Toute l’activité

Ce flux se met à jour automatiquement   

  1. Aujourd’hui
  2. Hier
  3. Ooooh une rohirril ! Bienvenue à toi !
  4. La dernière semaine
  5. LA FÊTE DE MANDALA Attention : Cet event est succeptible de contenir des moments violents ou non adaptés à toutes les sensibilités et à tous les âges. C'est par une nuit d'orage terrible que je fis la rencontre de Guéart l'Aurobarien et je ne dois de pouvoir vous narrer l'histoire qui va suivre, qu'à ma main qui épargna la vie de cet homme, au terme d'un combat sanglant pour l'amour d'une femme dont je tairai ici le nom. Alors que je décidai d'épargner ce valeureux adversaire, il me supplia de le ramener blessé à la belle dont il avait, en ce temps là, les faveurs du coeur. Ne pouvant qu'accomplir ce qui était là, somme toute, un devoir de l'honneur dont vous savez votre serviteur épris, je réalisai son souhait. Et c'est ainsi que nous devinrent amis et que je fis la connaissance de ces impératrices d'un autre temps et qui dans l'ombre, tirent les ficelles du monde. Fort des talents qu'elles surent reconnaître chez moi (Ainsi que de quelques charmes auxquels elles furent bien en peine de résister) je fus embarqué dans la plus rocambolesque des aventures, qui devait me mener jusqu'aux contrées sauvages de Mediah. Et c'est là bas, au cœur d'une soirée à l'impiété singulière de ces gens de l'Est, infiltré parmi les convives, que je découvris quel était le sens de la peur. Car, tandis que mes amis s'aventuraient dans cette antre des enfers pour récupérer des documents secrets qui sauveraient le monde de la destruction, je pris conscience de ma crainte de ne plus les revoir et d'être, en tout et pour tout, le dernier rempart qui pourrait les sortir de là sains et sauf. Extrait d'une traduction postérieure du 5eme siècle de l’œuvre emblématique de Matuso Draggi. « Les trames courtisanes » Cette mission va envoyer les agents infiltrer la demeure de Mandala, un riche marchand Medhien suspecté d'avoir des contacts avec Vorang, un pirate recherché par Calphéon. Mais pour mettre la main sur Vorang, la République doit préalablement récupérer les documents relatifs aux contacts cachés de Mandala. D'aucun disent que Mandala garde ses correspondances dans ses appartements. Pour cela, ils leur faut s'inviter dans une des somptueuses fêtes de Mandala. Le marchand abreuve les gens de la région en organisant une vaste reception publique, dans les jardins de la demeure, où tout un chacun peut entrer et boire à volonté. Mais c'est dans la villa que se déroulent les secrets de ces réjouissances. En effet, seuls quelques invités, triés sur le volet, peuvent passer les portes fermement gardées, pour participer à d'étranges rites. D'aucuns disent que Mandala et ses amis, voueraient une étrange vénération à un esprit occulte, succeptible de leur apporter gloire et richesse. En tout cas, Mandala et ses invités cherchent des hôtes, sortes de compagnons d'un soir pour les accompagner jusqu'à la mystérieuse Source de leur rituel. Reste aux aventuriers à parvenir à naviguer dans les eaux troubles de cette débauche, entre les vapeurs d'alcool, les tentations de la chair et les caprices cruels des puissants de ce monde. Qu'ils choisissent de s'infliltrer en tant qu'invités, de se faire engager comme serviteurs ou esclaves ou de se frayer un chemin au fer de leurs armes, bien des dangers les attendront durant cet évènement. L'entrée du domaine Depuis cette route poussiéreuse où sont rangés divers chariots ayant fait le déplacement jusqu'ici, monte une ligne d'escalier irréguliers d'où proviennent les rumeurs de la fête qui bat son plein dans les jardins arides de la demeure. La musique porte son rythme effrénée jusqu'ici ainsi que les cris et les rires des convives. Quelques uns se présentent encore à l'entrée du domaine, passant devant des gardes qui semble observer chaque passant, essayant de déceler