Kadhel

Contributeurs
  • Compteur de contenus

    104
  • Inscription

  • Dernière visite

Profile Song

5 abonnés

À propos de Kadhel

  • Rang
    Héros de Keplan
  • Date de naissance 31/07/1993

Informations RP

  • Personnage principal
    Kadhel - Bondoulfe
  • Personnage secondaire
    Gertruda - Lanahia - Grungmar

Visiteurs récents du profil

947 visualisations du profil
  1. Yrilda... oui... c'est une femme. Une femme en quête de l'inconnu. Une femme en quête de voyage et de réponses. Une femme qui a compris l'importance de la Vérité. Mais un jour, il faudra qu'elle continue son voyage... peut-être trouvera-t-elle ses réponses ? - Badrr
  2. Bonjour @Faerwen ! Il s'avère que je possède deux guides potentiels originaires de la région de Valencia, en tant que PJ (Kadhel et Agord'Ul). Néanmoins, si vous en avez besoin plutôt sur Valencia, ce sera sans doute Agord'Ul (Kadhel étant actuellement sur Altinova). Une fois de plus, tout dépendra des dates
  3. "Des gamins qui volent ! Et pourquoi pas des livres pendant qu'on y est ... ? Ah..." -- Bondoulfe de Keplan, paysan devenu héros par la bénédiction d'Elion. Trente-Septième Journée S'il y a bien une première chose à dire sur Tarif, c'est que ses toits sont tout aussi agréables (ou désagréables ?) que les autres villes. Vindiou qu'il est dur d'être héros sans le sous. Mais c'est ça être un héros, c'est savoir faire abstraction des douleurs du quotidien pour avancer vers son destin. Après le soucis à Tarif c'est que y'a des gamins qui volent, du coup potentiellement ils pourraient arriver au niveau des toits et venir me déranger quand je dors. Peut être qu'au final je devrais tenter de ne plus dormir sur les toits en fait... Mais bon, Tarif, c'est pas que des toits et des gamins qui volent. Non parce que sinon ce serait triste quand même. A Tarif, il y a des sorcières occultes ! Et oui ! D'ailleurs, ma première rencontre dans cette ville après le palefrenier, ce fut une sorcière ! En début d'après midi, je me suis levé (il fallait bien dormir un peu après mon épopée de voyage hein) et suis allé contempler le petit lac depuis un ponton de la ville. Si y'a bien un truc qui change pas, c'est les petits pontons et le beau scintillement de l'eau au soleil. Si ça n'est pas un don d'Elion que de voir nos mirettes bercées par un si beau miroitement, ben je mange mon chapeau. Enfin non parce que j'en ai besoin, mais l'idée est là. Puis un héros qui mange son chapeau ça fait bizarre, si les enfants le font aussi en me prenant pour modèle ça va poser des problèmes... Donc je regardais l'eau, puis au bout d'un moment j'avais envie de voir la ville quand même. Alors je me suis levé, puis j'ai marché dans les rues un peu au hasard. Et devinez quoi. Déjà les gamins qui volent c'était étrange. Mais en plus ils tirent de la fumée, et y'a même des BON SANG DE LIVRES qui volent. DES LIVRES ! Et puis des marmites, et toute sorte d'objets. C'est vraiment n'importe quoi cette ville bon sang. Rangez vos affaires un peu. Je ne pensais pas qu'on pouvait mal éduquer sa vaisselle, mais il semblerait que si, parce que dans le coin elle est tellement rebelle qu'elle sort de son vaisselier. Donc j'errais dans les rues (et je ne me perdais pas du tout ! Je faisais des cercles pour revoir les détails !) et d'un seul coup j'ai été accosté par une femme si grande qu'au début j'ai pensé qu'elle avait des échasses, un peu. Une femme avoir une peau noire ébène, avec un paquet sous le bras, qui faisait quelques têtes de plus que moi. Bon sang c'est pas commun. Niveau force de la nature je connaissais déjà ma Josianne, mais visiblement il y en a de toutes sortes. En tout cas, le côté sympathique, c'est que la sorcière ébène elle était avenante, elle. Pas comme ma femme. Pour preuve, elle m'a demandée si j'étais perdu. C'était très gentil de s'en inquiéter, mais bon un héros ça ne se perd jamais, hé ! Je lui ai répondu que tout allais bien, mais elle semblait intéressée de savoir ce que je faisais en Mediah (le nom du coin, je l'ai déjà entendu plusieurs fois) parce qu'elle ne m'avait jamais vu par ici. Elle a même rit un peu. Faut croire que je dénotes ? Ou alors c'est la terre sur mes vêtements, peut-être. Je sais pas trop. En tout cas je lui ai expliqué que j'étais Bondoulfe de Keplan, Héros choisi d'Elion, et plus Grand Magicien de ce siècle et celui à venir, hé. Un héros qui passe en ville, c'est pas tous les jours, alors autant mettre les formes ! Puis j'ai ajouté que je venais à Tarif sur conseil de mon jeune ami Orwel. Un bon garçon Orwel, je me demande ce qu'il fait en ce moment tiens. La femme ébène a eu l'air un peu sceptique, mais elle m'a dit que je ne manquais visiblement pas de confiance en moi et qu'elle ne connaissait pas d'homme du nom d'Orwel. Elle était curieuse de savoir pourquoi on m'avait conseillé de me rendre ici, aussi. Alors je lui ai expliqué qu'Orwel et d'autres gens m'avaient dis que venir ici me serait d'une grande aide. Même si je savais pas encore trop pourquoi. Et en plus, ne me souvenant pas du nom de la demi sœur d'Orwel, je ne pouvais même pas amorcer ce sujet... bravo Bondoulfe ! Elle m'a écouté avec attention, du coup j'en ai profité pour lui demander si tous les gens avec des pouvoirs ici étaient aussi des élus de dieu, un peu. Elle m'a répondu que les gens d'ici n'étaient pas des magiciens mais des sorciers, et tenaient leur magie de leur héritage, qui venait d'une femme du passé nommée Cartian. Visiblement, la première sorcière, qui avait bâti le village il y a des siècles et battu des géants. J'espère que leur héritage passe pas par le sang, parce que sinon c'est un peu triste de voir toute la ville faire de la sorcellerie. Enfin à chaque village ses us et coutumes, hein. Toujours est-il que du coup, c'étaient des sorcières, pas des magiciens ! Visiblement elles utilisent l'occulte, pas la magie d'Elion ! Enfin je ne savais pas trop ce que c'était l'occulte, mais la sorcière ébène m'a montré en faisant une sphère noire dans sa main. ça pour sûr, c'était pas comme ma magie à moi qui vient d'Elion. Je lui ai donc expliqué tout enjoué, mais ça a eu l'air de la contrarier un peu. Elle m'a dit que dans le coin, il fallait pas trop parler d'Elion, parce que c'est pas la foi locale, et qu'en Mediah on révère Aal. Moi du coup j'ai essayé de lui expliquer que dieu c'était dieu, qu'après on l'appelle comme on veut, mais ça ne l'a pas convaincu du tout et ça a un peu posé un froid. Donc bon j'ai changé de sujet. Dieu c'est dieu, on va pas débattre des années. Donc bon, je lui ai expliqué mon histoire, ma destinée, et la façon dont Elion m'avait donné mes pouvoirs. Elle n'était pas très convaincu, me demandant si ce n'était pas plutôt un héritage. Bien tenté, mais ma famille est paysanne et sans pouvoirs depuis des générations, hé. C'est un miracle d'Elion, il faut s'y faire ! Je dois sauver le monde avec mes pouvoirs, c'est ainsi ! En tous les cas, j'ai fini par la convaincre que je ne mentais pas. Et bien, ce fut fastidieux. Je lui expliquais donc que je devais sauver le monde, mais elle me dit que je devrais d'abord me sauver moi même avant si le cas se présente, parce que je ne peux sauver personne en étant mort. Belle analyse, mais bon j'étais et ne suis toujours pas mort alors que je suis en train d'écrire. Autant dire que je n'ai pas vraiment compris ce qu'elle voulait dire. Les héros ça sauve les gens et le monde, c'est tout... Au final, la sorcière s'est présentée (c'est vrai que j'avais rien demandé, mais j'aurai pensé qu'elle allait se présenter plus tôt). Ihria Shal'dun, érudite à l'Astrolabe (je connais bien évidemment, mais on va pas s'y attarder) et gérante d'une société d'échange entre l'est et l'ouest. Du coup c'était peut être pour ça qu'elle était sympathique avec moi qui vient de l'Ouest, en fait. Elle connaît. Alors que moi je ne pensais même pas qu'il existait des choses aussi loin de Calphéon... et qu'en j'en ai fais part à la sorcière, ça l'a fait bien rire et elle m'a dit que Calphéon n'était pas le centre du monde.... ben oui je sais que c'est pas le centre... je suis en manque de connaissances mais pas stupide hein... Ensuite elle m'a parlé d'une magnifique cité, plus grande que Calphéon, très loin à l'est, du nom de Valencia. Je connais pas, mais vu la description ça a l'air joli. J'irai peut être un jour. Puis je lui ai demandé s'il y avait des soucis dans le coin, car si Orwel m'avait envoyé ici, il devait y avoir des choses à faire. Ihria m'a parlé des bandits qui sévissaient dans la région, dont certains teintés par la corruption. Ha ! C'était peut être ça que je devais faire. Mais les bandits c'est généralement pour les gardes, même si les héros s'en occupent parfois... Ihria m'a dit que les habitants de Tarif s'en sortaient, mais que les bandits étaient tenaces, terrés dans des falaises et cavernes. Un truc de bandit quoi. De fil en aiguille, on a parlé de corruption, de l'âme des hommes et des soucis à Calphéon. Je lui expliquais que je savais tout ceci, mais que les héros et les prêtres sont là pour aider les hommes à avancer vers le droit chemin. La sorcière m'a dit que le clergé d'Elion faisait aussi des choses terribles, mais je lui ai expliqué que l'homme est faillible, même moi, mais que c'est juste qu'en tant que héros j'ai plus de chances de réussir là où tout le monde échoue, parce que c'est ça un héros. Mais je peux quand même échouer, hein. Dire le contraire ce serait prétentieux, et un héros ne doit pas être vaniteux, il doit être droit et humble. Je lui ai expliqué que seul dieu ne connaissait pas l'échec. Ihria m'a alors parlé des maux de ce monde, mais je lui ai expliqué que dieu n'avait pas pour but de rendre l'homme parfait. Le bien et le mal sont des notions mortelles, elles ne s'appliquent pas à dieu. Tous les maux du monde découlent en effet de l'homme, pas de dieu lui même. Mais dieu veut quand même notre bonheur et nous aime. Alors quoi de mieux pour apprendre à l'homme le réel amour que de le laisser le découvrir par lui même ? Les prêtres et les héros sont des guides, des aides que dieu a donné à l'humanité pour devenir plus aimante et heureuse. Et pour vaincre les choses terribles et corrompues qui oppressent les hommes et les mettent à l'épreuve. J'ajoutais à cela qu'en tant que héros, il était de mon devoir d'aider les gens et de sauver le monde, afin que l'humanité puisse découvrir d'elle même l'amour et le bonheur. Je ne fais pas cela pour le prestige, je fais cela parce que je le dois. Après mon explication, la sorcière est venue me taper sur l'épaule (bon sang elle avait de la force) en riant et en me souhaitant avec un sourire de vivre assez longtemps pour pouvoir mettre tout ceci en oeuvre. Elle me dit qu'elle devait au plus vite finir de livrer son paquet, et qu'elle espérait me recroiser par la suite, ou un jour. Je lui dis que ma vie était déjà bien entamée, mais que je comptais bien mettre le reste de celle-ci pleinement au service de dieu et du bien des hommes. Elle me salua une dernière fois avec un sourire, puis s'élança à grande foulées dans le dédale de ruelles, avec ses longues jambes. Et comme un benêt j'ai alors oublié de lui demander où trouver à manger de cette ville. Du coup je suis actuellement assis sur une pierre, dans un petit jardin, à écrire ce journal en me demandant si mon estomac ne va pas me massacrer l'intérieur de rage. On dirait un ours qui grogne bon sang. Quelle grâce. Allez, j'en ai assez écrit pour aujourd'hui, je vais voir si je ne peux pas attraper une casserole volante pleine de nourriture. Peut être qu'il y en a dans le coin.
