Drelnas

Membres
  • Compteur de contenus

    248
  • Inscription

  • Dernière visite

Profile Song

À propos de Drelnas

Informations RP

  • Personnage principal
    Nennius Delmeth

Visiteurs récents du profil

768 visualisations du profil
  1. De l'insécurité des routes à la montée des tensions entre Serendia et Calphéon, bon nombres de sujets fusent autour des conversations, et il y a comme d 'habitude autant d'avis que de concernés. Le dernier incident en date mettant en cause une famille marchande d'Heidel dont l'Aînée aurait été enlevée est sur toutes les lèvres. Entre ceux scandalisés, ceux inquiets et ceux prompts à ratisser la région au peigne fin pour faire bonne mesure la nouvelle gonfle et amplifie au cours de la journée. Dorénavant on ne narre plus les exploits du tristement célèbre Boucher d'Heidel et de ses frasques avec la garde et les Greywolf mais du nouveau croque-mitaine à la mode, le Gunmar qui serait selon certains le géant commanditaire de l'attaque des Delonyrs. Certains disent même que les casques à cornes se vendent comme des petits pains depuis cette nouvelle. Comme quoi le malheur des uns. D'ailleurs en parlant du Gunmar certains radicaux estiment que l'attaque des Delonyrs n'est qu'un prétexte pour mettre à mal les routes puis les relations reliant Calphéon à Serendia, et ils y voient peut-être un acte patriotique et indépendantiste. En effet dans certains milieux "autorisés" on ne se prive pas de clamer haut et fort que si Serendia avait conservé la Souveraineté qui devrait être la sienne, les routes seraient moins merdiques et la gamine serait chez ses parents, au chaud ~ fin de citation. Un vieil ivrogne qui devait livrer sa charrette de foin à Calphéon affirme quand à lui avoir eu la chance de tomber sur un émissaire d'Elion qui l'avait averti que s'il s'aventurait plus loin il mourrait.. à quelques centaines de mètres à peine de l'attaque de la veille. Providence ou.. hallucination ? Nul ne saurait le dire car le vieil homme s'accroche à son discours autant qu'à son outre de pinard.. Ou peut-être est-ce un peu de tout et quelque part une main invisible place ses pions dans l'ombre, qui sait...
  2. De nouvelles affiches toutes fraiches suite à l'incident sur les routes d'Heidel à Calphéon furent copieusement distribuées et répandues ....
  3. Bienvenu à toi
  4. Depuis plusieurs semaines nous enchainons campagne sur campagne ce qui fait qu'on est en déplacement, après avoir été pas mal de temps à Ephéria ou on a eu le loisir et le plaisir de proposer du RP sauvage, voir d'intégrer les voyageurs à nos scènes/évents, chose à laquelle je tiens particulièrement. Je ne sais pas combien de temps nous serons délocalisés ni où nous atterrirons. Il est vrai hélas, que le jeu en lui même essouffle certains membres dont moi, et que mis à part le RP BDO n'est plus aussi intéressant..
  5. Le corps du fameux 'Alchimiste Brad' Lauren a été retrouvé dans le sous sol d'un entrepôt au 1-2. L’entrepôt serait enregistré au nom du patron de la compagnie D.T.C. qui demeure introuvable, de même que la responsable locale de la compagnie en Serendia. Deux avis de recherche ont été lancés à leur encontre à qui les ramènera suffisamment vifs pour être interrogés par la Garde. L'épouse du principal suspect aurait été vue et interrogée en cellule dans la journée..
  6. Alentours de Keplan, Manoir des Allenhalls. La poudre.. La terre éventrée qui retombe comme une pluie fine et collante.. La peur.. La mort.. encore. C'est peut-être notre dernier combat, nos derniers instants vivants, tous ensembles. Et je n'ai pas pris le temps de leur dire à certains à quel point ils comptent pour moi. Un regret de plus sur un liste qui commence à dégueuler. Une tâche de plus sur une vie semblable à une nappe après un banquet. Mais peut-être la dernier tâche qui sait... Le Manoir était truffé de piège autant qu'une vielle pute qui tapine sur les quais ; on savait où on allait, mais on savait pas sur quoi on allait tomber. Et par mes couilles, il l'avait sacrément bien garni de défenses son Manoir l'autre enculé. Les pièges ça on s 'en doutait. Mais ces putains de statues.. J'en ai mouillé mes draps ces dernières nuits. Tu les vois, tu tournes le regard une seconde elles sont plus là..Elles sont dans ton dos. Et si tu les perds trop longtemps de vue... Putain Aithe a failli y laisser la vie, et son bras à défaut. Mais ça c'était la mis en bouche. Parce qu 'à l'intérieur il y avait comme gardiens toutes ses expériences ratées. Ratées mais pas inoffensives les saloperies. Je me rappelle encore la claque que j'ai pris par le Ruzgar foiré. Il était p'tet foiré le machin, mais il m'a fait traversé la pièce d'un revers. Pis après Ruzgar y avait le faux Atesi et la fausse Sylph.. On était dépassés. Surclassés par l'ennemi. Surtout qu'une fois le dernier gardien tombé, il en restait un. Et quand je dis un, c'est pas la moitié d'un. Imaginez un machin de plusieurs dizaines de mètres de haut qui était tapi dans le sous sol du Manoir. Une créature résultant de la fusion d'Atesi et de Ruzgar, la terre et le feu réunis.. dans un Behemoth de lave et de roches incandescentes. Fallait fuir sinon on allait y rester. Sauf que devine qui attendait dehors..? Beh oui ces putains de statues. Sans oublier les pièges qu'on avait pas déclenchés à l 'aller qui risquaient de nous péter à la gueule. Grâce à Sylph, la vraie, on a pu se replier. Amochés, déglingués pour la plupart, mais on était vivants. Sauf que coincés à Keplan on ne pouvait rien faire. Il ne restait "qu'un" seul ennemi pour enfin en finir avec les plans macabres et mégalos de cet enculé d'Alabaster. Mais comment abattre un machin gros comme une montagne..? Sans me vanter, pour une fois, j'ai eu un éclair de génie, où comme disent les alcolos un "moment de lucidité" p'tet. Car pas très très loin, ma frangine Illyadora avait fait stocker des canons et des mortiers à Glish pour une mission qui lui tenait à cœur. Et déjà, symboliquement et psychologiquement, aller cogner la bestiole de lave à coup de canon ça me rassurait déjà un peu plus.. Les autres non plus ont pas chômé. Chacun de son côté avait renforcé son armement pour blesser et abattre cette engeance et récupérer l'artefact maudit qu'elle protégeait. Les sœurs Élémentaires acceptèrent d'user de leurs pouvoirs pour enchanter certains équipements. Il restait aussi ces connasses de statues mais j'avais un plan pour leur faire leur fêtes à ces salopes. C'était simple, basique, mais efficace. Pilonner le Manoir et ses alentours pour exploser les statues et faire sortir la bête de son trou. Au passage on aurait désamorcé les pièges restants. Une fois la bête sortie, on la finirait aux canons dont certains avaient des boulets spécifiques à notre problème. Sauf que rien n'est jamais simple. Ce qu'on savait pas c'est que de l'autre côté de la maison, y avait un cimetière. Et un cimetière pour un connard comme Alabaster c'est comme donner à un gosse un bac à sable pour s'amuser... Et il s'est bien amusé l'enculé croyez-moi... On a vu les ancêtre de la famille Allenhall marcher à nouveau pour fondre sur nous. Franchement dégueulasse le mec.. Ce combat là fut moins facile que prévu, car imprévu au final et tandis que le dernier illustre ancêtre mourrait pour de bon, un grondement sinistre ébranla toute la zone. La Bête sortait de son trou... Et bah on était pas dans la merde encore tiens... Si on fuyait de nouveau on aurait attiré sur Keplan cette monstruosité et on aurait fait augmenter la liste de victimes. Toute façon Illyadora voulait pas reculer. Bon après tout Alabaster c'est son demi frère, j'peux comprendre qu'elle ait les boules même si elle le dit pas trop. Et puis si on se tirait on perdait les canons et notre meilleure chance d'abattre la bête. Je suis pas un héro. Je l'ai jamais été et je le serai jamais. Déjà parce que ça crève jeune et inutilement. Et puis parce que j'ai pas le "truc" qui faut surement. Sur le moment je regrette d'avoir emmené ces hommes et ces femmes ici. Ils vont peut être mourir, à cause de moi. Enfin à cause d 'Alabaster à la base mais bon j'ai ma part de responsabilités.. J'espère que je me suis pas chier dessus en établissant mon plan de bataille. Putain c'est ça que ressentaient les officiers à la guerre quand on partait à la filoche ? Je veux pas mourir. Et je veux surtout pas perdre l'une de ces personnes qui sont là à mes côtés à ce jour. Si y a un Dieu quelque part, ou un truc qui y ressemble.. quelque soit son nom, quelque soit le prix à payer.. faîtes que ma famille s'en sorte... On a commencé à le canarder bon pied bon œil. Mis à part le sol qui tremble quand il se déplace, on tenait. Et comme d'habitude c'est parti en couilles comme un feu de paille. Narasen semble t-il avait encore utilisé ses cartes maudites et là encore les cartes s'étaient retournées contre nous. Une partie du groupe fut pris de terreurs et d'hallucinations. Certains virent Alabaster réincarné prêt à nous attaquer... les canons ont cessé de tirer vu la panique générée. Le Behemoth a repris du terrain et.. J'ai pas les mots. J'sais pas comment décrire ça tellement ça a été vite et que ça me paraît irréel. La Bête.. a réussi à se saisir d'Ilya' et... Mais pourquoi j'ai prié les Dieux moi?? Pour quoi au final ? Voir ma frangine se faire broyer vivante par l'énorme main de lave qui l'a ensuite jetée comme une couche usagée..? J'ai rien pu faire. Rien. Et ma sœur est morte sous mes yeux. La bataille venait d'être renversée. Nos armes étaient au final inutiles et dérisoires face à la puissance du Béhémoth. Nous étions partagés mais il fallait leur demander. Leur demander le sacrifice ultime. Et elles ont accepté. Elles n 'étaient pas obligées, nous ne sommes que des mortels après tout. Mais elles ont accepté de fusionner à leur tour pour affronter la créature d'égales à égal. Ainsi Sylphe, incarnation d'un esprit primordial de vent et sa sœur Sû déesse de l'océan ne firent qu'une seule et même créature. C'était terrifiant et spectaculaire à la fois. Un duel de monstres de cette puissance...jamais je n'aurais cru voir ça de mon vivant et pouvoir le raconter. Et là cet enculé de behemoth a moins fait le fier mine de rien. Les filles réunies en une seule lui ont copieusement fait sa fête, mais une fois le combat fini... Il ne restait plus que Sylph. Sû n'était plus, consumée dans cette tempête d'eau et d'orage. Adieu ma Déesse des océans, moi qui espérait finir mes jours en ta demeure.. Le Behemoth était détruit, réduit à un tas de pierres chaudes encore fumantes. L'artéfact avait été retrouvé dans ses restes. Il ne restait plus qu'aux mages et aux sorcières à briser le sortilège qui liait Alabaster à ce monde et si possible libérer Ruzgar et Atesi prisonniers à l'intérieur. Et après..? Je contemplais le corps de ma Sœur, et déplorait la perte de ma Déesse. Ma famille était meurtrie, blessée. Une simple brise suffirait à la faire se déchirer... J'avais un vide immense en moi que je saurais expliquer. Je me souviens avoir pris la dépouille d'Illyadora et d'avoir laissé la suite à Narasen et Sadusga, mais après... je n'ai que de vagues souvenirs. Il y avait un phare éteint.. du noir.. une eau déchaînée... Merde...