les potentiels intrus qui viendraient ici créer des problèmes. La Fête Publique C'est ici que s'amusent la plupart des invités de Mondala, ou du moins ceux qui ne sont pas assez important pour pouvoir entrer dans la demeure. Ici, dans les jardins arides, éclairés de lampions, au son des quelques musiques envoûtantes et dans les odeurs d'alcool et de sueur, s'amasse une foule festive de petits marchands, notables locaux et leurs épouses bien sûr, côtoyant dans les rires ou l'indignation, prostitués et danseuses. Au milieu de ce chaos de sons et de discussions, se faufilent serviteurs et esclaves, sous l’œil vigilent des gardes de villa qui patrouillent aux abords de la fête. Parfois, errent dans la foule des silhouettes portant des capuches noires ainsi qu'un fragment de pierre sombre en pendentif. A chaque fois, un bruissement de discussions s'éveille autours de leur passage, le regard des convives rivées sur ces étranges prêtres silencieux, dans l'attente du moindre signe qui puisse leur indiquer qu'ils ont été choisis pour entrer dans la partie plus privée de la fête. Table des évènements possibles 96-100Vous êtes remarqué par un des étranges prêtres mystiques. 91-95 Un incident attire les gardes des portes ailleurs. C'est peut être le moment d'agir. 81-90 Un invité de marque passe non loin de vous. 71-80 Un groupe de serviteurs se dirige vers une entrée privée pour ramener les cruches vides. 41-70 0Un invité entame une discussion avec vous et semble avoir le désir de vous tenir la jambe toute la soirée. 26-40 Une main baladeuse vient vous signaler quelque appréciation d'un invité pour l'esthétique de votre plastique. 16-25 Quelqu'un vous prend pour un employé de la demeure. 11-15 Un garde vous remarque et vient vous interroger. Il va falloir se montrer persuasif. 6-10 Un invité vous bouscule et exige des excuses. Visiblement amoché, il semble clair que ce dernier cherche quelqu'un sur qui se défouler. 01-05 Une étrange voix vient s'immiscer dans votre esprit et vous invite à suivre ses conseils pour vous immiscer dans la demeure. Rumeurs pouvant être entendues dans la fête publique « Mandala est généreux de nous offrir à bon compte ces festives réjouissances !! » Une invitée joyeuse « Il se passe des choses étranges à l'intérieur. Tu vois ces prêtres, vêtus de noir et portant capuche. Ils sont là pour la cérémonie.. On dit qu'un être sans consistance dort au cœur de cette demeure et qu'il exhausse le vœux de ceux qui lui font offrande. Je ne sais pas pour toi, mais je n'ai aucune envie de traîner la dedans. On est mieux dehors.» Un invité anxieux « Un homme que j'ai croisé tout à l'heure, répétait sans cesse un poème. Je crois que c'était quelque chose comme : Doux ami que la lumière béni. Ne suis pas ici pour t'offrir l'or et la vie ? L'envie et la myrrhe ?… Enfin un truc de ce genre. Je pense que c'était un des poètes de la soirée qui nous concocte un joli spectacle. » Un invité un peu aviné « Tu ferais mieux de rester dans les limites de cette fête. Les gardes n'aiment pas trop que l'on s'éloigne hors des sentiers battus. » Une invité prudente « Salut ! C'est ta première fois ici ?!! Mandala donne régulièrement de somptueuses fêtes ou tout le monde peut en profiter !! Je viens ici chaque mois !! Je travaille dans le textile !! Non ! Pas le tactile ! Le TEEEEXTILE !! Je te ramène un verre ?!! » Un invité parlant à voix forte pour tenter de couvrir les sons de la musique. « Quel corps magnifique tu as ! Tu ferais un magnifique présent pour les invités de marque. Quel dommage que tu n’aie pas d'invitation pour l'autre soirée. » Un invité « Sais tu que cette demeure est celle de Karashu ? Il étudie l'alchimie au bazar de grain de sable. Son neveu, Mandala, ne se prive pas d'en profiter. » Un garde de villa « L'or et l'envie. La myrrhe et la vie. L'or et l'envie. La myrrhe et la vie. Or, envie, myrrhe vie… Allez concentre toi ! » Un homme se parlant à lui même « J'ai hâte de voir le feu d'artifice. Tout le monde aime les feux d'artifice… même les gardes. » Une invitée excitée. L'entrée vers la fête privée Ces deux doubles portes, surveillées par des gardes de la villa mènent à la partie privée de la fête. Seuls les serviteurs et ceux munis d'une invitation peuvent espérer passer ces portes. A moins de trouver à se faire inviter par un convive de marque passant par là, il y a peu de chances que vous puissiez passer la surveillance des gardes en faction. Rumeurs pouvant être entendues à l'entrée de la fête privée « Désolé ! C'est une fête privée de l'autre côté. Vous ne pouvez pas passer sans autorisation… et encore moins avec ces chaussures. » Un garde de villa L'entrée secondaire Cette autre entrée ne semble être utilisée que par les serviteurs, les esclaves et les étranges prêtres encapuchonnés qui errent à l'extérieur. Elle semble tout autant gardée que l'entrée principale menant à la fête privée et trois soldats semblent surveiller qui entre et qui sort de là. Rumeurs pouvant être entendues à l'entrée secondaire « Les esclaves et les employés ont une petite plaquette autour du coup pour qu'on puisse les reconnaître. Si vous n'avez pas de plaquette, vous ne pouvez pas passer. » Un garde de villa La Fête Privée Seuls ceux qui ont une invitation ainsi que les serviteurs entrent dans cette vaste salle, où discutent dans une ambiance plus feutrée, de riches notables et amis de Mondala. Dans cette ambiance, baignant dans les vapeurs d'alcool et d'opium, reposent qui dans les sofas, qui sur quelques coussins disposés au sol, les corps alanguis des convives de marques, accompagnés de quelques belles créatures, prêtes à les servir pour peu qu'elles aient la chance d'accompagner l'un d'entre eux vers la Source. Et chacun, bercé par une musique enivrante, quelques caresses ou discussions, attend d'être appelé vers la Source dont l'accès y menant est gardé par un géant, impassible, tenant à son coté une grande hache effrayante. Seuls quelques serviteurs ou esclaves, se glissent subrepticement et non sans crainte, le long de son flanc, passant de la salle au reste de la demeure. Vanel Prinh Vanel est le second de Mondala. Quoi qu'ayant le statut d'ouvrier sous contrat (ou autant dire d'esclave) sa responsabilité dans la demeure est immense. Et en tant que conseiller personnel de Mandala, c'est lui qui a charge d’occuper les invités de marque en l'absence du maître des lieux et accessoirement de choisir qui se rendra à al Source. De fait, Vanel est considéré comme le second maître des lieux et il a ses entrées dans toutes les pièces de la demeure. Pour autant, ce rôle fait qu'il se trouve trop occupé pour profiter pleinement de la fête. Néanmoins, Vanel peut vous choisir pour l'accompagner à la Source contre un seuil de persuasion à 10 mais gare à ceux qui échouent à l'intéresser car il se peut qu'il s'interroge sur leur présence ici. Mahara Shathryn Antipathique et froide, Mahara ne goûte qu'à la présence de gens susceptibles de faire vibrer son narcissisme démesuré. Aimant luxe et pouvoir, il est dangereux de la considérer comme son égal et cela l'emmène généralement à se débarrasser de l'importun. C'est une femme cruelle qui ne manquera pas de tester votre dévotion à son égard si vous avez le coeur bien accroché. Mahara peut vous choisir pour l'accompagner à la Source contre un seuil de persuasion à 8 mais gare à ceux qui échouent à l'intéresser car c'est vous qui pourriez bien vous retrouver vitime de ses jeux sadiques. Nur Al'Din Nur Al'Din est un valencien, fasciné par la violence. Impulsif, fier et combatif, Nur a été invité à l'occasion par Mandala, car sa famille représente une bonne entrée d'argent pour un puissant marchand comme Mandala. Quoi qu'il ne soit pas intéressé par ces histoires de Source, Nur fait bonne figure, se prêtant au jeu de cette petite fête. Nur semble admirer la force autan que la beauté et il se peut bien qu'il ne vous mette à l'épreuve. Nur peut vous choisir pour l'accompagner à la Source contre un seuil de persuasion à 6 mais gare à ceux qui échouent à l'intéresser car cela pourait bien se faire au détriment de vos dents. Gobür Lükh Gobur est un homme gras qui semble avoir peine a se déplacer de son sofa vers un autre lieu de la pièce. Laid, dégageant une odeur acre qu'il compense par l'abus de parfums hors de prix, il n'est pas le genre d'homme auprès de qui on aime passer une soirée galante mais il compense ce fait par une fortune qui lui permet d'être constamment entouré des plus belles filles d'Altinova. La plupart des gens vous déconseilleraient vivement d'aller vers Gobür et la façon dont cet œil porcin peut vous dévisager ne leur donne pas tord, laissant percer tous les vices de cet homme abject. Gobür peut vous choisir pour l'accompagner à la Source contre un seuil de persuasion à 3 mais, étant toujours bien entouré, il n'est pas dit qu'il n'en choisisse pas un ou une autre que vous au dernier moment. Jebar le rutilant Jebar est toujours occupé dans quelques transactions marchandes, même pendant les fêtes et rien ne l'intéresse plus que de concocter de nouveaux contrat lui permettant de s'enrichir. Et cette soirée ne déroge pas à la règle. Et a moins que vous ne soyez en mesure d'aider Jebar dans ses manœuvres commerciale, il y a peu de chance qu'il s'intéresse à vous les sujets autre que l'argent n'étant nullement sa priorité. Jebar peut vous choisir pour l'accompagner à la Source contre un seuil d'observation commerciale à 6. Dans le cas contraire, votre beauté ou vos divers talents, ne l'intéresseront pas. Shahiren Shathryn Shahiren est la fille de Mahara Shathryn. Plus douce que sa mère, elle est ici pour la première fois et ressemble à un petit chat perdu au milieu de ces riches notables. Timide, d'un naturel toujours angoissé, Shahiren ne devrait pas être difficile à apprivoiser. Shairen peut vous choisir pour l'accompagner à la Source contre un seuil de persuasion à 4 mais même si elle vous choisi, il y a deux chances sur six, qu'elle ne se désiste au dernier moment, refusant d'aller à la Source. Ce qui ne manquerait pas de provoquer irrémédiablement la colère de sa mère… et devinez qui on accusera ? Rumeurs pouvant être entendues dans la fête privée « Mandala a reçu récemment un stock de soie de la plus belle qualité et des armes Calphéennes. J'ignore où il se fournit mais il a assurément de nombreux contacts. Si ces produits t'intéressent tu devrait aller le voir » Jebar le rutilant « Le géant là bas ne te laissera pas passer vers le reste de la demeure , à moins que tu n'ais rendez vous avec Mandala. Fais comme nous… attends qu'ils viennent nous appeler pour la Source. Avec un peu de chance tu seras choisis. Sauf bien sur si tu accompagnes des gens comme Mahara, Vanel, Jebar, ce porc de Gobür, Nur ou Shahiren. Eux sont toujours parmi les choisis. » Un convive de marque un peu frustré. « J'espère que Shairen ne me décevra pas. Regarde là, incapable de se trouver un hôte acceptable. Elle erre comme un âme en peine parmi les convives . Elle tient trop de son père, un lâche impuissant et à peine digne de porter le nom d'homme. Veille à ce qu'elle ait trouvé d'ici à ce qu'on nous appelle à la Source. Je ne tiens pas à vexer l'occulte. » Mahara « J'attends Mandala mais on m'a dit qu'il était en affaire. Si tu veux des informations va voir Vanel, là bas. C'est le conseiller de Mandala et l'homme qui a toutes les clefs de la demeure. Si tu veux plaire à Mandala, commence par courtiser Vanel. » Un convive de marque « Regardez moi cette danseuse ! On dirait un pain de sucre que je me ferais fort de dévorer » Gobür L'antichambre Cette pièce trônant au pied des escaliers est l'entrée par laquelle circulent les serviteurs. Des portes fermées semblent mener aux appartements privés de Mandala d'un coté et vers une sortie de l'autre. Cette pièce baignée par les fumerolles d'encens et la lumière faible de quelques lampes à huile est vide la plupart du temps et dans son silence raisonne les échos de la fête qui bat son plein tout autour. Mais son calme apparent n'est pas sans danger et quelque chose vous dit de rester sur vos gardes. La salle des serviteurs Cette pièce bat son plein et raisonne de serviteurs et d'esclaves attelés à leurs tâches, dans une cohue ou chacun se bouscule. C'est ici que les employés de la demeure viennent souffler, au milieu des odeurs parfumées des jarres de vin épicé et de celle des mets raffiné que l'on prépare pour les convives. Bateleurs, prostituées, esclaves et cuisiniers se côtoient ici, si bien qu'il est aisé de s'y réfugier dans l'anonymat. Le seul bémol à cela est qu'a flâner par ici, on risque toujours de se voir confier une tâche. Table des évènements possibles 96-100 Un responsable de service vient vous trouver pour une mission délicate. Il vous faut aller trouver Vanel, le second de Mandala afin qu'il vous ouvre les appartement du marchand pour aller préparer le lit de ce dernier avant qu'il n'y finisse la soirée en charmante compagnie. 91-95 La salle de la Source doit être lavée et impeccable avant que ne commence la cérémonie. On vous confie un sceau et un linge pour vous assurer d'y effectuer les dernières taches avant que les invités de marque ne s'y rendent. 86-90 Vous devez probablement être un danseur. Il n'y a rien a manger pour vous ici, vous crie-t-on mais les invités de marque attendent votre spectacle. Il est temps d'y aller ! 71-85 On vous confie un plateau et l'on vous demande d'aller servir du vin aux invités de marque. Faites vous discret et ne les regardez pas dans les yeux et ne leur adressez pas la parole. 41-70 Un serviteur se met à vous parler de ses problèmes de tous les jours. Ce n'est pas très intéressant a moins de vouloir écrire un ouvrage sur la vie des gens de service au 3ème siècle. 31-40 Un cuisinier approche vous prenant pour l'un des leur et vous demande dans l'urgence de préparer une sauce. Espérons que vous savez cuisiner... 21-30 On vous demande d'aller porter une jarre de vin pour les invités à l'extérieur et de les servir. Retour à la case départ. 16-20 Vous vous trouvez soudainement sur la route d'un porteur de plats. Évitez-le ou vous risquez d'avoir des problèmes ! 06-15 Un responsable des gardes passe par là pour réclamer de quoi se divertir un peu. Et devinez qui il regarde… 01-05 Un employé suspicieux semble se demander ce que vous faites là et commence a poser des questions sur vous. Rumeurs pouvant être entendues dans la salle des serviteurs. « Désolée, je… je n'ai pas le temps. » Un esclave pressée « Ne regardez pas les invités de marque dans les yeux ! Ne leur adressez pas la parole ! Et faites toujours ce qu'ils demandent. A moins que vous ne teniez à finir en pâture pour les centaures » Un maître de service « Un bon conseil, reste loin de cette maudite source. Il se passe des choses étranges là bas et lorsque la nuit est avancée on entend d'étranges cris durant leur cérémonie. Surtout si un invité de marque te demande de devenir son hôte, dis non ! Ou sauves toi aussi loin que tu peux! » Une prostituée à voix basse. « Mandala est tellement occupé qu'il n'a pas le temps de se choisir une hôte. Il le fait toujours à la dernière minute. Ensuite, la plupart du temps, il termine la nuit avec elle, dans ses appartements… la plupart du temps… car des fois, elle disparaît et nul ne la revoit. » Un serviteurs « Vivement que cette fête ce termine… c'est si épuisant…. » Une servante « J'ai vu Mandala à la Source. Il s'y est retiré avec un de ses invités. Tu ne devrais pas aller le déranger. » Un serviteur Le couloir Cet endroit inquiétant est baigné dans la pénombre et la silhouettes d'hommes encapuchonnés traîne dans cette partie de la demeure dans l'attente de la cérémonie de la Source. Le silence des lieux n'est brisé que par les pas de serviteurs de passage qui ne s'attardent guère ici. La Source Cette pièce, enveloppée dans les fumées des encensoir pendant depuis le plafond est agrémentée d'un grand bassin central aux eaux miroitantes. Des coussins, tapis et sofa agrémentent cet endroit d'une manière inquiétante et quelques symboles ésotériques sont dessinés sur ses murs. Dépourvue de lumière, sa seule source d’éclairage provient d'un coffret trônant sur un petit autel renfermant visiblement une source lumineuse au miroitement mouvants qui percent par les interstices. Sitôt que vous approchez de ce coffret, quelque chose semble vous appeler et vous inviter à l'ouvrir. Vous êtes en présence de la Source et qui sait qu'elle étrange cérémonie s'apprête à se dérouler ici. Les appartements de Mandala Cette vaste suite, d'un seul tenant, comporte un bureau, un grand lit et tout le confort nécessaire à un marchand de l'envergure de Mandala. Eclairée par des dizaines de lampes à huile, il se dégage ici une douce odeur de parfum depuis les draps encore défaits du couchage. Une cruche de vin trône sur une table, non loin de ce dernier, servant sans doute à Mandala à s'abreuver avant de faire quelques affaires avec ceux ou celles qu'il ramène ici. C'est probablement dans cette pièce que se trouvent les informations relatives aux contacts de Mandala. Hélas ses portes sont fermées et a moins d'avoir la clef capables de les ouvrir ou de les crocheter, peu de chance de pénétrer par ici. A moins que la porte arrière ne soit une solution plus facile.
  6. C'est toujours autant un plaisir pour le regard que de voir ce que tu dessines !
  7. Looking to earn some extra goodies in Black Desert Online? Pearl Abyss has some sweet news just for you. For a limited time, ooey-gooey cookies and marshmallows will be dropping from mobs, given as prizes in time challenges, and shared as playtime rewards simply by logging in for 30 or 60 minutes. Once combined into a s'more, these items offer a bountiful array of rewards. Afficher l’article complet
  8. ( Toujours, ma chère, toujours. )
  9. Je repointe le bout de mon nez 4 ans après ~ Y'a-t-il toujours du monde de vivant ici bas ? J'essaie de me remettre vite fait à jour mais après 2 ans d'absence c'est un poil ardu
  10. Bonjour, A l'heure actuelle l'équipe Lore est au point mort, à ma connaissance. (un jour, je ferai l'intégrale de Drieghan. Un jour) Si tu désires compiler certaines de tes recherches, tu peux t'adresser à @Atanis qui gère le côté administratif lore de DN. Sinon, si tu possèdes Discord, je peux éventuellement t'ajouter à un channel dédié au lore fais par des joueurs bénévoles. La bonne journée
  11. Réminiscence Les mains fébriles, elle n'avait de cesse de faire et de défaire son modeste bagage. De quoi pouvait-on avoir besoin pour devenir chevalier ? La jeune fille soupira en retirant son précieux peigne de son ballot ; de pas grand chose manifestement. Arborant la mine désœuvrée typique de son âge, ingrate croisée entre l'enfance et l'âge adulte, elle fit trois fois le tour de sa chambre joliment meublée, passant en revue chaque objet ou bibelot susceptible de lui manquer. Les plus chers à son cœur étaient sans conteste les souvenirs que son père lui avait rapportés de ses lointains voyages. Père aimant, il n'avait jamais manqué une occasion de gâter son unique fille. Ces biens représentaient à ses yeux avides d'aventure des trésors d'exotisme qui, de longues années durant, avaient nourri le terrain fertile de son imagination. Chacun d'entre eux, du peigne de nacre hasoïte à la lampe valencienne aux formes effilées était doté d'une histoire propre qu'elle se plaisait à enrichir au gré de ses pérégrinations intérieures. Venaient ensuite les livres ; autres fenêtres sur un monde