Athelstan

Membres
  • Compteur de contenus

    1
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Athelstan

  • Rang
    Niveau 1
  • Date de naissance
  1. ATHELSTAN Nom : ? Prénom : Athelstan Surnom : Athel - Stan Age : Trentaine ? Profession : Sans emploi Physique Athelstan est un homme d'à peu près un mètre quatre vingt cinq, ils paraît mince et élancé, même si on peut remarquer un physique finalement très sec, semblable à celui d'un escaladeur. C'est un homme qui approche de la trentaine d'années ou qui la débute. Ses cheveux sont longs, généralement attachés et d'un châtain foncé aux quelques éclaircis. Même si son hygiène a pu dans un premier temps laisser à désirer, il reste un homme charmant, notamment grâce à son regard de chat d'un vert perçant et ses longs cils noir qui contrastent avec son teint d'un naturel hâlé qui rend compliqué d'établir s'il est de l'Est, un Valencien pâle, ou de l'Ouest, un Calphéonien bronzé. Autrefois rasé de près, il a pendant longtemps eu une barbe naissante faussement négligée qui finalement est devenue une barbe bien garnie après son temps passé à Mediah. Personnalité Athelstan est pour l'heure, à cause de son amnésie, un homme confus. Cependant, il semble quelqu'un de droit et d'attentionné qui préfère chercher des résolutions plutôt que le conflit. Il semble également rusé, car il n'hésite pas à faire des concessions si ce peut servir un intérêt commun ou personnel, ou à brosser une personne dans le sens du poil pour éventuellement la doubler, ce qui parfois fait de lui un menteur pathologique. Il semble apprendre très vite et être capable d'un mimétisme généralement réussi. C'est aussi quelqu'un de sensible qui aime souvent profiter des choses les plus simples qui généralement passent au dessus de la tête de la plupart des gens, comme admirer un coucher de soleil, ou prendre la peine de souffler en contemplant une voûte étoilée. Histoire Athelstan se distingue en raison de son absence d'histoire, en effet, cet homme qui semble approcher de la trentaine se réveilla un beau matin, aveuglé par un soleil à son zénith, la bouche pâteuse, sans le moindre souvenir. Vêtu d'une toge mitée et d'un carnet dans lequel n'étaient notés que son nom et quelques dessins, il se mit à errer dans les campagnes de Serendia à l'aveuglette. Rapidement, il réalisa qu'il souffrait d'une amnésie très poussée car ses connaissances du monde dans lequel il évoluait paraissaient elles-aussi s'être volatilisés, ce qui le poussa à apprendre ou réapprendre les mécaniques de la société, ses enjeux, à reconnaître les différents êtres qui peuplent les terres de ce continent, les contextes géopolitiques et ainsi de suite. Il fut au moins réconforté lorsqu'il réalisa que de nombreux concepts lui étaient restés en tête, doté d'un esprit vif, qui lui permit de comprendre facilement les subtilités des différentes politiques économiques et sociales, et différents dogmes religieux. Sans logement, la semaine qui suivit son réveil, il fut forcé de dormir à la belle étoile, et dut parfois endurer des nuits froides. À force de marcher sans destination, il tomba sur une route et se mit à suivre les montures et convois qui lui passaient sous le nez, ce qui après quelques jours de marche le conduisit à Heidel. Affamé, il mangea les détritus qu'il trouvait, puis chanceux, certaines personnes lui offrirent à boire et à manger. Il intrigua certaines personnes lorsqu'au cours d'une conversation, il révéla souffrir d'une sévère amnésie. Pendant un temps, il se mit à porter des caisses pour le compte d'une femme qui décida de l'employer, et en contrepartie, elle acceptait de l'héberger gratuitement. Plus tard, il fut recruté par un vagabond hasoïte qui le convia à participer à une expédition, lui révélant qu'en voyageant, il serait susceptible de retrouver la mémoire. Évidemment, Athelstan qui souhaitait ceci par dessus tout, accepta. Ils se rendirent alors dans les provinces de Mediah, et alors que le groupe de voyageurs se dirigeait vers Tarif, ils tombèrent sur un village attaqué par des manes. Des créatures qui d'ailleurs étaient inconnues aux yeux de l'amnésique. Contrairement à beaucoup des aventuriers qui participaient à ce voyage, Athelstan ne se connaissait aucun talent. Le groupe se divisa en deux, et accompagné de deux femmes ils se faufilèrent dans le village afin d'organiser la fuite des habitants qui s'étaient barricadés à l'intérieur de leur maison, tandis que les combattants eux détournaient l'attention de ces monstres voraces. "Si je meurs, écrivez sur ma tombe que je suis mort en sauvant une petite fille, ça me donnera un air de héros." murmura-t-il à ses deux voisines, couard, alors qu'ils se précipitaient vers le village d'un endroit à l'autre aussi vite que possible afin de n'être que très rarement sans couverture. Malicieux,et aidé par les deux femmes qui furent discrètes et efficaces, son plan qui consistait à faire fuir vers les collines les villageois en toquant aux carreaux de leurs fenêtres et à leurs portes, fut couronné de succès. Les combattants qui avaient joint leur force à des soldats parvinrent à pourfendre les manes, et c'est ainsi qu'Athelstan avait vécu sa première aventure. L'amnésique découvrit avec émerveillement et terreur Tarif, et de facto la sorcellerie - quelque chose qui à ses yeux était impensable. Il apprécia y séjourner quelques jours, trouvant que ce village était à la fois mystique, lugubre et contre toute attente, apaisant. La suite de leur voyage les conduit à Altinova, une ville aux ruelles sans dessus dessous, cosmopolite et aux comportements chaotiques. Les voyageurs décidèrent de prêter main forte à deux jeunes femmes et un homme qui faisaient partie de l'expédition à mener à bien leurs entreprises républicaines, et pour cela, il leur était nécessaire de rester discrets. La semaine où ils y séjournèrent, Athelstan ne brilla pas pour sa jugeote, car ce dernier, désireux de quitter ses haillons se mit à vendre pour un cartel sans même savoir que pas toutes les drogues étaient licites, et que les cartels qui en faisait le commerce étaient par conséquent des organisations criminelles. Lorsqu'on lui apprit ce dans quoi il avait mis les pieds, on l'aida à s'en dépêtrer. Pour de nombreuses raisons, dont celle-ci, ils furent incapables de faire preuve de discrétion ce qui provoqua l'échec de la mission. Ils durent fuir Altinova dans le plus grand chaos, tous dispersés sur plus d'une centaine de kilomètres entre Tarif et Abun ; ils ne parvinrent à se retrouver qu'après quelques jours. Cette fois-ci, ils restèrent quelques jours à Tarif, le temps pour un des membres du groupe de récupérer de ses blessures reçues au cours de son évasion d'Altinova. Après tant de temps passé avec ses compagnons de voyage, deux semaines qui pour lui représentaient son existence toute entière, Athelstan commençait à les voir comme une famille d'adoption. Il fut déchiré lorsqu'il apprit que le groupe s'apprêtait à se diviser en deux, ceux qui continueraient de progresser vers l'Est, et ceux qui repartiraient vers l'Ouest. Ayant une vague impression à propos d'un endroit qui se nomme Éphéria, il décida de suivre le groupe qui avait l'intention de repartir vers l'Ouest, et quitta le cœur gros les voyageurs qui poursuivaient vers l'Est. Six jours après leur départ de Tarif, suite à une voyage éreintant pendant ils rapatrièrent leur blessé, ils arrivèrent à Calphéon. Athelstan fut subjugué par les décors majestueux qu'offrait la ville et ne perdit pas de temps à débuter les démarches administratives afin d'obtenir des documents d'identité.