Innaig

[Balenos] Rumeurs quotidiennes

19 messages dans ce sujet

Rumeur: Nouvelle, bruit qui se répand dans le public, dont l'origine est inconnue ou incertaine et la véracité douteuse.

2 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a une rumeur qui circule au sujet de la Hanse de Balenos. Suite à un désaccord entre les commerçants, le groupe serait en froid depuis  l'après-midi du 10e jour du mois de l'éléphant. Cependant, la croisière qu'organise le Bois Flotté est toujours d'actualité et débutera à 20h30. On raconte aussi, que le groupe de la Hanse commence à se réorganiser et à conclure d'autres projets.

D'après un noble  hébergé à l'auberge de la Conque des Mers, il parait que le livre d'or aurait été déplacé au Bois Flotté.La cause serait dû à l'hôte qui  serait en froid avec les responsables de la Taverne.

Modifié par Merimiu
1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

*Tu te souviens des combats organisés il y à deux ou trois jours de ça ? 

-Ouais ? 

*Bah l'perdant, là. Tout en rouge aux cheveux blancs, impossible de le rater, j'l'ai croisé un 'tit peu en retrait d'la ville pendant je ramenais le bois que ma femme me réclamait sans cesse, il frappant sans cesse sur un tronc avec son tibias ! Urrrh ! J'avais mal pour lui ! 

-Arrêtes ! Pourquoi est-ce qu'il a fait ça ? 

*J'en sais trop rien et j'suis pas le seul à avoir vu ça car y a un type qui a crié qu'il y avait un mort près de l'entrée de la ville, en fait il s'était juste effondré d'épuisement, ma p'tite femme m'a ordonné d'aller le récupérer et de l'foutre sur le plumard le temps qu'il se réveille. Il se repose, là. 

-La vache ! C'toi qui travaille dur pour la maison et au final on emprunte ton lit sans aucune gêne ! 

*Ouais, et l'pire c'est qu'il aura droit à son réveil la bonne soupe aux légumes comme j'aime..

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Depuis ce matin, les passants et habitants auront pu voir la gérante de la taverne s'activer et faisant divers aller-retour entre chez elle, la taverne et les fermes alentour

Elle aura pu être vu un carnet a la main et avec des parchemins, visiblement, quelque chose semble se préparer a la taverne des rousses virevoltantes, mais quoi ?

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

*Chez Marineta et Gustavo*

-Tu as entendu, il y a tout un lot de gens qui sont partis en croisière, ces jours derniers !

-En quoi?

-En croisière !

-En croisière?

-oui oui en croisière ! C'est fou non !

-Beinheu...C'est quoi une croisière?

-Haha, heu bein...en fait, c'est comme quand que tu pars pêcher en bateau, sauf que tu pêches pas !

-Comprends pas...

-T'es trop bête ! c'est des gens, ils vont sur un bateau, en pleine mer, et bein...Ils pêchent pas, tu vois?

-Mais ils font quoi?

-Bein rien...

-T'as encore picolé, Gustavo? C'est complétement con c'que tu racontes !

-Mais non j'te jure ! Les gens ils prennent le bateau, ils vont faire un tour, et ils reviennent.

-Si c'est pour raconter des âneries pareilles, je préfère encore quand t'es saoul. Faudrait être totalement dément pour aller se perdre en mer sans raison !

-Mais chérie...Ouais bon...t'as raison...ça doit être des conneries

5 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Depuis ce Lundi, 12ème jour du mois d'Éléphant 286,
Il se dit que l'ambassadrice de la Hanse de Balenos, Naeszczia Tissebrume, serait partie tôt pour rallier la capitale calpéenne. Le Bois Flotté serait tenu par Lynandra, assurant la permanence pour la prise de rendez-vous et demandes propres aux activités du Bois Flotté.

2 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Depuis quelques jours déjà, les paysans pouvaient contempler l'acheminement d'un chariot lourdement chargé à la ferme Bartali, au sud de Velia. Certains d'entre eux, pouvaient reconnaître la fille adoptive de la famille Kalvatir grâce à sa chevelure immaculée ainsi que sa corpulence d'aiguille. D'après les fermiers travaillant dans les champs aux alentours, elle serait en train d'aménager une cuisine équipée dans la 1-1. Personne ne sait encore le pourquoi du comment d'un tel investissement. 

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cela fait quelque jour qu'une femme se rendrais au dispensaire, il semblerais pourtant que certaine personne l'aurait croisé dans la soirée.

«J'te jure, c'est ce qu'elle a dit l'autre bourge... elle reprend le dispensaire, avec les même frais que l'autre, pour c'te prix, je vais lui faire bouffer la corne au pied a la petite, ça va lui faire tout drôle a elle...avec ses ongles...sa crème...» Elle regarde son mari «Et ta encore tes hémorroïdes...» Riant allant au dispensaire

 

2 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans certain recoins, un chant, parfois résonne. Porté par le vent ou par les flots.

Le long des plages

 

 

 

Le roi et ses pairs
Ont enfermé la reine,
A bord d'un bateau de plomb.
Nous naviguons, et par ses pouvoirs
Moi et mes frères vogueront.

Yo ho sur l'heure
Hissons nos couleurs.
Hissez ho, l'âme des pirates
Jamais ne mourra.
Yo ho quand sonne l'heure
Hissons nos couleurs.
Hissez ho, l'âme des pirates
Jamais ne mourra.

Il y a les morts il y a les vivants,
On ne peut fuir le temps.
Grâce aux clés de la cage
Il faut payer le diable
Et piller le levant
Les morts ne peuvent pas faire voile vers les mystères
Du funeste océan.
Mais nous ne sommes et soyons forts,
Et rentrons au port.

Yo ho sur l'heure
Hissons nos couleurs.
Hissez ho, l'âme des pirates
Jamais ne mourra.
Yo ho quand sonne l'heure
Hissons nos couleurs.
Hissez ho, l'âme des pirates
Jamais ne mourra.

4 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cette nuit, dans les rues de Velia, une voix féminine chantait à tue-tête

( J'ai pas trouvé avec une voix féminine )

 

Le whisky est la vie d'homme,
Whisky, Johnny!

O, le whisky est la vie d'homme,
Whisky pour mon Johnny O!


O, je bois le whisky quand je peux
Whisky, Johnny!


Whisky d'une vieille boîte en fer-blanc,
Whisky pour mon Johnny O!


Le whisky m'a donné un nez cassé!
Whisky, Johnny!


Le whisky m'a fait mettre en gage mes vêtements,
Whisky pour mon Johnny O!


Le whisky m'a conduit autour du cap O!,
Whisky, Johnny!


C'était beaucoup de mois où je suis parti,
Whisky pour mon Johnny O!


J'ai pensé que j'ai entendu le vieil homme dire :
Whisky, Johnny!


Je traiterai mon équipage d'une façon convenable,
Whisky pour mon Johnny O!


Un verre de grog pour chaque homme!
Whisky, Johnny!


Et une bouteille pour l'Homme de Chanson de marin.
Whisky pour mon Johnny O!

 

Certains curieux aurait vu une femme vêtue de noire déambuler une bouteille de Whisky a la main en braillant. En Insultant parfois le ciel et les flots, de l'avoir jetée sur ce rivage 

Modifié par Elena
( ajout de la chanson Youtub )
2 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Au petit matin, un corps sans vie à été repêché. Il lui manquait une partie de la gorge. Sa trachée ayant été sauvagement arrachée.

Ce matin, un marin manquera à  l'appel. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En provenance des quais de Vélia et se répandant comme une brise, un murmure de bouche à oreille, entre les plus démunis ou les plus téméraires des occupants des quartiers sombres et des tripots mal famés il se dit qu’un ivrogne basané souvent aperçu non loin du port serait à la recherche de personnes désireuses de se faire un peu d’argent et qui seraient peu regardant sur la méthode. Après tout, les habitués savent que tant que l’argent est présent, la manière importe peu.

2 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Écoutez donc les qu'en-dira-t-on de ce Mardi, 11 ème jour du mois d'Aurige 286,
N'avez-vous jamais rêvé de rencontrer les aliénés, les rejetés de la mer ? Maints récits s'éloignent les uns des autres par leurs formes aussi imbibées de rhum que fantaisistes : alliant révulsion asphyxiante et curiosité délétère, allez donc écouter ces vieux loups de mer racler leur gorge et conter leurs mémoires fabulées accompagnées de rodomontades servies saupoudrées de chimères vineuses. Car voilà, en début de soirée du onzième jour d'Aurige, il était bien un fait qui put, nonobstant l'haleine empuantie de ces carcasses à la chique et aux « chicots » noirâtres et sinon surprendre une liard d'habitants, offrir — à défaut d'un verre de rhum — une bonne gausserie. Quatre demoiselles, des strates émergentes de la diplomatie de Balenos, s'en allèrent sur un bateau de pêche avitaillé de nombreux paquetages pour un voyage connu d'aucun ; qu'iraient-elles briguer si tardivement, pourquoi prendre la mer aux dernières lueurs du crépuscule ? Pour Fausto et Giovann, l'affaire était toute faite.

Qu'vont-elles fair'don', ces pantes d'la haute d'Velia ?

S'rait-i' pas qu'les voilà en partance pour comme qu'ça dit, d'jà ? La creu'sière d'la p'tite dame ?

Oh, Fausto, fabule pas don' et file la bib'd'rhum !

T'paierais pô d'ma tête, Gio' ? R'ponds et p'têt' qu'j't'le fil'rais au goulot !

T'es dur en affaires, l'vioc. J'crois pô qu'ça cause d'croisière, z'étaient pas tant char'gées la fois dernière. Et pi, Lucio les a vues au vieux port.

Oh fatche de. T'crois qu'ça quitt'rait Velia, ça ? Les nobliautes, ça aime pas l'rustre et viril comme mô ! Va, tien', t'la mérites mais tu tour'nes !

S'ensuivirent irrémédiablement quelques joutes crachées, les filets noirâtres filant des cavités gangrénées des borgnes et éclopés. Ces matamores, viles requins aux breloques antiques desquelles un parfum fétide s'exhale des croûtes et champignons, vinrent éméchés et émétiques à bousculer les rumeurs du village portuaire d'une nouvelle étrange en chassant la gazelle jeunette en quête de boisson à la discrétion des bars malfamés qui, de leurs mains crottées, en firent tomber une sur la crasse pavée — nul ne pouvait alors distinguer l'élément primaire composant la ruelle excentrée et malfamée de Velia, fussent ses pavés crasseux ou sa crasse clairsemée de pavés ? — avec pour sombre dessein de lui faire lécher l'écaille de ces moules. Cette petite malchanceuse ne reverra pas le jour, l'aurore, les fleurs, l'alizé de la mer battant les mèches de sa tendre mère, la main caleuse et usée de son rustre père la souillant dès que la mère s'endormait, ses amis, et Henri. Adieu, petite fleur. Merci de ta mort pour une rumeur. Reviens-nous donc de six pieds sous terre par l'éventuelle voix publique qui, au profit du départ de Naeszczia Tissebrume, Viviannae, Erhilya Eliade et Kahlind, saura peut-être rappeler que tu existais.

Modifié par Aliaënor
3 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans les ruelles de Velia. On aurait encore croisé une jeune femme aux yeux bleus dehambuler dans les ruelles.

- Yo ho ! Les pirates lss forbans... putain je me fais chier dans c'bled de merde ! Me faut un boulot... 

L'aurai t on entendu marmoner

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Trois gobelins en provenance des camps situés au-dessus de Vélia chanteraient la gloire du "Crâne Luisant", déité mystérieuse qui leur aurait sauvé la vie par deux fois. Le culte serait repris par une petite poignée d'adeptes ayant déjà vu le divin à l'oeuvre, quelques mois plus tôt.

Du côté de la ville portuaire, un certain Fabrizio déplore la perte de Maximin, son cochon de concours, qui n'aura laissé qu'une flaque de sang coagulé pour tout souvenir. Résigné, l'éleveur porcin situé près du 2-3 aura érigé une tombe improvisée.

Modifié par Aqen
6 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

*Un jeune homme bourré, parle fort en allant vers une auberge.* Tu as entendu la rouquine, elle cherche deux femmes. Des Valkyrie.. ou de la vanille... Je  ne comprends rien... mais elle fait une enquête... Faut faire attention... *Met son doigt sur sa bouche, son nez et presque dans son œil. En regardant le vieux shnok qui sent le coq au vin.*

Modifié par Perroquet
2 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un vieux pervers aurait essayé de mater sous la jupe d'une jeune femme et d'en tripoter une autre.

Modifié par Perroquet
1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il se raconte que la Hanse de Balenos autrefois basée à Velia a été dissoute, une partie de ses anciens membres seraient en train de rejoindre le Conclave, d'autres continuent leurs anciennes activités de manière indépendante.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un très vieil homme clairement usé déambule dans Velia et râle partout qu'il a mal au dos, que seul les alcools forts calment sa douleur mais surtout... il rage que des rouquines dans une taverne ont refusé de le servir. On lui fait rajouté parfois que c'est parce qu'il est trop pauvre, d'autres fois parce qu'il sent pas bon, enfin bref... les raisons vont bon train.

Révélation

 

 

3 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant