• billets
    34
  • commentaires
    31
  • vues
    1 762

Chapitre XXXIV : Le Gardien du Phare..

Drelnas

62 vues

 

 

 

 

 

 

 

 

Quelque part, au beau milieu de la Mer du Chaos..

 

 

 

 

 

TOUR.jpg

 

 

 

 

Alors que les vagues lèchent les rochers du promontoire rocailleux, une ombre solitaire contemple avec mélancolie les eaux sombres qui l'encerclent. Le phare est à présent éteint, et sa silhouette lugubre demeure le dernier vestige d'une vie d'avant. Jadis il y avait des étoiles dans le ciel, et la Mer était plus calme ou à défaut maitrisée. Mais voilà le sort a fait que tout a changé à présent. La Mer a recouvré sa liberté après bien des décades et a pris soin d'enfermer son ancien hôte à sa place. Alors, l'ombre enrage et hurle par moments sa colère et sa frustration. Mais les eaux sombres ignorent totalement ses cris et ses jurons. La Mer, c'est à dire l'ancien esprit qui était scellé en lui  avait ironiquement échangé les rôles. Il montrait ainsi à l'Amiral quel avait été son sort durant ces années. Une prison de solitude perdue dans un océan de désespoir.

 

Alors, après la colère et la rage vinrent les remords et la culpabilité. Les cris cessèrent pour se muer en larmes. Mais là encore personne n'y fit échos. Non, personne. L'Amiral regretta d'avoir pactisé avec cet Être dans le but de ramener sa sœur. Mais sur le moment, anéanti et désespéré, il pensait que c'était la seule issue. Il pensait même, l'andouille, qu'il parviendrait à rouler cet esprit ancien. S'il avait su... Oh il aurait probablement recommencé à vrai dire.

 

Le pacte fut scellé et aussitôt la Mer engloutit son esprit qui surnageait depuis longtemps sur celle-ci. Elle le recracha sur ce phare abandonné, démembré, mutilé dans son esprit et son âme. C'était devenu une ombre, un Amiral amputé et incomplet qui errait à présent sur le phare. Du fond de lui même il supplie à présent qu'on lui rende ses morceaux, ces fragments qui faisaient jadis son être. Mais là encore, personne ne vient. Personne ne répond. Alors vînt le désespoir.. Le désespoir quand il est si pur, si intense et implacable est comme autant de chaînes qui vous entravent et vous étranglent. Mais le pire, le plus cruel dans tout ça, c'est que l'Ancien lui avait arraché en tout dernier la partie la plus importante, la plus précieuse... l'Espoir.

 

Alors, l'ombre s’effrita et cessa de tourner autour du phare. A la place, il ne reste plus que trois statue abîmées et inertes.

 

 

L'Enfant :

https://cdn.discordapp.com/attachments/483347316007501854/483347609164054528/ENFANT.jpg

L'enfant est tourné vers l'Horizon et semble avoir longtemps pleuré. Des larmes à présent séchées ont creusé des sillons dans la pierre de ses joues.

Il semble avoir perdu quelque chose.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'Homme :

https://cdn.discordapp.com/attachments/483347316007501854/483347632723591200/HOMME.jpg

 

L'homme se tient droit et contemple l'horizon et l'enfant.

Il semble fier et déterminé tout en couvant du regard l'enfant qui pleure.

 

 

 

 

 

Le Vieil Homme :

https://cdn.discordapp.com/attachments/483347316007501854/483347675945762856/VIEIL_HOMME.jpg

 

 

 

Le Vieil Homme est assis en retrait, face à l'Enfant et à l'Homme.

Son expression de visage n'est pas visible.

Il semble las, on dirait qu'il a lâché ses effets par renoncement..

 

 

 




0 Commentaire


Aucun commentaire à afficher.

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant