Ceresayaria

Membres
  • Compteur de contenus

    3 212
  • Inscription

  • Dernière visite

Tout ce qui a été posté par Ceresayaria

  1. Cette missive arrivera au domicile de Diane De Valombre d'ici quatre jours.
  2. Tandis que le nouveau tandem et bien qu'incroyable AmoSaya partirent de leur côté pour trouver la piste de l'un des orphelins aux lancés d'excréments, Diane ne perdit pas de temps pour envoyer diverses missives dont une à Trina. Il était en effet étrange que cette faction ne s'était pas penchée sur le cas de la ferme de Madame Margaux… Les Chevaliers de Delphe en étaient eux-même étonnés et laissèrent Diane De Valombre pousser plus loin ses investigations. En fouillant du côté de Calpheon et en se rendant à la caserne de Trina, Diane entendit parler d'un rapport sur la ferme mais qui ne donna aucune suite. La dépouille de "Marcus" ne fut même pas retirée malgré ces états de voie de faits. Pourquoi ? Et pour quelles raisons ? Damoiselle De Valombre apprit que le soldat qui s'était occupé de ce rapport se prénommait Léonardo Despucco. Un banal gratte-papier de l'armée de Trina. En demandant un extrait du rapport de l'affaire qui fut classée assez rapidement, voici ce qu'elle put découvrir. *** Du côté du tandem improbable, ils trouveront sans difficulté à la ferme Oberen Eugène, le lanceur d'excrément. Ce dernier accueillit Amos d'un air farouche et malgré son envie de réitérer sa bataille de déjection animale, il fut arrêté par le propriétaire des lieux. Amos et Saya apprirent que le jour de l'incendie, Eugène était chez les Oberen pour les aider à désherber le potager, ce à quoi, il pourrait prendre une partie des légumes pour en rapporter de quoi faire dîner. Ce n'était pas la première fois que le mioche prêtait ses services contre pitance. Quant à Marcus, il fut vu sur le chemin du retour de Calpheon, alpagué par Eugène et Siméon (le propriétaire) qui lui apprirent la triste nouvelle après la venue des gardes de Trina et quelques curieux. Marcus s'était rendu sur les lieux pour récupérer quelques affaires soit disant et repartir vers la ville de Calpheon. Saya posa une seule question censée malgré ses soupires et sa constance lassitude. S'ils ont noté quelque chose de curieux ou d'anormal pour une ferme de campagne. Ce à quoi, Siméon répondit que le feu se serait déclaré accidentellement dans la grange. Une vieille bougie mal éteinte ou les rayons du soleil à travers la fenêtre de la grange qui auraient allumés le feu. En tout cas, tout le monde écarta, parmi les locaux une volonté de mettre le feu car qui pourrait vraiment s'intéresser à une vieille bicoque qui ne vaut pas un sou. Cette ferme était déjà à l'abandon et en mauvais état, la voir ensevelis sous un tas de cendre était sans doute une des meilleures choses depuis 20 ans. La femme de Siméon nota tout de même qu'ils ont eu la visite d'une femme étrangère parmi les badauds curieux. Une femme qui semblait de taille moyenne, avec des formes assez galbées et plutôt musclée. Elle faisait peine à voir. Elle portait une capuche qui dissimulait son visage mais put remarquer qu'elle possédait de très beaux cheveux noir ébène et ses yeux étaient gris-bleus. La femme se souvint très bien d'elle car un élément attira son attention chez elle. Elle possédait une pupille fendue. D'ailleurs, elle regarda attentivement Saya et décréta que si Saya portait une perruque noire...elle lui ressemblerait comme deux gouttes d'eau.. Une description et des sous-entendus qui ne plurent pas du tout à la jeune fille. De là partir des soupçons contre Saya qui se braquait… et pestait comme une timbrée. Amos dut la calmer...contre vents et marées. La tâche n'était pas aisée… Saya risquait de lui coller son poing dans la figure à tout moment. La femme de Siméon était horrifiée si bien que les fermiers demandèrent aux deux Trinitaires de s'en aller sur le champs. *** Du côté d'Epheria, la famille des De Valombre rassura Diane en l' informant que le marin se portait à merveille. Il partit d'ailleurs en mer dans la matinée pour amasser des palourdes. Les vivres qu'il emporta sur le navire étaient pour une durée d'une semaine même si l'Ecumeur des Mers souhaitait rentrer dans trois jours.
  3. Maintenant que le dispensaire a fermé ses portes, on ignore ce qu'il advient de la suite...s'il sera repris par une personne ou non...mais pourtant Bénédicte a choisi de s'installer à la campagne, à la plantation de blé nord pour être plus exact. Tout d'abord, une maison de campagne privée mais il se pourrait que la vieille femme ouvre sa porte à ceux qui souhaitent une consultation...mais uniquement sur rendez-vous. Le village peut-il désormais compter sur la présence d'un médecin ? Une aide non négligeable si toutefois elle est vraie.
  4. [Localité : Ferme Bain] Il y a de cela trois jours, une ferme du Sud de Calpheon est partie entièrement en fumée. Les deux bâtiments principaux se sont écroulés comme de vulgaires châteaux de carte, délaissant un paysage noirci couvert d'un épais manteaux grisâtre dont les réminiscences encore volatiles empestent l'air d'une fragrance nauséabonde entre terre brûlée et chaire en putréfaction. D'actuels Chevaliers de Delphe et des hommes assermentés des Trinitaires se sont rendus sur place afin de dresser une déposition auprès de Trina. Une seule victime semble être à déplorée. Un homme âgé d'une vingtaine d'années a été retrouvé crucifié sur un épouvantail, égorgé après avoir subit d'atroces tortures dont le fer chauffé à blanc qui délaissa des pictogrammes étranges, d'origine Hasoïtes semble-t-il, dans sa chair brûlée.
  5. Un coursier se présente à l'Hôtel des Trinitaires dans la matinée en glissant sous la porte un pli cacheté par le Secrétariat de Magistrature.
  6. De nouvelles affiches venant de Calpheon sont visibles dans les rues d'Heidel.
  7. @Velyane @LongJimSilver
  8. RPG

    Guilde d'amis rôlistes et autres connaissances se retrouvant pour passer du bon temps. Guilde fermée.
  9. Quelque part à l'est de la belle cité de Calpheon, un homme serait rentré dans la ville à cheval, portant le corps d'une femme inconsciente assise devant lui. Seuls ses bras musclés et forts permirent à ce que le corps inerte ne tombe point de la monture. Tout ce que les passants auraient pu entrevoir, c'est qu'il s'agissait d'une femme blonde dans un uniforme rapiécé et dont d'importantes marques ou blessures meurtrissaient le corps de la donzelle. L'homme, certainement connu de la garde de Calpheon, le laissèrent passer, le visage tatoué, ferme et grave, il disparut dans les ruelles du marché de la ville.
  10. Plusieurs affichent apparaissent dans les endroits clés de la cité de Calpheon ainsi que dans les fermes et villes limitrophes. (Présence jeudi soir à partir de 21h00. L'Hôtel des Trinitaires est compris entre les numéros 2-1 et 2-9 du quartier des Marchands.)
  11. Quelques jours plus tard, à Epheria... L'orphelinat Saint-Pierre a été frappé d'une épidémie. Tous les enfants se trouvent alités avec de sérieux maux de ventre. Un médecin a conclut sur une intoxication alimentaire. Leurs jours ne sont pas en danger. En revanche, Madame Angélique, qui bien plus fragile au vue de son âge très avancé est plus hautement atteinte. Selon le médecin, elle ne souffre non pas d'une intoxication alimentaire mais elle ferait une allergie à l'un des fruits de la corbeille qui leur fut déposée dans la matinée par un mystérieux bienfaiteur.
  12. Bastien, l'Ecumeur des Mers de Balenos est un loup de mer avoisinant la soixantaine d'années. L'air iodé et le soleil approfondissent les stigmates de sa vie maritime. Cependant, il reste toujours actif sur Epheria et fort de son expérience, il a ratissé les mers en devenant un des principaux fournisseurs de crustacés et des plus gros poissons habitant les fonds marins abyssaux de la côte de Balenos. Lorsqu'il n'est pas en mer ou sur son vaisseau, il séjourne à l'auberge d'Epheria pour conter ses dernières aventures. *** Le 02 avril 288, il reçut la visite d'un duo venant de Calpheon, reconnaissant parmi eux la petite De Valombre dont la Maison est implantée à Epheria depuis plusieurs dizaines d'années. Assis à une table ronde avec trois autres marins, le vieux loup de mer fumait sa pipe tout en jouant aux cartes. "Ah mais... c'est que les épaves de navire...les fonds en sont jonchés mes bons vieux amis... Pardon ?... Ah. Oui.... Maintenant, ça me revient. Cette nuit-là, le ciel était déchaîné... comme si toutes les croyances avaient décidé de se réunir et courroucées... de jeter leur colère sur les mers... La mer était démontée. C'est pas étonnant qu'un navire a été renversé sur l'île de Kuiit. Même un capitaine expérimenté aurait eu peu de chance de s'en sortir...Oui, vous avez bien entendu...l'île de Kuiit. Le lendemain, la mer était plus calme...on a pu sortir en mer. Les ressacs ont entraîné avec eux les débris du bâtiment et les chargements....pour le peu qui ont été récupéré par les pirates ont du coulé au fond de l'océan. Quel genre de bâtiment ? Ah ça... je peux vous affirmer que c'était pas de Calpheon... c'était étranger, pour sûr. On a pu sauver personne." L'un des marins qui tenait son verre à la main tout en toisant le duo de son regard émeraude dit à Bastien. "T'oublies que les gens ont raconté de drôles de phénomènes cette nuit-là. Cette histoire de monstre marin qui est venu du large pour foncer tout droit sur une chaloupe..." - "Non, ça c'est des histoires de bonnes femmes Eugène. Y a pas de monstres marins qui peut aller aussi vite..." Il s'arrêta dans son explication, interrompu par le duo qui souhaitait en savoir plus. " Les marins qui se trouvaient à bord de la chaloupe étaient aussi remplis que des outres à vin. La bouteille leur a fait voir ce qu'ils voulaient voir. Dans la nuit qui a suivi la tempête, une chose non identifiée aurait percuté deux pêcheurs dans une chaloupe. Ils disent avoir vu un gros poisson avec des écailles argentées se refléter à la surface de l'eau..mais si c'était aussi rapide qu'ils le disent, j'vois pas comment ils pourraient donner des détails aussi précis. Surtout que plusieurs marins sont partis en mer après leur récit, tous désireux de capturer un nouveau spécimen et l'apporter en guise de trophée. Certains sont rentrés bredouilles, d'autres avec des espèces connues qui ne ressemblaient que vaguement à la description des pêcheurs." "J'dirais pas que c'en est devenu un mythe mais les habitués parlent du "Poisson Vives-Eaux". N'allez pas le chercher...je vous dis que vous perdez du temps..." " Vous pensez que l'enfant qui a été abandonnée sur la plage aurait pu provenir des épaves du navire au large de Kuiit ? Impossible. C'est pas le premier bambin qu'on abandonne ici à Epheria... et comment de Kuiit, se serait-il retrouvé sur nos plages aussi vite ? Naaaaan mais ça c'est encore des calembredaines de bonnes femmes. Elles jasent parce qu'elles ont rien d'autres à faire que de nous attendre quand on s'absente longtemps en mer. Vous savez, M'dame Angélique est une bonne patte et a toujours su y faire avec les marmots mais elle a de la bouteille... plus vieille que moi... c'est sûr et j'crois qu'elle a plus trop toute sa tête. Moi j'crois que c'que j'vois. Et ça... là. Les langes du bébé qui étaient secs le soir d'une nuit démontée...ça veut dire qu'une chose. C'est qu'l'enfant vient pas du naufrage mais qu'il a été déposé plus tard sur la plage à marée basse." Sur ces dernières paroles, le duo prit congé, laissant les marins à leur jeu.
  13. [ESSAI] Sans titre

    Ce texte est un essai et n'a aucun rapport avec l'univers de Black Desert Online. Essai n°1 Sous un ciel rouge vermeil parsemé de nuages comme la terre ocre poussiéreuse, foulaient les sabots au petit trop, une monture montée par un cavalier solitaire dans les paysages vastes et rocailleux du Texas. Voilà plus de cinq jours que le cavalier n’avait rencontré de villes pour atteindre Odessa. Le soleil déclinait peu à peu sur le fond de vallée, projetant de sinistres silhouettes allongées au fur et à mesure que le cavalier avançait le long d’une gorge très étroite. Le cheval à la robe bai avançait avec précaution. Chaque foulée était un dangereux pas vers la Mort, dissimulée sous les traits d’un reptile sournois tapis sous les pierres qui ne demandait qu’à mordre tout gibier inconscient sous son nez. Sa morsure était mortelle et bien qu’elle pouvait immobiliser un cheval, faisant de ses heures un trépas, l’homme n’avait aucun moyen d’y échapper. Le seul salut de ce courageux ou bien téméraire cavalier fut d’atteindre la sortie du vallon, afin d’espérer pouvoir rejoindre quelques hauteurs et installer son bivouac. A poursuivre...
  14. Voilà maintenant quelques nuits que l'étranger s'est installé à Epheria, louant une petite chambre dans l'auberge portuaire. Errant ici et là, tôt et tardivement, les habitants se sont habitués à cette présence qui en premier lieu souleva quelques questions pour les plus curieux. Assez rapidement, les locaux se sont habitués à lui, oubliant leur curiosité quant à ses motivations. A heure fixe, il prend son petit déjeuner aux aurores pour vagabonder dans la ville, poursuivant sa promenade sur les plages de Balenos. Il revient tantôt pour midi pour déjeuner ou au coucher du soleil pour regagner sa chambre. Et le lendemain...le surlendemain... c'est la même chose. Que peut bien attirer ce visiteur venu de loin sur les plages de Balenos..... ?
  15. "Sortant de mon état latent, Je dévêtis mon manteau blanc, bleu et argenté Pour me parer de primevères, de tulipes et de muguets. Je suis Dame Printemps."
  16. [Fait avéré] Il semblerait que l'Hôtel est un nouveau petit locataire... il a quatre pattes, deux yeux jaunes, un pelage court mais soyeux, une robe blanche tacheté de noir et une adorable frimousse. Nouveau compagnon des lieux, il raffole des caresses et des grattouilles. Il porte le nom de Picasso. Attention à ne pas lui donner des pâtisseries à manger. Ce petit félin est un sacré gourmand...aussi bien Alfonso le surnomme "Pic'Assiette".
  17. Croquis réalisé par Lowenael Prénom : Saya Sexe : Femme Race : Humaine Lieu de naissance : Inconnu. Surnom : Sauvageonne, Brute, Charogne. Âge : Approximativement la vingtaine. Constellation : Marteau. Milieu social : Pauvreté. Profession : Naturaliste, pelletière* Compétences : Chasse, pistage. Guilde : Aucune. Allégeance : Inconnue. Religion : Inconnue. Classe HRP : Mystic Signes particuliers : Son accoutrement, déformation de la pupille droite. *Pelletier : artisan qui pratique le travail de diverses peaux d'animaux, pour le cuir ou la fourrure. Saya est une jeune femme adulte et qui depuis quelques années a franchit le seuil de ses vingt ans. Sa physionomie métissée ne passe pas inaperçue : un visage portant à la fois les traits de ses confrères de l'Est lointain alors que sa chevelure blonde platine et ses yeux bleus foncés lui permettent de se mêler à la foule occidentale. Ses cheveux mal brossés, crasseux, attachés en une petite queue de cheval ne mettent pas en valeur la jeune femme, démontrant sa pauvreté sans grande difficulté. Son œil droit présente une déformation de la pupille dès sa venue au monde, ainsi étirée, similaire à celle d'un œil de félidé. Malgré le peu de soin apporté à sa tenue, l'humaine reste méfiante et d'un caractère associable lorsqu'il s'agit de s'adresser à une personne. Le plus souvent muette, lorsqu'on la regarde de travers, elle fronce les sourcils ou vous crache au visage tel un chat grincheux, s'éloignant sans demander son reste. Lors des hivers rigoureux, la jeune femme porte une fourrure qui lui tombe dans le dos, assez chaude pour couvrir tête, épaules et bras. La tête est recouverte d'une tête de félin, servant de capuche. Carcasse de bête qu'elle trouva aux abords du désert Nord Valencia. Certains prétendent qu'elle tua un lion à elle toute seule, quant à d'autres, la surnomme "Charogne", venant dénicher tel un vautour ou une hyène ce qu'elle peut trouver sur le reste des cadavres, utiles ou non pour sa survie. Mais cette silhouette, vagabondant loin des villes lui donne un autre surnom à cause des deux canines acérées de sa cape, tombantes sur son visage "Dents de Sabre".
  18. Aux dernières nouvelles, la protégée de Dame De Valombre s'est fait inscrire auprès du Haras Santa Godiva pour des leçons en équitation.... l'entraînement risque d'être rude autant pour la jeune écervelée que pour son instructeur Sieur Cortesi, à qui il faudra des nerfs...en acier. L'unique expérience de la jeune femme avec les quadrupèdes fut de les chasser et d'en faire un rôti lors de ses bivouacs.... Quand l'estomac a faim, il accepte.... tout ce qui peut être comestible et même ce qui peut l'être moins, au dépend des cultures. Il n'est plus qu'à espérer que les chevaux de Sieur Cortesi ne finissent pas en méchoui pour... X ou Y raisons...
  19. Les stigmates d'une vie

    Le prix du sang Tout n'était qu'échos autour, les paroles résonnèrent... Le brouillard s'épaissit, les lumières vacillèrent, reflétant un halo flouté. Les bottes glissaient sur le sol pavé humide, sur lequel de grosses gouttes éclataient... Un mince filet de sang serpentait entre les pavés pour épouser les flaques naissantes. Une femme aux longs cheveux noirs de jais accourut, posant sa main sur l'épaule d'une femme recroquevillée sur elle-même. N'obtenant aucune réponse de sa part, elle la prit par les épaules afin de la secouer. "Va-t'en ! Sur le champs !" - "Non.. je ne peux le laisser." Sa voix s’éteint. - "Si tu ne t'en vas pas maintenant... ce sacrifice ne s'arrêtera pas là. Par pitié..." Mais la femme recroquevillée ne prononça plus aucun son, restant figée sur place. Sous sa cape, ses bras entrelaçaient le corps sans vie d'un homme... La brune entendit le bruit des pas de ses Soeurs. Elle jeta un dernier regard vers sa consœur aux cheveux blancs immaculés, qui pleurait un proche puis elle disparut dans la pluie diluvienne. Les pas empressés se rapprochèrent. Pour l'endeuillée meurtrie, le temps s'était arrêté. La pluie salée ruisselait sur ses joues blanches telle un torrent sauvage, le visage enfouit dans la chevelure noire du Luthragon. Lorsque le temps reprit son cours, on l'avait arraché de force à son étreinte... Les bras tendus vers le cadavre qui retombait mollement sur le sol, on empoignait la femme de part et d'autre avec fermeté. Cette brutale séparation fit retentir le bruit métallique d'une lame tâchée de sang qui s'était prise dans les plis de sa cape, sur le sol... Lorsque le visage de la femme se redressa, le brouillard s'était dissipé. Dans la nuit noire, assise sur son cheval gris, elle ne sait combien de temps son esprit était parti ailleurs... Son destrier s'était arrêté. Elle fixait le sentier parsemé de torches menant vers sa destination.
  20. 08/03/288 : Les trois silhouettes se sont évanouies dans la nature du grand continent explorant les tréfonds. Parfois, un homme ou une femme aux traits d'Haso sonde la population locale, cherchant des indices. Ils cherchent tous trois une femme aux cheveux noirs de jais mais dont la conversation parfois s'égare. De temps en temps, un espoir ressurgit... en dépit de leurs maigres informations. Abun, la Pointe du Ricochet, Altinova, Tarif, Kusha, Heidel, Velia, Olvia, Glish... autant de villages et de villes ratissées, passées au peigne fin. Que pourraient faire trois personnes dans une si vaste contrée et qui cherchent-ils... L'un des trois étrangers a décidé d'emprunter la route du littoral, souhaitant augmenter le succès de sa mission. Velia...puis Olvia...et ensuite Epheria.
  21. La Flèche d'Ivoire Petit commerce ayant ouvert depuis peu dans le domaine agricole de Gabino, il s'agit d'une boutique de livres et enchantements. Le bâtiment est repérable rapidement grâce à sa flèche qui est son point le plus culminant du domaine. Le voisinage peut être témoin, à chaque fois que le soleil se couche derrière les montagnes, des lumières scintillantes et dansantes à travers les fenêtres de la tour. La boutique met en vente plusieurs objets étranges, de l'utile à l'inutile, du plus simple enchantement au plus compliqué. Une pièce réservée offre d'autres services plus tortueux. Quelques articles sont exposés au public, les autres se font sur commande. Vous pourrez trouver bon nombres de recueils de magie, des pierres (comme l'améthyste, la topaze, l'aigue-marine, etc.), quelques filtres et autres bibelots enchantés à découvrir sur place... Une dénommée Pauline est en mesure de vous recevoir. Envoyez-moi un petit MP si vous souhaitez voir les différentes bizarreries en vente sur place.
  22. Liste non exhaustive des produits de la Flèche d'Ivoire : Certains de ces objets sont uniques et ne peuvent être vendus à grande échelle. Premier arrivé, premier servi. Tous les enchantements ne sont pas listés mais vos personnages peuvent se renseigner pour une demande spécifique et passer commande. Les objets d'une couleur saumon sont limités à certains clients "VIP". Livres : ouvrages traitant de magie blanche, le pouvoir des arcanes, magie des éléments ( pour novices ou experts); Parchemins anciens, parchemin de sortilège unique, Pierres mystiques : agate, aigue-marine, améthyste, aventurine, calcite, cornaline, calcédoine, corail, citrine, corail de Fossile, diamant, Diopside Etoilé, Diaspore Couleur Changeant, disthène, enstatite, Flocon de Neige Obsidienne, Grenat, Hématite, Jadéite, Jaspe, Lapis-lazuli, malachite, Nacre, Obsidienne, Œil-de-tigre, Opale, Perle, Pierre de Lune, Pierre de Lune Arc-en-Ciel, Pyrite, Péridot, Quartz, Quartz Mystique, Rhodonite, Rubis, Saphir, Serpentine, Sphène, Spinelle, Topaze, Topaze Mystique, Tourmaline, Turquoise, Zircon, Émeraude, Œil de faucon. Sacoches enchantées : Sacoche de "Marie & Poppy" : enchantement fourre-tout. Vous ne savez plus quoi mettre dans votre sac par peur de manquer ? Pas de panique, vous pouvez transporter votre maison avec vous ! Sacoche "Poids Plume" : enchantement permettant d'alléger le contenu de votre sac de 50%. Sacoche "d’étanchéité" : enchantement permettant de rendre votre sacoche imperméable Besace "Avale-cochonnerie" : enchantement permettant de détruire vos objets inutiles plutôt que de les jeter dans la nature. Sacoche "Solidité" : enchantement permettant de protéger le contenu de votre sac, notamment si celle-ci transporte des fioles et autres contenants dont le contenu pourrait se répandre. Sacoche "Renforcement" : sacoche renforcée par un enchantement afin que celle-ci ne soit détériorée par l'usure du temps ou par le poids de son contenu. Vêtements de voyage : Cape ininflammable : enchantement destiné à protéger le détenteur de cette cape contre le feu et les arcs électriques. Cape du caméléon : cape permettant de vous confondre dans la nature, vous rendant pratiquement invisible. Chaussures du trappeur : vous rêvez de disparaître dans la nature sans laisser vos empreintes dans votre sillage. Ces chaussures laisseront derrière vous des empreintes différentes (celle d'un animal). Potions et contenants : Contenant "incassable" : enchantement permettant de rendre votre fiole aussi solide que la pierre. Contenant "deux en un" : enchantement doublant la contenance par deux. La fiole a une contenance par exemple de 25CL, une fois enchantée, elle en aura une de 50CL. Potions diverses (de la plus inoffensive aux plus hostiles) Filtres d'amour Amulettes Enchantement de lien Enchantement de géolocalisation Gris-gris et porte-bonheur
  23. Une réponse parvient sans tarder à l'adresse d'Epheria.