Ceresayaria

Membres
  • Compteur de contenus

    2 946
  • Inscription

  • Dernière visite

Profile Song

À propos de Ceresayaria

  • Rang
    ♫ Don't worry...be Happy ! ♪
  • Date de naissance 21 août

Informations RP

  • Personnage principal
    « Arialyss Salviati / Cérès »
  • Personnage secondaire
    ✿ Fleur-de-Lune ☾ Lucile Desmont ♞Evalleen♞

Visiteurs récents du profil

7 085 visualisations du profil
  1. Quête : Approche avec les villageois Description Aux dernières nouvelles, les membres du Chapitre Saint Raphaël ont fait savoir qu'ils souhaitent s'entretenir avec le chef de Glish, Freharau. Tout le monde sait à quel point les ragots se propagent dans un village. Semble-t'il que ce soit cet homme-là qui refusa de croire Seilane sur la disparition de son mari et qui de surcroît refusa de l'aider. Il vous incombe désormais de le trouver et d'essayer de lui parler afin que cette fois...les pour-parler puissent commencer. Par ailleurs, glanez des informations auprès des villageois. Peut-être que l'homme à la lanterne brisée et le porte-parole des dissidents vous apprendront quelque chose. Récompense(s) de quête Haut-fait débloqué "Attrape-moi si tu peux !" (Selon les échanges)
  2. Glish - 17h00. A nouveau les Chevaliers du Chapitre Saint Raphaël se frottèrent à l'hostilité des villageois et cette fois au grand complet. A peine arrivés dans le village, que les villageois s'approchèrent, fourche à la main, témoignant leur forte animosité. Scandant peu à peu les mots "ENVAHISSEURS - TROUFIONS D'ELION", argumentant leurs insultes par le regrettable incident diplomatique - disposer d'un campement aux abords du village et envoyer les émissaires de la délégation diplomatique bien après - ce qui, dans le cœur des villageois réfractaires en partie par l'Elionisme et tout ce qui peut ressembler de près comme de loin à l'Inquisition est hautement appréhendé. Quant bien même les Chevaliers du Chapitre tentèrent de dissuader les villageois, par de vaines tentatives de tempérance telle que l'intimidation par la haute stature physique du semi-géant prêtre Sanctus Martell, faisant reculer instinctivement les villageois mais plus courageux que couards ne se laissèrent pas distancer ou bien par les menaces suggestives du Capitaine en évoquant la suprématie et toute puissance de l'Eglise furent un échec total et ne firent que motiver davantage leur mécontentement. Par chance, Seilane accourut rapidement, s'interposant entre la dizaine de villageois et la garnison du Chapitre St Raphaël. L'arrivée impromptue dérouta les dissidents. Les plus enclins à coopérer abaissèrent leurs outils de travail - armes, préférant retourner à leurs occupations. Les plus réfractaires, hésitèrent...longuement. Départagés. Une minute, très longue minute s'écoula avant que le dernier villageois ne s'en aille avant de railler Seilane d'une phrase peu flatteuse "Si vous voulez écouter une folle, c'est vous que ça regarde. Après tout, c'est vous qui perdrez du temps." Ignorant la "menace" du villageois, les membres du Chapitre St Raphaël s'entretenirent avec Seilane au milieu de la ruelle à l'indiscrétion des badauds qui ne dissimulèrent pas leur curiosité maladive. C'est ainsi qu'ils découvrirent ce qu'il était advenu du Lieutenant Cérès, rapatriée en urgence à Heidel afin de voir un médecin au plus vite. Le Lieutenant Kanagan proposa d'entretenir la suite du dialogue dans un espace plus clos. Invités par Seilane, ceux-ci entrèrent dans sa masure, à l'entrée du village. Une fois à l'intérieur, moultes questions ont été posé avec plus ou moins les réponses appropriées. Hypothèses, suggestions, plusieurs pistes se révélèrent à leurs yeux. Du moins...si on sait où chercher. A 18h00 pile, le clocher de l'église se mit à sonner. "DONG ! DONG ! DONG ! " L'écho du gros bourdon retentit dans les plaines avoisinantes, jusqu'à ce qu'il se tut. A cet instant, lorsque la discussion semblait se clôturer, Seilane invita le Lieutenant à ouvrir la porte afin que celle-ci puisse révéler à ses quo-équipiers l'importance de la venue des membres du Chapitre Saint Raphaël, cherchant à étayer les motivations de sa missive. Une épaisse brume blanche s'étendait dans la ruelle, s'insinuant autour de chaque structure, enveloppant chaque passant, encerclant le village et les fermes alentours comme une hostile présence. Pour les habitués de Glish, ce n'était que de la brume. Rien qui ne puisse justifier la présence du Chapitre....même si elle causait quelques désagréments voire incident puisque la visibilité était nulle. Or...celle-ci était différente au point qu'elle avait alerté quelques rares villageois en ce début de saison du printemps. Naturelle ou magique... ? Le Lieutenant Kanagan tout comme le Père Sanctus Martell semblent connaître la réponse à ce mystère... Récompense(s) Histoire-Trame : I point de connaissance "Biographie Seilane" : Sdt. Dnanea Biographie Seilane ■□□□ I point de (pénalité) maladresse : Cne. Kanagan Maladresse □□□■ ■ □□□□ Diplomatie I point bonus (quête dissimulée "Purée de pois") Entente Relationnelle Villageois : Lt. Kanagan En acceptant la quête "Où est mon mari ?", le Chapitre Saint Raphaël a acquis un bonus d'Altruisme.
  3. QUÊTE DISSIMULÉE (BONUS) : "PURÉE DE POIS" "Dans la brume épaisse, alors qu'on ne voit pas à plus d'un mètre, un bris de verre se fait entendre. Un juron est lâché : "PUTAIN !!" La lanterne écrasée sur le sol, la faible lueur s'amenuise jusqu'à s'éteindre, la fumée s'étire et se mélange à la brume blanche et épaisse, envahissante qui s'étend dans le village, délaissant son propriétaire dans une purée de pois." Le Lieutenant Kanagan, élancée par une motivation altruiste a découvert une quête dissimulée (bonus). Aidant l'homme à se repérer, à l'aide de son chien, elle le raccompagna en lieu sûr. Une fois sur le seuil de l'auberge, qui de part sa grande porte ouverte permettait d'éclairer l'entrée afin que les villageois puissent la repérer plus facilement dans cette brume, l'homme remarqua les armoiries du Lieutenant. Il fut décontenancé et en proie à un malaise, se devant de constater que les membres du Chapitre, du moins la femme blonde, n'était pas aussi mauvaise qu'il l'aurait cru. Avenante, la Dame lui expliqua qu'elle pouvait soigner gratuitement les villageois s'ils présentaient des symptômes maladifs. Récompense de quête : Grâce à sa bonne action, le Lieutenant Kanagan reçut un point bénéfique sur les ententes relationnelles des villageois.
  4. Glish Lorsque la Délégation Diplomatique de Delphe arriva, l’ambiance était morose, sinistre, taciturne…bien plus qu’elle ne l’était déjà pour un village entouré de brumes et de marais. Les villageois, pour la plupart, curieux, regardèrent le trio d’un mauvais œil lorsqu’ils reconnurent l’emblème de l’église sur la toile de fond de l'écusson de la barde d’acier du Lieutenant Cérès ainsi que sur les armoiries du Père et Capitaine Sanctus Martell qui les accompagnait. La forte carrure du représentant de l’Église intimidait les passants, voir les horrifiaient lorsqu’ils rencontrèrent son regard parsemé de jaune. « Les yeux du Diable ! » osa prononcer l’un d’eux, assez fort pour que cela vienne titiller les oreilles du groupe de Chevaliers. Ignorant ce sobriquet, le Père Sanctus Martell se tourna vers ses acolytes. Quelques paroles échangées et le Titan de Fer marchait vers la place du village. Quant aux autres villageois, qui semblaient plutôt neutres à la présence de Delphe, il s’agissait sans nul doute des doyens du village, qui connaissaient la réputation des Chevaliers. Ceux-ci semblaient se moquer de leur présence tant on ne dérogeait pas à la quiétude des villageois. Les plus récalcitrants d'entre eux craignaient qu'il s'agisse d'une mission de reconversion. Le Père "Lionel Riche" depuis son affectation à Glish, s'était dors et déjà frotté à la résistance théologique des Glishois. Sa paroisse ne comptait malheureusement qu'une poignée de brebis en mal de péchés prêtes à se repentir auprès de leur berger. Le Lt Cérès et le Soldat Brandt s'accordèrent pour trouver une âme charitable qui pourrait les renseigner pour soit trouver le chef du village ou bien l'intéressée Seilane. Entre temps, le Titan de Fer était venu trouver l’Église qui occupait, malgré son faible retentissement, le cœur du village afin de saluer Père Riche, potentiel Frère Juré de l'Ordre des Prêtres de Calpheon. Sans doute pour le saluer ou bien obtenir un rapport sur la reconversion de ses ouailles. Le croassement d'un corbeau se fit entendre au loin lorsqu'il prit son envol depuis le toit de chaume d'une maisonnette. Seuls auprès du palefrenier, les deux émissaires se regardèrent lorsque les messes basses commencèrent. Au fur et à mesure que leurs solerets claquèrent sur le chemin terreux et humide, les badauds ne cessèrent de discuter, ce qui rendait la situation et l'atmosphère très inconfortables. D'aussi loin que lui remontait la mémoire, le Soldat Brandt qui est natif de Sérendia n'avait jamais vu pareille hostilité chez les villageois de Glish et ce même si la ville n'était pas à ses premiers conflits. La Valkyrie Cérès ne se présentait pas déjà en très grande forme. Était-ce déjà le contre-coup du mal du pays ? Mais lorsque le Soldat voulut s'inquiéter de la santé de son supérieur, une femme les interpela. "Héla !" La seule tête chaleureuse et heureuse semblerait-il de les voir, apparût au détour d'une ruelle. Les messes basses et commérages étaient si efficaces que la femme du sans doute laisser ses tâches en attente pour survenir précipitamment devant les Chevaliers. Était-ce Seilane ? Ils en eurent la confirmation aussitôt qu'elle s'était présentée. Leur proposant agréablement de les mener dans un lieu plus convivial et chaleureux, surtout au sec pour prendre un breuvage chaud et ainsi discuter de ce qu'il retournait. En chemin, Seilane confiait qu'elle était au combien rassurée que Delphe ait répondu favorablement à son appel. Les regards sur eux se firent plus oppressants et ne s'estompèrent pas même lorsqu'ils entrèrent dans le bâtiment, moment ultime pendant lequel les gens attablés figèrent leur attention vers la porte d'entrée, cessant leurs bavardages. ... Un long silence s'ensuivit, interrompu par la grâce divine d'Elion et surtout l'intervention de Seilane pour commander à boire. Sec oui...convivial et chaleureux ? Certainement pas. Le tavernier, les mains prises par un torchon et des pintes qui venaient d'être lavées maugréa dans sa barbe un flot de paroles imperceptibles qui n'étaient certainement pas des paroles de bienvenues. Quant aux autres clients, certains profitèrent de cette interlude pour quitter les lieux, visages baissés vers le sol, les mains dans les poches ou d'autres encore firent comprendre par la gestuelle que les Chevaliers étaient indésirés, tout simplement en pivotant leur chaise d'un quart de tour afin de leur mettre en évidence leur dos. Leurs boissons chaudes servies, le regard accusateur du tavernier vers la Valkyrie et le Soldat... Seilane palabra un moment avec les deux concernés, sous le regard inquiet du Soldat Brandt. Était-ce là le renseignement d'une nouvelle fâcheuse ou bien de remarquer que sa supérieur se présentait de mal en pis. Soumise aux bouffées de chaleur et à une croissance de sa température corporelle, l'Elfe et Valkyrie tournait de l’œil. Son breuvage entamée...elle le renversa sur le sol lorsqu'elle l'entraîna dans sa chute sous le regard ahuri de Seilane et du soldat.... Le malaise de la Valkyrie et son transfert vers une des chambres de l'auberge causa le mécontentement de la clientèle et une inquiétude générale. Les Chevaliers de Delphe n'étaient somme toute pas les bienvenues et ce même avant que les pour-parler furent entamés... Récompense(s) de quête " Où est mon mari ? ": Hostilité □□□■ ■ □□□□ Entente I point de malus en Hostilité amputé au Chapitre St. Raphaël. Autres obtentions (hors quête) : 1 Bible dans l'inventaire du Père & Capitaine S. Martell. donnée par Père Riche. Codage par Libella sur Graphiorum
  5. Récapitulatif des récompenses de quêtes : Chapitre Saint Raphaël : I point d'Hostilité I point d'Altruisme Capitaine Kanagan : I point de Maladresse Lieutenant Kanagan : I point bonus "Entente relationnelle avec les villageois". Père Sanctus Martell : 1 Bible Sdt. Dnanea : I point de connaissance "Biographie Seilane"
  6. Les Émissaires de Delphe Alors que le Chapitre Saint Raphaël daigna accepter l'appel à l'aide de Mademoiselle Seilane, résidente de Glish, un contingent de leur garnison fut mandaté afin d'ouvrir les pour-parler sur place. Mais avant cela, il était préférable que ces émissaires soient appuyés par quelqu'un de plus haut placé... Un envoyé de l’Église ? Affaire à suivre... codage par LaxBilly
  7. Après que le baptême fut célébré en petit comité le samedi après-midi à 14h00 à la cathédrale de Calpheon, la cérémonie fut prononcée par écrit et signée par la Haute-Prêtresse Léona devant les témoins qui ne furent autre que le parrain et la marraine des baptisés.
  8. Quête : Où est donc mon mari ? Description Seilane, vous communique un courrier et vous sollicite pour mener une enquête sur la disparition de son époux. Elle vous demande de la rejoindre à Glish. Comment réagirez-vous à la suite de ce courrier ? Le Chapitre entendra-t'il cette demande d'appel à l'aide ? Récompense(s) de quête I point de sens du devoir (+) I point d'hostilité (-)