  7. Ca remue encore chez la D.T.C. semble t-il. Après que les différents membres de la Compagnie jusque là éparpillés de Valencia à Calphéon sont à peine retournés à la maison mère, voici que la devanture du Bistro-Dépôt est embousée de montures et de carrioles qu'on charge comme pour une expédition. On murmure aussi que les soucis de trésorerie sont réglés, Elion sait comment le truculent amiral a payé ses créance non pas rubis sur l'ongle, mais en DIAMANTS.. Certains badauds s'étonnent vu que la situation avec les pirates n'est pas totalement réglée d'autant plus que les chantiers navaux tournent à plein régime pour remettre la flottille à flot. Mais qu'est ce qu'ils fabriquent encore..?
  8. Welcome
  9. Ephéria.. Des tas de planches encore fumantes, des échardes pleines de sang voir où il reste un bout de chair. Voilà ce qui reste de ma flotte en gros. Ah certes, on a gagné.. Certes on a éliminé le second de Montagues, et repris ses bateaux. Mais bizarrement, même si j'ai frôlé la mort de si près que j'ai pu à un moment sentir ses doigts glacés le long de mon échine, j'ai pas envie de danser la gigue sur le pont ou faire un retour triomphal à Ephéria. Bien au contraire si tu veux tout savoir. Oh bien sur la "phase 1" est accomplie, mais à quel prix putain... Par les Dieux, s'ils existent ces cons là, mais quel gâchis, quel merdier..! Tout ça pour quoi au final ? Oui le commerce maritime peut reprendre. Oui Montagues ne peut plus recevoir de renforts par Terrmian pour son plan final. Mais ça a coûté bien trop cher en vies cette ... "victoire" si on peut appeler ça. Sans rire c'est comme si le champagne avait un goût de pisse âcre. J'ai vu trop de bons marins, de bons gars finir les boyaux à l'air ou terminer au fond de l'océan en une bataille. J'en ai vu des boucheries quand j'étais soldat.. Mais je commandais pas à l'époque. Ces marins qui composaient mon équipage j'en connaissais certains depuis des années, je connaissais leur femme - en tout bien tout honneur hein - voir leurs gosses. Et ils sont morts, sous mes ordres. Et ça putain, ça fait mal crois moi. Mais y a pas qu'eux. J'ai failli perdre ma femme, Aithe, et ma frangine Ilya. Et là je te garantis que j'ai paniqué et que je me suis senti mal. Comme si tout s'écroulait. Comme si.. j'avais plongé à nouveau dans la Mer du Chaos et avalé l'eau d'un coup pour m'y noyer. Sans elles y aurait pratiquement plus de lumière dans cet endroit terrifiant... Et me voilà redevenu un mioche paniqué à l'idée d'être tout seul dans le noir, comme une grosse merde. On est rentrés au Port la queue entre les jambes. Victorieux mais sombres. Une armada en piteux état, des équipages décimés pour certains. Et des blessés à la pelle. C'étaient mes gars. Je suis responsable de cette merde. Les badauds ont commencé à gueuler, à montrer leur joie et leur sympathie, mais ils ont vite fermé leurs gueules eux aussi quand ils nous ont vu vomir par dizaines des blessés de chaque navire. Aithe et Ilya ont été mises hors de danger, mais combien n'ont pas eu cette chance ? Égoïstement je suis soulagé que leurs heures ne soient plus comptées, et j'en ai pas honte. Mais la honte, la culpabilité je les ai bien senties quand je suis passé, maison par maison, auprès des familles des défunts. C'était moi l'Amiral, c'est mon devoir d'assumer et d'endosser cette responsabilité. Et ça fait chier. Ca fait chier parce que j'ai beau avoir une putain de grande gueule et une répartie acérée, qu'est-ce que tu veux répondre à une famille en deuil ? A une veuve enceinte ? A un chiard qui te regarde les yeux plein de larmes et de colère parce que son papa rentrera pas..? En plus moi j'ai jamais eu de père, qu'est-ce que tu veux que j'y réponde sans déconner..? Alors je serre les dents et j'encaisse. J'endure. Et ça fait mal, parce que la colère, la douleur des famille est plus que justifiée. Qu'est-ce qu'elle en a à foutre la jeunette que son mari soit mort pour une cause saine et juste ? Comment elle va becter à présent alors qu'elle est toute seule pour élever les gosse avec une paye de merde comme vendeuse..? Qu'est-ce qu'il y comprend le môme à l'honneur et aux valeurs sur le moment ? Lui il voit que son papa viendra plus jouer avec lui, ne lui racontera plus d'histoires de marin le soir avant de dormir. Je me maudis de m'être lancé là dedans. Pourquoi y a pas eu un vrai héro qui s'en est chargé de cette histoire ? Pourquoi ça me tombe dessus..? P'tet que y en avait plus de disponible, ni de vivant. Parce que ce genre d'épopée c'est vraiment un coup à mourir jeune, et de manière dégueulasse, vraiment. On vit vraiment dans un monde de merde si à présent on ne trouve plus de preux chevaliers et nobles combattants sous la première caillasse venue. Du coup c'est aux salopards et aux enfants de putain de se salir les mains et d'aller dénouer ce sac de merde. Mais moi je suis pas un héro, ni un champion. Et je me retrouve Amiral.. Et je me dis que tout ça, c'est ma responsabilité . J'ai rarement eu autant envie de plonger la tête la première dans la Mer du Chaos j'te jure..
  10. La flottille de la D.T.C. serait rentrée tôt le lendemain matin au port. Elle serait plus importante qu'à son départ et aurait donc repris à l'ennemi plusieurs navires mais tous accusent des avaries qui nécessiteront des réparations.. Toutefois il est à noter que ce ne fut pas un retour triomphal ou en fanfare contrairement aux habitudes de la compagnie. On a pu voir des mines sévères, attristées et inquiètes. Sitôt amarrés, les navires auraient dès lors commencé à évacuer vers les soigneurs locaux les blessés qui se montrent nombreux. Les pertes quand à elle sont importantes en fonction des équipages. Le blocus ennemi serait à présent levé, et une voie maritime sûre aurait été établie et transmise aux locaux comme à la garde de Trina, les autres ayant été minées.
  11. Côtes Terrmian... Ça pue la mort. Et j'dis pas ça uniquement à cause des mecs qui jonchent le pont de mon navire les tripes à l'air. Là ça pue vraiment pour mon cul... Par où commencer ? Déjà par la base ; les héros et les bon samaritains ne vivent pas vieux. Mais qu'est ce qui m'a pris de vouloir m'attaquer à cet Amiral Pirate..? L'orgueil ? La rancune ? Va savoir. Et puis au point où j'en suis je m'en fous.. J'aurais beau geindre et dire que c'est lui qui a commencé en voulant nous braquer notre chargement lors d'une course, voir qu'il a remis ça en voulant nous couler dans les eaux de Mediah, qu'est ce que ça changerait ? Ce mec est venu jusqu'à Ephéria récupérer les mecs qu'on avait choppé lors de leur tentative d'abordage. J'ai tenté de négocier avec ce type. La négociation j'adore ça, et puis là je me suis fait mousser t'imagine même pas. Si j'avais réussi, si j'avais trouvé une solution pacifique mais tu m'aurais entendu me pavaner pendant des années après un coup pareil. Mais on négocie pas avec les types qu 'ont plus rien à perdre. Ce mec, Montagues, c'était jadis mon héro quand j'étais soldat. Ce type était une légende, un amiral de Trina qui s'est sacrifié pour sauver ses gars. J 'aurais tué à l'époque pour avoir un chef comme ça. Mais à présent c'est plus le même homme. Ce type est prêt à s'allier et à fédérer des pirates pour servir ses intérêts. Et ses intérêts vont contre les miens. C'est pour ça qu'après des semaines de boulot et de préparation, on a enfin lancé l'offensive. L'objectif était de briser le blocus que cet enfoiré a instauré autour de la côte Terrmian. Mais c'était plus facile à dire qu'à faire car Montagues tient en respect la flotte de Trina depuis quelques temps déjà. Alors on est partis en fanfare d'Ephéria, comme si on allait pas en revenir. Et ça a pas loupé, à peine sortis des îles on est tombés sur sa flottille qui nous charge toute voiles dehors. Et la poudre a parlé. Et l'acier aussi. J'ai vu de bons gars, de bons marins finir au fond de l'eau ou les boyaux éparpillés sur le pont des navires qui composaient jadis ma flotte. Partout j'entends brailler, hurler... ou agoniser. Ce putain de bruit du bois qui craquelle, qui casse quand un boulet perfore la coque, quand l'un éperonne l'autre. Mais on a pas le temps de pleurer les morts, si on veut pas finir comme eux rapidement, et salement. Mon navire est abordé, isolé. Le commandant ennemi est sur moi, mon équipage gît blessé ou mort. Nous sommes seuls avec ma sœur Ilya à tenir bon. Bientôt la corvette ennemie nous montrera son flanc et lancera une salve de mort sur mon navire. Ou alors les fils de putes qui l'ont abordé viendront nous prendre. Qu'ils viennent donc, on vendra notre vie chèrement.. mais ça fait chier. Tout prend un autre tournant à présent que ma vie se résume à quelques secondes. J'ai pas envie de crever, même si ça fera une belle mort héroïque, à condition qu'on la chante.. Mais à quoi bon au final, je serai pas là pour l'entendre... Tâchons de savourer ces secondes et faire en sorte qu'on se rappelle encore longtemps de la dernière canonnade du Paon de la D.T.C...
  12. Toute la flotte de la Compagnie D.T.C. aurait levé l'ancre hier, toutes bannières et canons sortis en vue de briser le blocus pirate qui sévit depuis quelques semaines autour des côtes Thermian... La douzaine de navire serait partie avec fracas et panache, fidèle à son image la compagnie n 'aurait une fois de plus rien fait pour passer inaperçu, à moins que ça ne soit voulu..
  13. Bonjour, Question de fond s'il en est. Utopiquement je te dirai -et je souhaiterais- que tu puisses trouver du RP sauvage dans chaque capitale, mais hélas c'est peu probable à ce jour. C'est sûrement possible mais ça doit dépendre si un groupe de joueur est en déplacement pour une raison X ou Y à tel ou tel endroit (trames, campagnes etc). Passé ce premier élément aléatoire il faut aussi que le dit groupe soit du genre ouvert, car certains groupes préfèrent ne jouer qu'en intra, ou en instancié etc. Chaque cercle de joueur a ses propres méthodes, ses propres codes, pour le meilleur ou pour le pire Les villes où tu aurais le plus de chance de voir du RP non instancié seraient Calphéon et Heidel, le pôle Velia est moins actif.. quand à Valencia ou Altinova elles sont un peu éloignées mais ça arrive d'en trouver. Après il y a des guildes/groupes/cercles qui sont positionnés géographiquement et qui peuvent "animer" à leur façon une zone, parfois tu pourras trouver ce genre d'informations sur le forum. Bonne quête à toi
  14. Ok je tâcherai de voir avec mon emploi du temps, le jour c'est bon, l'heure faudra me péciser j'ai quelques impératifs irl
  15. Si tu veux y aller pour des raisons gameplay/hrp, je peux t'y emmener au besoin.