert
  • Le Roleplay
  • Trucs et astuces

Catégories

  • Les lieux
    • Capitales, villes et villages
    • Lieux notables
  • Les habitants
    • Classes
    • Personnages importants
    • Peuplades
  • Politique et religion
    • Factions
    • Religions et divinités
  • Divers et vie quotidienne

Catégories

  • Guildes de Calpheon
  • Guildes de Balenos
  • Guildes de Mediah
  • Guildes de Serendia
  • Guildes de Valencia
  • Guildes d'Haso
  • Guildes sans domiciliation
  • Communautés sauf guildes
  • Archives

Catégories

  • Quiz Roleplay
  • Quiz Hors Roleplay

3 résultats trouvés

  1. Laissez moi vous présenter... Kadhel, marchand Valencien de sa fonction Caractéristiques Physiques Kadhel possède des cheveux noirs et des yeux marrons, ainsi qu'un collier d'une légère barbe. Il est d'une taille raisonnable, sans pour autant être un géant. Son physique lui donne un air jeune, mais il atteint bientôt la trentaine. Il est souvent vu avec une tunique de marchand valencienne (ni trop riche, ni trop pauvre) dans les milieux citadins, portant une claymore dans son dos. En dehors des villes, (notamment dans le désert), on peut le rencontrer habillé de façon plus aventurière, toujours avec cette même Claymore. Il n'affectionne pas les armures lourdes, préférant les tenues légères et la dextérité martiale. Il semble toujours souriant, n'apparaissant que très rarement contrarié. Ses yeux, analytiques, parqués derrière ses lunettes de verres, laissent penser à un homme calculateur et observateur. Son passé (ce que savent les gens très renseignés sur les mœurs et familles de Valencia) Kadhel, de son vrai nom Kadhel Valdera Sahazer, est originaire d'une famille noble influente à Valencia, la famille Valdera Sahazer (souvent raccourci en Sahazer, sans que cela soit choquant). Le père de Kadhel, Mahad Valdera Sahazer est un noble Valencien, qui s'est attiré les bonnes grâces de la famille Nesser depuis sa jeunesse. Il est grand et charismatique (bien que son âge le rattrape dorénavant), et exerce la profession de marchand. Il s'intéresse grandement à la cartographie, ce qui expliqua certains des voyages entrepris lors de sa jeunesse. Mahad est aussi un fervent croyant en Aal. C'est au cour de l'un de ses voyages d'étude que Mahad rencontra Lysann Vestelia, une jeune femme originaire d'Olvia, en Balenos. La jeune femme ne possédait rien, aucun titre, aucune terre, hormis sa beauté et sa gentillesse toutes deux éblouissantes. Mahad finit par tomber sous le charme de la jeune femme, et réciproquement. Lysann suivit Mahad en Valencia, et travailla durement pour être acceptée des Valenciens, Mahad manifestant pour sa part sa volonté de l'épouser, contre l'avis de son père. Lysann parvint finalement à gagner le cœur des Valenciens, fidèle croyante en Aal, travailleuse acharnée et apportant le bonheur autour d'elle. Elle exécuta le pèlerinage des sept sanctuaires malgré une constitution qui ne semblait pas apte à l'épreuve, en ressortant avec de terribles séquelles pour sa santé, mais belle et bien vivante. Suite à cela, Mahad l'épousa, son père ne pouvant plus s'y opposer. De la consommation de leur union naquit un fils, Kadhel, qui hérita du physique de son père et de la blancheur de peau de sa mère, cette blancheur que le soleil Valencien ne parvint jamais à faire bronzer. Mais la jeune dame, dont la santé était précaire après son pélerinage, succomba quelques années après la naissance de son fils, alors que celui-ci atteignait ses 5 ans. Elle tenu bon jusqu'au bout, priant Aal et faisant le bien autour d'elle, gardant le sourire jusqu'au jour où elle s'écroula dans la rue pour fermer à jamais les yeux. Mahad, sous la pression de son père, consentit alors par la suite à un mariage d'intérêt avec une noble dame Valencienne, prenant dès lors une nouvelle épouse, avec laquelle il eu deux fils (Davaar et Mardat) ainsi qu'une fille (Niyah). Kadhel et ses frères et sœurs furent éduqués de la même façon, apprenant les mœurs de la noblesse Valencienne, éduqués dans le confort, sans connaître le besoin. Dans sa jeunesse, Kadhel eut une histoire romancée avec une jeune fille d'une autre famille noble, mais rien qui ne soit impur. Chacun des deux partis conserva son intégrité. Il avait sinon de très bon liens avec sa sœur, qu'il faisait beaucoup rire, contrairement à ses deux frères qui pour leur part le voyaient un peu comme un rival. Vers ses 20 ans, Kadhel entreprit le pèlerinage des sept sanctuaires, afin de concrétiser sa foi pour la première fois. Bien que pratiquant, il n'avait jamais effectué celui-ci (car évidemment trop jeune). Le pèlerinage fut rude, mais au cour de celui-ci il se rendit compte qu'il n'avait au final rien accompli de lui même. Tout lui avait été donné, sa destinée tracée sur un tapis rouge, il ne bâtissait rien de ses propres mains. Sa simple naissance lui garantissait des privilèges que d'autres ne pouvaient obtenir. Il lui sembla injuste de tout posséder sans avoir rien fait pour le mériter, alors que certains bataillaient chaque jour pour trouver de quoi manger. Il remarque aussi qu'il était plus libre dans ce voyage qu'il ne l'avait jamais été auparavant. Au retour de son pèlerinage, il prit alors une décision qui allait changer à jamais sa vie. A un dîner familial, il expliqua à son père qu'il comptait quitter la famille et se forger de lui même. Il ne voulait pas que son nom l'aide, il ne voulait pas bénéficier d'un avantage quelconque de départ. Il voulait partir de rien pour construire de lui même un avenir. Son père s'y opposa fortement, arguant que son chemin avait déjà été tracé par Aal et sa bonté, et que c'était sottises de ne pas en profiter. De plus, Kadhel, comme tout noble, avait des devoirs envers sa famille et en tant qu'exemple pour le peuple. Il devait aussi prendre la succession de son père et de son commerce. "Pourtant, père, vous avez vous aussi dans votre jeunesse épousée ma mère, contre l'avis de votre père. On me l'a raconté maintes fois. Le regrettez vous ?" Mahad ne répondit pas, figé. Kadhel prit alors une dernière fois la parole: "Je fais ici ce qui me semble juste. Je suis désolé pour cela, père." Puis continuant en avançant vers la porte "Au revoir, père, mère, mes frères, ma sœur. Souhaitez moi bonne chance. Et sachez que vous restez dans mon cœur comme ma famille, bien que je m'éloigne à présent de vous et abandonne notre nom." Kadhel sortit de la pièce, puis de la résidence. Il ne revint jamais dans l'enceinte de la famille. Il se nomma dès lors Kadhel, et seulement Kadhel. Son père n'eut en effet d'autre choix que de lui retirer son nom, suite à la défection du jeune homme et à son départ allant contre son avis. De la même façon, la jeune femme noble avec qui il partageait une romance ne lui adressa dès lors plus la parole. Il se retrouva donc seul et sans le sou, ayant quitté sa famille et errant dans les rues de Valencia. La nouvelle se répandit vite, et il ne tarda pas à s'attirer des regards défavorables de la part de certains concitoyens. Une partie du peuple voyait avant tout un acte d'humilité, tandis qu'une autre partie y voyait un abandon familial sans cœur et une fuite de responsabilités. Son passé (ce que savent les gens qui le connaissent à Valencia) Kadhel se hissa en partant de rien, simple assistant pour un marchand de poteries. Bien que vu d'un mauvais œil par certains pour avoir quitté sa famille, il restait croyant de Aal et Valencien. Aussi parvint-il à trouver ce travail, après de nombreuses recherches, avec pour argument ses compétences commerciales. Il travailla ainsi en tant que personne du peuple pauvre, sa situation étant précaire et ses actions passées attirant toujours l'opprobre de certains citoyens. Il finit par se rendre compte que jamais il ne pourrait vivre sa vie comme il l'entendait en continuant ce métier, attirant de plus les foudres de certains clients, au grand déplaisir de son patron. Ne sachant que faire, il se lança dans un commerce risqué mais payant, celui des artefacts en provenance du désert noir. La chasse au trésor était un commerce profitable et connu à Valencia, mais peu revenaient couvert de succès. Il pouvait ainsi voyager librement, rester loin des regards du peuple, et commencer à se bâtir une situation en gardant un lien avec sa ville chérie. Très téméraire par rapport à d'autres, il risqua de nombreuses fois sa vie, travaillant parfois avec des gens plus ou moins douteux, afin de trouver des ruines et filons dans le désert. Il traversait l'étendue de sable pour vendre ses objets à Mediah (quand ce n'était pas Valencia), parvenant à nouer des liens avec de nombreux marchands de tout horizons. Il gagna donc un certain pécule, qu'il s'employa à dépenser pour libérer des esclaves, afin de leur permettre de vivre une nouvelle vie. L'un de ceux-ci, Agord'ul, un géant venu des clans et tribus du désert, devint d'ailleurs un ami de confiance, le secondant dans son commerce. Le géant s'adapta notamment à la vie à Valencia, se montrant aussi très discret et intelligent pour un géant. Kadhel voue une confiance sans bornes à Agord'ul, qu'il surnomme parfois Agord. Tous ces faits lui permirent de devenir un marchand respectable, faisant même la connaissance de Marzana de la ligue Lavinia et de certains représentant de la guilde marchande de Crow. Il mit en tout 9 ans de sueur et de labeur pour bâtir tout ceci. Le marchand effectue le pèlerinage chaque année, croyant fermement en Aal et en un monde de paix. Ces faits lui permirent d'effacer un peu son acte passé vis à vis du peuple Valencien récalcitrant à sa défection. Il aime Valencia et son peuple, revendiquant clairement Valencia comme la plus belle et plus sage ville au monde. Il est néanmoins réfractaire aux idéologies fatalistes et racistes qui peuvent habiter le cœur de certains citoyens. Il vit en périphérie de la ville, même s'il passe le plus clair de son temps à Mediah ou dans le désert, à cause de son commerce. Le marchand est connu notamment pour apprécier particulièrement les gens qui se lancent dans la vie et tentent de vivre leurs rêves, ou qui brisent les conventions pour tenter de progresser d'eux mêmes. Il restera d'ailleurs vu de travers par certains concitoyens puristes, qui le jugent trop "laxiste" sur certaines choses. Actuellement Actuellement, Kadhel essaie d'ouvrir de nouvelles routes commerciales vers les pays d'occident (ce qui s'avère difficile, n'ayant que très peu de connaissances sur celui-ci et ses usages). Il est parti seul, aimant l'aventure, laissant Agord gérer les affaires. Mais il possède aussi le but caché de réunir des alliés et partenaires de confiance, afin d'accomplir son objectif final : Donner à tout un chacun l'occasion de vivre une vie plaisante. Il est très ouvert d'esprit, mais