  4. De nombreux marchands et autres locaux auront eu des remontées de l'incendie ayant prit place ce vendredi dans la résidence d'une famille noble discrète et ancienne. Cette famille, coupable de nombreuses escroqueries, manigances, et d'une impiété manifeste, s'était attirée le mauvais œil d'un bon nombre. Les remontées de la garde sur le sujet parle d'un terrible incendie, fort probablement magique et criminel. Aucune traces de survivants sur les lieux de la fournaise. Dans les échanges au sein du peuple, l'on aura pu confirmer via des rumeurs que la majorité des Bensalem semblent avoir disparus. Sans doute un règlement de compte suite à leurs activités douteuses, par des gens tout aussi douteux.
  5. Ce qu'en pense Bondoulfe de Keplan : "Khafar était un ami. Un ami au passé terrible. Je ne l'oublierais jamais. Puisse t-il reposer en paix."
  6. La nouvelle région semble vraiment magnifique. J'aime énormément ce type d'environnement ! ça me motivera peut être à passer mon niveau 60. Je suis presque triste par contre de voir que d'autres zone ont été finalement un peu laissées à l'abandon (notamment les contrées un peu exotiques de Valencia même si je salue l'initiative récente de redorer un peu leur blason)
  7. En phase de retour Après la naissance de leur fils Adhel en septembre, le jeune garçon approchant de ses 5 mois, les deux parents ont enfin décidé d'entreprendre leur voyage de retour. On les aura vu prendre le bateau avec leur fils et leurs affaires, pour voguer vers Altinova. Là bas les attendrait le second et ami de Kadhel, Agord'Ul. La famille Vestelia retourne donc vers Mediah et Valencia.
  8. Ah ! J'allais justement évoquer le sujet en question ! Actuellement je n'ai pas encore trouvé de trace claire IG, je remonterai les infos le cas échéant ! (Mais oui, les devs ont bien spécifié lors d'une interview l'année 287, comme visible dans cet extrait : Que l'on peut trouver ici entre autre : https://www.mmorpg.com/black-desert-online/interviews/the-lore-and-more-of-bdo-1000011844 L'article évoque au passage certaines réponses du staff sur des sujets à question, notamment le housing, les géantes et géants, les mâles elfes... Intéressant à lire.
  9. Comme je me suis souvenu du sujet, je me permet de Link un petit lien : https://www.mmorpg.com/black-desert-online/interviews/the-lore-and-more-of-bdo-1000011844 Voilà voilà, y'a pas mal de trucs sympas dedans, notamment sur les slots !
  10. Vis-à-vis de BDO, une chose à savoir, comme le disait @Muirguen, c'est que les classes se suffisent à elle même. Concrètement parlant, n'importe quelle classe peut s'en sortir toute seule en PVE. Comme il n'y a de réel raid ou donjons sur le jeu (hormis à haut niveau, en quelques sortes), tu n'as pas forcément de nécessité à jouer en groupe, bien que cela puisse pas mal aider dans certains contextes. Le jeu d'équipe se verra surtout sur du PVP je pense. Du coup, si tu veux quelque chose qui s'approche du fait de pouvoir aider d'autres joueurs, le plus adapté est en effet le magicien ou la magicienne. Il peut soigner en zone, il peut protéger ses alliés avec des buffs, et il fait d'immenses dégâts de zones sur les groupes adverses depuis l'arrière tandis que ses alliés le protègent ou savatent dans le tas. Le magicien/magicienne est donc typiquement ce qui se rapproche le plus d'un "support", du moins dans le fait d'avoir des interactions avec tes alliés et de leur apporter du soutient.
  11. De ce qui s'observe en regardant les DATABASE ou le lore en jeu, il existe de nombreuses utilisations du terme "Chevalier". On peut notamment voir ce terme en Calphéon (avec les chevaliers de Delphe et de Trina), à Heidel et à Mediah (que ce soit les chevaliers du voile, ou même le Mystérieux Chevalier de l'éveil des Guerriers). Chacune des utilisations de ce terme réfère à son propre contexte, et c'est normal. Culturellement parlant, Mediah, Calphéon et Serendia restent des nations "séparées", donc le mot Chevalier peut très bien avoir un sens culturel différent. Pour l'un cela peut être un grade, un autre l'appartenance à un ordre, tandis qu'un autre le verra comme un titre honorifique. Mais ce qui nous intéresse réellement, c'est le cadre de Serendia. Si l'on se base sur les screens fournis par @Maijha, on a déjà des informations forts intéressantes : - L'on peut devenir un chevalier (on le peut encore, car c'est une nouvelle édition du manuel). - Il est fait mention du chevalier "Sire Gargarel", hors ce PNJ n'est pas trouvable dans le jeu. Ce qui signifie que des Chevaliers existent que nous ne connaissons pas, pour la simple bonne raison qu'ils ne sont pas tous affichés en jeu. - On parle d'un "symbole" des chevaliers d'Heidel. Du coup le terme de Chevalier d'Heidel réfère sans doute plus à un "ordre" ou un "groupe". Qui plus est, un bouclier d'argent arborant ce symbole est utilisé pour prouver la bravoure des officiers militaires distingués. Ce qui a l'air de confirmer cette idée "d'ordre" ou de "distinction". Le terme "chevalier" fait ici sans doute référence à un terme honorifique ou juste à l'appartenance à ce dit "groupe", qui semble vraisemblablement lié à l'armée de Serendia (car on fait bel et bien référence à "officier", "guerre" et "arts martiaux". En résumé, il me semble acceptable de voir une jeune chevalière arborer l'uniforme Serendien et se voir affectée à la garde d'Heidel. Après tout, je ne sais même pas s'il existe une réelle DISTINCTION entre la garde et les soldats de Serendia, au même titre qu'à Calphéon. Le jeu laisse à penser que tout n'est qu'un ordre militaire affecté à différentes missions (mais je me trompe peut être). Voilà pour mon avis
  12. En déplacement Actuellement, le commerce des Songes du Désert est tenu par Agord'Ul, tant pour les affaires relatives à Valencia que celles relatives à Mediah. Kadhel Vestelia a en effet fait parvenir une missive à son co-gérant et ami. Parti à la base en voyage d'affaires dans les contrées Serendiennes avec sa femme, Annelsy, il s'avéra qu'un heureux événement empêche actuellement le couple d'entreprendre le voyage de retour vers Valencia. Aux dernières nouvelles, le couple se trouvait vers Epheria, de façon à ce que Kadhel puisse gérer tout de même quelques faits administratifs relatifs à des arrivées de marchandises depuis Valencia pour certains clients Calphéoniens. Agord'Ul et Kadhel communiquent environ une fois par mois afin de se tenir au courant, via des missives passés aux bateaux de transports de marchandises. En ce moment Kadhel reste aux environs d'Epheria, afin de s'assurer que sa femme se remette bien de son accouchement et que son fils se porte bien.
  13. Pour rebondir sur les propos de Lhyon : http://bddatabase.net/fr/quest/1001/1001/ Le dit certificat existe aussi à Serendia. Il reconnaît la valeur des aventuriers valeureux ayant aidé Heidel. On a, lors d'une série de quêtes, la confirmation qu'une personne qui aide le peuple Serendien par quelques exploits est bien vu (exemple : http://bddatabase.net/fr/quest/664/8/ ) De la même façon, lorsque quelqu'un participe à lutter contre les invasions de monstres nocturnes sur les forts de Serendia, il obtient les jetons : http://bddatabase.net/fr/item/44025/ qu'il peut échanger à Cruhorn ou Caesar pour montrer son mérite (augmentation de contribution). Voilà pour quelques éléments IG, qui peuvent aider ^^
  14. Pour ma part, ayant déjà fait quelques sujets du côté des contributeurs, je suis disponible pour apporter de l'aide pour un éventuel Wiki, le cas échéant.
  15. *Ecrit un avis de passage* Concernant le fait de jouer de façon commune, que dire ! Les problèmes majeurs qu'on peut relever lors d'interactions RP et qui tournent en salade verbale injurière entre les protagonistes sont souvent les suivants (Présentation de la liste non exhaustive en approche): - 1 ) Les soucis / attaques HRP - 2 ) L'inexpérience d'un des protagonistes - 3 ) La cohérence avec le Lore - 4 ) La cohérence des propos/Actions - 5 ) Le méta Que dire sur ces points si habilement numérotés qu'on dirait pas que c'est justement pour les reprendre un par un ? 1) Le HRP c'est pas bien. C'est finalement un des soucis majeurs, si ce n'est le plus important actuellement, d'un point de vue des conflits. Pour cela, il faut néanmoins préciser. Qu'est ce qui est HRP ? Ce qui n'est pas RP (Merci Kadhel de cette étonnante révélation !). Qu'est ce que le RP (Role Play) ? C'est de jouer un rôle. Le but du RP (et ce qu'on essaie tous de faire a priori) c'est de jouer un personnage, un personnage qui n'est pas nous, mais bel et bien un rôle. En tant que tel, il semble nécessaire de détester un personnage, et non pas le joueur situé derrière, tant qu'on est dans un cadre RP. A titre d'exemple, si Personnage A est utilisé par Joueur A, et Personnage B est utilisé par joueur B, les actions RP veulent que Personnage A et Personnage B interagissent l'un vis à vis de l'autre indépendamment de l'avis IRL des Joueur A et Joueur B. Idéalement, le RP consiste à incarner son personnage en jeu, à jouer son personnage sans se tenir derrière. Si quelqu'un traite mon personnage de Gros tas de merde impotent boutonneux, et bien mon personnage va s'en offusquer, moi non. Là est l'idée. L'idée du RP c'est de faire abstraction des personnes derrière le personnage pour se référer aux personnages. On peut s'engueuler comme du poisson pourri avec quelqu'un en vrai, cela ne devrait pas empêcher d’interagir avec son personnage en tant qu'amis car en RP les deux personnages le sont. Voilà le contexte idéal. Dans les faits, ça peut devenir compliqué, mais ça n'a techniquement pas lieu d'être compliqué pour peu que chacun témoigne de respect et joue le jeu. Attaquer la personne derrière un personnage de façon directe en dehors (ou en parallèle) du RP ne DEVRAIT pas avoir lieu. Voilà j'ai vendu de l'idéalisme, c'est pas cher, et oui et oui ! Après je comprends l'avis de certains qui se sont fait sérieusement entubés à sec pendant longtemps en HRP + RP, car on introduit dès lors une variable non pas de vie en société, mais de pardon, ce qui est très différent, le mal étant déjà fait (et le joueur attaqué et mit plus ou moins en position latérale de sécurité). 2) L'inexpérience d'un protagoniste devrait se régler tout simplement par la bienveillance. On a tous été des tanches à un moment donné, on a pas créé le Roleplay et aucun de nous n'est RPJésus. Si un roliste semble inexpérimenté, commet des erreurs, et bien il suffit de l'amener progressivement à ne plus en faire. On peut même en discuter en message privé avec lui, bien sûr avec les bons termes ("PUTAIN MAIS T'ES LA PIRE DES TANCHES ON MET -- AU LIEU DE * ET DEGAGE TES SMILEYS" est par exemple clairement inadapté o/) 3) La cohérence avec le Lore. AÏE. Présentement l'une des autres grosses sources de conflits, entre les gens qui se basent sur le lore au mot près, ceux qui interprètent et étoffent avec l'IRL, ceux qui s'en battent et ceux qui vont volontairement contre, on a de quoi faire parler. Pour moi les principaux soucis sont les suivants: - Dans un premier temps, le LORE est peu accessible d'un point de vue "facile". Certains parmi nous aiment creuser comme des malades chaque détails (on se reconnaîtra, certains plus que d'autres) et c'est principalement via leur aide qu'on en connaît autant sur le Lore, mais ce n'est pas le cas de tout le monde. Et si l'on cherche un moyen facile et efficace de se documenter sur le Lore... et bien avouons le, y'en a pas vraiment. Pour moi c'est un manque assez flagrant, il n'existe pas de "Wiki" ou autre entité du genre qui référence ce qu'on sait du lore de BDO, et permettrait aisément de s'y retrouver. Le problème, c'est que c'est long et chiant à faire, mais pour moi ça semble un truc tout bonnement génial à mettre en place. - Dans un second temps, il faut distinguer incohérence et incohérence. Si un personnage dit que la mort du Roi date de 151 et un autre de 122, que doivent faire les joueurs ? Tout bonnement rien. Un personnage est faillible et con, tout comme nous le sommes. Dès lors qu'on peut se gourer sur la date de la prise de Constantinople (allez les historiens, en piste !), un personnage peut lui aussi se tromper. Il s'agit de connaissances, cela devrait être joué et traduit en RP par un débat entre les personnages, qui peut ou non aboutir à donner raison à l'un des deux, ou se terminer en bagarre de rue. PAR CONTRE. Si quelqu'un prétend que Serendia n'a jamais été envahie par Calphéon en étant d'une famille d'Heidel ancienne, là y'a moyen de péter des câbles, sauf si le personnage pratique l'ironie ou souffre de folie/amnésie. En gros, les personnages n'ont pas à connaître l'histoire et le lore par coeur. René le paysan s'en fiche, il ne sait peut être même pas lire et sa passion vitale peut être de lécher des cailloux. MAIS par contre, il sait que des bandits habitent vers chez lui et que le pays d'à côté a massacré la moitié de son bétail il y a 10 ans. Voilà voilà ^^ 4) Pour moi ce point devrait être réglé comme le point 2), à savoir par le dialogue et la remise en question réciproque. Il faut aussi distinguer LA cohérence de NOTRE cohérence. Une action peut sembler crétine d'un point de vue extérieur pour un joueur, alors que d'un point de vue du BG du personnage elle est parfaitement sensée. Ce qu'on ne sait pas n'est pas forcément FAUX. (d'ailleurs les plus grands méchants des personnages sont en général ceux qu'on ne connait pas, à méditer !) 5) C'est pas bien. On rejoint ici le point 1) concernant le fait qu'un joueur doit incarner son personnage. Oui, tu as deviné le scénario du méchant mercenaire qui tente de voler ton bétail ou sauvageonner ta fille. Mais ton personnage, Edmond le Furibond, reconnu pour taper sa tête contre des pierres, ne le SAIT PAS lui, et n'en a sans doute même pas l'idée ^^ Le gros problème ici peut venir du fait qu'on pense quelque chose être du méta alors que ce n'en est pas (relevons les gens qui ne prennent pas en compte un PNJ les ayant entendu à la taverne et les ayant balancé tandis qu'ils hurlaient à tue tête, le fait que quelqu'un puisse se cacher sans être VISIBLE, ou encore les génies du crime qui pensent qu'un enquêteur ayant plus de 20 ans de métier ne va pas capter leur intrigue ou va les laisser agir impunément). C'est peut être pas très étoffé, ou résumé de façon un peu rapide, mais cela aborde les points que je souhaitais aborder (du moins actuellement). Conclusion pour les fainéants qui n'aiment pas lire : Un bon RP consiste à poser de bonnes bases, et à faire preuve de recul, de maturité et surtout de bienveillance. Si tout le monde fais ça, ça passe. (mais bon c'est pas le cas, on le sait déjà, sinon il n'y aurait pas lieu d'écrire tout ces beaux textes étoffés ^^)