La Vie au Domaine.

  • billets
    3
  • commentaire
    0
  • vues
    228

Contributeurs à ce blog

La trouvaille fantaisiste de Clarisse.

Ceresayaria

51 vues

Le 24 Marteau 287...lors de l'heure de la sieste après manger...

Clarisse l'alchimiste accourt au domaine avec des nouvelles fraîches obtenues de quelques commerçants itinérants après avoir fait une halte en ville.

- "Gaston ! Gaston !"

Le vieil homme assit sur un banc dans la petite cour du domaine, son galurin sur la tête à demi-enfoncé sommeille paisiblement alors que la voix de Clarisse retentit au loin, le tirant de cette sieste qu'il n'aime ne louper pour rien au monde, même après un repas frugal.

Ronchonnant dans sa barbe, l'homme redresse son couvre-chef et regarde vers l'entrée de la cour.

- "Gaston ! ....", essoufflée la jeune fille ne tarde plus à se pencher en avant, les mains sur les cuisses pour reprendre son souffle.

- "C'est ti-pas bientôt fini de brailler comme ça à tout bout d'champ ? Reprends ton souffle, ma fille."

- "Pas le temps, j'ai une nouvelle idée pour développer nos pousses pour les souches* !"

- "Qu'est c'que tu vas encore me baragouiner cette fois, hmm ?"

- "Je discutais avec des Médiens de passage en ville, on parlait de produits en vogue par chez eux. Moi qui utilise toutes les matières minérales, végétales et animales pour faire des engrais, j'ai pensé au café !"

- "Oui...", un peu sceptique le Gaston pour le coup. "Et bien...quoi le café ?"

- "Et bien le marc de café peut être utiliser comme engrais ! Au lieu de le jeter partout comme ça, on l'entasse sous les pieds de vignes ! Les Mediens pratiquent déjà cette technique."

- "Et t'crois qu'avec ton marc de café, ça va pousser plus vite pour les prochaines récoltes de 288, hm... ?"

- "Ça...c'est encore une autre affaire. Mais voilà... le café..."

- "Clarisse, ton idée est bonne mais quoi, on va devoir consommer des litrons de café pour pouvoir ensuite récupérer l'engrais, mais téti pas un peu folle parbleu ?"

- "C'est juste.", pensive, Clarisse se voit un peu embêtée.

- "Allez....va.", la chasse gentiment d'un geste de main Gaston.

- "On peut toujours récupérer le marc de café des gens qui en boivent...contre quelques piécettes...ou gratuitement s'ils veulent bien."

- "Tu peux...toujours demander mais fais-toi à l'esprit qu'ton idée même si elle est bonne, est difficilement réalisable."

- "J'aime les défis... pour ça que j'ai pris le métier d'alchimiste."

Gaston s'adosse à nouveau au mur de pierre de la masure, son corps tout frêle et décharné emmitouflé dans quelques vêtements délavés et usés tandis qu'il reprend sa sieste.

- "Va pas attraper froid... grand-père.", dit-elle avec un sourire alliant bienveillance et malice.

Un sourire apparaît dans cette barbe grisonnante frisotante bien fournie alors qu'il croise ses bras qu'il ramène contre son torse, maintenant un peu de chaleur contre lui tandis que ses paupières se closent. Clarisse disparaît à nouveau...en quête de mare de café pour ses nouvelles expériences et confectionner un nouvel engrais.

 


*souche : pied de vigne




0 Commentaire


Aucun commentaire à afficher.

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant