Drelnas

Membres
  • Compteur de contenus

    299
  • Inscription

  • Dernière visite

Profile Song

À propos de Drelnas

  • Rang
    Héraut de l'Amour
  • Date de naissance 11/03/1983

Informations RP

  • Personnage principal
    Nennius Delmeth

Visiteurs récents du profil

1 108 visualisations du profil
  1. Heidel.. Putain mais qu'est-ce que je fous là bordel ? Heidel est pas vraiment la destination la plus bandante que je connaisse, alors pourquoi j'y ai atterri..? J'aurais pu aller à Duvencrune, ça aurait été le choix logique. Mais non. En même temps Duvencrune c'est pas très loin des terres Elfiques, et leurs frontières aux elfes ça pullule d'Ahibs. C'est p'tet pour ça alors... Mais quel lâche je fais putain. J'me foutrais la gerbe si j'croisais mon reflet j'suis sûr. Sans déconner des fois je me dis que j'suis condamné à me comporter comme un connard. J'ai beau faire des efforts et luter contre ça, c'est comme pisser contre le vent. J'aurais tellement honte, si j'avais pas les jetons surtout. Honte parce que ces gens là ont tout risqué pour la plupart quand j'étais parti en sucette il y a des mois. Absolument tout. Et là, quand ils sont - encore - dans la merde, ben je me tire à l'autre bout du monde. Logique. J'aimerais bien leur venir en aide, mais leurs conneries au sujet des Ahibs ça m'a refroidi tu vois. Et quand on a soumis l'idée que ces putes pouvaient probablement ressentir l'Ancien à distance là ça m'a achevé. J'ai pas envie de me faire pincer par ces connasses et leurs ronces. Ni moi, ni Drelnas. D 'ailleurs depuis cet épisode il ferme bien sa gueule l'enfoiré. Pour une fois. J'suis persuadé qu'il se chie dessus autant que moi. D'accord j'avoue que j'ai toujours eu un sacré instinct de conservation, mais là... Enfin p'tet qu'à un moment faut se dire qu'il est plus sage de raccrocher et prendre de la distance, non ? La vie d'aventures et de voyages c'est sympas.. au début. Mais bon j'ai déjà vu ma frangine crever sous mes yeux dans ces péripéties.. Le prochain ou la prochaine ça sera qui ? Moi ? Aithe..? Franchement, merci mais non merci. J'veux bien croire que j'ai un don pour me foutre dans la merde ou l'attirer, mais aller les chercher ça va 5 minutes quoi. Du coup j'ai mis les voiles. J'essaye de me rassurer en disant que je protège Aithe, mais au final j'le fais aussi pas mal pour moi. J'ai pas envie de me faire gauler par ces saletés. J'ai pas envie de crever salement loin de tout dans l'ignorance complète. Qu'est-ce que j'y gagnerais à aller me faire charcuter là-bas hein..? Ben pas grand chose alors bon. Mais j'me dis que si j'y gagne rien, j'vais p'tet y perdre en fin de compte. Parce que les gugus qui sont venus risquer leur couenne pour sauver la mienne j'me doute qu 'ils seront pas jouasses s'ils apprennent que j'suis planqué à Heidel peinard alors qu'ils dérouillent au sud. C'est ingrat et lâche j'en conviens. Et j'le paierai cher. Ça me fout en l'air, parce que je les apprécie, certains je les aime comme une famille. Mais merde aussi, j'aime aussi ma propre putain de vie avant tout. C'est pourtant logique voir sain. Alors pourquoi ça me bousille le sommeil ? J'en dors quasi plus, j'me fais un sang d'encre... J'pourrais aller les rejoindre bien entendu. Mais j'en ai la putain de trouille bordel. Je veux pas crever ! Bien sur ça serait tellement noble et charitable de faire ça. Altruiste même. Putain que je déteste ce mot d'ailleurs. Mais j'suis désolé la noblesse et la grandeur d'âme, à part faire tout plein de morts jeunes, ça sert pas à grand chose. J'préfère être un couard vivant qu'un preux idéaliste mort. C'est pareil, la beauté intérieure ça c'est le summum de la connerie, avec l'Elionnisme. C'est à coup sur un truc de moches pour se rassurer par rapport à leur physique ingrat et se dire qu'ils ont peut-être éventuellement une chance de niquer une fois ou deux avant de mourir. Parce que c'est bien connu, les gentils même s'ils sont moches, petits, cons ou avec une petite bite, ils "gagnent à la fin" parce que leur cœur il est pur et leur âme noble... Mes couilles ouais. Mais ça résout pas mon soucis, alors du coup j'ai pris une décision intelligente et mature, et tant pis pour la suite. J'l'ai joué à pile ou face. Pile je reste planqué, c'est le destin qui l'a voulu. Face je vais les aider ventre à terre. J'ai lancé, c'était face. J'ai relancé pour être sûr, c'était face... Des fois j'ai l'impression que le Destin veut m'enculer....
  2. Bienvenu à toi
  3. [*] Calphéon... C'est marrant quand on y pense, y a des villes qui te procurent chacune un petit effet quand t'y fous les pieds. Pour avoir pas mal voyagé j'en ai traversé pas mal et chacune a son petit cachet je dirai. A part Keplan. Keplan c'est moche, c'est triste. De la pierre, de la pierre des mineurs qui puent; bref.. Olvia c'est mignon, paisible. Donc on s'y emmerde vite par exemple. Vélia j'aime bien, c'est un port donc c'est animé ça sent la mer, la liberté. Tarif je m'étalerai pas dessus, mais Duvencrune ou Valencia dégagent un truc spécial par contre. Et Heidel.. ben ça sent la pisse et le cul, au propre comme au figuré. Et Calphéon... Ah ben Calphéon dès que j'y fous les pieds j'ai mal au cul. Surement les réminiscences de mon enfance tumultueuse dans un bordel. Ouhla attends vas pas t'imaginer que j'ai subi des trucs salaces ou qu'on m'a abusé hein. Enfin une "Tata" m"a défloré à 8 ans, mais c'est la moyenne non ..? Non ce qui me fait mal au cul c'est de me souvenir que m'a mère, ma chère Mère m'avait revendu à un trou du cul qui m'avait ensuite fourgué à l'armée. Monnayant finance bien entendu. Un visionnaire ce mec. Un enculé. Mais visionnaire, l'enculé en question.. Donc bref à peine que je rentre en ville les odeurs, les rues me rappellent des souvenirs et surtout m'envoient un message jusque dans les vieux os. J'aime pas être là. Drelnas non plus est pas jouasse mais il comprend les enjeux. En même temps c'est -encore- un peu de sa faute. Je pige pas tout à ses conneries au sujet des Anciens, d'un "Grand Dessein" ou des trucs du genre et il s'étale pas non plus sur le sujet. Sans doute parce que j'y suis peu réceptif ou bien que mon éveil à la magie et se enjeux n'en est qu'à ses balbutiements. Mais bon j'ai du boulot ici et des histoires de familles à régler. D'abord je veux mettre les points sur les "i" à M'man. Lui dire que c'est indigne même pour une Pute (avec une majuscule pasque ma Daronne c'est quand même la taulière maintenant..) de fourguer son gosse à un connard qui le jette à l'armée. Que de foutre un putain d'esprit occulte dans son gosse ça aussi c'est sale. Ils me font sacrément chier les Kelevra n'empêche avec leur esprit de famille à la con, à commencer par la Daronne. Ensuite j'irai voir ma "soeur" Illyadora pour clarifier aussi notre situation et lui dire que de me foutre la Sainte Académie des connasses en plumes & froufrous sur le cul c'était pas sympas. Et ensuite, une fois les histoires de famille aplanies, partir à la chasse au gros. Putain j'ai vendu des armes Serendiennes à Dreighan, et j'ai trouvé le moyen de me faire financer par des fonds Valenciens (ça je l'ai pas dit à Uther il aurait p'tet eu la puce à l'oreille..). Et ça bouge pas une oreille. J'm'attendais à des menaces, de l'intimidation. Voir de la surenchère. J'aurais adoré la surenchère. Déjà parce que c'est stimulant et puis au final ça profite à Dreighan. Donc à moi. Mais là rien. C'est bien trop calme et contradictoire avec les propos que les touristes calphéoniens avaient sorti à Duvencrune. J'sais que y a quelques loups qui se terrent en ville. Et c'est eux que je suis venu débusquer. J'en ai rien à foutre du menu fretin et des pions, et encore d 'avantage des moutons. Non ce qui m’intéresse ce sont les pièces maîtresses, et quand je les aurai trouvées, alors la partie pourra commencer...
  4. Nul part, encore.... Je me réveille encore groggy, mais j'commence à en avoir l'habitude. J'espèrais retrouver les murs de ma piaule, apercevoir un bout de fesse à Aithe, mais non on est toujours dans la nature, paumés. Merde. J'ai la gueule pâteuse et j'ai faim, c'est pas le bol de flotte rempli la veille qui a réglé nos soucis. A peine le temps d’émerger qu'elle me parle d'une Aurora et me sort deux boules étranges. Qu'est-ce que je suis sensé y piger à ce bordel..? Et c'est qui cette vieille dont elle cause ? Rho putain j'sens que ça va être encore compliqué et que j'vais devoir me farcir des explications. Quels 7 ? Putain me dis pas que j'ai des frangins et frangines..! Pourquoi c'est jamais simple ce merdier hin ? Mais Drelnas lui il a l'air intéressé par ces deux sphères et j'me demande bien pourquoi. << Ça se mange ? >> que je lui demande comme un con.
  5. Sauvez les textes !
  6. [*] On se fend la pêche, voir on se frotte les mains chez la ligue des marchands. La rumeur comme quoi Serendia aurait vendu des armes à Dreighan est sur toutes les lèvres. Certains y voient moult profits, d'autres des conflits à venir ; et donc d'autres sources de profits.. Mais la plupart guettent la réaction de Calphéon et attendent..
  7. [*] Est arrivé hier à Duvencrune un convois transportant de l'armement en provenance de Serendia. Comme il était convenu les semaines précédentes, il leur fut livré une centaine de carreaux pour leurs balistes. Carreaux parfaitement adaptés à l'armement local mais qui - ce qui en justifie certainement le coût - ont été forgés par un des meilleurs artisans Serendiens dans le but de pouvoir percer la cuirasse d'un dragon. S'il est évident que le geste n'est pas totalement gratuit, les tarifs de livraison principalement absorbés par le livreur poussent la rumeur à aller vers un geste fort au niveau diplomatique...
  8. Pour la monnaie - parce que les autres questions m'importent peu et ont été bien débattu - c'est chacun à sa sauce malgré quelques consensus ça et là. Personnellement je m'adapte aux joueurs que je rencontre et quand c'est moi qui fixe un tarif je me base sur 1 pa = 1 € parce que je suis une vieille feignasse et que je me vois mal me balader avec des sacs de pièces ou de lingots dans mes poches
  9. Perdus dans la pampa.... Quand elle met ses main autour des miennes, le bol se remplit d'autant plus vite. Ça me détend un peu la couenne et ça m'aide à réfléchir. Y a pas à tortiller du cul. Elle sait trouver les mots. Ça doit être ça la pédagogie.. Elle m'aurait causé d 'énergies, de symbiose et autres conneries j'y aurais rien capté. Mais là elle me compare ça à quand tu baises une nouvelle amante la première fois. Et là bordel, ben ça me parle ! Tu m'étonnes ! Si y a bien un truc que j'aime faire et que je sais bien faire, c'est baiser. J'ai pas de mérite, j'ai été bien éduqué hin. Grandir dans un bordel au milieu de Tatas affectueuses ça n'a pas que des inconvénients tu vois... Mais mine de rien, sa comparaison est vachement pertinente à l 'autre. Si je m'emballe et que je me laisse trop griser par cette sensation de nouveauté, j'risque de faire un faux pas, de la braquer et au final de pas y arriver. Que le premier à qui c'est jamais arrivé de s'emballer et de faire un pas de travers pendant la baise me jette la première pierre. Si si si ça nous est tous arrivé de perdre la boule pendant une ptite levrette, tu sais pas pourquoi tu t'aventures à glisser un doigt - de trop visiblement - là où il faut pas et c'est le drame. Alors donc la magie c'est pareil. Étonnamment j'comprends mieux. Le bol se remplit tranquillement, j'brusque pas le mouvement, je laisse le truc se faire, j'accompagne. Concentre toi, surtout mets-y pas un doigt dans l'cul, dérape pas... Enfin j'me comprends. Une fois le bol rempli on boit tour à tour, mine de rien y faisait soif. Et pis là je me sens crevé d'une force. Quasi vidé, comme après avoir baisé. Comme quoi j'ai p'tet plus d'affinités avec ce merdier que je le soupçonnais. J'attends même pas le verdict du jury que je m'écroule comme une masse inerte, complètement assommé. Je sais pas si j'ai rêvé ou voyagé ou si Narasen m'a fait des trucs dans la tête mais c'était un bordel sans nom après. J'ai vu défilé à grande vitesse plein d'images, de flashs. Est-ce que certains provenaient de Drelnas ? D'ailleurs ? Est-ce que Narasen a tenté de me faire voir une sorte de vision..? Va savoir...
  10. Nul part.... J'avoue que j'ai pensé très fort à pisser dans le bol. Après je me suis même demandé si quelqu'un avait déjà le pouvoir de transformer la pisse en flotte. T'imagines ? C'comme si on pouvait transformer la merde en or, ça fait rêver. Parce que la merde, faut bien l'avouer, c'est pas ce qui manque en ce bas monde. C'est comme si on pouvait transformer les cons en gens intéressants. Putain le boulot que ça représenterait ! Mais par mes couilles j'imagine les retombées. Un monde sans cons... On se ferait chier p'tet remarque après tout... Mais bon je divague je divague, ça remplit pas mon bol toutes ces conneries. Elle a parlé de l'océan, de Sû. Sur le moment ça m'a collé le cafard, parce que j'ai plein de souvenirs douloureux liés à elle. J'essaye de chasser toutes ces pensées déprimantes, mais tu sais bien comment ça fait. Qu'est ce qui se passe quand tu te dis : "surtout pense pas à ça" ? Ben oui, tu penses justement qu'à ça... Putain que c'est con l'esprit humain j'te jure. Donc je me concentre pas, et j'suis sur que Narasen le sent, voir que ça l'énerve. J'me vois rêvasser tout éveillé, penser à la mer, à mon bateau et mes aventures nautiques. C'est agréable, grisant même. Et réel. Putain que ça a l'air réellement bandant. Les embruns, le craquement du bois, la vitesse. La liberté. Et puis d'un coup je reviens à moi comme si on m'avait réveillé d'une bassine d'eau dans la gueule. Je transpire, je me sens tout collant et poisseux. Faut dire qu'avec cette putain d'humidité dans l'air.. Nom de merde, là voilà cette putain de flotte..! Bien sur y a pas de rivières ou de lacs mais ça empêche pas la végétation de pas crever, c'est bien que la flotte est là, autrement. Et ils parviennent à la capter pour l 'absorber, logique. Mais comment la foutre dans ce putain de bol ? Je réfléchis, je me creuse la cervelle dans tous les sens et en repensant à ce qu'a dit Narasen, je comprends que ça sert à rien de réfléchir 15 ans là dessus. Faut que je me jette à l'eau, c'comme ça que je fonctionne. La théorie on verra ça plus tard, la priorité c'est de pas crever connement. L'eau est là, je la sens. Elle rend ma chemise putain de poisseuse. Je met mes paluches au dessus du bol et j'essaye de me concentrer. Enfin de forcer cette putain d'humidité ambiante à tomber dans le bol. Au bout d'un moment je sens une légère chaleur dans mes mains. Inconsciemment je me suis pas rendu compte que j'avais mis les mains de telle sorte à former un entonnoir, mes doigts pointant vers le bol. J'ouvre un œil et je vois que sur mes doigt il commence à se former quelques gouttelettes. C'est pas con comme idée mais je sans pas comment ça se réalise in fino en réalité. L 'idée c'est d'attirer l'eau dans mes mains de la condenser pour qu'elle ruisselle et tombe dans le bol. J'ai essayé de me foutre dans le même état d'esprit que pour faire du feu et j'ai senti cette chaleur dans mes mains. Au bout d'un petit moment il y a un peu d'eau dans le bol, mais pas de quoi étancher nos soifs à elle et à moi. J'dois pas être loin du but ou de la bonne manœuvre mais le résultat est pas à la hauteur. Ça me fait chier putain. Après je me dis qu'il faut pas que je m'emballe. Y a encore une heure je savais pas qu'on pouvait faire du feu comme ça, alors c'est pas en un stage de survie perdu dans la pampa que je vais ressortir en sachant maîtriser tout ce bordel. Mais là j 'ai juste soif bordel de merde. Et ce putain de bol y veut pas se remplir. J'la sens l'eau mais elle se draine pas, elle veut pas cette conne. Pis je pense à Sû, à l'océan. Et je me sens un peu con, pour pas changer. D'où c'est l'homme qui commande à l'océan ? Putain j'aurais aimé voir le premier apprenti marin de mes couilles râler sur la houle ou le vent en face de Sû... Il aurait pas fait un putain de plis. Bouffé direct par l'océan. Terminé, basta. L'océan comme j'dis toujours il a pas le temps ; si tu l'emmerdes ou que tu sais pas le prendre comme il faut il t'avale tout rond et au mieux si t'as du bol il te chie sur une plage à moitié bouffé par les crabes. On est que des insectes face à lui. Et là à vouloir forcer l'eau à se plier à ce qui je veux lui imposer j'fais la même erreur que ces jeunes cons qui crèvent jeunes en mer. J'en oublie ma place. L'eau elle ira dans le bol, elle prendra le temps qu'elle a besoin c'est tout. Faut attendre. Et bizarrement quand j'arrête de vouloir lui forcer la main, j'trouve limite que ça va plus vite. Ouais, elle est comme Sû, chiante et capricieuse..
  11. [*] Pour ceux qui ont accès à ces corridors discrets et ces alcôves intimes où s'échangent pouvoir et influence, où se jouent et se dénouent les intrigues à l'aide de poignards enrobés de soies.. Les intrigants s'agitent, et le petit monde invisible derrière les politesses et les faux semblants semblent être pris de remous. Quelque chose est revenu jusqu'aux oreilles du géant endormi et a réveillé ses instincts de conquête..
  12. [*] Les autorités de Duvencrune auraient reçu un échantillon d'armement très intéressant il y a quelques jours. Est-ce que la venue d'un forgeron notoire en ville et de passage chez une connaissance dans l'import-export y est pour quelque chose..? Toujours est-il que l'échantillon a semblé faire ses preuves puisqu'on attendrait un arrivage important d'ici quelques jours, ce qui scellerait un accord en pourparlers depuis quelques semaines déjà. Certains parlent de coup d'éclat commercial, d'autres voient déjà les ramifications politiques..
  13. Quelque part... J'me réveille j'ai la tête comme si tout le pays avait dansé la gigue sur ma carcasse. Putain de sortilège j'te jure. Je me retrouve paumé au milieu de nul part. J'ai la dalle. J'ai froid. Heureusement j'avais planqué du Rhum dans.... Mais quelle salope ! Franchement je trouve ça vraiment dégueulasse de s'en prendre à la bibine, en plus c'était du bon. Bon donc Narasen m'a pigeonné : on est dans la pampa, sans rien et en gros je peux compter que sur ma bite et mon couteau pour nous sortir de là. Narasen m'aidera pas sinon ça serait pas drôle, bien évidemment. Et à défaut d'avoir toujours ma bite, j'ai pas de couteau. Et pas de Rhum non plus. Fais chier...Bon c'est pas tout je me dis que j'ai du boulot, procédons par étapes si on veut s'en sortir. Étape 1 : j'insulte Narasen. Ça n'a le mérite de ne faire apparaître ni bouffe ni boisson mais ça fait du bien, faut se l'avouer. Sauf que ça la fait pas frémir d'un pouce et qu'effectivement le froid tombe. Connaissant la luciole elle est pas du genre à bluffer, et je sais que je la baratinerai pas. Je me dis que j'ai déjà été paumé seul dans la nature et que je m'en suis sorti jadis. Mais bon j'avais au moins un peu d'eau, une lame.. Étape 2 : Je ramasse un bout de bois pas trop pourri pour m'en faire un gourdin. Ça pètera au premier impact mais ça me rassure d'avoir un semblant "d'arme". Plus tard j'essaierai d'en faire une lance ou un javelot p'tet mais d'abord faut faire du feu. J'essaye de voir si y a des baies ou des fruits à bouffer mais je vois pas grand chose dans l'obscurité tombante. J'entends pas non plus de cours d'eau à proximité. Étape 3 : J'ai beau fanfaronner, je sens la panique peu à peu s'installer. Si encore y avait que moi je m'en foutrais. Mais là j'ai pas envie qu'il arrive des bricoles à Narasen. Même si elle m'a torpillé le Rhum. Ça fait une heure qu'on erre dans ce nul part merdique et j'commence à trébucher tous les deux mètres. Putain c'est pas bon. Je déconne bordel. Reprends toi connard, reprends toi. Gaspiller son énergie c'est la dernière connerie à faire en survie j'le sais, j'l'ai appris à l'armée. Pour ce soir l'eau c'est cramé faut que je me concentre sur le bivouac. Avant de m'y atteler je bidouillerai certaines feuilles des arbustes à côté pour qu'au petit matin on rentabilise la rosée. Ça sera pas énorme, mais déjà ça. Étape 4 : J'commence à faire un bivouac contre une crête rocheuse pour être protégé du vent et avoir un abris de fortune. J'ai sacrifié une partie des mes étoffes pour que ça soit un minima étanche. Y a rien de pire que dormir à même la terre ou le sol. Ça te suce ta chaleur durant la nuit aussi avidement qu'une pute à qui on aurait promis un lingot d'or. Sauf qu'au matin t'es tout mort. Mais bon sans feu ça changera pas grand chose. J'ai mis Narasen à l'abri, là où il fait le plus chaud et je me suis attelé à faire du feu. En vain. J'y voyais rien. J'avais faim j'étais crevé et j'avais froid. Et là tu te sens con j'te promets. Con et humble, mais surtout con. Et Narasen qui me regarde impassible. Putain la magie elle vient foutre quoi là dedans hin ? Genre si je me concentre j'vais faire apparaître une tranche de Yak fûmée avec de la bière..? Remarque j'aimerais... Ben je me concentre ! Je fais que ça bordel !! Il est où mon putain de Yak ? Et ma bière enculé ?? Et ce con de feu qui veut pas prendre là, décidément tout l'univers s'est ligué pour me faire chier ou quoi ?! Ça me prend aux tripes entre la colère et la culpabilité. Putain de torture raffinée j'te jure.. Allez putain c'est pas non plus "sorcier" de faire un feu foutre merde non plus ! J'ripe une fois de plus sur la pierre qui me servait à créer des étincelles. Un bobo de rien, mais sur le moment le truc de trop. J'me mets à gueuler. Mais à gueuler de rage et de frustration comme jamais. Narasen dit rien comme à son habitude. Mais voilà que Drel' se met à causer maintenant.. L'énergie occulte est la source de toute magie. La sorcière t'a dit qu 'elle nimbait toute vie, elle est présente autour de toi et en toi en ce moment. La belle jambe, ça elle m'a l'a dit déjà. Ça m'aide comment à avancer dans mes péripéties ? On me l'a déjà fait le coup du la magie est comme l'air ambiant, comment je modèle et façonne l'air hein?? Le brasser je veux bien à la limite.. Alors imagine plutôt que c'est de l'eau. Parfois on peut la canaliser, l'orienter, la dévier au mieux. Et puis parfois si tu y rajoutes une pincée de sable ou de terre tu peux façonner quelque chose.. Bordel de merde.. Allez j'ai pas le droit de flancher y a pas que ma couenne en jeu. Je reprend mes pierres et j'essaye de rester calme. L'avantage - elle l'a fait exprès la salope j'en suis sur - c'est que là je suis pas distrait. J'ai qu'une envie, c'est ce putain de feu. Je réfléchis un instant. Est-ce que je peux utiliser de manière intuitive la magie pour faire un feu ? J'aimerais bien. Je le dois surtout. J'arrive pas à sentir cette énergie dont ils parlent tous. Mais elle est là. Bah oui sinon on me casserait pas les couilles avec. Donc j'essaye de faire le vide en moi de penser qu'au feu. De l'eau tout autour.... y rajouter un truc... Je me rate plusieurs fois à la chaîne et à chaque raté je m'esquinte les doigts. J'sens la colère qui revient à grands pas. A un moment j'en ai tellement ras le cul que j'ai l'impression de pouvoir parler à la pierre. Ou bien c'était le début de déshydratation aussi.. Et puis je perds la boule, je frotte cette putain de pierre partout de manière chaotique, je me fous les poings en sang et quand la douleur vient péter cette pseudo transe je balance cette pute de pierre dans les brindilles qui s'embrasent aussitôt... Et là je regarde Narasen en me sentant tout con, encore..