Aliden

Membres
  • Compteur de contenus

    374
  • Inscription

  • Dernière visite

Profile Song

3 abonnés

À propos de Aliden

  • Rang
    Niveau 6
  • Date de naissance 17/03/1999

Informations RP

  • Personnage principal
    Aliden

Visiteurs récents du profil

1 604 visualisations du profil
  1. Entre les murs du domaine familial de la maison Brington... — Monsieur, monsieur ; messire Brington, m'entendez-vous ? Après de longues secondes, les membres engourdis par la fatigue, le jeune homme parvint à ouvrir les yeux. Ses paupières, lourdes, battaient péniblement sur ses yeux et il eut à peine la force de les plisser pour affronter la lumière du jour. Il repéra lentement son interlocutrice, vraisemblablement médecin, et sourit. Il sortait d'une douloureuse léthargie qu'il lui plaisait de ne plus affronter. Inspirant profondément, il répondit : — Je vous entends, ma demoiselle. (Il ne sut pas s'il devait se rassurer ou s'inquiéter, lorsqu'il la vit joindre ses mains.) Combien de temps ai-je... dormi ? — Elion soit loué. Vous avez reposé durant près d'une année, monsieur... comment vous sentez-vous ? Il fut pris d'un spasme, son torse se dressant subitement tandis qu'il s'efforçait de détendre ses muscles. Le souffle court, les idées floues, le jeune homme eut du mal à reprendre ses esprits. Cette subite convulsion le fit souffrir, et ne manqua pas de rafraîchir sa mémoire. À son grand désarroi. La douleur lui remémora le combat qui avait eu lieu au domaine de sa défunte lignée, alors même qu'il avait pensé s'y reposer. Les déflagrations qu'il avait entendu dans la cour lui percèrent de nouveau les tympans, et il crut l'espace d'un instant revoir le corps calciné de sa mère baigner dans l'eau pourpre de la fontaine. Il se souvint alors avoir lui-même fait face au danger, et sa gorge se noua tant le souvenir semblait réel. Il repoussa instinctivement la main féminine qui lui tenait l'épaule et porta ses doigts à sa gorge. Il sentit une longue cicatrice et ferma les paupières, recouvrant son calme. — Courage, monsieur Brington. Je ne peux que comprendre à quel point les souvenirs doivent être douloureux... — Harold, corrigea-t-il sans conviction. Je doute que mon nom ait de quelconque importance aujourd'hui, ma famille s'est effondrée et son héritage avec elle. — Je ne suis pas d'accord, insista-t-elle — ce qu'il trouva tout à fait déplacé. Vous n'avez pas tout perdu. La maison Brington ne s'est pas éteinte ; elle est en difficulté, certes, mais se remet petit à petit de ses plaies. Harold résolut à l'écouter et s'enfonça dans son matelas. Rien n'était perdu ; il était celui à qui revenait désormais la gestion de la lignée, aussi lui suffirait-il de.. ses pensées se figèrent. Un matelas ? Le jeune homme se redressa tant bien que mal et observa les lieux. Il reposait dans sa chambre, remise en état. Autant Harold se trouvait ravi d'être chez lui et de voir que les dégâts causés avaient été effacés, autant ne comprenait-il pas de quel droit ces gens l'y avaient déplacé. Une exigence du seigneur Domongatt, peut-être ? Quelque chose clochait, et il souhaita en avoir le cœur net. — Ma demoiselle, vous disiez que ma maison ne s'était pas éteinte. (Il marqua un temps de réflexion.) Expliquez-vous ? — Oui, monsieur. Votre sœur n'a cessé d'alimenter les fonds de votre maison pour la restaurer, elle s'est installée à Calpheon pour proposer des cours de magie. Harold écarquilla les yeux. — C'est elle qui a demandé à ce que vous soyez placé dans vos appartements, et qui a supervisé leur reconstruction. Tous ses fonds ont été investis dans ces travaux et les funérailles de vos parents. Elle qui avait été profondément bouleversée par votre perte sera heureuse de vous retrouver ; savoir qu'il vous restait une chance de survie lui a permis d'espérer, aussi a-t-elle passé beaucoup de temps en votre compagnie. Ses prières ont été entendues. Élion, merci ; votre état ne cessait d'empirer malgré les soins qui vous étaient administrés. — Vous êtes bien renseignée, murmura-t-il en se décomposant. Où.. où est-elle ? — Voilà plusieurs mois qu'elle n'est pas reparue à Heidel, malheureusement.. dit-on qu'elle a d'importantes affaires à la capitale de Calpheon. Elle n'a donc pas pu assister à votre rétablissement. Souhaitez-vous que j'envoie un coursier à ses locaux ? — Non ! non.. ne vous dérangez pas pour cela. Le jeune homme tordit ses lèvres en coin avant de se masser le menton d'une main tremblante. — Tout va bien, monsieur ? — Oui, je vous remercie. Vous pouvez disposer. — Je.. euh, oui. Tout de suite. Tandis qu'elle s'éloignait, Harold fit face à un abominable constat. Il se souvint de ce soir si particulier, alors qu'il se jetait en travers du passage de sa sœur pour la protéger. Sa gorge avait été tranchée par l'invisible, et son corps précipité contre la pierre. Il avait tourné la tête vers sa sœur en la suppliant de fuir ; mais il n'avait fait qu'assister à un dénouement macabre, lui-même plongé dans le coma. Cette nuit-là, au trentième jour du mois du Hibou-Tréant 285, Harold Brington avait perdu sa sœur ; aucun doute n'était permis. Mais alors, de qui pouvait-il bien s'agir ?
  2. Cette dernière vidéo est vraiment très bien réalisée. Petite larme ;_; Bravo, vraiment !
  3. Chronicles of Elyria a vraiment l'air très intéressant ! Et l'animation des capes omg...♥ Quant au vieillissement, je ne sais qu'en penser. Autant cela peut créer une forme de RP globalement intéressante, autant ça peut en bloquer plus d'un en raison de l'attachement que l'on peut avoir avec notre personnage. Mais dix/quatorze mois... personnellement ça me va ! o/ Et les graphismes ont l'air très jolis ! Moins chargés que BDO, ça ne me gêne pas, tout au contraire. Life is feudal a l'air amusant ! Et Bless, ne serait-ce que pour les graphismes qui me rappellent beaucoup Lineage 2. ♥
  4. Ils sont superbes ! o/♥
  5. Avec Lya, apprenez à perdre du poids ! (.. ne me demandez pas pourquoi j'ai fait ça.)
  6. Mais ce gif est horrible...! ;_;
  7. [MMORPG.com]

    Elle est vraiment jolie, mais ce qui est dommage c'est que les tenues que l'on craft adaptent le corps de notre personnage à leur convenance. Tantôt de larges épaules, tantôt de toutes petites, une poitrine énorme, une taille extrêmement fine... là j'ai droit à de petites épaules et l'impression d'avoir un cou énorme ! ;_; Ça doit n'être qu'une impression. Oui, c'est ça : une impression. EDIT : avec ce craft, j'ai appris à détester la pêche.
  8. Voici Shae Di Vonti, que je jouerai désormais en remplaçant d'Opale!
  9. C'est magnifique ! @Souris