• billets
    4
  • commentaires
    2
  • vues
    266

À propos de ce blog

Parcours initiatique et tranches de vie d'un enfoiré cherchant son héritage..

Billets dans ce blog

Drelnas

 

 

 

 

 

 

Heidel..

 

 

 

 

 

 

 

Je n'irai pas dire que cette ville me manquait, mais je pense que c'est comme avec certaines personnes. Faut plus les voir un moment pour réapprendre à les apprécier.. un peu. Mais l'heure est pas au sentimentalisme, car j'ai du boulot et du pain sur la planche. Contrairement à pas mal d'étrangers arrivés à Duvencrune récemment, moi j'compte pas m'intégrer en restant le cul posé sur une chaise de bar vois-tu. Faut pas déconner non plus. Bon, peut-être que j'ai un soupçon - léger - de rancœur parce que la taverne de la vieille Bamam me fait du mal économiquement. C'était prévisible, elle est installée depuis longtemps, et puis sa terrasse... putain la terrasse quoi. Mais bon je me dis que quand ça va peler sévère les gens iront peut-être se la coller au coin d'un bon feu et là on démarrera p'tet sérieusement l'Ours Bleu. En attendant j'suis retourné en Serendia pour les affaires et pas que..

Tu vois, j 'aime bien Dreighan et Duvencrune. Les quelques nomades que j'ai croisés aussi. J'aime beaucoup leur style de vie, peut-être parce qu'il ressemble finalement à celui qu'on a depuis quelques années maintenant avec Aithe. Toujours sur les routes ou sur les flots, toujours à bouger d'un point à un autre. Récemment j'avais eu envie de me fixer, de me poser. D'avoir un foyer, et une famille. Mais putain j'ai déchanté rapido j'te garantis. Déjà parce que d'être sans famille ou pas finalement c'est pareil quand on voit la mienne. Du coup l'envie de se trouver des racines pour y planter un foyer en prend un coup aussi. De ce fait, Dreighan propose quelque chose d'autre, de nouveau. Y a tout à y construire, aussi bien sur le boulot que le reste. Mais cette promesse a été entachée par certains dernièrement.

 

 

L'ouverture de ces contrées a attiré pas mal de gens c'est vrai. J'en fais partie, en tant que rare "prince marchand" je me devais d'y sonder les possibilités. Oui Prince Marchand je me suis auto-proclamé ainsi, vu que j'ai plus de flotte je suis plus Amiral, me faut bien un titre qui sonne bien. Et puis les gens qui ont le sens des affaires ça devient aussi rare qu'une journée sans Rhum pour Aithe. J'te jure, des fois on s'emmerderait presque tellement le monde des affaires devient ridiculement petit et fade. Bref parmi tout le flux d'étrangers qui se sont pointés à Duvencrune et ailleurs y en a certains qui jouaient les touristes, mais je pense qu'on aurait tort de les prendre pour des cons ceux là. Bon y en a p'tet une poignée dans le lot hin, mais pas tous. Parce que vois-tu certains avaient des questions vachement pertinentes et pointues. Et pas des questions sur la gastronomie ou les mœurs hin, mais sur l'économie, les ressources....les secrets voir les trésors. J'en ai entendu de belles en ville, mais j'en étais sur le cul tellement ça paraissait incroyable. Soit les gens font plus gaffe - ils étaient ptet bourrés ? - soit ils prennent les locaux pour des abrutis finis ou des attardés mentaux j'te jure. Entre ceux qui parlent à demi mot d'annexer le pays à la République de mes couilles en rouge si tu vois de qui j'parle, ceux qui commencent à poser des questions sur la pierre noire et la Mine vers les terres sacrées des Drieghanais..

Les pauvres ont déjà fort à faire avec ce putain de Dragon qui terrorise les contrées - et moi même. Parce que faut pas se le cacher hin, j'ai pas spécialement envie de me retrouver nez à nez avec un engin qui dégueule du feu et qui possède je sais pas combien de rangées de dents acérées. Mais faut aussi avouer que d'un côté il m'emmerde prodigieusement ce con ; c'est jamais bon pour les affaires un truc pareil. Alors si t'as des enculés qui te diront que ça dope le commerce un truc pareil : les mercenaires, l'armement, la construction. Ouais.. mais tout ça c'est sur du court terme au final, moi j' suis un visionnaire j'aime voir à long terme, tranquille quoi sans avoir sans arrêt l'impression que demain j'vais crever..

 

 

Du coup, j'investis. J'ai contacté mon copain Uther, je sais qu'à l'époque où on avait des emmerdes avec les Pirates il m'avait proposé des joujoux bien dégueulasses. Dans le genre armes de mort bien cradingues, et donc efficaces. Et je suis persuadé que bricoler un truc pour dézinguer une bête pareille ça va exciter ce vieux Serendien. Et puis ça continuera de renforcer l'amitié entre Dreighan et Serendia peut-être, et c'est pas plus mal. Les Serendiens eux, pour le moment, ont pas encore parlé d 'aller leur piquer leurs pierres dans leur mine à ces pauvres gens. Donc ça fera la bite aux "Coccinelles". Mais bon je m'interdis pas de prendre des clients Calphéoniens non plus. J'suis pas raciste ou sectaire niveau pognon. L'argent c'est l'argent, quel que soit le pays ou les mains d'où il provient. Si y a bien un truc qu'un fils de putain intègre tôt dans sa vie, c'est bien ça. Non parce que à 5 ans, quand t'as froid, quand t'as faim... Ben il arrive un moment - quand tu piges certaines choses de la vie tu me suis? - où une partie de toi est bien contente que ta maman se fasse besogner par un gros connard. Parce que ça veut dire que y aura de la soupe chaude dans ta gamelle bientôt, un bon feu... Alors oui on peut en avoir honte, se triturer la tête. Ou on peut être lucide et honnête avec soi même. Encore une fois, quant tu crèves de froid et de faim les choix qui s'offrent à toi tu les vois d'un tout autre angle que quand t'as le ventre bien rempli et bonne conscience. Sauf que jusqu'à présent, la bonne conscience ça a jamais rempli la panse des orphelins, des putes ou  des miséreux que je sache...

Et puis y a un autre gars dont j'ai entendu parler. Un artificier. Un fou furieux de la poudre qui fait tout péter. Je sens que je vais l'aimer cet artiste là. Et avec tout ça, voir p'tet d'autres rencontres bienheureuses, si je me fais pas sauter le cul en chemin en transportant ces jouets de mort, y a moyen que ça leur plaise là-bas à Drieghan. Ça déplaira sûrement à d'autres, mais on s'en branle. Il n'y a rien d'illégal là dedans après tout. Les retombées par contre... On verra bien par la suite. Si je voulais je pourrais créer un sacré merdier mine de rien si les propos entendus étaient rapportées aux bonnes personnes. Mais bon j'y perdrai probablement des plumes aussi.

En même temps plus l'idée fait son chemin...

 

 

 

 

Drelnas

Dreighan...

 

 

 

Si on m'avait dit que mes péripéties m'amèneraient si loin de la Mer, je l'aurais pas cru. Voir même j'aurais craché à la gueule du premier ahuri qui m'aurait sorti cette connerie. Et pourtant... quand je contemple ces montagnes je me dis qu'il est loin l'océan et la vie de marin qui va avec. Sérieusement des fois quand je regarde en arrière je me demande ce que j'ai branlé pour en arriver là. Après j'ai toujours été faible en ce qui concerne l 'appel de l'aventure... et du vice aussi remarque. Et de l'alcool. Et des femmes. Et du jeu, surtout le jeu putain ! Enfin bref on va pas refaire la liste de toutes mes nombreuses et chastes qualités on y serait demain encore... Je me rappelle qu'on était partis avec Aithe peu après qu'on ait assisté à la vente de la flottille de l'ancienne Delmeth Transport & Commerces. C'est mieux ainsi, mais quand on repense à tous les morts, tout ce qu'on en avait chié pour piquer à ces enculés de pirates leurs navires sans y laisser notre couenne.. ça fait mal au cul. Mais c'est mieux ainsi, enfin c'est ce que je me répète en boucle quand j'ai la sensation d 'avoir le cul qui saigne tu vois?