qu'elle ne pouvait jusqu'à lors que contempler depuis la sienne, les bijoux, les vêtements, les coussins moelleux, et même sa flûte, instrument non pas d'une mélodie gracieuse mais d'une première victoire contre sa mère. La voix de cette dernière retentit alors depuis l'étage inférieur, s'enquérant des activités de sa fille. L'adolescente se redressa du lit sur lequel elle venait mollement de se laisser choir, les tempes battantes, en proie à un soudain sentiment de panique. Ses paupières s'abaissèrent et elle inspira profondément, sa mère ne devait en aucune façon percevoir le trouble qui l'agitait, au risque de compromettre ses plans. - Tout va bien, Mère, répondit-elle en laissant s’égrener juste assez de temps pour reprendre contenance, mais point suffisamment pour éveiller chez sa parente le moindre soupçon. J'admirais ma robe. La robe, qui trônait sur un mannequin de couture dans un coin de la chambre était en effet ravissante, en armoisin grenat bordée de broderies, elle se fendait de la poitrine jusqu'en bas pour s'ouvrir sur une jupe en voile de damas. Si l'éclat des pierreries ou des soieries pouvait aveugler plus d'une jeune fille, cela n'était pas son cas. Qu'elle soit pourvue de barreaux d'or ou de fer, de draps de lin ou en soit dénuée, une prison demeurait une prison. Bien sûr, elle s'était opposée à cette union à venir, aussi vertement que les largesses paternelles le lui permettaient. Malheureusement pour elle, et en dépit de toute l'affection qu'il lui portait, Hector était resté inflexible et n'avait pas cédé aux protestations de sa fille. Il lui avait donc fallu adopter une nouvelle stratégie, certes plus sournoise et malhonnête, mais ainsi que la vie ne tarderait pas à lui enseigner, chaque chose avait un prix, et sa liberté valait bien celui-ci. Elle avait toutefois dû opérer finement afin d'éviter les écueils d'un brusque changement d'attitude qui n'aurait pas manqué de provoquer la suspicion de sa famille. Ainsi Daphné de Valombre était à des lieues d'imaginer ce qu'ourdissait sa fille, et sur son visage se dessina le sourire fier et satisfait d'une mère dont les ambitions étaient sur le point de se concrétiser. Sa réponse l'ayant semblait-il convaincue, l'euphorie le céda à l'angoisse dans le cœur prompt à s'enflammer de la jeune fille. Elle devrait encore fournir quelques ultimes efforts pour museler ses émotions et mener à bien son projet, mais en cet instant, elle pouvait se permettre d'y laisser libre cours. S'arrêtant devant sa coiffeuse en marbre pour récupérer ses dernières affaires, elle se mira un court moment dans la glace ovale qui surplombait le meuble. Les rondeurs de l'enfance n'avaient pas encore totalement déserté ses traits, déjà fins et réguliers, son regard vert pâle paré d'une touche de brun brillait quant à lui d'excitation. Elle souriait. Enfin, elle s'apprêtait à devenir maîtresse de sa vie et l'artisane d'une destinée qu'elle ne se contenterait plus simplement de rêver. La brosse glissait lentement et sans résistance sur sa longue chevelure châtain alors qu'elle contemplait son reflet dans ce même miroir, près d'une décennie plus tard. Que restait-il de cette jeune fille pétrie de rêves et d'illusions? En subsistait-il une infime trace ? Au crépuscule de ses vingt sept ans, elle avait conservé toute la finesse de ses traits et son visage s'était métamorphosé en celui, plus affirmé et plus noble, de la femme qu'elle était devenue. Son expressivité de jadis s'était dissoute sous un masque indéchiffrable, et si son regard n'avait rien perdu de sa vivacité, les épreuves subies et les réalités de la vie avaient eu raison de son éclat. L'espace d'un instant fugace, le visage de sa mère figé dans une éternelle expression d'impassible fierté mâtinée de frustration se superposa au sien, et sans doute pour la première fois de son existence, elle ressentit à son égard une compassion sincère.
  12. Avant
  13. Black Desert has been on PS4 for a little more than a few weeks, and the folks at Pearl Abyss throughout its launch have been teasing a full trailer featuring Megan Fox. Afficher l’article complet
  14. Arrête de recycler mes gifs pour quémander des dessins, sale bête. é_é C'est bien bio tout ça monsieur Iklhas. La poupée Wander est dépressive à souhait.
  15. Toujours aussi beau, Ikhlas. Je ne me lasse pas de tes dessins. J'espère que tu continueras de nous surprendre avec la progression de ton trait. Tu continues de prendre des commandes...?
  16. J'ai pas grand chose ces temps-ci ( pas le temps de bidouiller pour le plaisir ), mais je fais un petit up dans le coin, surtout pour signaler que je ne suis pas encore mort Ikhlas Dino Le Cercle en poupée vaudou Et des portraits En fait si, y'a des trucs mais c'est étalé sur plusieurs mois é_é
  17. Une querelle aurait — "encore", comme dirait certains — éclaté sur la place d'Heidel dans la soirée du 4 du mois du Gobelin. L'on dit, de la part de quelques témoins, qu'un homme affublé de son chapeau haut-de-forme et d'une canne se serait rapproché d'un groupe de personne pour entamer la conversation. Le dit groupe, composé d'une jeune femme rousse, d'un homme armuré, d'une jeune adolescente et d'un basané, aurait alors répondu au nouveau venu et la discussion se serait fait sentir plus houleuse. Une joute verbale s'en serait suivi, au grand désarrois des villageois voyant leur quiétude ébranlée, devenant de plus en plus fleurie, obligeant la petite adolescente à rejoindre le confort du Relais, jusqu'à ce que quelques coups ne pleuvent, demandant l'intervention de trois premiers gardes bientôt rejoints par le Sergent Abberlin et ses hommes. Tout le petit groupe, en plus d'une nouvelle témoin restée légèrement en retrait, aurait été finalement emmené jusqu'à la caserne où chacun serait resté jusqu'à tard. Cependant, personne n'aurait vu le basané et l'homme au chapeau haut-de-forme sortir, les deux ayant été enfermés dans les cellules de la caserne... Durant la nuit, les habitants les plus proches de la caserne auront entendu en enchainement de chants insupportables depuis les geôles. Un des détenus aurait décidé de pousser la chansonnette à grands coups de paroles graveleuses, tantôt dans le langage courant, tantôt avec un accent à couper au couteau, entrecoupé par le choc d'un objet contre du fer pour crier, selon le voisinage : "... MAIS TU VAS FERMER TA GUEULE, LE VALENCIEN!!!???"
  18. Bienvenue à toi par ici!
  19. Merci pour vos messages !
  20. Bienvenue à toi !
  21. Black Desert Online on PS4 is set to receive a new content update this morning. Afficher l’article complet
  22. Rétrospective d'une vie
  23. Bienvenue !
  24. Bienvenue à toi !
  25. merci a tous pour vos réponses ou militaire ou bien mercenaire sa me plairait beaucoup
  1. Charger plus d’activité