Uther

Membres
  • Compteur de contenus

    172
  • Inscription

  • Dernière visite

0 abonné

À propos de Uther

  • Rang
    Niveau 4
  • Date de naissance 03/04/1981

Informations RP

  • Personnage principal
    Uther Ezeil / Septus
  • Personnage secondaire
    Sylencia "La Rose" Valeya - Hobbarth - Vaerhaun

Visiteurs récents du profil

757 visualisations du profil
  1. Depuis quelques jours les affiches fleurissent sur les panneaux d'affichage et les portes de diverses boutiques, alimentant les rumeurs comme chaque année plus ou moins à cette même période, c'est le retour de la Foire d'Heidel printanière, annonçant les marchés artisanaux, les produits exotiques, les spectacles de rues et les musiciens qui enchantent les rues. Les vieux grognons râleront en disant que ça va faire encore beaucoup de bruit et qu'ils ne vont pas pouvoir dormir pendant des jours, les commerçants eux, commencent à se frotter les mains bien motivés à faire du profit ou à améliorer leur réputation, les enfants eux y voient un enchantement de spectacles, de musiques, et surtout de pâtisseries et de confiseries à dévorer. Bref tout le monde y va de son petit commentaire.
  2. Wow ca met un coup. Merci à toi Fjord pour tout le boulot, ainsi qu'aux modos les plus anciens rôlistes savent à quel point une communauté de rôlistes peuvent parfois être... dissipés. Il est évident que DN doit perdurer dans le temps, de par les archives déjà présentes, et comme point de ralliement bien connu de tous ceux faisant du RP sur BDO. Comme indiqué par Minho plus haut, une participation des rôlistes est très envisageable pour financer les 80 €/ an de l'hébergement. Si seulement chaque rôliste met 1 € comme participation on arrivera vite au montant nécessaire pour faire perdurer notre support communautaire. A titre perso je t'inviterai même déjà a mettre en place un système de donation directement accessible depuis le forum, je suis certain que la communauté saura se montrer réactive et généreuse pour tout le travail accomplit et qui doit perdurer. C'est une page qui se tourne, mais il en reste bien d'autres à écrire. Merci pour tout ce que vous avez fait, bon courage pour la suite de vos aventures sous d'autres cieux, et en espérant que la relève sera serieuse et restera dans l'esprit initial de BDO. Merci à toi de prévenir longtemps à l'avance afin que tout le monde puisse se préparer et prendre ses dispositions en conséquence. Amicalement, Uther.
  3. [*] Une fois encore on aura vu le fidèle assistant du forgeron Serendien, Viktor, accepter la livraison après contrôle, toujours très rigoureux sur la qualité des livraisons. Toutes les caisses auront été emmenées à l'intérieur et marquées, les hauts fourneaux de l'atelier ne s'éteignant presque jamais ces deux dernières semaines. De temps à autres on pouvait apercevoir le forgeron se rendre à sa forge très tot le matin et en repartir parfois à des heures avancées dans la nuit, parfois même on ne le voyait pas du tout. Toujours est-il que les clients réguliers de la boutique ne voyaient que Viktor ces derniers jours, Uther ne recevant que pour les commandes spéciales sur mesure.
  4. Merci pour mes commandes, très satisfait comme toujours, et pour les curieux je vous invite à aller voir les deux dessins d'ambiance de la forge d'Uther réalisés par Ikhlas sur mon topic qui sont (mais je dois concéder surement une certaine partialité) parmi les plus réussis de sa galerie !
  5. A l'approche des fêtes de Cron, on verra la boutique du forgeron en proie à une certaine agitation. Peintures murales, nouveaux rateliers d'armes et présentoirs, bref, un coup de neuf pour bien débuter cette nouvelle année ! (Refonte du topic de présentation de la forge, et merci @Ikhlas pour ses très beaux dessins de la forge d'uther en elle-même, les habitués reconnaitrons surement pas mal de clins d'oeil au forgeron, et celui d'Uther en plein boulot, bien entendu cigare au bec !)