semble particulièrement adhérent aux enseignements d'Aal, notamment ses valeurs. Il aura pour sa part revendiqué être un grand marchand en occident ou un peu enjolivé certaines choses, mais il se le permet car les artefacts du désert sont monnaies rares dans ces pays. Aussi désire t-il impressionner un peu de potentiels partenaires afin de favoriser ses chances de conclure un marché. Bien que vivant "raisonnablement" de par son statut de marchand, Kadhel n'est plus noble et ne roule pas sur une fortune colossale. Il garde de l'argent pour vivre et payer ses employés, mais ne vit pas dans le luxe, qu'il juge inapproprié. Il préfère dépenser le reste de son argent pour aider des gens à accomplir leurs rêves ou pour libérer des esclaves. Du moins, lorsque ses revenus sont assez fructueux. Kadhel et sa famille Kadhel n'a plus aucun lien avec sa famille, si ce n'est sa sœur. En effet Niyah a toujours adoré son grand frère, et ne pouvait se résoudre à totalement le délaisser. Ils se parlent parfois quand ils en ont l'occasion. Kadhel porte autour de son coup un talisman offert par sa sœur, qui ne le quitte jamais. Ce talisman a visiblement une valeur immense à ses yeux. Il lui a été offert pour lui rappeler que sa sœur est toujours à ses côtés, et qu'il ne doit pas mourir (une prière de sa sœur envers Aal pour garder Kadhel en vie). Kadhel nourrit l'espoir qu'un jour son père acceptera son choix et reconnaîtra le chemin qu'il a prit. Kadhel et son commerce Le commerce se nomme "Les Secrets du Désert". Il est géré par Agord'ul et Kadhel. Se devant d'avoir un nom de famille, il utilisera celui de sa mère biologique, Vestelia. Ce commerce reste très fermé à l'extérieur, le marchand vendant ses produits directement à l'étranger ou à de plus grosses organisations. Son commerce sera détaillé dans le post suivant. Kadhel et Agord'ul La relation que partage les deux hommes est profonde et sincère. Ils ont entièrement confiance l'un en l'autre, Agord'ul ayant plusieurs fois aidé Kadhel à se tirer de situations périlleuses (ou désastreuses), et réciproquement. Il est fort à parier que la perte d'Agord'ul serait un immense coup pour Kadhel.
  2. ævintýri

    /* CSS Aevintyri */ /*--------------------------------------- TITRES ET EFFETS TEXTES ---------------------------------------*/ .title { font-style: normal; opacity: 1; text-align: center; } .title > first {color:#F3C354 !important; letter-spacing: 3px; font-family: 'UnifrakturCook', cursive, 'Cambria', 'Times',serif !important; font-size: 40px !important; } .bg li::first-letter, .bg p::first-letter { color:#E5B554; font-size: 140%; } st, .st { color: #F6D9B4; text-align: justify; font-variant: small-caps; font-weight: 100 !important; font-size: 12px; letter-spacing: 1px; line-height: 90%; } name, .name { color: #725D49; text-align: justify; font-variant: small-caps; font-weight: 100 !important; font-size: 13px; letter-spacing: 1px; line-height: 90%; } .bg h1 { border-bottom: 1px solid black; text-align: right; padding: 5px; font-family: 'UnifrakturCook', cursive, 'Cambria', 'Times',serif !important; } .bg h2 { text-align: left; padding: 5px; font-family: 'UnifrakturCook', cursive, 'Cambria', 'Times',serif !important; } .bg h4 { color: #D9BF77; letter-spacing: 3px; font-family: 'UnifrakturCook', cursive, 'Cambria', 'Times',serif !important; text-align: justify; font-size: 25px; text-transform:lowercase; } .bg h5 { color: #A69054; letter-spacing: 1px; font-family: 'UnifrakturCook', cursive, 'Cambria', 'Times',serif !important; text-align: justify; font-size: 20px; text-transform:lowercase; } .bg legend { color: #735145; text-align: justify; font-family: 'Oswald', sans-serif; font-weight: 100 !important; font-size: 25px; letter-spacing: 2px; line-height: 90%; padding: 5px; padding-left: 50px; padding-right: 50px; text-shadow: 1px 1px 0px #323232, 1px -1px 0px #000; } /* __ Separations __ */ .info_left {float: left; margin: 5px; margin-right: 20px; display: inline; width: 350px; position: relative; margin-left: 0px; margin-top: 30px !important; } /*__ Redux __*/ .redux300 { width: 300px !important; } .redux250 { width: 250px !important; } .redux200 { width: 200px !important; } .redux100 { width: 100px !important; } /*__ Player __*/ .player300 { float: left; margin: 5px; margin-top: 5px; margin-right: 5px; margin-left: 5px; margin-right: 5px; display: inline; width: 350px; position: relative; margin-left: 10px; margin-top: 30px !important;} /* ___ BLOCS ___ */ .bg { width: 80%; font-family: Cambria, Times; font-size:14px; line-height: 1.4em; padding-bottom: 20px; text-align: center; background-size:cover; margin: auto; position: relative; margin-top: 50px; } .informations { position: relative; top: 20px; margin-bottom: 20px; } .info_right { text-align: justify; padding: 5px; vertical-align: top; margin: 5px; margin-bottom: 15px; display: block; width:100%; } .app_left{float: left;} .app_right { float: right; } .bg fieldset { border: 3px double #884F19; border-radius:3px; border-bottom: none; border-left: none; border-right: none; position:relative; width:95%; height:auto; padding:20px; text-align: justify; margin: auto; margin-bottom: 30px; /*box-shadow: 8px 8px 0px #aaa; */ } /* Bloc réputation */ .bg blockquote::before { content: '\275d'; font-size: 50px; top: 15px; color: #000; text-shadow: 0 1px 1px rgba(255,255,255,0.1); position: relative; padding: 2px; margin-right: 5px; } .bg blockquote { border-top:none; border-bottom: none; padding-left: 10px; padding-right: 10px; margin-bottom: 30px; } .bg blockquote .author { border-top: 3px solid; position: relative; top: 20px; text-align: right; } ul li {list-style: none;} /* __ Primes __*/ .prime { background: pink; box-shadow: 0px 1px 3px rgba(0,0,0,0.4); text-align: center; margin-bottom: 10px; margin-top: 10px; padding: 20px; font-family: 'Oswald', sans-serif; background: url('http://image.noelshack.com/fichiers/2017/16/1492566301-untitled-3.png') center center; filter: sepia(30%) contrast(90%); color: #F2E1C8CC; text-shadow: 1px 1px 0px #999999, 1px -1px 0px #6B6B6B; } .prime > div { font-family: 'UnifrakturCook', cursive, 'Cambria', 'Times',serif !important; font-size: 25px; } .thumbnail { position: relative; width: 350px; height: 350px; overflow: hidden; background: url('http://image.noelshack.com/fichiers/2017/16/1492566301-untitled-3.png') center center; filter: contrast(150%) drop-shadow( 0px 1px 3px rgba(0,0,0,0.4)); } .thumbnail img { position: absolute; left: 50%; top: 70%; height: 100%; width: auto; -webkit-transform: translate(-50%,-50%); -ms-transform: translate(-50%,-50%); transform: translate(-50%,-50%); background: url('http://image.noelshack.com/fichiers/2017/16/1492566301-untitled-3.png') center center; opacity: 0.7; filter: sepia(20%) contrast(90%); position: absolute; clip: rect(0px,350px,430px,0px); } .thumbnail img { width: 100%; height: auto; } /* __ PNJ/Présentations __*/ role, .role { font-family: 'Cambria' !important; } .PNJ .info_left { margin-top: 0px !important; margin-right: 10px !important; width:53%; } .PNJ .info_right { width: 43%; display: inline-block; margin-bottom: 10px; margin-top: 10px; padding: 10px; background: url('http://img4.hostingpics.net/pics/138551weed.png') center center; filter: sepia(30%) contrast(90%); box-shadow: 0px 1px 3px rgba(0,0,0,0.4); } .PNJ .right-fond { background: #e6d5a9; border: 1px solid #d5c190; box-shadow: 0 0 25px #dcc691 inset, 1px 1px 1px #d8c596; padding: 2px; } .PNJ .right-inside { background: #dac89a; font-family: 'Cambria' !important; border: 1px solid #8f734f; box-shadow: 0 0 25px #d0b97f inset, 0 0 3px rgba(107,91,47,0.43); margin-top: 0px; line-height: 12px; padding: 5px; font-size: 12px; height: 285px; overflow: auto; color:black; } .right-inside p { padding:0px; margin: 0px; } .right-inside p::first-letter { color:black; font-size: 100%; } .right-inside st{ color:#624224; } .second { height: 105px !important; } .PNJ .prime { background: yellow; box-shadow: 0px 1px 3px rgba(0,0,0,0.4); text-align: center; margin-bottom: 10px; margin-top: 10px; padding: 10px; font-family: 'Oswald', sans-serif; background: url('http://img4.hostingpics.net/pics/138551weed.png') center center; color:#624224; text-shadow: 1px 1px 0px #999999, 1px -1px 0px #6B6B6B; } .PNJ .prime > .fond { font-family: 'UnifrakturCook', cursive, 'Cambria', 'Times',serif !important; font-size: 25px; background: #dac89a; border: 1px solid #8f734f; box-shadow: 0 0 25px #d0b97f inset, 0 0 3px rgba(107,91,47,0.43); margin-top: 0px; padding: 2px; } .PNJ .prime > .fond hr { border: none; border-top: 1px solid #b59e70; margin-bottom: 10px; margin-left: 5px; margin-top: 10px; text-align: center; } .PNJ .prime > .fond .inter-border { border: 1px solid #b89f6a; padding: 7px; } .PNJ .thumbnail { position: relative; width: 350px; height: 350px; overflow: hidden; background: url('http://img4.hostingpics.net/pics/138551weed.png') center center; filter: contrast(150%) drop-shadow( 0px 1px 3px rgba(0,0,0,0.4)); } .PNJ .thumbnail img { position: absolute; left: 50%; top: 50%; height: 100%; width: auto; -webkit-transform: translate(-50%,-50%); -ms-transform: translate(-50%,-50%); transform: translate(-50%,-50%); background: url('http://img4.hostingpics.net/pics/138551weed.png') center center; opacity: 0.8; position: absolute; clip: rect(0px,350px,430px,0px); } .PNJ .thumbnail img { width: 100%; height: auto; } .PNJ .right-inside strong { text-align: justify; font-variant: small-caps; font-weight: 100 !important; font-size: 12px; letter-spacing: 1px; line-height: 90%; } .PNJ p {margin-bottom: 7px; margin-top: 7px;} .clear { clear:both; } ævintýri Entre les doigts teintés de carmin s'écoule l'or des fous, les pièces frappées de sceaux inconnus, poinçons douteux que l'on remarque à peine. De dextre à sénestre les biens transitent, les contrats se font et se défont. Pas de petit profit pour l'ævintýri, groupement hétéroclite d'indépendants farouches. A l'affût des arrangements lucratifs, des rumeurs, des fables et des légendes, ils pourfendent les mythes pour en arracher les richesses et les revendre aux plus offrants. Dans une course à la fortune ou à la survie, ils laissent peu de place aux états d'âme, personnalités fortes et souveraines ne se rassemblant que sous l'étendard d'un or sonnant et trébuchant dans une organisation sans faille. Leur réputation est vacillante, ni bonne ni mauvaise, d'une neutralité crasse et surtout tributaire de ceux qui composent la troupe aux valeurs relatives. Spectres discrets entre les allées ordinaires, leurs oreilles et leurs yeux trainent partout, les phalanges souillées se portent déjà aux lames, aux carnets et aux bourses, prompts comme ils sont à couper l'herbe sous le pied du premier venu. Les malins louvoient entre les contraintes