Leksa

Membres
  • Compteur de contenus

    69
  • Inscription

  • Dernière visite

0 abonné

À propos de Leksa

  • Rang
    Niveau 3
  • Date de naissance 10/02/1986

Informations RP

  • Personnage principal
    Leksa

Visiteurs récents du profil

769 visualisations du profil
  1. Il y a quelques mois de cela, les habitants de Valencia ont pu apercevoir deux femmes guidées par un dénommé Rhazar, ils auraient visités quelques lieux de la ville mais se seraient attardés sur un des terrains de la famille Al’Brahaz. Pendant un certain temps, les Valenciens n’auront rien pu voir se concrétiser, les arrangements avaient sans doute pris du retard, du moins c’est ce qui s’est dit, lorsque les travaux se sont enfin entamés. Après plusieurs semaines voire mois de travaux, c’est une nouvelle bâtisse qui voit le jour sur le terrain en question, mais une question subsiste encore vu qu’aucune enseigne ne semble être mise. La bâtisse est pour l’instant en inactivité bien que quelques ouvriers s’activent encore à l’intérieur mais il ne semble pas y avoir d’interactions commerciales avec le monde extérieur.
  2. Leksa quant à elle avait ses écuries à s'occuper mais elle trouvait le temps de venir à divers moments de la journée, et surtout sur le temps de midi afin d'aider sa compagne dans les petites tâches. Accompagnée de son fidèle compagnon Thenor, elle proposait parfois ses services pour les bois les plus lourds, si il pouvait être utile à alléger certaines lourdes tâches aux hommes qui travaillent sans relâche. Durant le temps qu'elle passait à aider sa compagne comme elle lui avait promis, de la soutenir dans ses démarches de venir en en aide aux autres, elle avait remarqué le petit manège de certains hommes qui venaient un peu trop souvent réclamer des petits soins, elle ne pouvait s'empêcher des petits regards suspicieux mais amusée et parce que c'est pour la bonne cause, elle fermait les yeux.
  3. Course d’âne Résumé pour les non présents Leksa conte alors une petite histoire sur Vélia et sa foire en expliquant la course et son déroulement. Vous arrivez dans cette charmante ville qu'est Vélia pour y passer un petit séjour, si vous êtes ici avec nous, c’est que vous avez connaissance de la foire et nous vous souhaitons d’agréable moment parmi nous, Cette course est, bien que concurrentielle de par les énigmes, avant tout un moment de découverte pour les enseignes clés de Vélia, nous espérons que votre course sera agréable, amusante et enrichissante ! Leksa pose alors la première énigme Passez donc par les quartiers du conclave pour vous informer sur les actualités de Balenos, Ils vous accueillent pour vous projeter avec ses membres afin de développer de nouveaux projets, de nouvelles tangentes et forger l’avenir (Ferme Bartali) Leksa pose alors la deuxième énigme Toujours dans les alentours, rendez-vous donc au domaine Mirabela afin d'y découvrir leur Haras tenu par Dame Arkxane et le viticulteur Salviati, vous y trouverez des services équestres et de vignoble, pensez à passer au stand tenu par le domaine afin de vous informer des évènements à venir !Pensez à acheter votre bouteille de vin, vous en aurez peut-être besoin ! En complément du Domaine Mirabela, à l'adresse du 5-2 de Vélia, occasionnellement, le viticulteur récemment installé fait la promotion de ses nouveaux vins lorsque leur élaboration finale est réalisée, ouvre le Caveau Mirabela afin d'en faire une première dégustation avant de pouvoir l'acheter au Domaine. Leksa pose alors la troisième énigme Suivez la route que vous venez d'emprunter, tourner ensuite sur votre gauche afin de descendre jusqu'aux abords du port et vous rendre au 3-2 1er étage « Le bois flotté » tenu par Dame Tissebrume, et visant à promouvoir et développer certaines activités de Balenos : le tourisme maritime et les transactions financières. N'hésitez pas à réserver une place pour l'une de ses virées en mer, vous risquez de passer un agréable moment en leur compagnie et d'y découvrir lors de votre visite guidée ! Leksa demande alors aux participants de complète cette phrase Lorsque les papiers d'inscriptions sont fait, quoi de mieux que de vous détendre un peu au magnifique Salon de Thé et Onsen de Haso « des Lys d'essence » dont les services proposés par la Fleur d'Haso Urumu, au sein d'une apaisante ambiance florale de cerisiers, invite aux délices des sens autant du corps que de l'âme. La, juste à côté au 3-2. Leksa pose alors l’énigme suivante Une fois votre détente terminée, reprenez votre route et tourné sur votre gauche juste avant la place du marché, remonter par les petites ruelles et vous y trouverez un endroit agréable, Au petit bonheur, Dame Olyanim vous acceuillera dans sa taverne, un lieu chaleureux et convivial où vous pourrez boire, manger et converser, la chaleur de l'âtre mais aussi celle humaine vous réchauffera le corps et comblera votre estomac par ses plats du terroirs, ne manquez aucun détail, qui sait, peut-être qu'un évènement aurait lieu prochainement ? Leksa pose alors cette énigme Enfin, votre première journée terminée, vos inscriptions faites, votre petit moment de détente, votre petit repas ou votre soirée au calme au petit bonheur terminé, il est l'heure du repos ? Laisser vous bercer par les vagues de chaleurs de la conque des mers, accueillis par Dame Viviannae, vous y séjourner au calme et peut-être est-ce le moment d'ouvrir votre bouteille de vin, en amoureux ? la conque vous offre trois chambres confortables et plusieurs services que nous vous laissons découvrir. Votre seul paiement, sera de griffonner un mot dans son livre d'Or. "Une journée bien remplie, mérite un repos accomplis" est le vœu que la Conque vous souhaite. Leksa pose alors la dernière énigme Le jour se lève, et de nouvelles choses à découvrir dans cette charmante petite ville ! Je vous avais pourtant prévenu de vous inscrire ! Et oui il y a bien une croisière ! Oh ? Vous l'avez faite ? Mais connaissez-vous l’île voilée tenu par dame Difaen ? C’est juste à côté du bois flotté et du salon lys des essences ! C’est un établissement commercial, proposant des produits de l'alchimies et de l'herboristerie. Traitement des pierres, des métaux et de différents serums, tout ce que le client souhaite, il est souvent possible de le trouver ici !!! Je suppose que vous vous êtes informés au domaine pour les évènements à venir ! La course de char ! Vous n'en avez pas entendu parler ? Oh, vous vous êtes inscrits ! Attention, cela secoue tout de même, après cela, n’hésitez pas à vous détendre en visitant les différents stands des commerçants, j’ai eu ouïe dire que certains venait d’Heidel ! Faites un petit détour par le port et prenez le temps de visiter la ville ! Vous aurez besoin de ce petit moment de calme car il va vous falloir être en forme pour ce soir, bah oui, ne vous avais-je pas parlé qu'un événement aurait lieu prochainement à la taverne ? C'est ce soir ! Et vous savez quoi ? Il y aura une tombola organisée par Yami Koga, celui qui présente les vins d’Olvia, vous le verrez dans les stands pour sûr ! Alors ? Agréable début de séjour n'est-ce pas ? Et d’autres moments forts intéressant en perspective ! Cette charmante petite ville aux allures bien calme est tout de même mouvementé vous en conviendrez ! Je suis sûr qu’une fois partit, vous aurez déjà hâte d'y revenir ! Ne mentez pas ! Tantan et Tristan sont vainqueurs à égalité et donc gagne tout deux une réservation au salon de Thé "des lys d'essence" !
  4. Halloween

    La crémière (cerise sur la crème) est de retour et viendra apporter un lot de ses nouvelles gourmandises pour aider le centre équi libre lors de sa soirée et faire découvrir par la même occasion ses nouvelles pâtisseries
  5. Halloween

    Pour la chasse au trésor (Il suffit de retrouver les mêmes screen à faire et à m'envoyer, celui qui aura le plus de trésor ou si plusieurs ont la totalité, le plus rapide sera gagnant)
  6. Le soleil était là, mourant dans l'abîme. L'astre, au fond du brouillard, sans air qui le ranime. Au centre palpitait, rampait une flamme. Montrant encore la faible lueur de son âme. L'astre était devenu presque noir et cela me rendait las. Il n'avait plus de voix, plus de souffle, hélas. Comme si ce géant de vie et de lumière, Engloutit par la brume où tout s'évanouit, N'eût pas voulu mourir sans insulter la nuit. J'ai bien conscience de n'être qu'un être infime à ses côtés. J'espère néanmoins avoir la force de le ranimer. Espérant que, la lumière que j'ai en moi, je puisse lui insuffler. Afin de pouvoir à nouveau le voir rayonner.
  7. Course d'orientation au centre Equi Libre 21 h : Accueil des participants et spectateurs, vous serez accueilli avec un verre de jus de pomme-cannelle et un roulé de jambon sur du melon. 21h30 : Mise en place du départ de la course selon les retards. 23h30 : Fin de la course pour les plus malchanceux et fin de soirée avec musique calme autour du buffet et des boissons. Il est toutefois possible pour les spectateurs de pouvoir déguster boissons et en-cas pendant la course. Comme certains étaient intéressés, il vous est possible de défier la propriétaire des lieux une fois les festivités terminées, à vous de voir pour les enjeux.
  8. Des affiches arboreront la ville Et des fiches d'inscriptions ainsi qu'un parchemin avec les détails de la soirée seront déposés dans les lieux publics.
  9. Course d'orientation au centre Equi Libre 21 h : Accueil des participants et spectateurs, vous serez accueilli avec un verre de jus de pomme-cannelle et un roulé de jambon sur du melon. 21h30 : Mise en place du départ de la course selon les retards. 23h30 : Fin de la course pour les plus malchanceux et fin de soirée avec musique calme autour du buffet et des boissons. Il est toutefois possible pour les spectateurs de pouvoir déguster boissons et en-cas pendant la course. Comme certains étaient intéressés, il vous est possible de défier la propriétaire des lieux une fois les festivités terminées, à vous de voir pour les enjeux.
  10. Course d'orientation au centre Equi Libre

    jusqu’à
    Course d'orientation au centre Equi Libre 21 h : Accueil des participants et spectateurs, vous serez accueilli avec un verre de jus de pomme-cannelle et un roulé de jambon sur du melon. 21h30 : Mise en place du départ de la course selon les retards. 23h30 : Fin de la course pour les plus malchanceux et fin de soirée avec musique calme autour du buffet et des boissons. Il est toutefois possible pour les spectateurs de pouvoir déguster boissons et en-cas pendant la course. Comme certains étaient intéressés, il vous est possible de défier la propriétaire des lieux une fois les festivités terminées, à vous de voir pour les enjeux.
  11. L'apprentissage commence - C'est après quelques jours de repos suite à son périple, qu'à l'aube, Denethor décidait de commencer avec Leksa. Il lui demandait de se mettre à genoux face à lui, de fermer les yeux et de faire le vide, quant à lui, ce n'était qu'un prétexte pour sonder la jeune fille. En effet, il n'avait pas su prendre le temps de la sonder lors de leur première rencontre, il devait utiliser son pouvoir pour l'arrêter dans son élan de destruction, ce jour-là, la seule chose qu'il avait remarqué c'est que cette dernière était habité par un pouvoir, l'immensité de son pouvoir ? Il n'en était pas encore sûr mais ce dont il était certain c'est qu'elle n'en avait ni conscience ni le contrôle parce qu'aussitôt que sa vie fût en danger à cet instant ou il l'avait vue, elle n'était plus elle même, détruisant toute forme de vie lui faisant obstacle. La matinée passée, il en savait un peu plus sur elle mais devait encore s'assurer quels facteurs poussaient Leksa à perdre le contrôle, à laisser ce pouvoir, cette chose l'envahir. Etait-ce uniquement lorsque sa vie en dépendait ? Toujours est-il qu'il lui avait promis une chose et il tenait parole en l'emmenant donc dans un petit village voisin afin d'y rencontrer un palefrenier. Il expliquait à l'homme d'écurie que celle-ci voulait apprendre, qu'il n'était pas nécessaire de la payer mais simplement de la nourrir en échange de son apprentissage, argumentant que l'homme serait tout de même aider dans ses tâches par la jeune fille durant ce temps. C'est sans relâche que Leksa faisait tout ce que lui était demandé, l'homme prenait bien sûr le temps, ne lui donnant pas d'ordres à exécuter l'un après l'autre sans explications. Après une nuit de repos, elle se réveillait à l'aube comme on le lui avait demandé, et s'était rendu à leur lieu d'entraînement. Non sans se douter qu'aujourd'hui serait riche en émotion, elle y allait avec le sourire pensant que ce serait aussi simple et aussi reposant qu'hier. Mais qu'elle ne fût pas sa surprise, alors qu'il lui demandait de se remettre dans la même position, d'entendre ces mots... - Tes parents ne t'aimaient plus, tu étais devenue pour eux un monstre et ta mère t'utilisait pour mener à bien ces missions, se servant du pouvoir qui est en toi. - C'est faux ! Père m'aimait ! - Voyons Leksa, ne penses-tu pas que si ton père t'aimait, il aurait empêcher ta mère de t'utiliser de la sorte ? - Mère était crainte et bien plus forte que les hommes du village, il n'avait pas d'autre choix ! - A-t-il au moins essayer ? L'as-tu vu dissuader ta mère de le faire ? Etre moins fort ne veut pas dire qu'il est inutile d'essayer pour protéger ceux qu'on aime... C'est alors que Leksa méditait sur ses paroles où plutôt que la colère l'envahissait, réalisant que ce n'était pas si faux en fin de compte. Elle qui étant tant aimée par son père, était-elle devenue un monstre aussi à ses yeux ? L'avait-il abandonnée à son triste sort ? Toutes ces questions fusaient dans la tête de la jeune fille, ça la rongeait de l'intérieur, et une aura commençait à graviter autour d'elle. Elle commençait à perdre une fois de plus le contrôle. Pourtant sa vie n'était pas en danger... Est-ce que les émotions seraient-elles aussi un facteur ? Il était difficile d'en penser autrement lorsqu'on voyait son état à cet instant précis, ce moment où elle réalisait à nouveau que sa vie passée était devenu un cauchemard, elle qui avais tant eu de mal à tenté de l'oublier... Mais alors que le mage attendait de voir ce qui allait se produire, Thenor, lui, n'en fût pas autant et ne pouvait s'empêcher de venir bousculer la jeune sorcière, sentant qu'il y avait un possible danger, son instinct animal l'avait poussé à agir... Leksa reprenait ses esprits petit à petit en souriant timidement à l'étalon, n'ayant pas conscience de ce qu'il venait de se produire... Toutefois, elle se souvenait des paroles de Denethor qui s'empressait de lui expliquer les raisons de ses paroles. Après un bon repas pour la remettre d'aplomb, il l'emmenait à nouveau à l'écurie ou il la laissait jusqu'au soir, très sérieuse dans son apprentissage pour sa passion, elle n'hésitait pas à faire les tâches de la veille sans même demander ce qu'elle devait faire. L'homme appréciait cette volonté de travailler et d'apprendre et vu qu'il gagnait du temps dans sa journée de travail, il profitait de ce temps pour en consacrer à la jeune fille pour lui partager toutes ces connaissances sur le métier ainsi que sur les chevaux. Elle l'écoutait avec émerveillent et attention, l'homme se surprenait à sourire et à regagner lui même un amour certains pour ce métier qu'il avait sans doute un peu perdu, pris dans la routine. Cet apprentissage rendait cette fille heureuse mais était aussi bénéfique pour cet homme. Mais leksa perdait vite son sourire lorsque le mage revenait, non pas qu'elle le détestait mais il avait demandé à ce que Thenor reste à l'écurie, racontant qu'il pouvait être dérangeant pour leurs séances d'entraînements. Elle n'avait pas le choix que d'accepter, se disant qu'elle le reverrai de toute façon le lendemain... Mais le mage déchantait vite lorsqu'il remarquait que Leksa n'étais plus la même, que sa nuit fût agitée, Thenor était-il la source de cet apaisement constant ? Il comprenait qu'il était, contrairement à ce qu'il pensait, utile pour l'entraînement, sinon Denethor ne verrait que constamment les ténèbres en elle. Au petit matin, il allait, en compagnie de Leksa, rechercher le cheval afin de le ramener auprès d'eux. Ceci étant fait, ils pouvaient commencer l'entraînement, celui-ci n'était pas encore douloureux physiquement mais mentalement, elle devait prendre conscience de ce qui l'habitait, elle devait apprendre à canaliser, aussi bien son pouvoir que ses émotions... - Tu dois apprendre à te comprendre, à ressentir tes peurs, tes colères en connaître les raisons mais ne pas te laisse te submerger par ces émotions. Un grand pouvoir t'habite Leksa et si tu n'en prends pas le contrôle j'ai peur de ce qui pourrait arriver. - Mais ? De quel pouvoir parlez-vous ? Je suis une jeune fille ordinaire ! Allez-vous aussi me traiter de monstre ? - Je n'ai guère dit cela jeune fille, bien des pouvoirs habitent ce monde. Il y a la magie blanche et la magie noire, tu comprendra aisément de quel côté se situe les deux. Je ne vais pas te mentir, tu débordes d'énergie noire en toi. - Je... je suis donc bien un monstre, vous me dites que le mal m'habite ? C'était donc moi qui ai tué tout ces gens ? - Doucement jeune fille, laisse moi terminer, c'est bien ton pouvoir qui leur a ôter la vie mais dis toi que tu n'étais pas aux commandes, tu es ici pour apprendre mais pour contrôler son pouvoir il faut aussi comprendre la vie, son sens et comprendre les émotions. Tu ne dois plus te laisser envahir par les émotions dites négatives. Ce ne sera pas un chemin facile à emprunter mais il est toujours plus facile de sombrer dans les ténèbres que de se diriger vers la lumière. - Je, je ne comprends pas tout... quels ténèbres ? Quelles lumières ? Et comment ne pas être en colère lorsque je croyais que mère m'aimait enfin alors qu'elle m'utilisait, pour ce.... pouvoir qui est en moi ? - Tu comprendra petit à petit, la route sera longue mais je serai là pour te guider. Comprendre ses émotions ne veut pas dire ne plus rien ressentir, bien sûr que tu auras toujours de la colère, bien sur que tu aura toujours de la peur mais tu dois les contrôler et non l'inverse. Se laisser submerger par cette négativité est toujours la route la plus facile à prendre. - Je suivrai vos conseils maître, je serai attentive à vos paroles, je ne veux plus être ce monstre dont ces gens parlaient... - Tu y arrivera, nous y arriverons, avoir un pouvoir dit maléfique ne veut pas forcément dire que tu dois l'être. Le pouvoir que l'on a ne nous définit pas, c'est ce que l'on en fait. Et c'est ainsi que pendant plusieurs jours, des séances de méditations, d'échanges verbaux et d'apprentissage de contrôle de son pouvoir s'enchaînait, mais ce n'était pas un tyran, il savait qu'il lui fallait parfois des jours de repos entre toutes ces séances, mais se reposait-elle ? En profitait-elle ? Pensez-vous... la jeune fille ne pouvait s'empêcher de continuer d'approfondir ses connaissances pour sa passion, elle n'en était jamais fatiguée... Et plus elle en apprenait et plus elle était proche de Thenor, ces deux-là étaient devenus inséparables...
  12. La naissance d'une passion - Alors que Leksa avait quitté le domicile, emportant avec elle quelques provisions, elle errait dans les forêts, libre, loin de toute cette violence, de toute cette émotion, elle se sentait à nouveau libre, délivrée de cet enfer. Encore jeune, et ayant vécu un enfer, elle était émerveillée par tout ce qu'elle pouvait observer, entendre, après tout, c'était encore une enfant... Mais la réalité revient la frapper de plein fouet, après tout, ces provisions n'étaient suffisantes que pour quelques jours, elle n'aurait pu en emmener davantage, c'est alors que, petit à petit, la faim commençait à remplacer l'émerveillement, le rêve de cette petite s'éteignait peu à peu pour faire place à la vie, la vraie vie... Il fallait se nourrir mais que connaissait-elle vraiment de la vie en dehors des ouvrages que père lui ramenait ? Que pouvait-elle manger ou non ? C'est en cherchant à manger et à boire qu'elle faisait leurs rencontre, ils étaient plusieurs oui, et pourtant, au premier abord ils se sont tous enfuis. Mais la petite Leksa, criant famine, perdue, ne bougeait pas d'un pas, elle les regardait aller et venir, elle ne comprenait pas, voyaient-ils le monstre qu'elle était ? A ces pensées, elle ne pouvait retenir quelques larmes, tombant à genoux mais ne se renfermait pas, malgré la tristesse qui l'envahissait du fait qu'ils s'éloignaient d'elle, elle ne pouvait détourner son regard de ces derniers. Ils étaient magnifique pensait-elle, libre comme le vent, courant par-ci par-là, criant à tue-tête... Hennissant pour être exact, parce que oui, le groupe sur qui Leksa était tombée n'était autre que des chevaux... elle en était émerveillée, elle passait les jours suivant à les observer, cela lui occupait l'esprit dans un sens, elle n'était plus apeurée, plus affamée, du moins c'est ce qu'elle pensait, bien que l'esprit peut parfois dériver de son chemin, le corps lui, a ses besoins et n'hésites pas à le rappeler par des vagues de souffrances frappant son ventre. Elle n'avait pas d'autres choix que d'arrêter ses observations et se concentrer sur sa survie, l'eau était bien plus facile à trouver que la nourriture, après tout, elle ne savait pas chasser ni cuisiner. Elle n'avait pas d'autres solutions, il fallait qu'elle se nourrisse de plantes, de petits fruits sauvages qu'elle trouvait par-ci par-là en s'enfonçant dans la forêt, elle apprenait petit à petit à se débrouiller, elle se surprenait même elle-même, elle avait pu attraper un poisson, quel luxe pensait-elle après avoir, des jours durant, manger plantes et fruits divers et variés. Et un beau jour, qu'elle ne fût pas sa surprise de le voir, là devant elle, à son réveil... Etait-elle en train de rêver ? Avait-elle manger quelque chose qui la faisait halluciner ? Elle se relevait d'un saut, les yeux pétillants de bonheur. C'est alors qu'il s'approchait d'elle, soufflant d'abord, frottant ensuite son visage contre la petite fille. Il n'était pas fort grand, sans doute encore assez jeune mais il était majestueux, il avait fière allure, il avait une robe blanche merveilleuse, la crinière blanche retombant sur le côté et sur le devant de son visage, elle en était tombée amoureuse... Mais pourquoi était-il là ? Pourquoi la suivait-elle ? Devait-elle vraiment chercher une raison ou simplement profiter de sa présence ? Sans doute avait-il de la compassion pour cette jeune fille seule, perdue dans la nature, mais ça, elle ne le savait pas... Mais elle comprenait en tout cas, au fil des jours, qu'il ne voulait plus la quitter, ce jeune poulain, peu importe la raison, ne voulait plus quitter Leksa, même lorsque celle-ci s'éloignait de son groupe, il la suivait. Se mettant en route, parce qu'après tout elle devait retrouver ce mage qui avait su l'empêcher de continuer à commettre des horreurs, elle riait, chantonnait, courait. Ils dormaient et mangeaient ensemble tout au long du trajet alors qu'un beau jour, elle le regardait, souriante, elle en oubliait presque ses parents, l'enfer qu'elle avait vécu, tout ça était déjà loin pour elle, penchant la tête sur le côté, pensive... - Je vais t'appeler Thenor ! s'exclamait Leksa toute enjouée Le cheval, Thenor désormais, hennissait en secouant la tête de haut en bas à multiples reprises - Tu aimes ? On dirait que tu aimes oui ! Moi je suis Leksa ! C'est après encore une longue marche lui prenant plusieurs jours qu'elle reconnaissait enfin le chemin emprunté, elle avait retrouvé la trace de l'endroit que sa mère avait décidé d'attaquer il y a quelques temps maintenant, elle s'avançait avec prudence, elle avait sans doute peur d'être reconnue. Le mage faisait son apparition au loin, elle était craintive et pourtant, il lui souriait, il voyait une autre fille que celle qu'il avait en quelques sortes affronté. - Bonjour. J'espérais bien te revoir jeune fille. Je suis heureux de voir que tu as emprunté un chemin de lumière - Bonjour monsieur, quel chemin de lumière ? disait-elle en regardant les alentours - Le mage riait de bon coeur. Je vais devoir t'apprendre bien des choses, je me présente, je suis Denethor, comment t'appelles-tu petite ? - Je suis Leksa ! Vous allez m'apprendre des choses c'est vrai ? Vous allez m'apprendre le cheval ? Disait-elle en pointant son nouveau compagnon - Je t'amènerai auprès de quelqu'un de compétent pour cela, je ne suis pas très doué en la matière Leksa sautait de joie à l'idée de pouvoir en apprendre plus sur son nouveau compagnon, elle avait hâte, elle était heureuse mais ne se doutait pas encore de ce que le mage lui réservait comme apprentissage...