Bref même si on en a trop rien dit, voir ça avec Aithe ça nous a retourné le bide. Du coup on a fait ce qu'on fait toujours dans ce cas là quand les choses deviennent compliquées et insoutenables : on picole on baise et surtout on taille la route. Du coup on est partis plein sud, à vide en plus comme des cons. Mais pour une fois, la chance nous a souri au lieu de nous montrer sa raie.

 

En fait, en descendant on est passés par Trent, parce qu'à un moment sur le voyage j'ai eu envie, par caprice, d'une cabane dans les bois. Me demande pas pourquoi, ça m'a pris comme une envie de chier et c 'est passé tout aussi vite. Et tu vois j'ai beau être une enflure, n'empêche que j'ai du pif pour les bonnes affaires. Je sais reconnaître et renifler un coup juteux quand j'en croise un et cette fois-ci j'ai eu raison de me fier à mon instinct. Bon je me la pète un peu j'ai p'tet simplement eu un super méga gros coup de cul, mais on s'en branle on va pas chipoter merde... Bref à Trent en causant et picolant sur notre escale avec les gars du coin on a senti avec ma Pupuce que le moral était pas jouasse. Forcément tu nous connais , on a creusé. Toute façon on avait rien à glander de plus palpitant que faire les commères. D'ailleurs à ce propos tous ceux et celles qui te parlent de l'éloquence, de l’écoute tout ça... C'est des grosses conneries. De la merde en barre même. Quand tu veux que les gens se confient à toi, t'as besoin que d'un truc, un seul : de la picole. Fais picoler ton gus ou ta nénette et une fois qu'il ou elle est bien à point tu sauras tout. Bon tu remarqueras ça marche aussi pour baiser entre autre. Et là t'auras plein de gens biens qui vont retrousser le nez en disant "boooh c'est pas bien de faire boire une personne pour en profiter". Ça, pareil, c'est des hypocrites. Moi j'pense aux moches, si y avait pas l'alcool ils baiseraient jamais, les pauvres...

 

Bref au bout de quelques pichets de la piquette locale, les gars commencent à débiter leurs états d'âme. Bon y en avait autant à jeter qu'utile mais dans le lot on a appris deux ou trois petits trucs utiles. Y avait quantité de bois en ville qui commençait à s'amonceler en provenance de l'est. En fait les gars avaient commencé à bosser pour fournir Dreighan en matière première mais se sont fait couillonner commercialement parlant. Du coup ils avaient un surplus de stock et d'invendus. Du coup, et grâce à la picole et aux nichons d'Aithe je me suis dit que très généreusement, j'allais le leur racheter leur bois invendu. Et puis même que dans la foulée, j'avais dans l'idée de le fourguer à Dreighan. Comme ça on gaspille pas, non parce que le gaspillage moi ça me scie les burnes sincèrement. Du coup je pouvais pas rester inactif face à un tel gaspillage hin. Ca aurait été criminel sans déconner. Et puis sur le principe, j'encule Calphéon deux fois. Et ça, ça n'a pas de prix...

 

Et puis fondamentalement, on m'a toujours appris un truc. Jamais se pointer chez les gens les mains vides. Surtout si tu connais pas ou vice versa. Parce que se pointer à Dreighan comme marchands sans rien à fourguer c'est comme une pute encore vierge. Ça n'a aucune crédibilité ni aucun intérêt vois-tu. Et là j'ai eu le nez fin parce que ça nous a pas mal aidé de se pointer les mains pleines... Mais je te raconterai ça demain, là j'suis crevé...

 

 

 

 

 

 

 

 

Drelnas

 

 

 

 

 

 

 

Tarif..

 

 

 

 

 

J'en ai marre. Mais vraiment ras le cul. D'accord je suis pas patient mais plus les jours passent plus j'ai l'impression d'être un poisson rouge qui tourne en rond dans son bocal. Je déteste cette impression. Moi j'aspire à la liberté, aux grands espaces, je déteste me sentir entravé ou prisonnier. Et par dessus tout, l'océan me manque putain. J'avais espéré trouver des réponses, une nouvelle voie et une famille. J'ai rien trouvé de tout cela quasiment. J'ai peut-être été naïf, encore. Les sorcières sont des personnages aimant garder leurs secrets. On m'a bien fait comprendre aussi que j'étais "trop vieux". Bref je partais pas vraiment avec un avantage à vouloir m'intégrer à la faune locale. Quand à ma "famille"... ben quand c'est une tierce personne - ma très chère rouquine - qui te narre en gros l'histoire de ton propre clan, ça fait pas riche.

Au final après bien des jours à errer en ville je n'ai trouvé personne qui puisse m'enseigner à comment utiliser le pouvoir dont j'ai hérité, ni la famille ou les liens que j'espérais tisser. C'est un échec, et il est douloureux. Même Aithe commence à dépérir à force de rester trop longtemps au même endroit. On vit de petits boulots, de petites missions sans importances. C'est chiant et mal payé. Mais ça me défoule un peu d'aller de temps en temps cogner sur des bandits ou des Manes. Mais ça me fait pas avancer pour autant. J'ai strictement rien appris concernant la magie. Absolument rien. Drelnas refuse de m'éclairer, il dit que ça doit venir de moi. Super l'aide, merci vraiment..

 

Narasen s'était proposée l'autre jour. Je pense que je vais reconsidérer sa proposition avec plus d'intérêt. Ma chère cousine est déjà bien occupée à façonner ses recrues et plus les jours passent plus je me sens comme un étranger. Elle a ses problèmes et ses missions à gérer, moi je suis un boulet qu'on a mis entre ses pattes. Du coup rester à Tarif n'est plus vital. C'est autant une libération qu'une frustration. J'ai besoin.. on a besoin de prendre l'air avec Aithe. Besoin de se retrouver, de profiter un peu de ce calme avant la prochaine tempête. Car elle viendra tôt ou tard c'est certain. La seule et unique fois que je suis allé accompagner les sorcières à propos d'une enquête sur des loups, on est tombés sur des loups ouais... mais plus hauts que moi et bâtis comme des cyclopes. Ils ont une de ces forces ces gars là... Et devine d'où ils venaient ? Du sud bien sûr, de contrées inexplorées et interdites.

Dreighan ils appellent cet endroit. Et là bas aussi ça sent le merdier. L'un des hommes loups tentait de secourir un bébé humain, pourchassé par ses congénères qui voulaient le buter. L'homme loup, Karu qu'il s'appelle, nous a même parlé une fois qu'on l'a eût aidé d'un Dragon immense qui terrorise son peuple. Du coup y a du boulot pour les apprentis héros qui voudraient libérer un peuple opprimé du joug d'un méchant dragon. Qu'ils aillent donc se faire enculer. J'ai libéré des prisonniers de leurs chaines une fois ou deux, j'vais pas aller me faire rôtir la couenne pour des étrangers, sans déconner. Mais qui dit nouveau territoire dit aussi nouvelles richesses..

 

Et là ? Ça commence pas à sentir les emmerdes tu crois ? Entre les histoires de dragon, de territoires inexplorés, d'aventures.. J'ai le sang qui bouillonne, la curiosité qui me travaille. J'ai envie de tailler la route et d'explorer, cartographier ce territoire sauvage et dangereux. L'appel de la route se fait sentir et plus les jours passent plus il est fort. J'ai beau me dire que ça pue, que ça sent les emmerdes à plein nez j'y peux rien, j'suis comme une mouche qu'aurait trouvé une belle grosse bouse bien fraîche..

 

 

 

 

 

Drelnas

Tarif...

 

 

 

2016-04-09_829009113.png

 

 

 

 

 

C'est marrant. C'est dans ce coin que la plupart des grands tournants de ma vie se sont produits. Et c'était p'tet pas pour rien, appelons ça le coup du sort. La première fois que j'étais venu je me lançais à mon compte dans le transport, j'y ai rencontré celle que j'avais baptisé à l'époque "Ma Sorcière mal baisée" ou Sadie. La garce m'avait envoyé crever de chaud dans les terres pour une livraison à la con et la chaleur m'avait tellement fait délirer qu 'au retour j'étais plus le même. C'est là que je me suis rendu compte que je tenais à Aithe, et ça a littéralement changé ma vie.

La fois suivante, je suivais le groupe de Fhalaine. On pourchassait une maléficienne et des reliques de merde. C'est là que j'ai approché pour la première fois l'occulte et les secrets qui se cachent derrière notre joli petit monde plein de certitudes rassurantes. J'ai jamais dormi pareil depuis. J'ai aussi appris à connaître un peu ces femmes qu'on appelle "Sorcières" dont certaines sont mal vues. J'ai compris un peu quel était leur rôle, leur mission et le prix que ça coûte. Depuis je ne les crains plus, je les respecte. Bon, y en aura toujours des antipathiques, comme ma chère sorcière mal baisée préférée, mais aussi des plus sympas, comme la rousse. Ah la "Lionne", si j'avais pas été marié... typiquement le genre de bonne femme qui me faisait vibrer jadis ; belle et dangereuse. Et tu verrais cette énorme "paire-sonalité" héhéhé..

 

 

J'y suis retourné d'autres fois bien sur, souvent pour le boulot ou bien en étape sur un plus long trajet. Jamais j'aurais cru y trouver une famille de sang. Enfin.. là encore reprenons depuis le début car c'est un bordel. Ma chère mère était, enfin est toujours une sorcière. Mais pas qu'au figuré. Une vraie. Et pour saupoudrer le tout d'un soupçon de "le destin s'obstine à déféquer sur ma tronche" il s'avère qu'elle appartient aux Kelevra. Alors que fout une Kelevra si loin du désert et de Tarif...? Que veux tu que j'y réponde, je savais même pas son vrai nom à la Daronne y a encore quelques jours. La faute à Drelnas. Drelnas c'est... C'est comme avoir une chanson à la con dans la tête sans t'en dépêtrer. Sauf que lui c'est tout le temps. Il cause sans arrêt. Putain même un caillou il me raconte son histoire, j'te jure c'est épuisant.

Remarque, je le préfère ainsi que quand il était sous la forme de  la Mer du Chaos... Mais si rappelle toi j't'en ai causé jadis. Bref Drelnas est vieux, très vieux. Et différent. Et maman me l'a collé dans le giron sans rien demander. Ce qui fait que je comprends à présent pourquoi j'ai jamais eu le sommeil tranquille, ou que trop sobre j'entendais des voix.

 

 

Sauf que l'enfoiré m'a manipulé durant de longues années, me faisant même croire qu'il y avait plusieurs entités en moi. Alors qu'en fait ça avait toujours été lui. J'te l'ai dit il est vieux et malin l'enculé. Et patient. Et le jour où l'occasion s'est présentée il m'a baisé. J'étais d'accord tu me diras après coup, mais au final il m'a baisé. J'ai vu quelqu'un de proche mourir sous mes yeux, impuissant. J'ai vu son corps être brisé comme du verre et jeté comme une merde sur le champ de bataille. Et j'ai pas pu le supporter. J'étais prêt à tout pour changer ça..à tout. Et devine qui attendait et m'a proposé une "fin heureuse"..? Alors oui, c'était la plus grosse connerie de ma vie mais j'ai pactisé. Je lui ai laissé prendre peu à peu le contrôle en échange du pacte. Il a tenu parole. Mais en parallèle il a mis en pièce ma volonté, mon esprit, mes espoirs.

J'ai fini fragmenté ou plutôt écartelé dans une poignée de bijoux que j'ai juste eu le temps de confier à quelques personnes de confiance sans qu'il s'y oppose. C'est les derniers trucs que j'ai fait avant de perdre le contrôle. Par chance j'ai une femme et quelques amis qui ont ratissé les limbes pour me ramener, et ensembles on a été causer du pays à Drelnas...

 

 

Et depuis, ça va mieux. Beaucoup mieux mis à part que... ben mon entreprise s'est littéralement cassée la gueule. La famille Lauren m'a dans le pif sur Heidel. A Mediah je suis pas certain d'avoir bonne presse non plus.. Rien d'insurmontable, mais ça fait chier quand même un peu disons le clairement. Ma chère Mère... est retournée à Calphéon sans un mot, et surtout sans une explication. Formidable... Et pour couronner le tout, le seul membre de ma famille de sang le plus proche n'est ni plus ni moins que ma chère sorcière mal baisée. P'tet que je devrais l'appeler "Cousine" ? Qu'est ce que je risque, de la faire rire..? Parce qu'elle peut pas faire plus la gueule soyons francs. Je l'aime bien au fond, mais niveau chaleur humaine..

Tu t'es déjà collé la bite sur une stalagmite ? Ben Sadie c 'est pareil. Elle est tellement glaciale de contact avec les gens que ça te saisit et te paralyse, avec la petite envie de foutre le camp quand le malaise s'installe. Et crois moi elle est douée pour l'instaurer. La rousse par contre rien à voir. Elle c'est comme un doux vent qui te chatouille les bourses. Elle sent le souffre et le danger. Putain heureusement que j'suis marié...

 

 

Donc j'suis allé causer à ma "cousine". Elle était déjà au courant de notre parenté récente mais je voulais voir un peu si y avait des règles, des protocoles ou des usages. Oh j'en aurais fait qu'à ma tête toute façon mais au moins baliser le terrain pour pas me rajouter - encore - des emmerdes. J'ai mon quota. Bon l'esprit de famille chez les Kelevra ça a pas l'air d'être ça. Limite les vacheries de ma daronne, c'est presque culturel. Et ben y doivent sacrément se marrer ces gens là aux réunions de famille tiens. J'imagine la gueule d'un mariage ; "venez si vous l'osez, amenez votre propre couteau pour le planter dans la gorge de votre tata ou tonton préféré." Non sans rire je sais pas si je dois rire ou pleurer. Autant je suis conscient et lucide sur le fait que je sois pas un modèle d'éducation et que mon parcours est pas banal... Mais j'ai l'impression que dans ce clan en fait on est des handicapés de la joie. Genre on doit te bassiner tout petiot : "attention si t'es heureux un esprit occulte va te bouffer la gueule" histoire de formater les jeunes génération à tirer la gueule comme Sadie...

Sans déconner ces gens sont un mystère et le fait d'être du clan j'ai l'impression m'a plus fermé des portes dans la gueule que ça m'en a ouvert. Déjà que c'était pas rose avant. En prime dans les jupons de Sadie y a une jeunette. Une apprentie visiblement. Ah elle a un bon modèle la Gab' : une phrase, une pique, une morsure de venin. J'sens que mon front va rencontrer son nez d'ici peu.

 

 

Limite celle qui s'en sort le mieux, c'est Aithe... Bon d'accord Gab' et Falkynn pensent qu'à essayer de la baiser. Mais au moins personne la fait chier. Je sais pas où cette histoire va me mener encore j'appréhende un peu. Au moins j'ai Aithe, et en plus Narasen s'est installé pas loin. J 'me sentirai un peu moins paumé dans cet univers que je ne connais pas et qui je le sais me loupera pas au premier faux pas. La patronne du village a été claire là dessus. J'ai vraiment pas intérêt à merder. Mais bon hin, c'est pas comme si j'avais un aimant  à emmerdes dans l'cul...

Ouais bon ça pue j'avoue...