et les règles, tentent de s'affranchir de tous, de Xian et des taxes de Calphéon. Parce qu'ils veulent tout. L'argent, la tranquillité. Le monde. Chacun pour soi mais tous pour tous semble être leur crédo, tout en nuances et paradoxe. La règle qu'ils invoquent est celle de l'argent pour monarque, le profit souverain au-delà du bien commun, les rusés flirtent avec les ombres sans jamais s'y plonger, ne jamais céder à l'appel du gouffre. Ils sont chasseurs, marchands, mercenaires, aventuriers, opportunistes. Rois, fous, chevaliers. Peut-être votre voisin, votre frère. Peut-être la lavandière du coin, le pilier de comptoir, le gosse qui mendie. L'affiliation n'est pas gage de malhonnêteté, ni d'honnêteté, d'ailleurs. Ils sont tour à tour pions sur un échiquier ou marionnettistes, cartes à abattre au gré des situations dans une stratégie tyrannique, au nom de l'indépendance royale, la liberté sacrée. Des rues pavées d'Heidel aux dalles de marbres de Calphéon en passant par les allées boueuses de Glish, les langues se délient et persiflent les rumeurs, les on-dits. Entends-tu les murmures ténus des indiscrets ? Le marché reprend vie, les contrats s'envolent, le galop fou des destriers embarquent les idiots à la chasse aux chimères. Explications HRP Le projet est encore en construction et toujours susceptible de changer. Mais s'il vous intéresse, que vous avez des questions ou si vous avez un quelconque commentaire, vous êtes les bienvenus dans ma boîte MP, sur Discord ou en whisp en jeu sous Fawn_Morangias, Sihwan ou même William_Johnson. Concrètement, qu'est-ce qu'on est, qu'est-ce qu'on fait quoi ? Aevintyri est un regroupement de personnes aux personnalités diverses. Elle est placée en opposition à Xian et sous la houlette partielle de la ligue du Rat noir et de Crow. Ils ne sont pas connus en tant qu'organisation réelle, n'ont pas de nom reconnu et les liens entre chaque membre sont indépendants de leurs rôles dans la guilde. Aventuriers opportunistes, certains sont également derrière le commerce de recel sous nom d'Hermès. Ils vendent ce qu'ils pillent et récupèrent, sans aucune honte. Ils ont chacun leur vie, leurs activités et faire partie du groupe n'empêche certainement pas de faire ce que l'on veut. La seule règle est de ne trahir ni les membres, ni l'organisation, il en va de l'intérêt de chacun. Ainsi, à moins d'une raison particulière, les membres ne sont que rarement pleinement conscients des activités de tous. L'idée est de ne pas tomber tous ensemble, d'avoir toujours une solution de repli. Elle n'a présentement pas de QG ou peu importe parce qu'on a trop la flemme de le faire. On y fait quoi du coup ? Le projet Hermès nous permet d'ouvrir des events plus communautaires sans que ce soit forcément de grande ampleur, proposer quelque chose d'alternatif pour animer des points RPs ponctuels, en plus des campagnes et events de la guilde. Néanmoins, on peut parfaitement être un aventurier indépendant et chasser l'artefact, le monstre, la légende sans jamais savoir ce qu'il advient de ce que l'on récupère. Être Aevintyri n'oblige pas à être membre des Caprices d'Hermès et l'inverse est également vrai. Le but est vraiment de créer du RP, squatter des points de taverne, bouger, développer nos persos. Plus d'infos & contacts Sujet guilde | Sujet forum | Contacts: @Aqen @Venattus @Gueule Marché noir:Les Caprices d'Hermès Marché noir, recel, affilié à la guilde des marchands de Crow et surtout à la ligue du rat noir. Brigands, dissidents et discrets opportunistes. Sujet guilde | Sujet forum Contacts: @Aqen @Venattus @Gueule