Muirguen

Membres
  • Compteur de contenus

    133
  • Inscription

  • Dernière visite

1 abonné

À propos de Muirguen

  • Rang
    Niveau 4
  • Date de naissance

Informations RP

  • Personnage principal
    Muirguen
  • Personnage secondaire
    Jasrah
  1. Transportées par le vent d'automne, les rumeurs circulent d'une oreille à une autre. Josette et Ginette discutent encore de cette dispute apparemment entre la Indyaz et les Delonyr, apparemment ce n'est pas la première fois que ça en arrive à ce point... même si ça semblait être pire que la dernière fois. Raymond et André continuent également sur le même thème, il semblerait que la maison des Delonyr qui a explosé a été nettoyée, des jeunes enfants s'amuseraient à réparer les dégâts de façon un peu grossière mais bon après tout c'est devenu un endroit pour eux pour passer l'hiver. La famille ne reviendrait plus à Heidel d'après les on dit, plus aucune attache plus de maison, plus de commerce en plus ils rêvaient de s'installer sur une île depuis un moment.
  2. Des affiches ont commencé à fleurir tôt ce matin dans la cité d'Ephéria pour remonter vers Calphéon en passant par les différents villages et fermes de la région. Certains reconnaîtraient le sceau de la famille Sérendienne, alors que d'autres reconnaîtront le nom Delonyr dont la grand-mère décédée il y a quelques années, aurait tout légué dans son testament au clergé.
  3. Les affiches continuent de fleurir sur les routes de Mediah, des villes comme Tarif et Altinova aux petites fermes.
  4. Les affiches continuent de fleurir sur les routes de Balenos, des villes comme Olvia et Vélia aux petites fermes.
  5. En ce début de soirée, des affiches commencent à fleurir partout à Heidel, les fermes environnantes ainsi que Glish.
  6. Elle avait l'impression d'être figée dans l'espace et le temps. Elle regardait l'horizon bleu devant elle et les simples choses lui manquaient. Comment est-il possible qu'en un mois tout s'est emballé au point de se retrouver sur la route entrain de fuir quelqu'un qu'elle ne connaissait pas. Elle savait qu'elle ne pouvait pas plaire à tout le monde, qu'elle n'était pas la personne la plus facile à supporter, mais jamais elle n'aurait cru qu'elle serait une cible. Coursière était un métier à risque, les routes ne sont jamais sûres, mais c'était la première fois qu'elle se retrouvait face à un géant dont l'orgueil était démesuré... non... à un orgueil identique à celui qu'elle a peut-être. La situation avait dégénéré au point que la seule solution qu'elle voyait c'était tuer ou être tuée. Elle jeta un regard par dessus son épaule pour regarder son dos meurtri déjà par le premier combat. Elle sourit tristement, ce n'était qu'un faible prix comparé à ce qui les attendait. Elle se rhabilla et se redressa pour prendre le relais à la barre, la patience est une vertu elle se répétait. Elle ne pouvait pas prédire la suite des événements, mais une chose était certaine... Plus rien ne sera comme avant...
  7. En début de soirée du 9, une explosion s'est faite entendre à l'entrée ouest de la Ville. Entre les cris affolés des passants, certains auraient vu deux corps tomber par la fenêtre de l'auberge qui prenait feu. Dans l'agitation, les gardes se sont rués à l'étage pour trouver trois cadavres de mercenaires, ce qu'on peut qualifier des Panthères noires ainsi que le corps du pauvre malheureux aubergiste sauvagement assassiné. Nul ne sait de quelle dispute il s'agirait, mais un nom revient sur les lèvres craintifs des commerçants "Grunmar, Yeux de Serpent." Interrogés, les gardes ne pourraient pas confirmer l'état des deux étrangers tombés par la fenêtre, ils auraient été vus embarquer dans un chariot vers une destination inconnue. Certains diraient la morgue...
  8. Depuis ce matin, des chariots furent garés devant Quatre Entrepôts dans la cité ainsi que devant le Traiteur de La Ferme à l'Assiette. Tous ont été vidés et mis en vente. L'Arche fut quant à lui offert à la Sainte Eglise de Heidel afin de pouvoir perdurer l'institution et continuer l'aide qu'elle apporte aux nécessiteux.
  9. Ce matin, une nouvelle pancarte remplace la précédente. Le local est à vendre, et le traiteur a fermé ses portes pour de bon.
  10. Alors que les nouvelles s'apaisent et qu'on parle d'avoir retrouvé la jeune chimère enlevée, la demeure de cette dernière et celle de ses parents restent silencieuses. Après un bref passage de la mère en ville durant la nuit en compagnie de la Dame Delmeth. Le groupe avait subi le supplice d'un long voyage, les traits tirés et fatigués, ils se séparèrent après un bref échange courtois. Ce soir Ernest fournira les boissons gratuitement au Relais des Voyageurs afin de remercier la chère cité de Heidel de son implication et des bouteilles furent envoyés à la garde Heideloise pour leur réactivité. Même si la fille a été retrouvée, les nouvelles se propagent que les parents paieront cher les mercenaires qui pourront leur retrouver les ravisseurs.
  11. Dans la nuit du 21 au 22, une pancarte serait apparue sur la porte du traiteur. Le bâtiment semble vide de toute activité, aucune livraison ne se fera à partir de ce jour jusqu'à nouvel ordre au Relais des Voyageurs, le Dispensaire de Heidel ni à l'Arche.
  12. De nombreux explosions se seraient faites entendre dans la journée du 21, les garnisons de Heidel semblent s'agiter et se renforcer. Après l'agitation dans les différentes auberges et le Relais des voyageurs, voilà maintenant que des ponts se font sauter forçant les voyageurs à emprunter des routes spécifiques. Les gardes auraient été renforcés sur ces routes afin d'éviter les attaques de bandits. Un nom se murmure sur les lèvres le Boucher... non lui serait l'auteur des agressions en ville, on parle d'un Grunmar... géant de son état avec des cornes certains diraient, une ceinture explosive... et une haleine à réveiller les morts. On commence même à menacer les enfants. - Si tu ne fais pas ta soupe! Grunmar viendra te faire sauter ton jouet favori!
  13. Tôt le matin du 21, le chariot de la famille Delonyr aurait pris la route vers Calphéon. Quelque temps plus tard, non loin de Heidel, des bruits d’explosion se seront fait entendre alertant les gardes qui s’y rendirent sans tarder. Les employés des écuries Chimères furent surpris de voir la famille rentrée après avoir troqué leur chariot aménagé contre un de ceux d’Olivero accompagnés par deux gardes. Cherchant du regard, ils auraient constaté une Tantan manquante, un Daheron se tenant l’épaule en sang et une Muirguen pâle et silencieuse, avec des égratignures serrant contre elle le petit dernier de la famille. Une fois rentrés, les volets furent fermés, Dame Gretha, Jasrah du relais et deux autres femmes furent appelées à la rescousse. Quelque temps plus tard, Jasrah, une des femmes sortirent tenant deux grands paniers, plus tard Dame Gretha et la seconde femme rentreront quelques instants au dispensaire. Les volets fermés de la demeure Delonyr, le silence régnait étrangement, quelques heures plus tard dans la nuit, le couple sorti, Muirguen tenant un carton dans les bras, ils disparaîtront dans la nuit. Tôt le matin du 22, une agitation se fait entendre dans le bureau des chimères et les coursiers s’agiteront comme à leur habitude à la livraison des diverses courriers.
  14. Actuellement, au Relais des Voyageurs, le panier est disponible en boutique aussi.