• billets
    28
  • commentaires
    110
  • vues
    2 240

Le cri de la houle.

Ceresayaria

33 vues

Le cri de la houle.

 

Dans les ténèbres de la nuit du 18 novembre 263 sous la Constellation du Marteau, une petite embarcation dont la voile repliée mouillait les eaux au large d'Epheria, entre les îles de Randis et Serca, dont les deux êtres à bord, deux pêcheurs tentaient de pêcher quelques espèces noctambules.

L’un pêchait à la ligne, à moitié recroquevillé sur lui-même, la canne coincée entre ses cuisses et endormi, en espérant que le bouchon de flottaison s’agite, signe que la vie serait prise à l’autre bout de la ligne. Son camarade, à l’extrême opposé, s’acoquinait d’une bouteille de rhum tandis qu’il patientait que son filet de pêche ne se remplisse. La nuit était froide, l’alcool qui remplissait son gosier était là la seule étreinte chaleureuse qui semblait raviver son corps meurtris par le froid, se laissant distraire par les pensées d’une femme qui l’enlacerait dans une folle nuit torride.

Lorsque soudain, un courant d’air vif et glacial fendit les eaux, faisant sursauter le pêcheur au filet, le sortant de sa rêverie. Son sursaut fit tanguer la petite barque qui chahutait dangereusement d’un bord à l’autre, sous les cris effrayés de son collègue qui venait de sortir de sa torpeur, craignait de finir dans l’eau glaciale.

« Mais t’es pas un peu fada dit ! »

Mais l’homme au filet, située à la proue du navire regarda en direction de l’eau qui s’était fendue en plusieurs ondulations comme si un navire venait de passer à pleine vitesse. Seulement sur cette toile de fond noirâtre que lui offrit la nuit, il ne vit rien…sauf peut-être une forme étrange se découpant dans la nuit et qui filait droit vers le rivage d’Epheria.

« J’ai vu un truc ! »

- « Mais qu’t’as vu encore ! T’as failli nous faire chavirer du-con ! »

- « C’était grand et sombre… ça avait des cornes ! »

- « Faut qu’t’arrêtes la picole… »

- « Mais j’suis sûr d’avoir vu c’qu’j’ai vu… »

- « Et t’as vu quoi ? T’as sans doute rêvé qu’t’serais cornu dans une prochaine vie… »

- « Hey…. »

L’homme à la proue regarda vers le large une fois encore, se questionnant sur ce qu’il avait vraiment vu ou non. « Un serpent… »

- « Un serpent et des cornes… ? Pfff…. Ça pour sûr, on s’ennuie pas avec toi. »

Le rêveur soupira, observant sa bouteille qui lui donnait la berlue… dans un ultime et triste soupir, il jeta la bouteille par-dessus bord.

Pendant ce temps … non loin…sur la plage d’Epheria, un être glapissait de désespoir dans l’épaisse nuit sans lune. Emmailloté dans des vêtements chauds et niché dans le fond d’un panier bercé par la paisible houle, les cris d’un bébé déchiraient le ciel.




0 Commentaire


Aucun commentaire à afficher.

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant