Shaardol

Membres
  • Compteur de contenus

    366
  • Inscription

  • Dernière visite

Profile Song

À propos de Shaardol

  • Rang
    Commediante dell'arte.
  • Date de naissance

Informations RP

  • Personnage principal
    Adrastée Sylannrod
  • Personnage secondaire
    Circé di Oscuro Contea

Visiteurs récents du profil

3 304 visualisations du profil
  1. Cher Reflet... A cet instant la semi-elfe place précautionneusement la plume dans l'encrier posé près du carnet. Elle porte son attention sur le miroir,suspendu au mur, et l'image qu'il lui renvoie. De l'index, elle effleure la partie gauche de son faciès ; là où la disgrâce marquant sa chair ne s'affichait plus au grand jour. Elle étudie ce reflet qui est le sien, sans le reconnaître. Une étrangère la contemple et la juge depuis un abîme qu'elle ne peut combler. Une ombre passagère brise la lumière traversant les vitraux de sa chambre, ce rappel à la vie lui arrache un sourire. Rapidement elle griffonne une dernière phrase, avant de quitter les lieux.
  2. Apothicairerie

    Tel est le cycle du temps, toujours tournoyant, toujours changeant mais éternellement répétitif : de la gloire à l'oubli, de l'effacement à la renaissance. Ainsi plongée dans une routine nonchalante depuis de nombreux mois, l'apothicairerie poursuit son existence ,sans heurts, ni remous. Mais rien ne reste à jamais figé, soit le renouveau arrive, soit l'effondrement.... [Personnages présents : Augusta, la vendeuse coquette à la fourrure toujours lustrée - Semi-bête. Spritz, tête pensante à la verve gouailleuse - Loutre de mer. Crocus, une fleur pour toute pensée - Gobelin. Xern, un océan de calme sur une montagne de muscles – Géant. Ovide et Bovide, deux bovidés à l'épaisse fourrure et au caractère placide. En guest-star, la versatile semi-elfe propriétaire des lieux ; Adrastée Sylannrod.] Une belle oraison. Mâtines sont passées, et sur le pas de la porte Augusta attend ses compères livreurs. L'impatience se devine dans les petits mouvements de ses charmantes oreilles recouvertes de fourrure soyeuse. Lorsque le lent chariot apparaît roulant cahin-caha sur la route pavée, tiré par deux gros buffles dont le souffle se transforme en buée dans cet air matinal encore bien frais, elle quitte le seuil et s'avance sur la route. « J'te l'avais dit, Xern, l'est remontée comme un coucou, elle va encore se plaindre » Lance Spritz d'un ton empli de lassitude. « Mais j'peux pas cette fois, j'en ai gros ! » Dès que la charrette s'immobilise non loin de la damoiselle et de l'entrée de l'échoppe, la loutre bondit au sol, agitant les bras en tout sens, l'air catastrophé, vers la vendeuse fort surprise. « Quel trajet, tant d'embuches pour arriver puis la semaine m'a tourneboulé l'esprit.... » s'exclame le Lutrinae. « J'm'en vais vous raconter cela pendant qu'l'on décharge. » « C'est que …. » débute la semi-bête lorsqu'elle sent qu'on tire doucement sur le bas de sa robe. Perplexe, elle baisse la tête avisant le gobelin. Pour la première fois, elle découvre que même les créatures à peau verte peuvent rougir, enfin du moins, arborer une teinte pourprée verdoyante, rappelant une eau boueuse et croupie. Relâchant le tissu précieux de la tenue, Crocus se dandine d'un pied sur l'autre. « J'ai.. je.. j'ai préééééé, j'ai un prrrr » Il trépigne de plus en plus, la frustration s'ajoute au bégaiement, le faisant bafouiller de plus belle. Il piétine sur place au bord des larmes. « L'a un présent pour vous » Intervient Xern, solidaire de son ami, ce dernier, soulagé par l'appui, se contente de fourrer dans la main de la vendeuse, un petit paquet argenté. Confuse, Augusta reste figée sans savoir comment réagir, ses prunelles noisettes rivées sur l'emballage froissé dans sa paume. Elle finit par lâcher un timide « Merci » plaçant le tout dans une des poches de son tablier, alors que le gobelin s'en retourne, penaud, à l'arrière du chariot pour débuter son travail. « Il y a quelque chose de changé » Marmone le géant déchargeant une caisse à l'attention de ses acolytes. « Il manque quelque chose » Sans prêter attention au dire de leur associé, ils transportent leur charge et la déposent dans le petit salon annexe à l'alcôve. « Ah … c'est l'enseigne, vous l'avez enlevé» s’exclame t-il finalement, pas peu fier de son sens de l’observation. « Oui d'ailleurs, je voulais vous dire que .. » commence Augusta immédiatement interrompue par Spritz « Nous sommes en retard, nous savons mais... si vous saviez, deux jours que j'suis tout chamboulé, sans parler du trajet pour venir jusqu'ici » « Vrai m'dame, deux jours qu'il ne dort plus, qu'il rédige, comme il dit. » s'écrie le mastodonte depuis à l'arrière de la carriole. Intriguée, elle invite la loutre à continuer le récit, son regard quittant un instant les deux compagnons au centre de la pièce, pour s'attarder vers le fond du local. « J'ai rêvé qu'la patronne était morte... que nous assistions au service funèbre, que j'devais dire une oraison, mais qu'une fois debout face à la foule... j'avais tout oublié...» Il secoue la tête. « Fait longtemps qu'elle est partie dans sa famille, puis l'écrit pas beaucoup, ça m'fait soucis. 'Lors ce rêve m'a tout tourmenté, le matin, j'me suis levé et j'ai écrit... c'est que j'voudrais pas m'trouver tout démuni le moment v'nu, vous comprenez c'est important pour moi d'lui faire honneur. Je peux vous lire ? » La vendeuse étouffe dans ses paumes ce qui pourrait passer pour une violente quinte de toux. Soucieux, le géant se rapproche dans son dos pour lui tapoter l'épaule. Prenant cela pour une invitation, Spritz grimpe sur le couvercle de la boite déposée, il fouille dans sa poche pour en sortir un papier soigneusement plié, qu'il déplie. Il s’éclaircit la gorge, ôte sa casquette, qu'il tend à Crocus. « N'sommes réunis ici pour dire Adieux à notre patronne, j'l'ai connu quand j'étais encore une jeune loutre pas fréquentable. Car oui, M'dame, M'sieur avant d'être l'éduqué Mustelidés que vous connaissez, j'vivais de menus larcins, et douteuses escroqueries... fallait bien trouver le poisson nourricier, et la vie à la cambrousse, comme mes vieux, j'en voulais pas. Elle m'a pris la main dans la sac, ou plutôt dans le filet de pêche... » Un air nostalgique étire le museau de la petite créature « Au lieu de laisser le pêcheur me traîner à la garde, l'a payé le poisson et m'a ramené chez elle. Depuis, j'travaille pour elle. Et j'ai pas à m'en plaindre, c'était une grande dame, et je parle pas que de sa taille. » Emporté par son propre lyrisme, il fait d'amples mouvements des bras pour accompagner son emphase, tandis qu'à ses côtés, tout ému, Crocus écrase une larme. Un brusque hoquet brise la solennité du moment, affalée contre la porte, Augusta rit à gorge déployée, Xern affiche une mine consternée alors qu'il observe l'ouverture donnant sur l'arrière-salle. « L'on devrait toujours avoir le plaisir d'assister à ses propres funérailles afin d'écouter les propos de nos proches. » Les mots prononcés sur le ton de l'amusement arrête net l'ire montant de Spritz. « Z'êtes vivante » s'extasie t-il. encore pantois. « Apparemment » Répond t-elle « Je.. je ..suis heu...heu.... content de vous re...re... de vous voir » ânonne Crocus. « Vous allez rester ? » La semi-elfe hausse les épaules témoignant de son d'ignorance quant à l'avenir. « Mais en attendant de le découvrir, pourriez-vous me donner un coup de main afin de placer la nouvelle enseigne. Nous avons tenté de le faire hier, avec Augusta, mais elle est bien trop pesante maintenant qu'elle a été encadrée de frais. » Elle désigne, dans l'angle près de la porte, l'imposante boiserie au cadre ouvragé et doré à l'or fin. Ainsi alors que les rayons tièdes du soleil caressent la devanture de l'échoppe, ils feront miroiter les dorures attirant le regard sur l'habitude devenue nouveauté. (Les jours suivant prouveront aussi que les pies apprécient l'éclat chatoyant du panneau, comme quoi les oiseaux ont bon goût, ou du moins aiment ce qui brille.)
  3. Bienvenue sur bdo, j'espère que tu trouveras ton bonheur ici.
  4. Bah non, je vois bien le lien dans ton post.... c'est juste dans les miens que je ne les vois pas. Je crois que mon navigateur me troll... le sale petit ragnard puant !!! En tout cas merci de tes réponses.
  5. Dans presque tous mes posts dans le blog et la fiche de personnage. Quand je fais éditer, je trouve la ligne de code qui fonctionnait avant...mais qui n'apparait plus à la présentation finale du sujet. <div> <iframe allowfullscreen="" frameborder="0" height="50" src="http://www.youtube.com/embed/7wwKuFESols" width="50%"></iframe> </div> Donc... je me demande si quelque chose a changé dans les bases des scripts du forum... ou si une gentille personne s'y connaissant plus que moi peut me dire s'il s'agit d'une erreur dans le code (Erreur n'ayant pas été prise en compte avant.....)
  6. Bonjour, Je reviens sur le forum après quelques mois d'absence et en faisant un tour sur les fiches de mes personnages et le blog lié, je me rends compte que tous les liens musicaux accompagnant les écrits ont disparus. Une idée d'où provient ce fait ? Je vous remercie d'avance pour toute réponse pouvant m'expliquer cela.
  7. Quelle diligence dans la distribution! L'encre à peine séchée, le cachet de cire encore tiède, et voila déjà le courrier livré !!!
  8. est délivré un plis portant sceau religieux et noble héraldique.
  9. Bienvenue sur le forum et au plaisir de te croiser ig.
  10. Bonne année à tous, bonne santé etc etc .... Et pleins de bonnes choses en rp sur Bdo !
  11. ** mode pub ** Nous avons un très bel établissement de soin à la pointe des avancées magico-médicale à Calpheon !!!! xP
  12. Déjà il ne faut pas forcément calquer Bdo sur le monde réel. Donc oui, le jeu est d’inspiration fin moyenne-âge / renaissance, juste d'inspiration. Sur Bdo les femmes ne doivent pas lutter pour se faire une plage d'égalité, il existe des chimères mi-mécanique/mi magique, la magie est présente, l'alchimie est puissante ..... etc etc etc Conclusion, la médecine peut être beaucoup plus avancée et ne pas juste se baser sur la chirurgie basique de notre monde, mais peut très bien se pratiquer avec une assistance arcanique. Ensuite tout est une question d'envie, et de choix, tu as décidé que tu voulais évoluer dans un univers purement historique et réel alors ton perso meurt ou se retrouve incapacité. Ou tu exploites l'environnement dans sa totalité et comme le dit Gloubi, tu cherches en jeu. Nous sommes nombreux à jouer médecin sur le serveur, une chier je dirais en étant vulgaire .. Je suis certaine que tu devrais pouvoir trouver le sauveur (se) de tes rêves !
  13. Sinon si l'on veut vraiment en savoir plus sur les elfes et leur lore, les joueurs Us ont fait un superbe travail en regroupant toutes les informations dans un fichier doc. Ce n'est pas la première fois que lien est proposé sur ce forum, mais le rappeler n'est jamais mal. Il donne beaucoup de pistes, des faits, et d'éléments du lore tous réunis, même si tout n'est pas forcément à prendre au pied de la lettre, ça nous renseigne pas mal sur les Ganelle/Vedir /Acher/Ahib etc etc