  6. *Un message aura été laissé sous la porte indiquée* (Me contacter sur discord Uther#7131 ou ici par MP pour rdv :))
  7. Le conte de Sylencia : Cette histoire prend racine dans un pays de légendes, où le sable sous le soleil brûlant de la journée vient remplacer la fraîcheur des nuits, un lieu où les chants et les contes deviennent tellement vivants qu’il est un moment où l’on ne sait plus discerner la vérité de la fiction. Des créatures majestueuses aux plus singulières, des plus belles apparitions comme des mirages à celles les plus effrayantes. Dans un des quartiers marchands du Joyaux des Sables, Valencia, une demeure est une énigme pour bien des gens. Une grande bâtisse d’une douzaine de pièces est considérée comme maudite. Une famille de riches bourgeois qui avaient fait fortune dans les soieries et les tapis aux couleurs si chatoyantes, avait emménagé là un siècle plus tôt. Une famille nombreuse de cinq enfants, les parents, le personnel de maison… Au total c’est une douzaine de personnes qui vivaient ainsi dans un certain luxe et confort. Dans les années 30, il y a donc maintenant plus de cinquante ans, les rumeurs commençaient à monter. Plusieurs visiteurs étaient venus rendre visite à la famille Al-Rayad, et semblaient ne plus avoir été revus ensuite. Certains colportaient même qu’ils avaient entendu des bruits de cris étranges s’échappant de la bâtisse. Quelques mois plus tard, le journal local rapportait que deux des enfants étaient morts d’une maladie étrange et incurable. Quelques semaines plus tard, un troisième aurait disparu dans le désert dans l’escorte d’une des caravanes marchandes de la famille. Les faits ne s’arrêtaient pourtant pas là. Successivement il fut annoncé le décès du palefrenier et jardinier du domaine dans une chute, puis du père de maladie inconnue, et ainsi de suite. Chaque membre de la famille ou du personnel, tour à tour, perdu la vie dans des circonstances étranges ou non corroborées par des témoins ou médecins. On ne savait même pas ce qui était advenus des corps. Un caveau? Un bûcher? Personne ne savait, mais ils s’accordaient tous à dire que le Manoir Al-Rayad était maudit. Durant presque 40 ans, il fut laissé à l’abandon. Les superstitions, les rumeurs et ragots, alimentaient encore régulièrement chaque personne passant devant, certains utilisaient même cette légende urbaine comme une menace «si tu continues, je t’enferme dans le manoir Al-Rayad!» Un jour pourtant deux adolescents en mal d’aventure et bien trop désobéissant, décidèrent de partir en exploration. Équipés de torches et d’un couteau à la lame émoussée, c’est à la faveur de d’une nuit que les deux enfants se glissèrent dans la cour intérieure par le toit d’une maison voisine, avançant avec prudence dans ce lieu qui détonnait par son côté lugubre vis-à-vis du reste de la cité arborant des couleurs d’or, de bleus et de rouges chatoyants. Rien ne se passait… mais dans ce lieu si singulier il semblait régner le silence d’un sanctuaire oublié, où même les sons et les cris des marchés alentour ne semblaient pas pénétrer. Les végétaux eux-mêmes ne semblaient pas reprendre leurs droits dans ce lieu laissé à l’abandon si longtemps avant. Soudain… L’un d’eux est attiré vers une des fenêtres. Une lumière…. Une chandelle…! Personne n’avait passé ces portes depuis 40 ans et pourtant une chandelle était allumée, diffusant une lueur diaphane à travers des carreaux couverts de poussière ne permettant de ne rien distinguer de bien précis à travers… Les enfants s’enhardissaient, se rassurant en se disant qu’ils devaient y avoir une autre entrée, que tout ça finalement c’était que des racontars, une vaste plaisanterie. S’approchant de la porte celle-ci était fermée mais pas verrouillée. C’est avec crainte et curiosité que l’un d’eux l’ouvrit. Un silence absolu, une odeur de renfermé et de poussière laissait planait une sensation d’abandon, et pourtant la chandelle était bien allumée, ils la voyaient, là, devant une porte du rez-de-chaussée, seul vestige de vie et d’animation dans une demeure oubliée. Tournant la poignée de cette nouvelle porte un escalier descendait dans une obscurité quasi totale. Des parois suintant l’humidité et la moisissure, même en ces terres sèches orientales, l’odeur du renfermé prenait à la gorge. Néanmoins ils continuèrent… Ce qu’ils avaient pris pour une cave, se rapprochait finalement plus près de la crypte. Un dédale de couloirs tous plus austères les uns que les autres. Parfois des poteries scellées, parfois des caisses de bois rudimentaires… ouvrant certains, ils découvrirent des os, des vers, de la chair putréfiée… Des urnes funéraires, des cercueils… ce n’était pas une cave ou une mine… mais un tombeau. Certains semblaient être là depuis des siècles, d’autres depuis quelques décennies… Peut-être était-ce ici que la famille Al-Rayad avait disparu? Ils progressaient encore, de moins en moins rassurés. Se questionnant tour à tour : « mais si toute la famille est là, qui est ce qui les a incinéré ou placé dans des cercueils? Peut-être que la chose qui les a tué est toujours dans ces couloirs? Pourquoi personne n’est jamais venu ici avant? Y’a un monstre?» Tant de questions sans réponses pour les deux jeunes inconscients. C’est alors que l’un d'eux commença à entendre le chant d’une petite fille, plus loin. L’autre entendait quelques rires… ils ne comprenaient pas. La maison au-dessus était inhabitée comment des gens pouvaient vivre ici? Une autre sortie peut être? Ils continuèrent à progresser, puis ils découvrirent l’enfant, la peau bronzée, crasseuse, les mèches de cheveux collés sur le visage ne laissaient poindre à la lueur de leur torche que deux petits éclats brillants et une rangée de dents sales, serrant contre elle une poupée de chiffon en pas bien meilleur état que sa propriétaire. «Venez jouer avec moi… s’il vous plaît?» La voix de l’enfant transformée par les échos qui se répercutaient sur les parois du souterrain donnait à cette demande anodine un caractère plus angoissant. «Venez jouer avec moi… s’il vous plaît?» La question revenait encore et encore, l’enfant commença à s’approcher d’eux en marchant… enfin en se traînant… elle boitait, l’un des pieds traînait au sol, rendant la progression de la jeune fille lente et difficile. «Venez jouer avec moi… s’il vous plaît?» L’un des adolescents commençait à éprouver de la peur, reculant pas à pas, il colla le dos à un mur, sentant l’humidité suintante venir traverser sa tunique, lui donnant une sensation de froid dans toute la colonne, laissant échapper un cri de surprise. Son compagnon se retourna vivement, découvrant que rien de grave ne semblait menacer son ami, il se tourna à nouveau vers l’enfant, qui était passée soudainement de plusieurs mètres à deux puis un… Sous la surprise, il recula à son tour d’un pas. «Je… je veux pas jouer…». La petite fille sembla triste et soupira. Un courant d’air traversant le corridor moucha la torche. Les deux adolescents se retrouvaient dans le noir avec la petite fille. C’est à cet instant qu’ils réalisèrent que l’enfant elle n’avait ni lanterne ni torche… vivait elle ainsi dans le noir? La terreur et l’angoisse les envahirent, au jugé et en tâtonnant les matières froides et parfois visqueuses des murs ils commencèrent à tenter de fuir les lieux en hurlant… Le lendemain, le journal local faisait état de la disparition de deux jeunes adolescents du quartier qui se seraient mort après être tombés dans un puits en jouant. Mais on ne trouva jamais de quel puits il s’agissait… ni les corps. Était-ce les deux même jeunes adolescents que ceux entrés dans les sous-sols du manoir? Ou avaient-ils enfin trouvé une sortie? Et si ce sont eux les enfants morts, alors qui a raconté en premier cette étrange histoire? Aujourd’hui encore, le manoir Al-Rayad est toujours à l’abandon, nourrissant encore et encore, ragots et superstitions. Ah et pour les intéressés, il semblerait que le manoir soit toujours en vente!
  8. Le lendemain durant la matinée, plusieurs clients se seront pressés à la Forge Ezeil, venant prendre des nouvelles de l'état de santé, ou aller à la pêche aux potins. Le forgeron ne sera pas rentré dans les détails mais aura précisé que Lisyel et lui n'avaient pas été blessés dans cettte explosion, et qu'ils devaient laisser la garde faire son travail. Les enjoignant à ne pas céder à une forme de panique, de coopérer avec les autorités et d'agir en bons citoyens en ne suspectant pas n'importe qui en précisant que Serendia avait subit bien des épreuves mais elle est toujours debout. Et qu'elle le sera encore après ce géant et ces acolytes sans aucuns doutes possibles. Il les encouragera a transmettre toutes les informations qu'ils pourraient avoir ou découvrir aux capitaines Khran et Rival afin de les aider dans leurs fonctions.
  9. Chanson d'ouverture de la soirée, par Sylencia "La rose" Valeya Tous ensemble réunis en cette soirée en ce 10 ème mois de l'année, Une ambiance d'artistes et de découvertes dans notre Relais, Une ambiance détendue où chacun pourra venir admirer, Les travaux, les oeuvres ou les sens artistiques présentés. Venez, venez, amis, familles, clients, visiteurs et curieux, Encourager ceux qui se relèvent le défi en ce jour heureux, Artisans et artistes passeront tour à tour présenter leurs oeuvres Et n'auront que quinze minutes pour faire leurs preuves. C'est ici que ce soir nous sommes tous conviés pour élire en votant, Celle ou celui qui sera désigné comme le nouveau grand talent. Venez applaudir ces cinq artistes en dégustant un bon vin, A la fin de cette soirée, il ne pourra en rester qu'un !
  10. [Salut à tous ! Et on remet ça ! pour ceux n'ayant pas participé ou assisté à la première édition lors de la Foire d'Heidel en juin, le Gantelet est un tournoi Full RP, c'est à dire pas de pvp du tout du tout. Les combats se font par émotes, via un système de jet de dés incluant les esquives, les coups critiques etc ensuite les combattants alternent lleurs émotes descriptives libres en "action/réaction" et le public lui ne verra que les emotes IG afin de favoriser au maximum l'immersion rp. Pour plus de précisions, n'hésitez pas à me laisser un message en MP ici ou sur mon discord Uther#7131. Le temps de réunir les participants que se soit au tournoi ou pour les dotations, sponsors etc, le tournoi devrait se faire fin octobre, début novembre. En fonction du nombre de participants, il n'est pas exclu de devoir faire un pré-tournoi d'éliminatoires si ils sont nombreux. Je suis dispo pour recevoir les inscriptions soit par courrier RP si vous avez peu de temps, soit en passant à la forge d'uther au 9-4. A bientôt !]
  11. Merci à tous les "invités et clients" pour leurs participations. Ce fut de notre coté "staff" une soirée bien sympa avec tous types de carateres qui ont bien joué le jeu ! Entre ceux qui "veulent tout essayer", "les raleurs invétérés", les "joueurs de l'anonymat à fond -mention spéciale a Yrilda quand même sur ce coup-" les sceptiques, les flambeurs etc, ca a fait une super émulation qui nous a arraché plus d'un rire et sourire en vocal. A bientôt pour de nouvelles aventures