Zokroz

Membres
  • Compteur de contenus

    203
  • Inscription

  • Dernière visite

Profile Song

7 abonnés

À propos de Zokroz

  • Rang
    Discord: Zokroz#0548
  • Date de naissance

Informations RP

  • Personnage principal
    Sevrus Kropt

Visiteurs récents du profil

3 275 visualisations du profil
  1. @Dulcia Tenez mademoiselle ! *Tend les roses* C'est que ca coute cher ces merdes, pour une fois que je peux m'en procurer sans débourser une seule piécette !
  2. Tôt dans la mâtiné de ce 13ème jours du 1er mois, les clients du bazar de la ville auront pu constater la présence d'un vagabond atypique, un homme blanc (Sevrus) vêtu d'une tenue originaire de la province. Certes, beaucoup l'auront sans doute reconnu ou déja remarqué bien avant son apparition aujourd'hui, d'autant plus qu'il était de plus en plus dangereux pour lui et son groupe de vagabonder seul en ville pour tout un tas de raison, mais il semblait néanmoins en ce jour être à la recherche de quelque chose en particulier, sans toutefois que l'on puisse savoir quoi en l'observant, allant d'étale en étale sans pour acheter quoi que ce soit. Ce n'est qu'au détour du boucher du coin, la ou la viande pend au soleil avec pour unique compagnie une légion entière de mouches et de parasites, qu'il s'arrêta pour repérer un ou une cliente naïve, n'ayant pas la moindre connaissance en viande ou en spécialité culinaire. En toute logique, au moment de ses achats, cette personne ne saurait pas quoi prendre ou serait encore probablement incertaine sur la recette dont il fallait faire usage, une occasion que Sevrus souhaite saisir pour donner l'illusion qu'il rend service et être ainsi possiblement être mieux renseigné après avoir poser une question dont il souhaite avoir impérativement la réponse. " Vous savez, il vous suffit simplement de prendre une pièce très tendre comme le filet de mouton par exemple,d'y ajouter une touche d'avoine raffinée, croustillante à souhait. Le tout agrémenté de saucisse fumée et de boudin noir sanglant, sans oublier de le servir avec un petit vin simple corsé aux herbes... Au passage, ne connaitriez vous pas Kalic Mandalah et ou le trouver ? J'ai entendu dire que c'était un marchand d'exception et j'ai des produits de l'ouest qu'il serait ravi d'importer ici. " Qu'il ait une réponse ou non, il continuera ses recherches dans le marché pour avoir obtenu une réponse quant à l'emplacement du marchand qu'il recherche, jusqu'à finalement retourner chez lui, prenant soin d'être continuellement aux aguets pour s'assurer qu'il n'est pas suivit, auquel cas il imprimera les visages ou l'apparence de ses poursuivants jusqu'à pouvoir les semer.
  3. Insatisfait des résultats qu'a l'enquête durant la nuit, Sevrus quitta son compagnon séducteur aux alentours de trois heure du matin dans l'optique de peaufiner ses recherches et espérer obtenir d'avantage d'information de son coté pour ainsi agir le plus rapidement possible avec l'aide de son groupe, histoire que cette traque ne se solde malheureusement pas par un échec. A cette heure ci de la nuit, les tavernes sont les plus animées, les gens sont les plus épuisés et les ivrognes altérés par l'alcool voient leur ivresse atteindre son apogée, une occasion des plus idéal pour retourner faire un tour dans la taverne malfamée ou il avait pu rencontrer Shoona, plus tôt dans la soirée. Sevrus était un habitué de ce genre d'environnement, il était à l'aise et il pouvait pratiquement passer inaperçu dans la masse malgré son apparence trahissant ses origines de l'ouest, ce qui n'est pas si courant que ça en Mediah, surtout dans ce genre d'endroit. L'on peut imaginer que cela correspondait à son caractère et à sa personnalité de fêtard, il pouvait s'amuser et en même temps travailler, tendant l'oreille au détour d'un verre et de la compagnie d'une ou deux charmantes hôtesses à ses cotés sur un banc, pour espérer entendre de la bouche d'un des clients à proximité de lui quelque chose qui pourrait l'intéresser et l'aider dans sa quête. La question est de savoir s'il apprendra quelque chose, à savoir si la plèbe appréciait Madüküt contrairement à sa femme, si de viles individus projetaient de lui faire du mal à lui, sa femme ou à son commerce, s'il avait des rivals, des ennemis avec qui s'allier et désireux de le voir disparaitre, ou encore et s'il y avait des informations plus juteuses à savoir, des secrets ou des dossiers qui pourraient faire fléchir Madüküt ou ses alliés pour s'en servir contre lui, lui mettre la pression., l'affaiblir et ainsi mieux pouvoir l'atteindre. Tout était bon à prendre, absolument tout, et Sevrus passa la soirée dans cette taverne à boire, danser et jouer aux jeux d'argents avec les clients du coin...
  4. [MAJ 02/01/2019]
  5. [MAJ 30/05/2018]
  6. Les stickers SEVRUS-ULTIMATE sont de retour ! Toi aussi, obtiens le tout dernier sticker "Check Bro!" et collectionnes le avec tes amis !
  7. @Kaewyn La Renarde Les cheveux courts j'ai une femme je déteste, en revanche j'aime bien les yeux de ton perso, ils font fondre. _________________________________________________ Quand Sevrus sort la belle chemise !
