• billets
    8
  • commentaires
    10
  • vues
    573

Chapitre VIII : Mes angoisses, mes peurs, mon héritage..

Drelnas

51 vues

Au comptoir des trous du cul errants..

 

 

 

 

Putain j'ai fait un rêve affreux j'te jure. Les boules. Faut que j'te le raconte. J'me suis vu un matin au réveil avec Aithe... jusque là tout va bien... Mais Aithe elle avait changé tu vois. Un je-ne-sais-quoi de petit coup de vieux dans les dents. Les traits tirés.. la mine fatiguée. Et ses nichons putain.. Ils regardaient plus vers le ciel comme d'hab'. Non non non ils avaient perdu de leur superbe, ils avaient plus ce galbe que j'aime tant. Et crois moi que si y a bien un truc que je connais et que j'inspecte souvent c'est les nichons de ma femme. Non là ils avaient un petit côté flasque, un côté inconnu. Du coup j'me suis dit "putain c'est pas ma femme en fait j'ai du trop picoler et finir avec une gueuse, j'vais me faire later la gueule en rentrant". Mais  c'était bien Aithe. Mais j 'ai vérifié j'ai inspecté plus bas, tu vois..

Nom de dieu de merde. Son bide tout plat et joli était lui aussi devenu aussi mou qu'une bite de vieux. Et le reste plus bas... Oh putain le reste... Si j'osais mon pauvre vieux, mais je te traumatiserai j'suis sur. Comment te dire ça sans que tu recraches ton déjeuner bordel..? Eh bah j'me suis senti cambriolé, ouais c'est ça le terme. Alors oui tu vas me dire que je pousse un peu pasque là je te parle de la chatte à ma femme, t'as pas tort. Mais merde quoi c'est un peu mon territoire à moi, mon terrain de jeu.. Et..et là on dirait que des voyous se sont invités et m'ont tout salopé à l'intérieur. Et en fermant mal la porte en plus.. J'te jure on me l'a mutilé ma petite femme chérie. J'ai pas compris... Mais j'avais les boules, au lieu d'avoir la gaule en tout cas..

 

Et pis d'un coup un bruit s'est mis à retentir dans la maison. Mais un truc aigu et flippant. J'ai cru qu'on égorgeait un cochon à l'étage. Et je me suis demandé sur le moment quel connard d'invité se permettait d'égorger un cochon de lait si tôt chez moi. Sur le moment cette déduction me paraissait normal. Et là mon Aithe toute mutilée me dit "c'est ton tour d'y aller". Putain de merde mais où ça donc ? Donc j'y vais hin, mais j'sais pas où... Dans la foulée je choppe un canif, sait-on jamais des fois qu'il faille égorger soit-même la bête... Ouais ouais tu te moques bien sur, mais vas te faire réveiller par un boucan pareil. Y a de quoi laisser une trace de freins au fond de tes braies. Donc j'remonte vers l'origine du bruit et plus je me rapproche plus c'est fort. Mais un son... désagréable si tu savais. D'une rareté rare dans le désagréable même. Là sur le moment je me suis dit que si on me fournit pas une bonne excuse pour tout ce merdier, ça va chier. Et pendant tout ce temps, angoissant faut dire, j'ai qu'une chose en tête : qu'est ce qui a bousillé le cul et les seins d'ma femme bordel..?

Un chiard.

Y avait un putain de chiard dans un putain de lit dans la putain de chambre du bas. Mais quel est l'enculé qui a pris ma maison pour une pouponnière putain ? Faut être inconscient. Ben si, quand tu me connais un minimum, franchement j'suis sur que tu me confierais même pas ta frangine, à moins que tu l'aimes pas, là y aurait débat encore mais bref. Et là Aithe débaroule, me fout un coup de hanche avec son nouveau gros cul et prend le moutard dans ses bras. Et qu'est-ce qu'il fait le petit enculé devine??? Eh bah ouais, tranquille pépère, il lui choppe le téton et il graille. Peinard l'enfoiré. Non mais j'reste calme hin, d'abord j'retrouve ma femme pas en l'état dans lequel j'l'avais laissée, ensuite j'suis réveillé en fanfare par un bordel qui me scie les tympans et pour couronner le tout je découvre qu'on a mis un gosse chez moi, et qu'il dégomme les nichons à Aithe, devant mes yeux. Et Aithe elle me fusille du regard en plus..  Là, j'avoue, avec un couteau dans les mains et la mauvaise humeur qui commençait à monter, faut vraiment être un homme de paix et de bien comme moi pour pas l'égorger direct et proprement ce ptit connard. J'y ai pensé. Je l'avoue. Et même que j'ai trouvé ça tentant. Mais avant que mes rêves deviennent réalité, Aithe m'en renvoie une et m'incendie comme quoi j'avais l'air con avec mon couteau à regarder de travers mon fils. Attend... mon QUOI...?????

 

Là j'me suis réveillé. En sueur. En panique. Aithe roupillait à côté. Alors j'ai vérifié. Les seins étaient parfaits. Son cul avait pas bougé. Et en bas ça avait l'air correct. J'ai vérifié avec un doigt tout était comme ça devrait toujours être. Ensuite j 'me suis levé, j'suis allé pissé. Pis j'ai chialé comme une merde. Nan mais fous toi de moi c'est facile mais l'angoisse putain, l'angoisse... Un demi-moi t'imagine ? D'ailleurs ça en ferait un demi connard tu crois ? Mais bref c'pas la question. Non le truc c'est que je m'imagine mais carrément pas avec ça dans les pattes... Déjà la vision de Aithe toute déformée non merci... Y a pas que le cul dans la vie qu'on dit, mais ça c'est ceux qui baisent pas comme ils voudraient qui le disent moi j'te dis. C'comme un cul de jatte qui dirait " rien ne sert de courir..."   j'lui répondrai moi : "vas t'acheter des jambes connard et on en reparle". Non dans mon cauchemar Aithe était devenue tout sauf bandante putain.

Et pis au delà de ça, t'as vu notre vie ? Rien que la bibine déjà - même si j'ai bien diminué - comme veux tu qu'il tourne pas mal ? Moi j'ai grandi dans un bordel et t'as vu le résultat.. Alors là imagine putain, imagine.. Et puis quel modèle de père j'serai sans déconner ? Qu'est-ce que j'ai à apprendre à un gosse moi ? J'en ai jamais eu moi de paternel alors bon niveau transmission et modèle j'sais pas bien quoi lui apporter. Comment siffler une bière ? Tricher aux cartes ? Reconnaître un rhum les yeux bandés ? Comment entuber quelqu'un en négo ?  Ah le tableau promet d'être reluisant tiens. Et Aithe, quelle mère elle ferait ? Elle est moins sortable que moi j'te jure..

 

Sans déconner si c'est faire des gosses pour en faire des tocars, des épaves ou de futurs gros connards, des fois j'me dis que certains devraient tirer à blanc tu vois. Limite pas faire de chiard pour moi c'est un acte civique et altruiste. Probablement l'un des rares actes de ce genre de ma vie tiens. C'est pas rendre service à ce monde que d'y faire pousser de la mauvaise herbe. Et en admettant que mon gosse soit pas un enculé - déjà ça sera pas un fils de pute, lui - vu comment il tourne en ce moment ce monde de merde, autant lui éviter d'être malheureux. Bref c'est décidé, mardi c'est sodomie..

 

 

 

 

 

 




0 Commentaire


Aucun commentaire à afficher.

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant