Millenia

Membres
  • Compteur de contenus

    26
  • Inscription

  • Dernière visite

Profile Song

À propos de Millenia

  • Rang
    Niveau 2
  • Date de naissance

Informations RP

  • Personnage principal
    Aliënor Paelloti
  • Personnage secondaire
    Armaury Paelloti

Visiteurs récents du profil

520 visualisations du profil
  1. 17 Mai 288: Elle était assise là, au bord du chevet de son père à l'observer. Celui-ci dormait paisiblement. Malgré tout ce qu'il avait enduré, les souffrances dernières qu'il avait connu à la perte de son foyer à Calphéon, la mort récente de sa seconde épouse et la lourde attaque cardiaque auquel il a faillit trépasser, le voilà désormais qu'il souriait. Cela rappela alors à Aliënor qu'elle avait toujours apprécié cet aspect-là de son géniteur. Sans aucun doute qu'il était autrefois un homme charmant, mais pour celle-ci ce sourire signifiait bien autre chose. C'était les seuls moments de sa vie, dans ses souvenirs à elle avec celui-ci, qu'elle se sentait une véritable enfant innocente protéger par l'amour de son paternel. Le monde autour d'elle pouvait s'effondrer, comme ce fut le cas où bien jeune elle dû quitter la maison familiale, que grâce à ce sourire, elle sentait que rien de bien mal ne pouvait lui arriver. Et cette illusion l'avait bercer longuement encore. Mais aujourd'hui ce n'était qu'un aspect bien loin derrière elle. Un euphémisme. Désormais la réalité avait repris le dessus. Le monde, le vrai, se descellait sous ses pieds. Il n'y avait plus ce protecteur devant elle pour la rassurer afin de lui dissimuler la vérité et la rendre plus douce. Non. Le mal était bien là, la cruauté humaine, ses vices dans tout leurs aspects à l'état pur sans aucune déformation. Il lui a fallut apprendre vite lorsque son monde d'enfant se consuma pour laisser place à cet univers peu ragoûtant. Il y avait eu déjà des hommes mais aussi des femmes auquel Aliënor dû se confronter et découvrir leur véritable nature. Des personnes sans honneur, répugnante par leur profonde aspiration de vivre, mais le plus difficile, la plus profonde blessure au fond d'elle était celle de Guillaume, son père. Sa mine se crispa alors, devenant sévère. Ses cernes rouges dû à sa longue convalescence depuis son retour de Calphéon chez les Cortesi, se transforma en une profonde rancoeur et dégoût. Elle étudiait le bonhomme sur le lit face à elle, devenant soudainement le corps d'un étranger qu'elle n'avait jamais connu. Le sourire sur le visage de l'homme avait disparu. Ce n'était plus qu'une personne vieillarde, chauve et infirme, qu'on tenait dans un lit en vie et que les seules conversations possibles avec celui-ci ne se résume que par des "Hon" et des "Han" puis des rires brefs inexpliqués, comme des pleurs. Il était devenu totalement inutile, certainement comme tout le reste de son existence où il se plaisait à dilapider toute sa fortune pour combler ses maigres désirs dans les jeux d'argent et de hasard, là où il était incapable de fonder de ses propres mains un avenir stable et gratifiant. Était-ce là toute la leçon que cet individu le lui avait appris, en tant que sa fille ? Se comporter de manière égoïste et de façon insoucieuse quitte en mettre en péril ceux qui le suivront ? Ni même de préparer ses enfants à se heurter un jour à la dure réalité de la vie ? Aliënor l'observa longuement, crispant ses muscles et ses poings, jetant un regard lourd et dur sur celui-ci. Toujours inconscient comme la majorité du temps, et dans son profond sommeil, il tourna la tête vers la jeune femme. Son sourire revint arborait son visage, la surprenant sur l'instant-même. Une vivacité d'esprit vint éclairer soudainement l'enfant de ce dernier. Ses muscles et ses poings se détendirent alors, l'intensité de son regard redevint plus doux vers l'homme. Peu à peu, il redevenait son père, l'homme qu'elle aimait par-dessus tout. Beaucoup de choses n'avaient pas été facile au cours de ces dernières années, mais il y avait toujours eu ces bons souvenirs. Ce monde dans lequel son père l'amenait et lui contait pour la protéger. Ce même monde que certainement lui-même s'était créer pour oublier la difficulté de son vivant. Mais bien plus important encore, il avait réussit à survivre à tout cela. Son père aurait dû par milles fois, tomber, chuter et ne plus jamais se relever. Mais à chaque fois il se redressait à la plus grande surprise de tout le monde. Pourtant acculé et assaillit de toute part par de nombreux ennemis qui lui en voulait à sa famille et ses biens, toujours il s'était relevé ! Personne n'aurait pu prédire jusqu'où il était capable d'arriver alors que tout semblait perdu. Certes, cela avait un coût, mais il était toujours là, à résister qu'importe l'épreuve qui l'attendait. Et ce fut à nouveau le cas, lorsque cet infarctus vint le saisir de plein fouet. Tout le monde pensait qu'il allait mourir, que son heure était enfin venu, mais jamais personne n'aurait pu deviner à ce moment d'angoisse, qu'il pourrait encore se tenir-là aujourd'hui parmi les vivants. Son père était un survivant, un combattant né malgré toutes les apparences qu'il pouvait laisser prétendre. Enfin la leçon de toute une vie venait d'être saisit. Une subtilité infime ou bien encore le fruit d'une coïncidence à la blague bien douteuse, Aliënor fut enfin satisfaite de sa réponse. Elle finit enfin par lui sourire en retour, malgré ses yeux toujours fermé dans sa profonde et quasi interminable "sommeil". Elle vint poser un baiser au front de son père, le remerciant pour l'apprentissage final qu'il puisse lui apporter. L'observant une dernière fois, elle se releva de son chevet, puis laissa Victor, son valet reprendre la suite quant à la surveillance de son paternel. Elle était déterminée désormais, et retourna dans ses bureaux rattraper le retard que lui avait infligé cette maladie, disparue désormais.
  2. Qu'on soit de la grande noblesse ou non, il est essentiel d'avoir à ses côtés un homme de confiance, capable de vous épauler en toute situation. Geoffrey correspond très bien à ces critères-là. Arrivé il y a dix années environ, c'est un ancien soldat sérendien qui a abandonné les armes au profit de services plus humbles. Malgré ses origines qui lui voua quelques lacunes à ses débuts, il parvint à se lier d'amitié avec Aliënor qui le porta rapidement en très haute estime. Il ne fallut pas attendre plus longtemps, pour que le père remarque les bienfaits de cet homme sur sa famille et lui accorde alors sa confiance. Depuis que sa fille à repris le flambeau, Aliënor a décidé de s'appuyer sur son ami d'enfance, afin qu'il continue à lui apporter sa sagesse et son expérience lorsqu'elle vient à éprouver des difficultés. Ainsi, Geoffrey est un intendant à part entière mais aussi un protecteur de la jeune Paelloti. Il assure le rôle de surveillance du domaine, du suivi des employés ainsi que de leur paye, et résout également quelques menus problèmes afin de soulager son employeuse dans son rôle. *** Age apparent : 50 ans. Genre : Masculin. Couleur des cheveux : Gris. Style vestimentaire : Brigandine de cavalerie légère sans écusson. Du cuir pour protéger ses jambes et ses mains. Longues bottes noires. Autres signes distinctif : Cheveux court légèrement bouclés. Grande moustache au style des chevaliers sérendiens. Grande et forte carrure, assez impressionnable. Épée à la ceinture, côté gauche (droitier)
  3. Un vieux valet qui sert depuis plus de 35 années la maison des Aldisio, désormais au nom des Paelloti. Ressemblant maintenant à un vieux débris, il n'en demeure pas moins un excellent sujet en terme de discrétion. C'est sans doute pour cela que la jeune Aliënor, héritière des propriétés Aldisio-Paelloti, n'a pas désiré s'en séparer. Attention toutefois, cet homme peut avoir un caractère déplaisant, voir sénile. *** Age apparent : 60 ans et + Genre : Masculin. Couleur de cheveux : Blanc. Style vestimentaire : Homme de chambre de la vieille époque, qui se termine en queue de pie. Autres signes disctinctif : Dos recourbé. Partiellement chauve au dessus du crâne. Longs cheveux.
  4. Bonjour et bienvenue, puisses-tu trouver ton bonheur ici-même
  5. Bienvenue à toi, et au plaisir de se rencontrer IRP
  6. Merci à toi, c'est très gentil ! Je suis toujours intéressée par tout cela, à bientôt en ce cas et bon courage par la suite !
  7. Bonsoir et bienvenue à toi
  8. Haha oui, je pense qu'il y a de quoi se rendre chèvre dans ces conditions là. C'est effectivement une idée comme une autre toujours bonne à prendre. Merci encore pour tout ceci !
  9. Je suis une nouvelle arrivante, je n'ai donc pas connu grand chose jusque-là dans l'aventure Désert Noir. Mais je vous souhaite la bonne continuation ainsi que la réussite dans vos autres projets Mes meilleures pensées au(x) prochain(s) postulant(s) !
  10. Merci
  11. Bonjour et merci
  12. Merci pour vos réponses à vous deux. Maintenant je comprends bien les moyens employer et ce que je dois faire pour palier à cela. Chacun sa sauce comme dis
  13. [Faits avérés] Non loin d'Olvia, du côté de la route Est menant vers Vélia, se trouve une des nombreuses exploitations dont celles des Paelloti. Désormais de retour chez elle et après un au'revoir particulièrement éprouvant pour cette dernière à son frère, Aliënor se retrouve seule responsable à devoir gérer l'ancien domaine Aldieso-Paelloti, devenu simplement : "Les Propriétés Paelloti". Le regain d'activité fait foule chez eux. Une quinzaine de fermiers s'acharnent nuit et jour à refaire fonctionner comme antan, la glorieuse exploitation telle qu'elle était à son âge d'or. Mais cela promet d'être une tâche ardue et à la fois très ambitieuse.
  14. Merci pour l'accueil et cette information. Je vais faire cela alors Bon jeu également !