Carnaval

Membres
  • Compteur de contenus

    275
  • Inscription

  • Dernière visite

Profile Song

Réputation sur la communauté

430 Excellent

À propos de Carnaval

  • Rang
    Niveau 5
  • Date de naissance
  1. Suite à l'incendie de la chambre de l'auberge, le client qui l'occupait depuis plusieurs jours se serait volatilisé dans la nature depuis cette date. Il aurait abandonné ses effets personnels et son cheval, toujours présent à l'écurie.
  2. FERMETURE DÉFINITIVE DE LA LIBRAIRIE !
  3. Suite à l'explosion de la fenêtre, un jeune homme aura rebroussé chemin pour s'enfermer dans la chambre de l'auberge qu'il loue depuis deux jours. Apparemment le courage lui aura manqué pour revenir frapper à la porte de "La Croisée"......
  4. Bienvenu l'ancien !
  5. Bienvenu jeune padawan
  6. Bienvenue !
  7. Tu portes trop d'intérêt au physique et à l'apparence de tes personnages alors que ce n'est pas l'essentiel en RP. Si je venais à rencontrer ton personnage, je serai surtout dans le désir de découvrir sa personnalité, son histoire et ses motivations.
  8. Bon retour et j'ai l'impression de voir physiquement le même personnage avec une coupe de cheveux et des tenues différentes. En toute franchise, je n'en préfère aucune car il n'y a pas de rouquine
  9. En ce qui concerne l'information sur le pèlerinage, est-ce que dans les préceptes il est indiqué qu'il doit être entrepris tous les ans à cette même date ? Je pose cette question, car il est évident que nous allons tous nous rendre deux jours avant le départ à l'endroit indiqué, mais comment l'avons nous su en RP ? Est-ce dans un lieu de culte, une information que les croyants savent de part les écrits, les prêches ? C'est surtout pour avoir une réponse cohérente à donner si la question est posée en RP et que nous formulions tous la même aussi.
  10. Je voulais juste savoir si ce n'était pas mieux de finir le pèlerinage par le sanctuaire le plus proche de la capitale de Valencia que de le finir au beau milieu du désert. Cela nous permettra d'y rester pour continuer éventuellement notre RP avant de repartir chacun de notre côté. Pour ce qui est de ta demande d'avoir la liste des vertus et des péchés à expier, je ne pourrai pas répondre à cette attente pour mon personnage, et j'espère que cela ne posera pas de problèmes pour rejoindre le groupe. Quand à la date, le point de départ, je serai normalement disponible. Merci à toi pour ton implication.
  11. Bon retour Cendrelune !
  12. Bienvenue !
  13. Un grand remerciement pour ces trois jours de festivité, je me suis bien diverti ! <Retourne démonter les tentes et ramasser les détritus !>
  14. Il y a des abîmes d’où personne ne peut vous sortir. Il guérissait si bien ces derniers jours de ses blessures ! Mais il a de la fièvre, une fièvre atroce, qui rend son âme aussi souffrante que son corps. Cette sensation affreuse d’un danger menaçant, cette appréhension d’un malheur qui l’assaillait depuis de nombreux jours venaient sous l’apparence d’un voleur frapper son couple en sa demeure. Un voleur sans état d’âme avait osé les cambrioler, leur voler des biens de grandes valeurs. Il avait blessé Vanialy par deux fois avant de prendre la fuite. Enfin, son état de santé s’améliora après cette fièvre de quelques heures, ses blessures sont en voie de guérison. Il allait profiter de cette belle journée ensoleillée pour faire un tour dans les environs d’Heidel. Il avait cru que l’air frais, léger et doux, plein d’odeur d’herbes et de feuilles, lui apporterait au cœur une énergie nouvelle. Mais Un frisson l'avait saisi soudain, non pas un frisson de froid, mais un étrange frisson d’angoisse. Il devint inquiet, apeuré sans raison, stupidement. Puis il lui sembla qu’il était suivi, qu’on marchait sur ses talons, tout près. Il se retournait brusquement, il était seul, personne dans les alentours. Bizarre idée et étrange sensation de se sentir épié ! Ses cauchemars anciens revinrent perturber ses songes. Une nuit, il sentit même quelqu’un accroupi sur lui, qui buvait sa vie entre ses lèvres en se penchant au-dessus de lui. Puis après s’être relevé, repu, il laissa le jeune homme tellement meurtri, brisé, anéanti, qu’il ne pouvait plus remuer même après s’être extirpé de ce sommeil cauchemardesque. Les jours suivants un malaise inexplicable le pénétra, une force occulte l’engourdissait et l’empêchait d’avoir tout raisonnement sensé. Il commença à paniquer, la peur mêlée à de l’angoisse le poussa à agir au plus vite avant que la folie ne s’empare complètement de son esprit car il ne pouvait et ne pouvait concevoir de mettre la vie de son épouse en danger, s’il venait à perdre la raison. Il pourrait involontairement lors d’une crise de folie, la blesser. Car Il en était certain maintenant, comme de l’alternance des jours et des nuits, qu’il devenait un peu plus chaque jour comme sa mère, fou ! Il ne voulait pas voir ses pensées toucher l’écueil de sa folie, s’y déchirer en pièces, s’éparpiller et sombrer dans cet océan effrayant que l’on nomme « la démence ». Il n’avait plus d’autre choix que de s’éloigner de sa chère épouse car il se savait impuissant face à cette maladie sournoise. Tous les ressorts de son être physique vont être peu à peu brisés, toutes ses énergies anéanties, et il ne voulait pas infliger le terrible spectacle de cette décadence à ses proches. Il fallait qu’il s’éloigne au plus vite quelques temps pour juger de la progression de son mal et tout naturellement, sans éveiller de l'inquiétude, il trouva l’excuse de se rendre sur Calpheon pour négocier un achat de pierres précieuses. Il avait l'espoir de trouver une aide salvatrice mais avant de quitter Heidel, il se rendit à sa banque pour signer un ordre de versement mensuel d'une rente, montant prélevé sur le versement des gains de la mine, au nom de son épouse pour qu'elle puisse faire face à ses dépenses durant sa longue absence.