Ihria

Membres
  • Compteur de contenus

    191
  • Inscription

  • Dernière visite

Profile Song

Réputation sur la communauté

221 Apprécié(e) par la communauté

À propos de Ihria

  • Rang
    Niveau 4
  • Date de naissance 18/11/1982

Informations RP

  • Personnage principal
    Ihria / Tarah Kusanagi
  • Personnage secondaire
    Silmorwen

Visiteurs récents du profil

1 152 visualisations du profil
  1. Bienvenue à toi et bonne chance dans tes Rp! Le fofo te permettra d'avoir plein d'infos, n'ai pas peur de poser des questions si jamais tu es un peu "perdue" Je dirais que les rolistes j'en croise le plus en semaine de 17h30 à 00h00, avec le pic en prime time, vers 12h. Le week end c'est vivant en journée. Mais encore une fois, c'est relatif. Ne pas oublier d'etre sur le chan Balenos 4! (chan rp de la commu) @+ Ig
  2. Bien vu la remarque de Drelnas, Asphee, penses à une activité annexe ou de secours dans l'éventualité que les "enfants" restent au placard ou ne sont plus joués.
  3. Bienvenue à toi! Tu as pas mal d'info dans la section dédiée du fofo pour t'aider à ne pas taper à coté des grandes notions loristique de BDO. A plus IG alors
  4. Bienvenue sur le fofo alors (même si on s'était croisé IG il y a un moment!)
  5. Je n'ai pas de personnage "enfant", mais ton idée peut vraiment aboutir sur pas mal de Rp! Ca serait aussi une source d'accroche pour ces PJ enfants, qui sont assez dépendants des autres PJ pour évoluer. Et ton idée d'école tombe du coup à point nommée. Ton idée de classe ouverte semble correspondre à ce qui pouvait exister dans le temps. (le maître avait plusieurs enfants de différents ages sous sa tutelle au sein d'une même classe, comme à l'époque de mon grand père) Pour moi c'est une très bonne idée!
  6. Bienvenue dans le coin, et au plaisir de te croiser IG!
  7. Dans les profondeurs des abimes… Une nuit de plus, et de nouveau ce trouble venant m’extirper de mon sommeil… Cela fait à présent 3 jours que cette vision, ce rêve, cette prémonition ou que sais-je... vient me hanter, m’oppresser jusqu’à ce que je me réveille en sursaut. Et pourtant, je suis toujours chez moi, à la ferme dans cette pièce chaleureuse et généreusement mise à ma disposition par Caetys… Je fus de nouveau réveillée en sursaut, le corps en nage, avec la respiration saccadée. Jamais de ma vie, je n’ai été tant troublée, la gorge serrée et cette peur au ventre. Pourtant on m’a enseigné à maitriser mes émotions, prendre du recul et ne pas céder aux pulsions primaires. Je pensais avoir enfin maitriser cette plénitude de moi-même... je me trompais. Et je vois sans cesse cette eau, abondante tout autour de moi. Mais pour une obscure raison, je ne cesse de m’enfoncer vers l’abime, coulant inexorablement telle une roche… Je lutte, remuant mes membres comme je l’ai appris, pour nager, tentant de remonter vers la surface de l’onde. Mais rien n’y fait, malgré mes efforts, je suis comme attirée vers l’abysse… Je ressens la pression de l’eau dans mes oreilles. Que m’arrive-t-il ? Moi qui depuis toute petite nage comme un poisson, recherche dès que possible à profiter des lacs... rivières… C’est comme si l’éléments lui-même me jouait un tour, me trahissait… Ma gorge se serre toute seule tandis que je vois la lumière du soleil diminuer à mesure que je m’enfonce malgré moi toujours plus… Le souffle vient à manquer, et je ressens cette panique qui me prends les tripes, je veux respirer… je dois respirer ! La descente infernale continue malgré moi, je gesticule nerveusement, telle une furie impuissante, l’étouffement se fait sentir, et cette certitude qui me hante, fatalement, mon corps cherchera à inspirer… mais il ne trouvera que de l’eau qui viendra remplir mes poumons, scellant ainsi mon sort. Dans cette dernière lutte désespérée, un bruit sourd résonne dans ma tête, ma peau ressent alors un courant naitre par le fond, ma vision se trouble, mon esprit commence à délirer. Mais je ne me resigne pas, l’abandon n’est pas permis. Contre toute attente, je ressens un violent à-coups, une pression dans mon dos, et me sent tirer. Le courant devient tourbillon, l’eau se trouble dans un maelstrom de bulle. Et ce mugissement sourd… oppressant il résonne dans ma tête et durant toute la remontée. Mais je remonte bel et bien, trainée comme une chose futile, le soleil visible devient plus présent, l’espoir revient également, vais y arriver ? La bouffée d’air salvatrice arrivera-t-elle à temps ? Je ne vois qu’un flash lumineux ensuite, aveuglant, et ces yeux, gigantesques, bleus, oppressant… ils me regardent, et c’est alors que mon sommeil se brise et que reprend pied dans la réalité. Mon esprit est-il devenu malade ? La raison ayant laissé place à la folie ? Est-ce une vision ayant un sens caché sur la quête qui m’incombe ? Je l’ignore… je dérive perdue sans savoir réellement qu’elle sera la bonne réponse. Mais dans ce doute, une certitude me réchauffe le cœur, la certitude que 2 amies seront là pour m’aider. Le destin fut clément, il prit soin de mettre sur ma route 2 grandes âmes, prêtes à donner sans attendre en retour. La méditation m’aide à retrouver la plénitude, la sérénité. Revenant sur le chemin, à la réalité. Je tache de vider ma tête pour faire lumière sur tout cela. Et je sais qu’elles seront là quand j’aurai besoin d’elles.
  8. Ce qu'on peu savoir sur elle: - Tarah vit à la ferme Moretti, elle travaille également dans l'exploitation de Caetys Cymera. - On la voit souvent partir chasser, ou aider dans les champs. - Elle semble avoir une fascination pour l'eau. - Tarah est active dès les premières lueurs de l'aube. - Elle semble bien connaitre Toluna Keldris, lui rendant visite régulièrement à Heidel. - Personne ne l'aurai vu ingurgiter la moindre goûte d'alcool. - Pour se déplacer, elle semble tout faire à pied, et évite soigneusement la proximité des chevaux. Ce qui se dit sur elle: [HRP]: A vous de le dire!
  9. Malgré le froid et la neige, l'activité semble battre son plein dans un des fermes du coté Moretti au voisinage de Heidel. On y verra une structure en bois, crachant une fumée blanche continue, et rependant un agréable fumet dans les airs. De plus, en s'approchant un peu, il est possible de voir également de drôles de petites structures en osier mises debout et empilées sous un préau. Décidément, il semble que certains ne prennent pas de repos, même pendant cette période de fête.
  10. On verrait depuis le levé du soleil, la semi elfe, Tarah, courir le long des berges proches de Heidel, récolter des branches de saule, les fagoter pour partir vers l'Est... Le froid ne semble pas entamer ses allers et retours, ni même le rythme de ses foulées. Certains habitants se demandent même quel diable l'anime, elle ne semble pas vouloir s'arrêter de si tôt! En voilà une qui semble s'affairer tandis que beaucoup préfèrent rester tranquillement au chaud...
  11. Bienvenue sur le fofo, peut être @+ IG
  12. Identité: Nom: Kusanagi Prénom: Tarah Surnom: Aucun pour le moment Sexe: Femme Âge: Semble avoir un peu plus que la 20ène Lieu de naissance: Sud de Calphéon, dans la grande foret des montagnes Nord de Kaia Profession: Aucune Guilde: Aucune Allégeance: Voie de Vanha, Longuefeuille Présentation physique: En voyant Tarah, on devine aisément l'origine de son lignage métisse, les traits typés orientaux de son visage: yeux en amande, cheveux foncés, teint halé, sont accompagnés des spécificités des elfes: grande élancée et des oreilles pointues. Elle à l'air avenante, ses grands yeux émeraudes contrastent avec son teint. Ses cheveux bruns sont portés en formant une grande queue de cheval dont les pointes ont des reflets roux. La semi- elfe est grande et athlétique, sa démarche féline avec son pas rapide et sure montrent une façon de se mouvoir atypique semblant toujours sur le qui vive. On peut voir par endroit des marques noires sans réelles significations visiblement. Elle porte toujours autour du cou une pierre rouge avec un symbole étrange gravé dessus. Quand elle parle, c'est avec une voix cristalline et douce, sans accent particulier. Elle est l'harmonieux mélange de deux mondes, semblant avoir hérité que des bons cotés, telle une bénédiction de la nature comme en témoigne son allure et sa plastique. Signes particuliers: Ses pupilles sont ovales, donnant à son regard un coté intrigant. Ses prunelles sont ainsi depuis sa naissance. Elle a déjà posé la question à ses parents, ces derniers sont souvent restés évasifs, seul son Père disait avec un léger sourire "Tarah, il y a un dragon en toi, c'est pour ça" Présentation psychologique: C'est une femme calme, réservée et dans un premier temps prudente avec les étrangers. Elle reste distante, peu à l'aise avec les formes de contacts physiques régulièrement utilisés au quotidien. Elle n'en est pas moins curieuse et ouverte sur ce qui l'entoure, en partie pour compenser les années de vie passées loin des villes. Tarah préfère souvent rester en retrait avant de prendre position, il est extrêmement rare de la voir perdre patience ou s’énerver. Elle aide son prochain quand elle le peu, sans attendre en retour. Son éducation a laissé peu de place au matérialisme et à l’égoïsme. Histoire de votre personnage: Tarah est née dans les forets bordant Kaia, et plus précisément dans la cabane de Phoniel, le semi bête étant un voisin et un ami des parents de Tarah. Avec les années, ses parents se sont rapprochés de Longuefeuile, où ils vivent encore présentement. Tarah fut élevée dans un croisement de culture. Son père originaire d'Haso l'a initié aux pratiques orientales du corps et de l’âme, et sa mère elfe, l'a bercé dans la culture des esprits et de la nature. Ce ne fut pas toujours simple pour Tarah d’être une charnière entre ces 2 mondes, s'affirmer et trouver sa réelle place: "Suis-je elfe? Suis-je Hasoite? Non Tarah, tu es bien plus que l'un où l'autre!" Elle grandit surtout à Longuefeuille et dans les bois environnants, exerçant son corps et son âme à la maîtrise du Chi avec son père. Elle était consciente que ce savoir pouvait faire d'elle une arme, mais elle prit le recul nécessaire par les enseignements moraux de ses parents et de sa mère: "Une vie n'a pas de prix Tarah, alors il faut toutes les préserver" Avec le temps, son Père poussa sa fille à partir sur les traces de Vanha... et de la Grande Cascade... Elle devait forger son destin, et trouverai sans doute les réponses à ses questions..
  13. *Arrive après la guerre* Han... C'est sympa de te revoir!
  14. A Heidel, au petit matin les ragots allaient bon train. Une jeune femme atypique, de par ses façons et son allure, se serait arrêté systématiquement devant chaque mendiant ou quémandeur qu’elle croisait. Elle aurait donné une part de ses rations, finissant même par tout donner. Une fois son sac vide, elle aurait vite rebrousser chemin, quittant la ville pour partir à toute allure vers la foret… Deux gardes « débordés » de travail, abordaient cette rencontre du 3ème type : Simon : Mais t’as vu ça ? Elle est trop bonne poire celle-là ! Bertrand : Bah tu m’étonne ! C’est une bridée ! Ils sont pas comme nous t’façon… Simon : Nan mais payes toi des binocles… une bridée avec des oreilles d’elfe... N'importe quoi...V’la le garde aux aguets… et en plus les bridés sont pas grand c’est connu ! T’as vu la perche que c’est elle ? Bertrand : *Renifle* T’as picolé ?? T’es sérieux sur les n’oreilles ? *se gratte le cul perplexe* Simon : Certain ! Demandes à Techton, elle est passé causer avec lui pardi ! *Bertrand file voir Techton pour tailler le bout de gras puis il reprit sa place à coté de Simon* Bertrand : Ben merde t’avais raison…..On aura tout vu dans cette ville jte jure, une elfe demi- bridé ! Simon : Du coup elle lui voulait quoi à notre forgeron atypique ? Bertrand : *Il hausse les épaules dans un rire gras* Je sais pas d’où elle sort, mais elle lui demandait « pourquoi des gens demandent à manger aux passants ? » ! Le Techton s’est pas démonté, il a répondu « ben shé qu’il zont faim ». Elle l’aurait fixé avec un regard perplexe en fronçant les sourcils avant de partir !
  15. Ca rend bien les coupes "garçonnes" je trouve, ça change