• billets
    3
  • commentaires
    16
  • vues
    389

À propos de ce blog

Tout mes petits délires graphiques en lien avec ou non, bdo et le rp.

Billets dans ce blog

Elena

- 29 dragon noir 286 -

Mon père a insisté pour que j'emménage a Calpheon. Il voit d'un mauvais oeil que je m'éloigne de notre famille. Les négociations ont été longue et difficile... je manque d'expérience dans ce domaine alors que mon père lui, est un expert. Je ne suis pas arrivé à lui faire renoncer à m'imposer de prendre une demeure dans notre ville... toutefois, en contre partie, je puis disposer d'une certaine liberté et d'un peu plus de souplesse dans mes déplacements.

oui, je sais... je suis une Valkyrie. Je n'ai pas à rendre de compte sur mes déplacement. Mais, l'on m'a aussi enseigner a être la futur épouse parfaite... et respecter mes parents... même si je ne suis pas d'accord, je me dois d'obéir à mon père et ne pas remettre en cause sa parole... temps qu'elle reste dans les limites du raisonnable, dirais-je. Pour l'heure sa demande est tout ce qu'il y a de conventionnelle. Il souhaite garder sa fille sous la main... je sens bien qu'il s'inquiète pour moi. Quand je l'entend parler des autres familles nobles... et de certaine en particulier... Il me dépeint un tableau inquiétant où il est plus sage de ne pas accorder une confiance trop grande...

Quelque chose dans le passé de notre famille l'aura blessé au point qu'il n'ai plus confiance en ses paires... parfois... je l'ai surpris se parlant à lui même. Ou plutôt questionnant une personne imaginaire... 

" Pourquoi diable es-tu partie avec ce chien galeux ?! "

mais que diable allais-tu devenir en restant avec ce chien galeux... le fils d'une famille rivale... mais l'amour rends t'il aveugle a ce point !"

une famille rivale... mais quelle est donc cette famille ? 

Non... il ne faut pas que je laisse ma curiosité prendre le dessus. Toutefois, si cette famille présente une menace... j'ai tout intérêt a rester sur mes gardes et identifier rapidement les menaces...

et après... Tout ceci à eu comme effet que je me sens plus en sécurité à Heidel que dans ma ville natale ou j'ai l'impression de voir une menace au coin des rues... dans le regard d'un passant... a Calpheon, je suis sur la défensive...

De retour à Heidel après ces quelques jours auprès de ma famille.... je respire enfin. Alors que je remontait la rue vers le relais, je reconnais le visage de la seule personne qui pouvais me faire oublier mes angoisses et les questions qui encombraient mes pensées. Dans ses bras, je me sens en sécurité et surtout légère. Il discutait avec deux demoiselles. Je suis resté discrète, saluant de façon courtoise. Alors que la soirée avançait je lui faisait par de mon envie de voir la mer... il me proposa d'aller a velia. Quelques baiser timides me furent volé... j'aime bien. Puis il céda à un fougueux baiser enflammé... j'avoue que cela, bien que passionné et agréable, m'a surprise. Surtout en pleine rue. La bien séance aurai voulu que cette effusion enflammé se face à l'abri des regards... que pourrait  en penser les regards curieux.. ils me jugerarai comme une catin... et cela me fit peur... non pas que je n'ai pas apprécier... mais, je suis une Snyder... une noble... même loin de Calpheon je dois prendre garde a ne pas avoir un comportement inapproprié.

Il a dut sentir mon inquiétude plus que l'emballement de mon cœur. Je réalise aussi, qu'inconsciemment, je lui ai adressé un regard plus sombre... j'ai apprécier ce baiser... mais je n'étais pas prête a le recevoir en pleine rue... sous les regard curieux... 

et ma réaction du moment représentait ce déchirement ou j'avais envie de crier cette amour a la face du monde et celui de rester digne... et, c'est treize années d'éducation qui avaient pris le dessus et modérer ma réaction pour qu'elle reste sobre... et digne...

 

quand nous nous somme séparé juste après cela... nous devions nous retrouver a la porte nord... mais il n'est pas venu. C'est Tantan qui m'a dit qu'il était partie vers la porte menant vers Tarif... Elle m'a incité à courir le retrouver. 

mon cœur a cet instant c'est flétri. Une crainte sourde a commencer a empoisonner mon cœur. Je l'avais blessé par ma réaction trop... contenu...

j'ai fais ce que Tantan me disais... et je suis monter sur mon destrier pour tenter de le rattraper.. 

je le trouvais prés du champs de tulipe non loin de la porte Est... près du pont menant au sud. Il me dit des mots qui me firent plus mal qu'une lame... je n'ai pas trouvé de mots et alors que je tournai bride pour partir vers ma famille...j'ai sentit cette douleur grandir et mon cœur mourir... afin de rester digne et retenir les larmes qui tentaient de naître, j'ai fermé les yeux mais ce fut en vains... quelques larmes roulèrent sur mes joues alors qu'il continuait de parler... mais alors que je l'entendait s'approcher... les mots devinrent une déclaration... 

quand j'ouvrais les yeux je le découvrais me tendant un bouquet de rose. Je me souviens lui avoir sauté dans les bras en laissant éclater mes sanglot... le traitant de " Vil crétin de mon cœur "

puis... par je ne sais par quel prodige... alors qu'il me consolait, nous nous retrouvâmes sous une pluie de pétales de tulipes...

peu après.. il me guidait vers un arbre où se trouvais la sculpture d'ours... m'expliquant la signification... puis un dragon, avant d'ajouter qu'il ne doutait pas qu'un jour une sculpture me représentant naisse également ici.

Nous avons finalement pris la route vers Velia. Il voulait me faire découvrir une petite auberge bien agréable, tenu par deux rousses tout aussi agréable.

nous somme arrivé tard dans la soirée et il me présenta les deux dames qui tenaient l'établissement. 

Ce dernier est en effet décoré avec gout. Et comble du comble ! Une cheminée avec un feu crépitant dedans réchauffait de l'air frais et marin de l'extérieur. Dans ce lieu agréable la fatigue... l'épuisement. Me rattrapèrent inexorablement.  J'ai pourtant tenter de résister... mais je crois que j'ai une fois de plus perdu le bras de fer avec le sommeil... je me suis encore endormis contre lui... 

Elena

La foire d'Heidel

- 16 Dragon noir 286 -

" J'en ai assez des feuilles volantes. Ce jour je me suis payer un petit carnet plus solide que celui que j'avais bricolé. Et en prime, je me suis offert une pochette en cuire pour le protéger des intempérie et y ranger également mes outils. J'ai fais un petit tour à la foire de Heidel. J'ai flanée un peu et me suis arrêtée devant le stand proposant le concours de dessin. Je me suis dis que je pourrais prendre le temps de participer. J'ai fait un petit gribouillage d'un paysage champêtre comme demandé par le thème imposée pour les filles. Ce ne fut pas si simple que ça. Les crayons étaient un peu rude et la feuille rêche. On est lion du matériel que j'ai avec moi. Mais c'est ce qui rends les choses amusante et intéressante. Tout le monde a le même matériel et l'oeuvre produite ne dépendra donc pas de la qualité des crayons ou du fusain que certain ne pourraient pas s'offrir. J'ai fais de mon mieux et je ne doute pas que quelqu'un fera nettement mieux que moi, mais je m'en moque. Je fais cela pour le plaisir de participer.

 Nouvelle toile.png

S.E "