  8. " Sevrus ne s'est pas présenté ce matin au chantier, il est probable que ce soit aussi le cas pour cet après-midi. A force de vouloir travailler vite et bien, son corps a finit par demander l'arrêt de toutes activités physiques. Le jeune homme risque de prendre un ou deux jours de repos, avant de se remettre complétement au travail. "
  9. RP: " Sevrus s'était bien rendu à la fête organisée par Olyanim, comme il lui avait promis. Néanmoins, le travail au chantier du dispensaire à Heidel l'avait en grande partie achever, et s'il était bien présent physiquement à la soirée, il a passé la majeur partie de son temps à dormir, complétement affalé sur le canapé. Lorsqu'il était debout, c'était soit le brouhaha permanant dans la taverne, soit son voisin turbulent qui lui donna mal au crâne. Il ne resta pas longtemps, et fut l'un des premiers à s'en aller pour finalement rejoindre sa couche, loin de Vélia. Les invités observateurs auront pu remarquer un certain degré de racisme envers les deux personnes typées d'Haso lors de la soirée, ainsi qu'un gout prononcé pour le whisky en grande quantité. " _________________ HRP:
  10. " Parait-il qu'aujourd'hui, Sevrus est resté du matin jusqu'au soir sur le chantier. Le jeune homme semble visiblement très motivé pour atteindre un objectif, ou plutôt réaliser un défi qu'il s'était soit même fixé la veille. Il semble toujours s'imaginer la surprise générale qu'aurait toute la ville si le chantier avait la possibilité d'être terminé en avance. Mais la motivation et le travail d'un seul homme ne peut suffire, pour être en mesure de réaliser une telle prouesse, il faudrait que l'intégralité des ouvriers doublent leur vitesse de travail sans toutefois en réduire la qualité. En parallèle, travailler plus vite augmente d'une certaine logique le risque de se blesser, et Sevrus ne manquera pas à cette règle. Malgré ses épais gants de cuir et son uniforme prévu pour endurer milles souffrances, l'homme aura tout de même su trouver le moyen de se blesser aux mains, affichant désormais de multiples égratignures sur la paume de celles-ci. "
  11. " Les ruines finalement déblayées, Sevrus fit comme promis son apparition tôt en mâtiné, vêtu d'un bleu de travail et d'une ceinture multifonction lourdement chargée. Marteau, pince, clou , mètre, ou encore tournevis, le jeune bricoleur pris soin d'apporter sur place tout ce dont il avait possiblement besoin pour accomplir ses taches sans trop grande difficulté. A peine eu il le temps de discuter avec le chef de chantier, qu'il se mit d'or et déjà au travail pour ne pas perdre de temps et ainsi essayer de faire en sorte que le chantier progresse plus vite que prévu. S'il a l'habitude de travailler dans ce genre de domaine, et qu'il n'en est pas à son premier chantier, l'on peut aisément constater que malgré son expérience, il n'est pas en mesure d'égaler la rapidité et la perfection du travail de ses collègues les plus expérimentés. Autrement, protégé en grande partie par son uniforme épais, il ne fit pas la moindre apparition auprès des personnes chargées d'examiner et soigner les personnes blessés lors leur travail. Quant a l'heure du repas, les plus attentifs remarqueront sans doute que l'ouvrier met la dose sur le poivre ou les épices dans son déjeuner, et que malgré la quantité, cela n'a aucun effet sur lui. Evidement, pour se rafraichir le gosier, il ne manquera pas non plus de se vider une bonne chope de bière. Chope qu'il s'empressera de remplir régulièrement depuis le fut, mais la encore, tout comme les épices et le poivre, l'alcool ne semble pas avoir le moindre effet sur lui et son travail. Après tout, ce n'est jamais qu'une petite quantité. D'ailleurs, d'après les plus informés, Sevrus préfère largement le whisky de Balenos, que la bière. "
  12. " Tu ressembles à ces esprits, ces fantômes qu'on voit dans les comtes pour enfant. Tu parles, tu t'exprimes comme l'un d'eux. Tu es à la fois froide, mais aussi reposante. Tu ne dégage pas la moindre émotion. Lorsque tu parles, tu dis ce que tu ressens, ce que tu penses, ce que tu as vécu autrefois, comme si c'était un besoin. Oui, tu es ce genre d'esprit. Le genre calme, qui n'hante pas vraiment pour faire peur, qui se contente d'errer dans l'endroit ou il est décédé, désespérément accroché à ce lieu telle une sangsue. En effet, toi tu te contente de te nourrir de l'émotion des gens, car c'est le monde qui t'entoure qui te maintient en vie, pas l'endroit ou tu te trouve. Comme tu dis, ton aura est par défaut vide et blanche, c'est nous qui nous nous occupons de la remplir, et de la colorer. Tu dis ressentir quand on te touche, craindre le chaleur, mais ne pas ressentir le froid. Le froid est un excellent moyen de conservation. Imaginons une seconde que, si ton corps ne grandit plus, cela résulte du fait qu'il est déjà mort, mais d'ont l'état de décomposition est stoppé par ce gèle invisible. Ainsi, toi esprit, toi qui occupe ce corps, tu te maintient en vie d'une certaine manière. C'est peut être ça que tu es, un esprit, un fantôme. " _________________________________________________________________________ Sevrus, s'adressant à Nimbre lorsqu'elle parle de son désir de savoir ce qu'elle est exactement. ~Peut être cherche il à la comprendre, ou simplement partager sa folie~