• billets
    5
  • commentaire
    0
  • vues
    129

The Heidel Post Édition n°476 — The Heidel Post

The Heidel Post
Actualités — Édition n°476 — 3 Octobre 287
 
Jusqu'à présent, Heidel ne déplore plus la moindre explosion terroriste. De quoi permettre à la cité serendienne de souffler sans être soufflée une fois de plus. Les fautifs sont à ce jour toujours recherchés par la garde d'Heidel, qui désespère de trouver quoi que ce soit tant les indices sont minces au sujet des individus en cause dans cet incident. Pour autant, si les routes ne subissent plus les affres des révoltes populaires, les rues ne sont pas plus sûres. Suite au décès par empoisonnement de Flavio Lucchesi, marchand connu pour ses affaires avec la guilde marchande Xian, c'est à son fils âgé de quinze ans, Antonio Lucchesi, d'y laisser la vie au matin du 1er octobre, touché par la même affliction et ayant été transporté au dispensaire quelques jours auparavant. Deux nouveaux infectés sont à déplorer, leur pronostic vital est engagé selon les infirmiers ayant pris en charge les concernés. Toutefois, cette affaire crée un vent de révolte, notamment au sein de la garde d'Heidel. En effet, si l'enquête n'a à ce jour pas été conclue, les responsables étant toujours recherchés par nos valeureux soldats, une valkyrie, sergent de Delphe, aurait permis, d'aucuns suggèrent encouragé, la fuite d'informations hypothétiques concernant les potentiels coupables. Comme nous le savons, les valkyries sont un produit de l'académie calpheonienne, et les rebondissements du vote de la loi Cardali dans la capitale voisine n'ont pas manqué de lier le sergent Venastra au cercle progressiste dont fait également partie la famille Di Castelli. Nos sources les mieux renseignées, de retour du territoire suzerain, stipulent que des cas d'empoisonnement identiques auraient été découverts dans la capitale, tous ou presque affiliés à la caste nobles. Or les activistes du Front de Libération Serendien n'ont jusqu'à présent commis de méfaits que sur notre sol, par voie plus "explosive" comme en témoignent les attentats. Serait-ce encore une manipulation étatique pour imputer l'échec de Delphe et des instances calphéoniennes à nos propres criminels afin de déverser leur fiel sur Serendia ?
Nous avons interrogé un proche de la garde d'Heidel sur les difficulté que rencontrent désormais ses camarades dans la recherche des coupables. Par souci d'anonymat, et pour ne pas subir de représailles dans un contexte tendu, nous rapporterons ses paroles indirectement. Dans cette enquête, les soldats de la garnison heidelienne se heurtent à de nouveaux obstacles que certains rejettent aussitôt sur le manque d'expérience et l'excès de zèle de la jeune valkyrie Venastra qui n'aurait pas su tenir ses équipes, probablement inexpérimentées au même titre. Craignant une preuve funeste du Front de Libération Serendien qui confirmerait ou infirmerait les informations relayées par ces enquêteurs ou leur supérieure, les plus craintifs demandent la révocation de la valkyrie et l'assignation d'un soldat de Delphe plus rigoureux sur cette enquête qui fait courir un frisson dans la population silencieuse qui n'a plus qu'à subir les affres de ces groupuscules ça et là. Par chance, les rumeurs d'attentat contre le Relais des Voyageurs ne se sont pas concrétisées au terme de la Soirée des Talents orchestrée par son équipe, considérée selon l'Alliance de Xian trop neutre dans cette guerre de partis qui déchire la cité serendienne.

ADD94Ee.png
 
Le souffle d'effroi concernant une potentielle guerre entre Calpheon et Mediah se tarit peu à peu, au grand soulagement de nos concitoyens dont les cauchemars d'un nouveau champ de bataille étaient bien vifs ces derniers temps. La disparition de trois des quatre avis de recherche des criminels médiahns concernés par l'explosion du pont ouest rassure la majorité et inquiète les alarmistes voyant là l'occasion pour le voisin oriental d'imposer le droit du talion. Les ouvriers supervisés par deux maîtres d'œuvre serendien et calpheonien ont achevé quelques jours plus tôt la reconstruction de la principale liaison commerciale de l'ouest sans anicroche, dans un souhait de renouer les liens — qu'ils soient physiques ou moraux — entre les deux territoires frontaliers. Cet élan a été dûment encouragé par les partisans du retour au statu quo ayant fait preuve de solidarité envers les travailleurs placés sur site au péril d'un nouvel assaut ennemi, au contraire de ceux, plus concernés par la perte de profit qu'un jour de plus sans franchir cet affluent provoquait, qui ne se sont pas gardés de leur reprocher leur manque de rapidité, ne voyant aucune symbolique à ce rapprochement des deux contrées. La voie est désormais libre, et les échanges reprennent leur cours.
Actualités en bref

Fleuve Demi — Il se dit que les corps de deux soldats serendiens ayant péri dans les attentats du pont ont été retrouvés en aval du fleuve, réduits en charpie par la déflagration et la décomposition dans le courant du cours d'eau. La Garde d'Heidel enquête sur la présence d'un troisième cadavre dont la mort ne semble pas liée à la violence des événements, son identité n'a pas été révélée. Heidel, rue commerçante — Au soir du 2 Octobre, le centre-ville a encore été frappé par le deuil. Feu Marc Burali, coursier du bureau Chimères, rejoint la liste des nombreuses victimes des conflits armés sévissant sur les routes serendiennes, toutes nos condoléances se tournent vers les familles des disparus au cours de l'exercice de leurs fonctions ou par simple parti pris. Heidel, auberge du Crapaud Doré — Une puissante arme à feu a creusé un cratère colossal aux abords des escaliers à l'intérieur de l'établissement. Quatre énergumènes, deux hommes et deux femmes, se sont confrontés les uns aux autres, se menaçant d'en venir aux armes. Nous ne savons pas encore l'identité des concernés, un géant a été mis en cause par la Garde dans cet acte offensif et a trouvé le chemin des geôles aussitôt.



0 Commentaire


Aucun commentaire à afficher.

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant